Certains contenus de cette application ne sont pas disponibles pour le moment.
Si cette situation persiste, veuillez nous contacter àObservations et contact
1. (WO2017001573) PROCEDE ET DISPOSITIF DE COMMANDE D'UNE CONSIGNE DE NIVEAU D'UN EQUIPEMENT DISTANT PAR UN DISPOSITIF TACTILE PORTATIF
Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique
« Procédé et dispositif de commande d'une consigne de niveau d'un équipement distant par un dispositif tactile portatif »

Introduction

L'invention se rapporte à un procédé de commande d'une consigne de niveau d'un équipement distant par un dispositif tactile portatif. L'invention se rapporte également à un dispositif mettant en œuvre ce procédé et à un produit programme d'ordinateur comprenant des instructions pour réaliser les étapes du procédé.

Art antérieur

On connaît un procédé de commande d'une consigne de niveau sonore d'un équipement par un dispositif tactile portatif. Une barre de volume est classiquement représentée sur un écran tactile avec une barre de défilement et un curseur déplaçable.

Pour contrôler la consigne de niveau sonore de l'équipement distant, il est nécessaire de regarder l'écran tactile pour identifier l'emplacement de la barre de défilement ainsi que la position courante du curseur afin de pouvoir déplacer le curseur dans le but d'augmenter et/ou réduire l'intensité du son.

Un inconvénient d'un tel procédé est de devoir regarder l'écran tactile pour commander la consigne de niveau de l'équipement distant.

Un but de la présente invention est de proposer un procédé et un dispositif tactile pour commander une consigne de niveau d'un équipement distant par le dispositif tactile portatif de manière à pallier tout ou partie des inconvénients de l'état de la technique.

Exposé de l'invention

On atteint au moins un but de l'invention avec, selon un premier aspect de l'invention, un procédé de commande d'une consigne de niveau, tel qu'un niveau sonore, d'un équipement distant par un dispositif portatif comprenant une surface tactile de conformation sensiblement rectangulaire virtuellement segmentée en quatre zones déterminées par les diagonales du rectangle de la surface tactile, chacune des zones étant ainsi associée à un côté de rectangle, le procédé comprenant, si une condition est vérifiée, une détection d'un geste global et les étapes suivantes pour chacune des zones :

- filtrer des déplacements d'un doigt de l'utilisateur sur la zone pour identifier uniquement les déplacements du doigt selon une direction parallèle au côté du rectangle associé à la zone,

- détecter un sens de déplacement des déplacements filtrés du doigt par rapport à la direction,

- jouer un son par une unité sonore et/ou générer une vibration par une unité vibratoire en fonction du sens de déplacement détecté,

- émettre à destination de l'équipement distant une consigne d'augmentation ou de diminution du niveau de l'équipement distant selon le sens du déplacement détecté.

Dans un mode de réalisation, la surface tactile est réalisée par un écran tactile. La surface tactile peut être constituée par tout ou partie de l'écran tactile.

Avantageusement, le dispositif portatif peut intégrer l'unité sonore et/ou l'unité vibratoire.

De préférence, le dispositif portatif intègre des moyens d'émissions pour émettre la consigne à destination de l'équipement distant. Ces moyens sont typiquement réalisés par un émetteur sans-fils, mettant en œuvre des protocoles tels que BLE (Bluetooth Low Energy) ou Wifi.

Avantageusement, la détection d'un geste global correspondant à un déplacement du doigt sur un arc orienté de la surface tactile depuis une première zone vers une seconde zone génère une même consigne pour chaque sens de déplacement détecté dans la première et la seconde zone.

De manière plus avantageuse, la détection d'un geste global correspondant à un déplacement d'un doigt sur une boucle orientée de la surface tactile entourant l'intersection des diagonales depuis une première zone génère une même consigne pour chaque sens de déplacement détecté sur chacune des zones. On réalise ainsi une molette virtuelle commandée par un déplacement sensiblement circulaire du doigt dans un sens de rotation ou dans l'autre.

De manière encore plus avantageuse, la détection d'un geste global correspondant à un déplacement d'un doigt depuis une première zone sur une pluralité de boucles orientées de la surface tactile entourant chacune l'intersection des diagonales génère une même consigne pour chaque sens de déplacement détecté sur chacune des zones.

Dans un mode de réalisation, la détection d'un geste global correspondant à un déplacement d'un doigt sur une boucle orientée de la surface tactile entourant l'intersection des diagonales depuis une première zone selon le sens de rotation horaire génère une même consigne d'augmentation du niveau de l'équipement pour chaque sens de déplacement détecté sur chacune des zones. Alternativement, la détection d'un geste global correspondant à un déplacement d'un doigt sur une boucle orientée de la surface tactile entourant l'intersection des diagonales depuis une première zone selon le sens de rotation horaire génère une même consigne de diminution du niveau de l'équipement pour chaque sens de déplacement détecté sur chacune des zones.

Dans un mode de réalisation, la détection d'un geste global correspondant à un déplacement d'un doigt sur une boucle orientée de la surface tactile entourant l'intersection des diagonales depuis une première zone selon le sens de rotation trigonométrique génère une même consigne de diminution du niveau de l'équipement pour chaque sens de déplacement détecté sur chacune des zones. Alternativement, la détection d'un geste global correspondant à un déplacement d'un doigt sur une boucle orientée de la surface tactile entourant l'intersection des diagonales depuis une première zone selon le sens de rotation trigonométrique génère une même consigne d'augmentation du niveau de l'équipement pour chaque sens de déplacement détecté sur chacune des zones.

Le son joué par l'unité sonore et/ou la vibration générée par l'unité vibratoire constituent des retours sonores et/ou vibratoires pour l'utilisateur. Ces retours ont pour avantage de confirmer à l'utilisateur l'ordre qu'il a souhaité émettre. Ils ont également pour avantage de permettre d'affiner la perception du contact physique d'un bouton .

Selon le type de surface tactile, le doigt de l'utilisateur peut être remplacé par un outil, par exemple un stylet.

Le niveau de l'équipement distant peut être un volume sonore. Ce peut aussi être la fréquence d'une radio, la luminosité d'une lampe ou une consigne de température d'un équipement tel qu'un radiateur ou un climatiseur.

Le niveau de l'équipement distant peut encore être le numéro de chaîne d'une station de télévision, le numéro d'un morceau de musique, un

élément d'un menu d'interface graphique ou un objet sélectionnable parmi une liste d'objets.

L'étape de jouer un son par l'unité sonore peut comprendre une étape de faire varier l'intensité et/ou la fréquence du son joué par l'unité sonore en fonction du sens de déplacement détecté. L'intensité et/ou la fréquence du son joué peuvent augmenter lorsque la consigne de niveau détectée par le dispositif portatif est une augmentation du niveau. L'intensité et/ou la fréquence du son joué peuvent diminuer lorsque la consigne de niveau détectée par le dispositif portatif est une augmentation du niveau .

De préférence, le dispositif portatif intègre des moyens pour faire varier l'intensité et/ou la fréquence sonore tels qu'un contrôleur de son.

Alternativement, ou en combinaison avec ce qui précède, l'étape de générer une vibration par l'unité vibratoire peut comprendre une étape de faire varier l'intensité et/ou la fréquence de la vibration générée par l'unité vibratoire en fonction du sens de déplacement détecté. L'intensité et/ou la fréquence de la vibration générée peuvent augmenter lorsque la consigne de niveau détectée par le dispositif portatif est une augmentation du niveau. L'intensité et/ou la fréquence de la vibration générée peuvent diminuer lorsque la consigne de niveau détectée par le dispositif portatif est une augmentation du niveau.

De préférence, le dispositif portatif intègre des moyens pour faire varier l'intensité et/ou la fréquence de vibration tels qu'un contrôleur de vibration.

L'étape de jouer un son par l'unité sonore peut comprendre une étape de faire varier l'intensité et/ou la fréquence du son joué par l'unité sonore en fonction d'une consigne de niveau de l'équipement distant par rapport à des consignes basses et hautes de l'équipement distant.

Alternativement, ou en combinaison avec ce qui précède, l'étape de générer une vibration par l'unité vibratoire peut comprendre une étape de faire varier l'intensité et/ou la fréquence de la vibration générée par l'unité vibratoire en fonction d'une consigne de niveau de l'équipement distant par rapport à des consignes basses et hautes de l'équipement distant.

Le procédé selon l'invention peut comprendre une réception de la consigne de niveau de l'équipement distant par des moyens de réception sans-fils.

Le dispositif portatif peut intégrer des moyens de réception pour recevoir la consigne de niveau de l'équipement distant. Ces moyens sont typiquement un récepteur sans-fils, mettant en œuvre des protocoles tels que BLE ou Wifi. Ces moyens de réception peuvent être intégrés avec les moyens d'émissions dans une unité de transmission intégrée au dispositif portatif.

Selon un autre mode de réalisation, le procédé peut comprendre une mémorisation de la consigne de niveau de l'équipement distant.

Le dispositif portatif peut comprendre une mémoire enregistrant la consigne de niveau de l'équipement distant. La consigne de niveau peut être déterminée à partir d'un historique d'émissions de consignes d'augmentation ou de diminution à destination de l'équipement distant.

L'intensité et/ou la fréquence du son joué et/ou de la vibration générée peuvent varier entre une intensité et/ou fréquence basse prédéterminée lorsque la consigne de niveau de l'équipement distant est la plus basse et une intensité et/ou fréquence haute prédéterminée lorsque la consigne de niveau de l'équipement distant est la plus haute.

La variation de l'intensité et/ou de la fréquence du son joué par l'unité sonore et/ou de la vibration générée en fonction de la consigne de niveau de l'équipement distant permettent à l'utilisateur de connaître la consigne de niveau de l'équipement distant sans en connaître la valeur. L'utilisateur peut ainsi déterminer qu'un climatiseur a reçu pour consigne de température la plus basse possible, sans avoir à connaître cette température ni encore la ressentir.

La consigne la plus basse et la plus haute de niveau de l'équipement distant peuvent être connues du dispositif portatif par une réception d'un message en provenance de l'appareil distant comportant les consignes les plus basses et les plus hautes.

La consigne la plus basse et la plus haute de niveau de l'équipement distant peut alternativement, ou en combinaison avec ce qui précède, être connues du dispositif portatif par une mémorisation des consignes les plus basses et les plus hautes de l'équipement distant.

La condition vérifiée par le procédé selon l'invention peut être une détection (PO) d'un geste global suivie d'une comparaison (C).

De préférence, la détection d'un geste global met en œuvre une comparaison du geste global détecté à une liste prédéterminée de geste interdisant la poursuite du procédé. Ainsi, un geste particulier peut correspondre à une action particulière, telle que la commande d'une consigne de niveau minimale.

Alternativement, la condition vérifiée par le procédé selon l'invention peut être prévue pour toujours être vraie. Dans ce cas, les étapes de filtrer, de détecter, de jouer et d'émettre sont toujours réalisées.

Selon un deuxième aspect de l'invention, il est proposé un dispositif portatif de commande d'une consigne de niveau, tel qu'un niveau sonore, d'un équipement distant, le dispositif comportant :

- une surface tactile de conformation sensiblement rectangulaire ;

- une unité de traitement ;

- une unité sonore et/ou une unité vibratoire ;

- une unité d'émission de commande à destination de l'équipement distant.

L'unité de traitement du dispositif selon le deuxième aspect de l'invention est configurée et/ou programmée pour mettre en œuvre les étapes du procédé selon le premier aspect de l'invention ou l'un de ses perfectionnements.

Selon un troisième aspect de l'invention, il est proposé un produit programme d'ordinateur comprenant des instructions pour réaliser les étapes du procédé de commande d'une consigne de niveau d'un équipement distant par un dispositif portatif selon le premier aspect, ou l'un de ses perfectionnements, lorsqu'il est exécuté par un appareil informatique.

Selon un quatrième aspect de l'invention, il est proposé un système comprenant un équipement distant et un dispositif portatif de commande d'une consigne de l'équipement distant selon le deuxième aspect de l'invention.

Description des figures

D'autres particularités et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée de mises en œuvre et de modes de réalisation nullement limitatifs, au regard de figures annexées sur lesquelles :

- la FIGURE 1 est une vue schématique d'un système selon un premier mode de réalisation de l'invention ;

- la FIGURE 2 est une vue schématique d'un système selon un deuxième mode de réalisation de l'invention ;

- la FIGURE 3 est une vue schématique d'une surface tactile d'un dispositif portatif de commande selon un mode de réalisation de l'invention ;

- la FIGURE 4 est un ordinogramme d'un procédé selon un premier mode de réalisation de l'invention .

Description de l'invention

Ces modes de réalisation n'étant nullement limitatifs, on pourra notamment réaliser des variantes de l'invention ne comprenant qu'une sélection de caractéristiques décrites par la suite, telles que décrites ou généralisées, isolées des autres caractéristiques décrites, si cette sélection de caractéristiques est suffisante pour conférer un avantage technique ou pour différencier l'invention par rapport à l'état de la technique.

La FIGURE 1 illustre un système 1 selon un premier mode de réalisation de l'invention . Le système 1 comprend :

- un équipement distant 2, ici un boîtier décodeur ou « set top box » en anglais ;

- un dispositif portatif de commande 3, ici un « smartphone » ;

- une télévision 4.

Le boîtier décodeur 2 génère des signaux comprenant des informations d'affichage et une consigne de niveau sonore à destination de la télévision 4.

Usuellement les signaux générés sont transportés entre le boîtier décodeur 2 et la télévision 4 par un câble HDMI 5.

Dans l'exemple représenté, le boîtier décodeur 2 comprend en outre un transmetteur de signaux BLE (non représenté) . Le smartphone 3 comprend également un transmetteur de signaux BLE et peut ainsi être en communication selon une liaison sans-fils L avec le boîtier décodeur 2.

Dans l'exemple représenté, la boîtier décodeur 2 est configuré pour recevoir une consigne de niveau émise par le smartphone 3 et transmettre cette consigne de niveau à la télévision 4.

A cet effet, une application spécifique est exécutée par le smartphone 3 qui est décrite plus précisément en référence à un second mode de réalisation d'un système selon l'invention .

L'application met en œuvre un procédé de commande d'une consigne de niveau de la set top box 2, telle que le volume sonore, par le smartphone 3 dont la surface tactile est virtuellement segmentée en zones. Le procédé met en œuvre un filtre de déplacements sur le smartphone 3 afin de les projeter selon une direction principale de la zone. Une détection du sens de déplacement sur cette projection est réalisée ainsi qu'un retour informatif sonore ou vibratoire en fonction du sens de déplacement détecté. Le procédé comprend en outre une émission d'une consigne d'augmentation ou de diminution du niveau sonore de la set top box 2 selon le sens du déplacement détecté.

La FIGURE 2 illustre un système 100 selon un second mode de réalisation de l'invention . Le système 100 comprend un équipement distant 200 ainsi qu'un dispositif portatif de commande 300 d'une consigne de niveau de l'équipement distant 200 selon l'invention .

Dans l'exemple ici illustré par la FIGURE 2, l'équipement 200 est une lampe comprenant une ampoule dont il est possible de faire varier l'intensité d'éclairage. Dans l'exemple représenté, le niveau de l'équipement distant 200 est ainsi l'intensité d'éclairage et peut être commandé au moyen d'une consigne émise par l'équipement distant 200.

A cet effet, l'équipement 200 est équipé d'un récepteur et émetteur sans-fils 202 mettant en œuvre un protocole sans-fils BLE configuré pour recevoir une consigne de niveau et transmettre cette consigne de niveau à un contrôleur (non représenté) de l'intensité d'éclairage de l'équipement distant 200.

La consigne de niveau est une consigne d'augmentation ou de diminution du niveau . Elle est émise à destination de l'équipement distant 200 par un récepteur et émetteur 302 sans-fils mettant en œuvre le protocole sans-fils BLE. Les moyens d'émission 302 sont intégrés au dispositif portatif 300.

Le dispositif portatif 300 comprend en outre une surface tactile 304 de conformation sensiblement rectangulaire, une unité de traitement 306 réalisée par un microprocesseur, une unité sonore 308 sous forme de haut- parleur et une unité vibratoire 310 sous forme de vibreur, une unité de stockage 312 sous forme de mémoire flash .

L'unité de traitement 306 est programmée pour mettre en œuvre les étapes d'un procédé de commande P d'une consigne de niveau de l'équipement distant 200 par le dispositif portatif 300.

La FIGURE 4 décrit le procédé de commande P selon un mode de réalisation .

Le procédé de commande P comprend une détection PO d'un geste global .

La détection d'un geste global met en œuvre une comparaison C du geste global détecté à une liste prédéterminée de geste interdisant la poursuite du procédé P. La liste prédéterminée de geste comprend la détection de deux gestes chacun défini par un trait suivant l'une ou l'autre des diagonales de la surface tactile 304. Lorsque l'un de ces deux gestes est détecté lors de l'étape PO, l'étape de comparaison C conduit à un envoi E de la commande d'une consigne de niveau minimale à la lampe distante 200 et le procédé P reboucle sur l'étape PO.

Si la détection PO du geste global suivie de la comparaison C l'autorise, le procédé comprend en outre les étapes suivantes :

- une segmentation virtuelle PI de la surface tactile 304 en quatre zones ZI, Z2, Z3 et Z4 illustrées sur la FIGURE 3 et déterminées par les diagonales du rectangle de la surface tactile 304,

- pour chacune des zones ZI, Z2, Z3 et Z4,

o une étape P2 de filtrer des déplacements d'un doigt de l'utilisateur sur la zone pour identifier uniquement les déplacements du doigt selon une direction respective Dl, D2, D3, D4 parallèle au côté du rectangle associé à la zone,

o une étape P3 de détecter un sens de déplacement du doigt par rapport à la direction,

o une étape P4 de jouer un son par l'unité sonore 308 et générer une vibration par l'unité vibratoire 310 en fonction du sens de déplacement détecté,

o une étape P5 d'émettre les moyens d'émission 302 une consigne d'augmentation ou de diminution du niveau de l'équipement distant 200 selon le sens du déplacement détecté.

L'étape P4 met en œuvre l'unité de traitement 306 qui génère des ordres respectifs à destination d'un contrôleur de son 309 adapté à commander l'unité sonore 308 et d'un contrôleur de vibration 311 adapté à commander l'unité vibratoire 310.

La détection PO d'un geste global correspondant à un déplacement d'un doigt sur une boucle orientée de la surface tactile 304 entourant l'intersection des diagonales depuis une première zone génère une même consigne pour chaque sens de déplacement détecté sur chacune des zones.

On réalise ainsi une molette virtuelle commandée par un déplacement sensiblement circulaire du doigt dans un sens de rotation ou dans l'autre.

La détection d'un tel geste selon le sens de rotation horaire génère une même consigne d'augmentation du niveau de l'équipement pour chaque sens de déplacement détecté sur chacune des zones.

La détection d'un tel geste selon le sens de rotation trigonométrique génère une même consigne de diminution du niveau de l'équipement pour chaque sens de déplacement détecté sur chacune des zones.

L'étape P4 comprend :

- une étape de faire varier l'intensité et la fréquence du son joué par l'unité sonore en fonction d'une consigne de niveau de l'équipement distant par rapport à des consignes basses et hautes de l'équipement distant, et

- une étape de faire varier l'intensité et la fréquence de la vibration générée par l'unité vibratoire en fonction d'une consigne de niveau de l'équipement distant par rapport à des consignes basses et hautes de l'équipement distant.

Les consignes extrêmes de niveau de l'équipement distant, dans l'exemple illustré la luminosité la plus basse et la plus haute de l'équipement distant, sont enregistrées dans l'unité de stockage 312.

Selon le mode de réalisation illustré, ces consignes extrêmes sont connues de l'unité de traitement 306 au moyen d'une réception par le récepteur 302 d'un message émis par l'émetteur 202 de l'équipement distant 200 comprenant les consignes extrêmes.

La consigne de niveau de l'équipement distant 200 est déterminée par l'unité de traitement 306 à partir d'un historique d'émissions de consignes d'augmentation ou de diminution enregistré dans l'unité de stockage 312.

Une liste de consignes d'augmentation ou de diminution permet de déterminer la consigne de niveau courante de l'équipement distant.

La connaissance de la consigne courante de niveau de l'équipement distant et des consignes extrêmes de l'équipement distant par l'unité de traitement 306 permet de faire jouer un son par l'unité sonore 308 et de générer une vibration par l'unité vibratoire 310 qui révèle à l'utilisateur la consigne courante de niveau de l'équipement distant, sans qu'il ait besoin de la vérifier en regardant l'équipement distant 202 ou le dispositif de commande 302.

Bien sûr, l'invention n'est pas limitée aux exemples qui viennent d'être décrits et de nombreux aménagements peuvent être apportés à ces exemples sans sortir du cadre de l'invention. De plus, les différentes caractéristiques, formes, variantes et modes de réalisation de l'invention peuvent être associés les uns avec les autres selon diverses combinaisons dans la mesure où ils ne sont pas incompatibles ou exclusifs les uns des autres.

On peut par exemple avantageusement implémenter un produit programme d'ordinateur comprenant des instructions pour réaliser les étapes du procédé de commande d'une consigne de niveau d'un équipement distant par un dispositif portatif selon l'invention sous forme d'une application destinée à un smartphone ou tablette dont l'écran tactile est la surface tactile utilisée par le procédé de commande.

Nomenclature

1 système

2 set top box

3 smartphone

4 télévision

5 câble HDMI

100 système

200 équipement distant

202 récepteur/émetteur sans-fils

300 dispositif de commande

302 récepteur/émetteur sans-fils

304 surface tactile

Dl, D2, D3, D4 directions de la surface tactile

ZI, Z2, Z3, Z4 zones de la surface tactile

306 unité de traitement

308 unité sonore

309 contrôleur de son

310 unité vibratoire

311 contrôleur de vibration

312 unité de stockage

P procédé de commande

PO détection d'un geste global

C comparaison

E envoi de commande

PI segmentation virtuelle

P2 filtre des déplacements

P3 détection d'un sens de déplacement

P4 jouer un son et générer une vibration

P5 émettre une consigne d'augmentation ou de diminution