Traitement en cours

Veuillez attendre...

Paramétrages

Paramétrages

Goto Application

1. WO2020092602 - NANOPARTICULES ACTIVÉES PAR PH

Numéro de publication WO/2020/092602
Date de publication 07.05.2020
N° de la demande internationale PCT/US2019/058907
Date du dépôt international 30.10.2019
CIB
A61K 51/00 2006.01
ANÉCESSITÉS COURANTES DE LA VIE
61SCIENCES MÉDICALE OU VÉTÉRINAIRE; HYGIÈNE
KPRÉPARATIONS À USAGE MÉDICAL, DENTAIRE OU POUR LA TOILETTE
51Préparations contenant des substances radioactives utilisées pour la thérapie ou pour l'examen in vivo
Déposants
  • OHIO STATE INNOVATION FOUNDATION [US]/[US]
  • UNIVERSITY OF MARYLAND [US]/[US]
  • INDIANA UNIVERSITY RESEARCH AND TECHNOLOGY CORPORATION [US]/[US]
Inventeurs
  • LU, Xiongbin
  • HE, Xiaoming
  • XU, Jiangsheng
Mandataires
  • GILES, P. Brian, Ph. D.
Données relatives à la priorité
62/752,85130.10.2018US
Langue de publication anglais (EN)
Langue de dépôt anglais (EN)
États désignés
Titre
(EN) PH-ACTIVATED NANOPARTICLES
(FR) NANOPARTICULES ACTIVÉES PAR PH
Abrégé
(EN)
Disclosed herein is a pH activated nanoparticle that can be used to deliver labile therapeutic or diagnostic agents to the cytoplasm of cells. These nanoparticles allow the agents to escape the endosome by releasing a gas in an amount effective to disrupt the endosome and release the agents into the cytoplasm. The disclosed nanoparticles have a shell, such as a phospholipid bilayer shell, and a core containing a gas bound to a substrate by a pH sensitive interaction. Also disclosed herein is are methods for delivering a pH sensitive cargo to the cytoplasm of a cell, treating triple negative breast cancer (TNBC) in a subject, and treating HER2+ breast cancer in a subject.
(FR)
L'invention concerne une nanoparticule activée par le pH qui peut être utilisée pour administrer des agents thérapeutiques ou diagnostiques labiles au cytoplasme de cellules. Ces nanoparticules permettent aux agents de s'échapper de l'endosome par libération d'un gaz en une quantité efficace pour rompre l'endosome et libérer les agents dans le cytoplasme. Les nanoparticules décrites ont une enveloppe, telle qu'une coque bicouche phospholipidique, et un noyau contenant un gaz lié à un substrat par une interaction sensible au pH. L'invention concerne également des procédés pour administrer une charge sensible au pH au cytoplasme d'une cellule, pour traiter le cancer du sein triple négatif (TNBC) chez un sujet, et traiter le cancer du sein HER2+ chez un sujet.
Dernières données bibliographiques dont dispose le Bureau international