Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales

1. (WO2018178943) GÉNOTYPAGE DE MUTATIONS PAR COMBINAISON D'HYBRIDATION EN TUBE ET DE MICRORÉSEAU D'ÉTIQUETTES UNIVERSELLES

Pub. No.:    WO/2018/178943    International Application No.:    PCT/IB2018/052219
Publication Date: Fri Oct 05 01:59:59 CEST 2018 International Filing Date: Sat Mar 31 01:59:59 CEST 2018
IPC: C12Q 1/6827
C12Q 1/6837
Applicants: CHIARI, Marcella
DAMIN, Francesco
GALBIATI, Silvia
FERRARI, Maurizio
Inventors: CHIARI, Marcella
DAMIN, Francesco
GALBIATI, Silvia
FERRARI, Maurizio
Title: GÉNOTYPAGE DE MUTATIONS PAR COMBINAISON D'HYBRIDATION EN TUBE ET DE MICRORÉSEAU D'ÉTIQUETTES UNIVERSELLES
Abstract:
L'invention concerne un procédé de dosage d'un fragment de gène d'intérêt consistant à : amplifier au moins un fragment de gène d'intérêt comprenant ou comprenant potentiellement au moins une région de polymorphisme d'un seul nucléotide d'intérêt pour former un produit initial d'amplification ; former au moins un produit d'amplification monobrin à partir du produit initial d'amplification, le produit d'amplification monobrin soit comprenant soit comprenant potentiellement ladite au moins une région de polymorphisme d'un seul nucléotide d'intérêt ; hybrider en solution le produit d'amplification monobrin avec au moins une molécule rapporteuse qui comprend au moins deux domaines oligonucléotidiques différents, un premier domaine oligonucléotidique étant destiné à l'hybridation avec le produit d'amplification monobrin et le deuxième domaine oligonucléotidique étant destiné à l'hybridation à au moins une surface de sonde de microréseau, la surface de sonde de microréseau comprenant au moins une sonde de capture pour permettre une hybridation ; mettre en contact la solution du produit d'amplification monobrin hybridé avec ladite au moins une surface de sonde de microréseau qui comprend au moins une sonde de capture pour permettre une hybridation ; détecter la présence du produit d'amplification monobrin hybridé sur la surface de microréseau. Dans le mode de réalisation préféré pertinent pour le génotypage du cancer, les résultats étonnamment bons pour l'oncogène KRAS indiquent que les sept mutations du codon 12 et 13 étudiées ont pu être détectées de manière non ambiguë en moins de 90 minutes dans des échantillons tissulaires cliniques. De plus, ce système a pu révéler des allèles mutants représentant moins de 0,1 % de la matière de départ. Par le découplage de la détection de la mutation de l'hybridation en réseau, cette technologie devient universelle.