Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales
Certains contenus de cette application ne sont pas disponibles pour le moment.
Si cette situation persiste, veuillez nous contacter àObservations et contact
1. (WO1986004305) SYSTEME DE PROTECTION DES VITRES CONTRE LES INTEMPERIES, NOTAMMENT DES VEHICULES ROUTIERS
Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

Système de protection des vitres contre les intempéries,
notamment des véhicules routiers.
L' invention concerne un système de protection des vitres notamment des véhicules routiers contre les intempéries, neige, glace, verglas, givre, pluie, pour les véhicules qui restent dehors l'hiver et dont il faut nettoyer les vitres pour pouvoir l'utiliser. Ledit système protège également contre le soleil lequel provoque normalement une importante élévation de la température interne en rendant l'accès très pénible.

On connaît déjà un système de protection d'un véhicule automobile contre le soleil décrit dans le brevet français n° 2 197 745 comprenant des rideaux de toile montés sur deux rouleaux pourvus de moyens d'enroulement rapide à ressort solidaires d'un support fixé transversalement sur le toit du véhicule, les extrémités d'accrochage desdits rouleaux sont munies de crochets de fixation respective sur les parties saillantes de l'avant et de l'arrière du véhicule; la mise en place de la toile s'effectue en tirant sur les extrémités libres , en les déroulant et en les accrochant sur les pare-chocs et inversement, le rangement s'effectue en décrochant la toile qui s'enroule sous l'action du ressort de rappel.

Les inconvénients présentés par ce système sont les suivants:
- la protection est prévue uniquement contre le soleil et non contre les intempéries;
- l'aspect extérieur du véhicule est modifié par l'adjonction d'un boîtier peu esthétique;
- la résistance à l'avancement est accrue ainsi que la consommation de carburant;
- prise importante au vent latéral;
- absence de protection des vitres latérales;
- manoeuvre manuelle effectuée en deux opérations successives.

Le système selon l'invention a pour objet de pallier ces divers inconvé-nients et d'accroître le service apporté aux utilisateurs.
Il est caractérisé en ce qu'il comprend des rideaux en matière naturelle ou synthétique montés sur des rouleaux munis d'un moyen d'enroulement et disposés a l'intérieur d'un boîtier et en ce que ledit système est mis en place à l'intérieur du "béquet" arrière de réduction de la trainée aérodynamique, lesdits rideaux étant manoeuvres par un moyen automatique depuis le béquet arrière jusqu'à l'avant du véhicule en recouvrant successivement la vitre arrière, le toit, la vitre avant et, en fin de déroulement, les vitres latérales; et en ce qu'il comporte:
- un premier axe tournant dans des paliers solidaires du béquet et sur lequel est enroulé un premier rideau central,
- un second axe sur lequel sont enroulés deux 1/2 rideaux latéraux de largeur égale,
- deux treuils solidaires de Taxe avant sur lesquels s'enroulent chacun un cordon de traction desdits rideaux,
- un tube de traction coopérant avec des attaches solidaires chacune d'une portion d'axe coulissant dans ledit tube de traction et des baguet- tes de guidage solidaires du châssis du véhicule et disposées de part et d'autre du rideau central, ledit tube de traction comportant un moyen d'attache élastique de l'extrémité intérieure de chacun des deux demi- rideaux latéraux leur permettant de se déployer sur les vitres latérales du véhicule,
- un moyen d'entraînement en rotation des axes des rouleaux de rideaux coopérant avec le moyen de traction desdits rideaux,
- un moyen coopérant avec le moyen d'entraînement en rotation des axes des rouleaux pour ramener les deux demi-rideaux latéraux en position de réenroulement et d'effectuer ledit réenroulement automatique desdits rideaux,
- un moyen coopérant avec la partie avant dudit béquet et avec le moyen de réenroulement pour introduire ledit moyen de traction des rideaux à l'intérieur dudit béquet en fin de réenroulement,
- des baguettes collées longitudinalement sur le toit du véhicule permettant d'obtenir un matelas d'air d'isolation entre le dessus du véhicule et les rideaux,
- un moyen extérieur de commande électrique du moyen de mise en place desdits rideaux et de réenroulement, ledit moyen étant disposé dans ledit béquet.
Le dispositif selon l'invention présente les avantages suivants:
- protection contre les intempéries, neige, pluie, verglas, glace, givre > et soleil ,
- discret,le dispositif ne modifie pas l'aspect extérieur du véhicule et de ce fait n'offre pas de résistance au vent relatif du fait qu'il est dissimulé dans le béquet de réduction de la traînée aérodynamique,

- permet d'avoir des vitres nettes pendant l'hiver en offrant une visibilité normale pour la conduite, ce qui n'est pas le cas quand on doit gratter les vitres pour en retirer le verglas qui se reforme presque immédiatement avant que le véhicule ait le temps de chauffer,

- autonettoyant, le système gratte la toile avant son enroulement,

- mise en place et rangement automatique des rideaux de l'extérieur du véhicule,
- protection des vitres latérales,
- gain de temps et d'énervement du fait de l'absence de nettoyage et de la manoeuvre automatique,
- possibilité de protéger seulement le toit et l'un ou l'autre des côtés en laissant libre le côté à l'ombre,
- confort intérieur même lorsque le véhicule est entièrement au soleil.

L'invention est décrite en détail dans le texte qui suit en référence aux dessins schématiques annexés donnés à titre d'exemple non limitatif illustrant un mode de réalisation de l'invention et dans lesquels:
- la fig.1 montre l'ensemble du dispositif selon l'invention en place sur une voiture replie dans le béquet arrière;
- la fig.2 montre l'ensemble de protection en place sur le toit et les vitres latérales,
- les fig.3 et 4 montrent la disposition des toiles latérales par rapport à la toile de protection du toit;
- la fig.5 montre, en coupe, l'implantation du dispositif à l'intérieur du béquet de réduction de la traînée aérodynamique,
- la fig.6 montre, en vue de dessus, le dispositif de manoeuvre des rideaux;
- la fig.7 montre, en coupe, une réglette de guidage des fils de trac-tion des rideaux;


- les fig.8,9,10,1rmontrent un exemple d'accrochage des rideaux sur un tube de traction ainsi que la fixation du tube sur les cordons de traction;
- les fig.13 et 14 montrent un exemple de commande de mise en place des rideaux latéraux .

La fig.1 montre le système en place dans le béquet 1 fixé sur l'arrière d'une voiture, on a également montré les baguettes 2,3 de guidage des cordons de traction ainsi que les boîtiers 4,5 de poulie de retour des cordons de traction des rideaux de protection et des barrettes 6 formant un matelas d'air entre les rideaux et le toit du véhicule.
Les fig.2 et 3 montrent le système de protection déployé. Il comporte une toile supérieure 7 couvrant la vitre arrière 8, le dessus de la la voiture et la vitre avant et les deux demi -rideaux 9,10 écartés pour recouvrir les vitres latérales. Le moyen de mise en place sera décrit plus loin.
Sur la fig.4 on a montré le mode de recouvrement de la toile supérieure 7 par les demi-rideaux latéraux 9,10; les flèche 11,12 montrent la direc tion du glissement latéral des rideaux sur l'avant du véhicule. On voit également le tube de traction 13.
Sur les fig.5 et 6 on a montré le béquet 1 en coupe avec le dispositif d'enroulement comportant un rouleau 15 se déployant sur le dessus du toit du véhicule et un rouleau 16 situé en arrière du premier rouleau et comportant deux demi-rideaux 9,10 se déployant latéralement.
Les rideaux sont enroulés sur des axes 21,23 tournant dans des paliers 19,20. L'extrémité de Taxe arrière 21 est accouplé à un moto-réducteur

22 assurant la manoeuvre automatique des rideaux commandée à partir d'un clavier électrique fixé sur le tableau de bord et d'un contacteur électrique commandé par une clé disposé sur le béquet arrière 1. L'axe

23 est entraîné en rotation à partir de l'axe 21 par une transmission à courroie crantée 24 coopérant avec des poulies crantées 25,26 solidaires des axes 21,23. L'arbre 23 est muni, à chacune de ses extrémités, d'un tambour de treuil 27,28 sur lesquels s'enroulent respectivement des cordons de traction 29,30 des rideaux, ils passent chacun sur une poulie à gorge 31,32 située à l'avant des baguettes 2,3 de guidage desdits cordons à l'intérieur d'un boîtier 4,5 fig.1 et reviennent chacun sur une patte d'attache 33,34 solidaire du tube de traction 35 et de l'avant des rideaux au moyen de pattes 36,37 serties sur les extrémités extérieures des rideaux 7 et 9,10 dont le détail est montré sur les fig.7,8, 9,10.
Sur la fig.7 on a montré une baguette 2,3 de guidage des cordons de traction 29,30, on a figuré un brin de retour 38 du cordon 29,30, et un éventuel cordon 39 assurant le déverrouillage du mécanisme permettant le glissement latéral des demi-rideaux 9,10 en cas de manoeuvre manuelle seulement. Ce cordon, passé dans un anneau du tube de traction, n'est pas utilisé en cas de manoeuvre automatique des rideaux.
Ladite baguette 2,3 est ouverte sur un côté en 40 pour laisser passer une patte 33,34 d'attache du cordon de traction en serrant élastiquement sur celle-ci pour assurer Vétanchéité entre patte et baguette; ladite baguette peut être réalisée en matière plastique extrudée. Les pattes 33,34 sont chacune solidaire d'une tige 41 coulissant dans l'extrémité correspondante dudit tube de traction 35 assurant la liaison à largeur variable entre les pattes 33,34 de façon à compenser les différences de largeur entre l'avant et l'arrière du véhicule sur lequel sont fixées les baguettes de guidage. Lesdites baguettes peuvent être rivetées ou collées r.ur les côtés du toit u véhicule,
Sur les I HJ.'J, K), 11 , 1.' et 1 on .. montré un exemple de moyen de manoeuvre permettant le glissement des demi -rideaux sur les vitres latérales. Il comporte , sur le côté extérieur de chaque demi-rideau (fig.13) en cas de manoeuvre manuelle, au voisinage de la fin de déroulement, une butée 45 sertie sur lesdits rideaux coopérant avec un levier 46 articulé en 47 sur le châssis arrêtant ladite butée cependant que les demi -rideaux continuent à être tirés par le treuil, ce qui a pour effet de provoquer le glissement latéral desdits demi-rideaux retenus à l'extérieur par leur butée respective. Le levier 47 est maintenu au repos en position d'arrêt de la butée 45 au moyen d'un ressort de rappel 48. Avant le réen-roulement des rideaux, il est nécessaire de faire remonter les demi-rideaux sur le toît du véhicule au-dessus du rideau central 7. Pour effectuer cette opération manuelle, on a prévu un troisième cordon 39 fig.7 se déplaçant dans les baguettes de guidage 2,3. Ces cordons peuvent être accrochés, à l'avant de la voiture, à un ou deux anneaux permettant de tirer manuellement sur la branche 49 du levier par le cordon 39 pour l'escamoter et libérer la butée ce qui a pour effet, en coopération avec des rubans en matériau élastique placés à l'avant et à l'arrière des demi-rideaux, de faire remonter ceux-ci en position de réenroulement. On peut rendre cette manoeuvre automatique en remplaçant le levier et sa commande manuelle par 2 électro-aimants agissant directement sur la butée 45 de chacun des demi-rideaux, lesdits électro-aimants étant normalement en position butée.
Pour le rembobinage des rideaux on agit sur un inverseur électrique de rotation du moto-réducteur de commande 22.
Pour introduire le tube 35 de traction des rideaux sous le béquet fig.5, on a prévu, de chaque côté de celui-ci, un bossage 50 de faible largeur qui a pour objet d'obliger l'avant du béquet à se soulever pour laisser passer ledit tube 35. Les bossages 50 comportent également une rainure en partie inférieure dans laquelle passe la baguette 2,3 correspondante de façon à éviter que les pattes de guidage 33,34 et de traction des rideaux ne se dégagent de leur rainure 40. La partie avant 51 du béquet, en contact avec les rideaux, est prévue en biseau pour lui conférer une fonction auto-nettoyante en raclant les rideaux en coopération avec un ressort agissant pour appuyer ledit biseau sur les rideaux.

_ _
Sur l'arrière 52 du béquet, on a prévu des ouvertures 53 pour l'évacuation de l'eau ou de la fonte de la neige raclée par le biseau.

Pour permettre le glissement latéral des rideaux 9,10 assurant la protection des vitres latérales, il est nécessaire que les extrémités internes 55,56 (fig.9) des 1/2 rideaux puissent s'éloigner du tube de traction 35 pour compenser le déplacement auquel leur bord interne 57,58 (fig.10) est soumis. A l'arrière, ce déplacement est permis grâce aux butées 45 coopérant avec la poursuite du déroulement des 1/2 rideaux permettant l'inclinaison des bords internes 57,58.
A l'avant les 1/2 rideaux 9,10, comme on l'a vu sur la fig.8, sont accro chés par leur extrémité extérieure aux pattes 33,34 sur le tube 35 par l'intermédiaire des tiges 41 coulissant librement dans les extrémités dudit tube 35. L' extrémité interne 55,56 desdits 1/2 rideaux est accrochée aux points 59,60 par des cordons 61,62 entrant dans la partie centrale du tube 35 en passant sur des poulies à gorge 63,64 et 65,66; l'extrémité libre desdits cordons 61,62 est accrochée à un ressort de traction 67 représenté en position allongée, les 1/2 rideaux étant en place (fig.9). Lorsque Ton veut replier les rideaux, on introduit une clé de contact dans une serrure à contacts disposée par exemple sur le béquet arrière, elle alimente les électro-aimants qui libèrent instantanément les butées 45 des 1/2 rideaux, ce qui a pour effet de détendre leur bord extérieur 68,69 qui reprennent alors leur position sur le dessus du toit sous l'action conjuguée du ressort 67 et des rubans élastiques 70,71 - 72,73 - 74,75 accrochés chacun d'une part au voisinag du bord externe inférieur 68,69 de l'un des rideaux et au bord interne 57,58 du 1/2 rideau opposé cependant que le sens de rotation du moto-réducteur a été inversé par l'intermédiaire d'un inverseur électrique (non décrit car bien connu de l'homme de l'art) et que l'enroulement automatique des rideaux s'effectue jusqu'à l'introduction du tube 35 à l'intérieur du béquet.
Les fig.11 et 12 montrent, sur des vues en coupe du tube 35, un exemple de réalisation d'un tel tube en matière plastique moulée en deux parties 79,80 dont la section est elliptique pour permettre le passage du ressort 67 le long des poulies à gorge 63,64 tournant sur un axe métallique 76 emmanché dans des bossages 77,78 des 1/2 parties 78,79 du tube 35.
Les poulies 65,66 sont disposées dans Taxe central vertical du dit tube montées comme les poulies 63,64. Les poulies, le ressort 67 et les cordons 61,62 sont mis en place avant montage des 1/2 parties 79,80.