Traitement en cours

Veuillez attendre...

Paramétrages

Paramétrages

Aller à Demande

1. WO2019224481 - DISPOSITIF COUPLEUR/COMBINEUR MICRO-ONDES ET GÉNÉRATEUR MICRO-ONDES ASSOCIÉ

Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

[ FR ]

Dispositif coupleur/combineur micro-ondes et générateur micro-ondes associé

La présente invention se rapporte à dispositif coupleur/combineur micro-ondes pour un couplage et une combinaison d’au moins deux sources micro-ondes, ainsi qu’à un générateur micro-ondes comprenant des sources micro-ondes dont les puissances sont couplées et combinées au moyen d’un tel dispositif coupleur/combineur micro-ondes

Elle se rapporte plus particulièrement à un dispositif coupleur/combineur micro-ondes pour combiner des puissances micro-ondes issues de plusieurs sources micro-ondes, et en particulier à un dispositif coupleur/combineur micro-ondes avec des transitions coaxial/guide d’ondes et adapté pour des sources micro-ondes à état solide (ou générateurs micro-ondes à transistors).

De manière classique, il est connu d’employer des magnétrons pour générer des micro-ondes, qui présentent l’avantage de procurer de fortes puissances micro-ondes. Ces magnétrons émettent des micro-ondes à une fréquence donnée qui est fixe, à puissance fixe et à température (ou refroidissement) fixe. Cependant, une telle fréquence est généralement peu stable et donc peu maîtrisée, suivant par exemple les variations de puissance, de température de l’air ambiant, de température de l’eau de refroidissement, etc.

Il est également connu d’employer des générateurs micro-ondes à état solide (ou générateurs micro-ondes à transistors) qui pallient le principal défaut du magnétron, en permettant d’émettre des micro-ondes à une fréquence contrôlée, et même de faire varier de manière précise la fréquence en faisant varier la fréquence de l'oscillateur qui les pilote au moyen d’un système de réglage fréquentiel.

Cependant, les générateurs micro-ondes à état solide, qui permettent de sortir de la puissance sur des câbles coaxiaux, sont assez limités en puissance, notamment de l’ordre de quelques centaines de watts dans le domaine des micro-ondes. Par ailleurs, la puissance des générateurs micro-ondes à état solide s’auto limite dans le sens ou la sortie coaxiale a elle-même une limitation en puissance, de par sa conception même.

Ainsi, pour augmenter la puissance disponible avec une technologie à état solide, il convient de combiner la puissance de plusieurs générateurs micro-ondes à état solide ayant des sorties coaxiales.

Il est ainsi connu du document CN 205 406 695 U d’employer un dispositif coupleur/combineur micro-ondes comprenant un guide d’ondes et plusieurs connecteurs coaxiaux monté extérieurement sur le guide d’ondes, sans explication détaillée sur la mise en œuvre d’un couplage entre le guide d’ondes et chaque connecteur coaxial.

L’état de la technique peut également être illustré par l’enseignement du document CN 202 977 681 , qui divulgue un dispositif coupleur/combineur micro-ondes comprenant un guide d’ondes et plusieurs connecteurs coaxiaux montés extérieurement sur le guide d’ondes, avec des sondes coaxiales employées pour effectuer un couplage des puissances micro-ondes issues des connecteurs coaxiaux. Avec de telles sondes coaxiales, la propagation et la combinaison des puissances micro-ondes issues de deux connecteurs coaxiaux en vis-à-vis s’effectuent dans l’axe commun à ces connecteurs coaxiaux et à la sonde coaxiale concernée, et donc conduit à une dissipation thermique inefficace qui va au détriment des valeurs de puissances que l’on peut combiner.

La présente invention a donc pour but de proposer un dispositif coupleur/combineur micro-ondes qui permet de combiner les puissances de plusieurs sources micro-ondes, et notamment de plusieurs sources micro-ondes à état solide.

Un autre but de l’invention est de proposer un dispositif coupleur/combineur micro-ondes qui offre un encombrement réduit, et donc qui permet de délivrer une grande puissance micro-ondes (en sortie du dispositif coupleur/combineur micro-ondes) tout en étant compact.

Un autre but de l’invention est de proposer un dispositif coupleur/combineur micro-ondes qui permet de combiner les puissances de plusieurs sources micro-ondes tout en améliorant la dissipation de chaleur nécessairement produites avec cette combinaison de puissances.

Un autre but de l’invention est de proposer un dispositif coupleur/combineur micro-ondes adapté aux micro-ondes dans les bandes de fréquences micro-ondes d'usage industriel, scientifique et médical (ISM) attribuées par l'Union internationale des télécommunications (UIT), et notamment les bandes de fréquences micro-ondes 2,450 GHz ± 50,0 MHz, 5,800 GHz ± 75,0 MHz, 433,92 MHz ± 0,87 MHz, 896 MHz ± 10 MHz et 915 MHz ± 13 MHz.

A cet effet, elle propose un dispositif coupleur/combineur micro-ondes pour un couplage et une combinaison d’au moins deux sources micro-ondes, comprenant un guide d’ondes muni de :

- un manchon s’étendant longitudinalement selon un axe principal et présentant deux extrémités opposées comprenant une première extrémité munie d’un élément formant court-circuit et une seconde extrémité ouverte ; et

- au moins une barre transversale s’étendant à l’intérieur du manchon selon un axe transversal orthogonal à l’axe principal ;

ledit dispositif coupleur/combineur micro-ondes comprenant en outre au moins deux connecteurs coaxiaux prévus pour être respectivement connectés à des sources micro-ondes,

dans lequel chaque connecteur coaxial est monté extérieurement sur le manchon et présente une âme centrale conductrice reliée à et prolongée par une antenne conductrice s’étendant à l’intérieur du manchon conducteur et se terminant par une extrémité fixée sur une barre transversale, où ladite âme centrale conductrice et ladite antenne conductrice sont alignées et s’étendent selon une direction orthogonale à l’axe transversal et à l’axe principal.

Ainsi, l’invention propose de combiner les puissances de plusieurs sources micro-ondes, et notamment de plusieurs sources micro-ondes à état solide, ayant une sortie coaxiale, afin de générer une puissance de sortie micro-ondes accrue, tout en offrant une configuration compacte.

Dans une première réalisation, les au moins deux connecteurs coaxiaux comprennent deux connecteurs coaxiaux contigus dont les antennes conductrices sont fixées sur une même barre transversale, ces connecteurs coaxiaux contigus étant disposés côte à côte selon une direction parallèle à l’axe transversal de la barre transversale, ledit plan de symétrie incluant également un axe secondaire à la fois orthogonal à l’axe principal et à l’axe transversal d’une barre transversale.

Selon une caractéristique, les deux connecteurs coaxiaux contigus sont disposés symétriquement de part et d’autre d’un plan de symétrie du manchon incluant l’axe principal.

Dans une deuxième réalisation, le guide d’ondes comprend au moins une barre transversale proximale et une barre transversale distale parallèles et décalées l’une de l’autre selon l’axe principal, et les au moins deux connecteurs coaxiaux comprennent au moins un connecteur coaxial proximal dont l’antenne conductrice est fixée sur la barre transversale proximale et au moins un connecteur coaxial distal dont l’antenne conductrice est fixée sur la barre transversale distale.

Selon une caractéristique, le connecteur coaxial proximal et le connecteur coaxial distal sont décalés l’un de l’autre selon une direction parallèle à l’axe principal.

Dans une réalisation particulière combinant la première réalisation et la deuxième réalisation, les au moins deux connecteurs coaxiaux comprennent :

- deux connecteurs coaxiaux contigus proximaux dont les antennes conductrices sont fixées sur la barre transversale proximale ; et

- deux connecteurs coaxiaux contigus distaux dont les antennes conductrices sont fixées sur la barre transversale distale.

Dans une troisième réalisation, le guide d’ondes comprend au moins une barre transversale supérieure et une barre transversale inférieure parallèles et décalées l’une de l’autre selon un axe secondaire à la fois orthogonal à l’axe principal et aux axes transversaux desdites barres transversales de sorte que la barre transversale supérieure et la barre transversale inférieure s’étendent dans un plan commun orthogonal à l’axe principal, et les au moins deux connecteurs coaxiaux comprennent au moins un connecteur coaxial supérieur monté sur une face supérieure du manchon et dont l’antenne conductrice est fixée sur la barre transversale supérieure et au moins un connecteur coaxial inférieur monté sur une face inférieure du manchon et dont l’antenne conductrice est fixée sur la barre transversale inférieure, et dans lequel le connecteur coaxial inférieur et le connecteur coaxial supérieur s’étendent dans le plan commun.

Selon une caractéristique, l’antenne conductrice du connecteur coaxial inférieur et l’antenne conductrice du connecteur coaxial supérieur sont alignées.

Dans une réalisation particulière combinant la première réalisation et la troisième réalisation, les au moins deux connecteurs coaxiaux comprennent :

- deux connecteurs coaxiaux contigus supérieurs dont les antennes conductrices sont fixées sur la barre transversale supérieure ; et

- deux connecteurs coaxiaux contigus inférieurs dont les antennes conductrices sont fixées sur la barre transversale inférieure.

Avantageusement, la au moins une barre transversale est réalisée dans un matériau ayant une conductivité thermique d’au moins 100 W/(m.K).

Dans un mode de réalisation particulier, la au moins une barre transversale est réalisée dans un matériau à base de l’un au moins des métaux suivants : cuivre, laiton, aluminium, or et argent.

Selon une possibilité de l’invention, la au moins une barre transversale est creuse.

Selon une autre possibilité de l’invention, un liquide de refroidissement est mis en circulation à l’intérieur de la au moins une barre transversale creuse.

Conformément à une autre caractéristique avantageuse de l’invention, en considérant des sources micro-ondes émettant des micro-ondes à une même fréquence fo et une même longueur d’onde lo données, la au moins une barre transversale est disposée à une longueur L donnée de l’élément formant court-circuit, selon l’axe principal, avec :

L = Le + k.Lg/2, où

k est un entier nul ou positif ;

Le = p.Ag/4 ;

Lg = Ag ± 10 % ;

Ag correspond à la longueur d’onde guidée des micro-ondes à l’intérieur du guide d’ondes, qui dépend des dimensions du guide d’ondes ;

p est un coefficient de correction inférieur à 1.

En effet, le générateur micro-ondes émet des micro-ondes avec une fréquence fo et une longueur d’onde Ao. A l’intérieur du guide d’ondes, les micro-ondes conservent la fréquence fo mais la longueur d’onde sera Ag, la longueur d’onde guidée à l’intérieur du guide d’ondes, qui dépend des dimensions du guide d’ondes.

Ensuite, d’un point de vue théorique, si la ou les antennes conductrices et la ou les barres transversales ont des diamètres nuis, alors on aura Le = Ag/4 et Lg = Ag. Or, comme les antennes conductrices et les barres n’ont pas des diamètres nuis et qu’elles sont assez grosses afin transmettre les calories, alors la longueur Le est inférieure à Ag/4, et plus précisément on aura Le = p.Ag/4, où p est un coefficient de correction qui tient compte de la

correction due aux perturbations des antennes conductrices. Par ailleurs, la longueur Lg est variable autour de Ag, selon les perturbations indues par la ou les antennes conductrices et la ou les barres transversales, et donc on aura Lg = Ag ± 10 %.

Dans le cadre de la deuxième réalisation, il est avantageux que la barre transversale proximale et la barre transversale distale sont disposées à des longueurs respectives Lprox et Ldist données de l’élément formant court-circuit, selon l’axe principal, avec :

Lprox = Le + kprox.Lg/2, où kprox entier nul ou positif

Ldist = Le + kdist.Lg/2, où kdist entier positif supérieur à kprox ; de sorte que la barre transversale proximale et la barre transversale distale sont décalées l’une de l’autre selon l’axe principal d’un écartement EC tel que :

EC = Ldist - Lprox = (kdist - kprox). Lg/2 = N.Lg/2 où N entier positif

Dans une réalisation particulière, EC = Lg/2 avec :

- soit kprox = 0 et kdist = 1 ,

- soit kprox = 1 et kdist = 2

La présente invention concerne également la caractéristique selon laquelle, pour chaque connecteur coaxial, l’extrémité de l’antenne conductrice présente un diamètre inférieur, supérieur ou égal à un diamètre de la barre transversale sur laquelle elle est fixée.

Dans une réalisation particulière et non limitative, pour chaque connecteur coaxial, l’extrémité de l’antenne conductrice présente un diamètre équivalent à 15% près à un diamètre de la barre transversale sur laquelle elle est fixée.

Selon une caractéristique, pour chaque connecteur coaxial, l’âme centrale présente un diamètre inférieur, ou inversement supérieur, au diamètre de la barre transversale correspondante, et l’antenne conductrice présente un diamètre croissant, ou inversement décroissant, progressivement à partir de l’âme centrale jusqu’à atteindre un diamètre équivalent à 15% près au diamètre de la barre transversale.

L’invention se rapporte également à un générateur micro-ondes comprenant :

- au moins deux sources micro-ondes émettant des micro-ondes à une même fréquence fo et une même longueur d’onde lo données ; et

- un dispositif coupleur/combineur micro-ondes comme décrit ci-avant ;

et dans lequel les sources micro-ondes sont connectées respectivement aux connecteurs coaxiaux du dispositif coupleur/combineur micro-ondes.

Selon une possibilité, le dispositif coupleur/combineur micro-ondes comprend deux connecteurs coaxiaux contigus dont les antennes conductrices sont fixées sur une même barre transversale, ces connecteurs coaxiaux contigus étant disposés côte à côte selon l’axe transversal de la barre transversale, et lesdits connecteurs coaxiaux contigus sont connectés à des sources micro-ondes fonctionnant en synchronisation de phase.

Selon une autre possibilité, le dispositif coupleur/combineur micro-ondes comprend au moins une barre transversale proximale et une barre transversale distale parallèles et décalées l’une de l’autre selon l’axe principal d’un écartement EC = N.Lg/2 où N entier positif, et les au moins deux connecteurs coaxiaux comprennent au moins un connecteur coaxial proximal dont l’antenne conductrice est fixée sur la barre transversale proximale et au moins un connecteur coaxial distal dont l’antenne conductrice est fixée sur la barre transversale distale,

et dans lequel le connecteur coaxial proximal et le connecteurs coaxial distal sont connectés à des sources micro-ondes fonctionnant :

- soit en synchronisation de phase si N pair, à plus ou moins dix degrés ;

- soit en déphasage de 180 degrés si N impair, à plus ou moins dix degrés.

Avantageusement, la fréquence est ajustable dans une bande de fréquences donnée autour de la fréquence fo de sorte que la longueur d’onde guidée dans le guide d’ondes est ajustable dans une bande de longueur d’onde donnée autour de la longueur d’onde guidée Ag,

et dans lequel le générateur micro-ondes comprend en outre un module de pilotage des phases des sources micro-ondes pour ajuster individuellement les phases des sources micro-ondes en fonction de l’ajustement de la longueur d’onde dans la bande de longueur d’onde donnée.

Selon une caractéristique avantageuse, les sources micro-ondes sont des sources micro-ondes à état solide.

Selon une autre caractéristique avantageuse, la fréquence est :

- soit comprise dans une bande de fréquences de 2,450 GHz ± 50,0 MHz, et notamment la fréquence est ajustable dans une bande de fréquences de 2,450 GHz ± 50,0 MHz ;

- soit comprise dans une bande de fréquences de 5,800 GHz ± 75,0 MHz, et notamment la fréquence est ajustable dans une bande de fréquences de 5,800 GHz ± 75,0 MHz ;

- soit comprise dans une bande de fréquences de 433,92 MHz ± 0,87, et notamment la fréquence est ajustable dans une bande de fréquences de 433,92 MHz ± 0,87 ;

- soit comprise dans une bande de fréquences de 896 MHz ± 10 MHz, et notamment la fréquence est ajustable dans une bande de fréquences de 896 MHz ± 10 MHz ;

- soit comprise dans une bande de fréquences de 915 MHz ± 13 MHz, et notamment la fréquence est ajustable dans une bande de fréquences de 915 MHz ± 13 MHz.

D’autres caractéristiques et avantages de la présente invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée ci-après, d’un exemple de mise en œuvre non limitatif, faite en référence aux figures annexées dans lesquelles :

- les figures 1 et 2 sont des vues schématiques en perspective d’un dispositif coupleur/combineur micro-ondes conforme à l’invention ;

- la figure 3 est une vue schématique du dispositif coupleur/combineur micro-ondes sans le flasque annulaire d’accouplement et avec une représentation en transparence de l’intérieur du manchon du guide d’ondes ;

- les figures 4 et 5 sont des schémas d’un premier exemple et d’un deuxième exemple de dispositif coupleur/combineur micro-ondes ;

- la figure 6 est une vue schématique zoomée sur une interface connecteur coaxial/ âme centrale conductrice/antenne conductrice /barre transversale, dans les exemples des figures 4 et 5 ;

- la figure 7 est un schéma d’un exemple d’un troisième exemple de dispositif coupleur/combineur micro-ondes ;

- la figure 8 est une vue schématique zoomée sur une interface connecteur coaxial/ âme centrale conductrice/antenne conductrice /barre transversale, dans le troisième exemple de la figure 7 ;

- la figure 9 est un schéma d’un exemple d’un quatrième exemple de dispositif coupleur/combineur micro-ondes ;

- les figures 10 et 11 sont des vues schématiques en perspective d’un ensemble micro-ondes comprenant un dispositif coupleur/combineur micro-ondes des figures 1 et 2 sur lequel sont accouplés des sources micro-ondes à état solide ; et

- les figures 12 et 13 sont des vues schématiques en perspective, respectivement de face et sans carter et de dos et avec carter, d’un générateur micro-ondes intégrant l’ensemble micro-ondes des figures 10 et 11.

En référence aux figures 1 à 9, un dispositif coupleur/combineur micro-ondes 1 selon l’invention comprend un guide d’ondes 2 muni d’un manchon 20 conducteur s’étendant longitudinalement selon un axe principal X et présentant deux extrémités 21 , 22 opposées comprenant :

- une première extrémité 21 munie d’un élément formant court-circuit 23, par exemple sous la forme d’une plaque ou paroi de court-circuit fermant la première extrémité 21 ; et

- une seconde extrémité 22 ouverte, munie par exemple d’un flasque annulaire d’accouplement 24 prévue pour accoupler le manchon 20 du guide d’ondes 2 à un guide de sortie 90 (visible sur les figures 12 et 13).

Le manchon 20 est ici de section rectangulaire, de sorte que le manchon 20 présente une face supérieure 25 et une face inférieure 26 qui sont parallèles et en vis-à-vis, ainsi que deux faces latérales 27 également parallèles et en vis-à-vis. Bien entendu, l’invention n’est pas limitée à cette géométrie rectangulaire du manchon 20.

Le guide d’ondes 2 comprend également au moins une barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d s’étendant à l’intérieur du manchon 20 selon un axe transversal Y orthogonal à l’axe principal X.

Dans les exemples illustrés sur les figures 1 à 5 et 7, le guide d’ondes 2 comprend deux barres transversales, avec plus spécifiquement une barre transversale proximale 3a et une barre transversale distale 3b. La barre transversale proximale 3a et la barre transversale distale 3b sont parallèles et elles sont décalées l’une de l’autre selon l’axe principal X, avec la barre transversale proximale 3a située plus proche de l’élément formant court-circuit 23 que la barre transversale distale 3b.

Dans l’exemple illustré sur la figure 9, le guide d’ondes 2 comprend deux barres transversales, avec plus spécifiquement une barre transversale supérieure 3c et une barre transversale inférieure 3d parallèles et décalées l’une de l’autre selon un axe secondaire Z à la fois orthogonal à l’axe principal X et aux axes transversaux Y de ces barres transversales 3c, 3d de sorte que la barre transversale supérieure 3c et la barre transversale inférieure 3d s’étendent dans un plan commun orthogonal à l’axe principal X. La barre transversale supérieure 3c est située plus proche de la face supérieure 25 que la barre transversale inférieure 3d. Plus précisément, l’axe secondaire Z est orthogonal à la face supérieure 25 et à la face inférieure 26.

De manière générale, la ou chaque barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d s’étend entre les deux faces latérales 27, parallèlement à la face supérieure 25 et à la face inférieure 26, à une distance donnée de la face supérieure 25 (ou de la face inférieure 26). A ce titre, la ou chaque barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d présente deux extrémités opposées fixées chacune sur une face latérale 27, notamment au moyen d’une vis 31 ou d’un soudage.

De plus, la ou chaque barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d est réalisée dans un matériau électriquement conducteur ayant une conductivité thermique d’au moins 100 W/(m.K), et est notamment réalisée en cuivre, laiton, aluminium, or ou argent, à des fins de bonne dissipation thermique.

La ou chaque barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d peut être de section circulaire avec un diamètre donnée, bien que cette forme ne soit pas limitative.

Il est en outre envisageable que la ou chaque barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d soit creuse afin notamment qu’un liquide de refroidissement puisse être mis en circulation à l’intérieur de la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d creuse, toujours à des fins de bonne dissipation thermique.

Le dispositif coupleur/combineur micro-ondes 1 selon l’invention comprend également au moins deux connecteurs coaxiaux 4a, 4b, 4c, 4d prévus pour être respectivement connectés à des sources micro-ondes 5, et en particulier des sources micro-ondes à état solide 5 (visibles sur les figures 10 à 13).

De manière générale, chaque connecteur coaxial 4a, 4b, 4c, 4d est monté extérieurement sur le manchon 20, et en particulier sur la face supérieure 25 ou la face inférieure 26, et il présente un moyen d’accouplement pour accoupler soit directement la source micro-ondes 5, soit un câble coaxial qui assure la liaison entre la source micro-ondes 5 et le connecteur coaxial 4a, 4b, 4c, 4d. Un accouplement direct est favorisé pour limiter les pertes.

Le moyen d’accouplement peut être un moyen d’accouplement mâle ou femelle, il peut aussi être un moyen d’accouplement par vissage ou à baïonnette ou à encliquetage, ou via un câble coaxial.

Chaque connecteur coaxial 4a, 4b, 4c, 4d est dont fixé sur le manchon 20, notamment par vissage ou soudage, et il présente une âme centrale conductrice 41 reliée à et prolongée par une antenne conductrice 42 s’étendant à l’intérieur du manchon 20 et se terminant par une extrémité fixée, notamment par soudage ou vissage, sur une barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d.

Pour chaque connecteur coaxial 4a, 4b, 4c, 4d, l’âme centrale conductrice 41 et l’antenne conductrice 42 sont alignées (ou coaxiales) et s’étendent selon une direction orthogonale à l’axe transversal Y de la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d, de sorte que l’antenne conductrice 42 et la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d sont perpendiculaires. Plus précisément, l’âme centrale conductrice 41 et l’antenne conductrice 42 s’étendent selon une direction parallèle à l’axe secondaire Z précité, donc orthogonale à la face supérieure 25 et à la face inférieure 26.

Dans les exemples illustrés sur les figures, le dispositif coupleur/combineur micro-ondes 1 comprend deux connecteurs coaxiaux 4a, 4b, 4c, 4d pour une barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d. Ainsi, pour la ou chaque barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d est accouplé une paire (ou un couple) de connecteurs coaxiaux 4a, 4b, 4c, 4d, c’est-à-dire deux connecteurs coaxiaux contigus dont les antennes conductrices 42 sont fixées sur une même barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d, où ces deux connecteurs coaxiaux contigus 4a, 4b, 4c, 4d sont disposés côte à côte selon une direction parallèle à l’axe transversal Y de la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d.

Plus précisément, deux connecteurs coaxiaux contigus 4a, 4b, 4c, 4d sont disposés symétriquement de part et d’autre d’un plan de symétrie du manchon 2 incluant l’axe principal X. Ainsi, l’un des deux connecteurs coaxiaux contigus 4a, 4b, 4c, 4d est situé à une distance donnée de l’une des deux faces latérales 27, et l’autre des deux connecteurs coaxiaux contigus 4a, 4b, 4c, 4d est situé à la même distance donnée de l’autre des deux faces latérales 27.

Dans les exemples illustrés sur les figures 1 à 5 et 7, le guide d’ondes 2 comprend :

- deux connecteurs coaxiaux contigus proximaux 4a dont les antennes conductrices 42 sont fixées sur la barre transversale proximale 3a ; et

- deux connecteurs coaxiaux contigus distaux 4b dont les antennes conductrices 42 sont fixées sur la barre transversale distale 3b.

Les connecteurs coaxiaux contigus proximaux 4a et les connecteurs coaxiaux contigus distaux 4b sont alignés et décalés deux à deux selon une direction parallèle à l’axe principal X.

Dans l’exemple illustré sur la figure 9, le guide d’ondes 2 comprend :

- deux connecteurs coaxiaux contigus supérieurs 4c montés sur la face supérieure 25 du manchon 20 et dont les antennes conductrices 42 sont fixées sur la barre transversale supérieure 3c ; et

- deux connecteurs coaxiaux contigus inférieurs 4d montés sur la face inférieure 26 du manchon 20 et dont les antennes conductrices 42 sont fixées sur la barre transversale inférieure 3d.

Les antennes conductrices des connecteurs coaxiaux contigus supérieurs 4c et les antennes conductrices des connecteurs coaxiaux contigus inférieurs 4d sont alignés deux à deux. Par ailleurs, ces connecteurs coaxiaux contigus 4c, 4d s’étendent dans le plan commun de la barre transversale supérieure 3c et de la barre transversale inférieure 3d.

En outre, il est à noter que les sources micro-ondes à état solide 5 émettent des micro-ondes à une même fréquence fo et une même longueur d’onde lo données, avec une bande de fréquences qui est par exemple de 2,450 GHz ± 50,0 MHz, où la fréquence est plus particulièrement ajustable dans cette bande de fréquences de 2,450 GHz ± 50,0 MHz avec fo la fréquence centrale de la bande.

Bien entendu, les autres bandes de fréquences micro-ondes d'usage industriel, scientifique et médical (ISM) attribuées par l'Union internationale des télécommunications (UIT) sont aussi envisageables.

De manière générale, la ou chaque barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d est disposée à une longueur L donnée de l’élément formant court-circuit 23, selon l’axe principal, avec :

Le + k.Lg/2, où

k est un entier nul ou positif ;

Le = p.Ag/4 ;

Lg = Ag ± 10 % ;

Ag correspond à la longueur d’onde guidée des micro-ondes à l’intérieur du guide d’ondes, qui dépend des dimensions du guide d’ondes ;

p est un coefficient de correction inférieur à 1 .

Dans les exemples des figures 1 à 7, la barre transversale proximale 3a et la barre transversale distale 3b sont disposées à des longueurs respectives Lprox et Ldist données de l’élément formant court-circuit 23, selon l’axe principal X, avec :

Lprox = Le + kprox.Lg/2, où kprox entier nul ou positif

Ldist = Le + kdist.Lg/2, où kdist entier positif supérieur à kprox.

Ainsi, la barre transversale proximale 3a et la barre transversale distale 3b sont décalées l’une de l’autre selon l’axe principal d’un écartement EC, tel que :

EC = Ldist - Lprox = (kdist - kprox). Lg/2 = N. Lg/2 où N entier positif.

Dans les exemples des figures 1 à 4 et 7, qui correspond à une configuration particulièrement compactée, on a kprox = 0 et kdist = 1 , autrement dit : Lprox = Le, Ldist = Le + Lg/2 et EC = Lg/2.

Dans l’exemple de la figure 5, qui correspond à une configuration moins compactée mais qui pourrait avoir parfois un avantage sur la bande passante des micro-ondes combinées, on a kprox = 1 et kdist = 2, autrement dit : Lprox = Le + Lg/2, Ldist = Le + Lg et EC = Lc/2

Dans l’exemple de la figure 9, qui correspond aussi à une configuration particulièrement compactée, la barre transversale supérieure 3c et la barre transversale inférieure 3d sont toutes les deux situées à la même longueur L donnée de l’élément formant court-circuit 23, selon l’axe principal, avec : L = Le.

En outre, pour chaque connecteur coaxial 4a, 4b, 4c, 4d, l’extrémité de l’antenne conductrice 42 présente un diamètre inférieur, supérieur ou égal au diamètre de la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d sur laquelle elle est fixée.

Dans une réalisation particulière, donnée à titre d’exemple non limitatif, pour chaque connecteur coaxial 4a, 4b, 4c, 4d, l’extrémité de l’antenne conductrice 42 présente un diamètre équivalent à 15% près au diamètre de la

barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d sur laquelle elle est fixée, et ainsi trois cas de figure se présentent :

- premier cas de figure illustré sur la figure 5, si l’âme centrale conductrice 41 présente un diamètre équivalent à 15% près au diamètre de la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d, alors l’âme centrale conductrice 41 et l’antenne conductrice 42 présentent le même diamètre constant ;

- deuxième cas de figure illustré sur la figure 8, si l’âme centrale conductrice 41 présente un diamètre inférieur au diamètre de la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d, alors l’antenne conductrice 42 présente un diamètre croissant progressivement à partir de l’âme centrale conductrice 41 jusqu’à atteindre un diamètre équivalent à 15% près au diamètre de la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d ;

- troisième cas de figure non illustré, si l’âme centrale conductrice 41 présente un diamètre supérieur au diamètre de la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d, alors l’antenne conductrice 42 présente un diamètre décroissant progressivement à partir de l’âme centrale conductrice 41 jusqu’à atteindre un diamètre équivalent à 15% près au diamètre de la barre transversale 3a, 3b, 3c, 3d.

En référence aux figures 12 et 13, un générateur micro-ondes 6 selon l’invention comprend, à l’intérieur d’un carter 60 :

- un dispositif coupleur/combineur micro-ondes 1 ; et

- plusieurs sources micro-ondes à état solide 5 connectées respectivement aux connecteurs coaxiaux 4a, 4b, 4c, 4d du dispositif coupleur/combineur micro-ondes 1 ;

- un module de pilotage 7 qui pilote les phases des sources micro-ondes à état solide 5 pour ajuster individuellement les phases des sources micro-ondes à état solide 5.

Considérant deux connecteurs coaxiaux contigus 4a, ou 4b, ou 4c, ou 4d, dont les antennes conductrices 42 sont fixées sur une même barre transversale 3a, ou 3b, ou 3c, ou 3d, ces deux connecteurs coaxiaux contigus sont connectés à des sources micro-ondes à état solide 5 fonctionnant en synchronisation de phase, à plus ou moins dix degrés, cette synchronisation des phases de ces deux sources micro-ondes à état solide 5 étant pilotée par le module de pilotage 7.

Considérant, d’une part, deux connecteurs coaxiaux contigus proximaux 4a dont les antennes conductrices 42 sont fixées sur la barre transversale proximale 3a et qui sont accouplés à des sources micro-ondes à

état solide 5 dites sources proximales et, d’autre part, deux connecteurs coaxiaux contigus distaux 4b dont les antennes conductrices 42 sont fixées sur la barre transversale distale 3b et qui sont accouplés à des sources micro-ondes à état solide 5 dites sources distales, et considérant que cette barre transversale proximale 3a et cette barre transversale distale 3b sont décalées l’une de l’autre selon l’axe principal X d’un écartement EC = N.Lg/2 où N entier positif, alors :

- si N pair, alors les sources proximales sont en synchronisation de phase avec les sources distales, à plus ou moins dix degrés ; et

- si N impair, alors les sources proximales sont en en déphasage de 180 degrés avec les sources distales, à plus ou moins dix degrés

Dans les exemples des figures 1 à 5 et 7, EC = Lg/2, autrement dit N=1 , de sorte que les sources proximales sont en en déphasage de 180 degrés avec les sources distales, à plus ou moins dix degrés.

Ainsi, le module de pilotage 7 met en œuvre une carte de gestion des phases, préférablement automatique, afin de synchroniser ensemble les sources micro-ondes à état solide 5 associées à une même barre transversale 3a, ou 3b, ou 3c, ou 3d, et déphaser les autres par rapport aux premiers de 180° (si écartement EC= Lg/2).

Par ailleurs, comme décrit précédemment, la fréquence est ajustable dans une bande de fréquences donnée autour de la fréquence fo de sorte que la longueur d’onde guidée est également ajustable dans une bande de longueur d’onde donnée autour de la longueur d’onde Ag.

Ainsi, le module de pilotage 7 des phases des sources micro-ondes à état solide 5 pilotera individuellement les phases des sources micro-ondes à état solide 5 en fonction de cet ajustement de la longueur d’onde guidée dans la bande de longueur d’onde donnée, pour optimiser la transmission de la puissance.

Ce module de pilotage 7 va aussi permettre une gestion individuelle des phases de chaque source micro-ondes à état solide 5 pour prendre en considération d’éventuels déphasages qui peuvent apparaître à cause des tolérances sur les dimensions, des tolérances de chaque source micro-ondes à état solide 5, entre les connecteurs coaxiaux 4a, 4b, 4c, 4d eux-mêmes, etc. Cette gestion des phases peut aussi être gérée automatiquement en fonction de la fréquence des micro-ondes émises.