Traitement en cours

Veuillez attendre...

Paramétrages

Paramétrages

Aller à Demande

1. FR2809750 - DISPOSITIF POUR RECUEILLIR DES EXCREMENTS CANINS

Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

[ FR ]
Dispositif pour recueillir des excréments canins.
Secteur technique
Plus particulièrement, la présente invention concerne un dispositif facile à porter, pour recueillir des excréments d'animaux domestiques, notamment ceux 5 de chiens, d'une manière pratique et hygiénique.
Etat de la Technique
De nos jours, la promenade avec des animaux domestiques en dehors du domicile, est une pratique très commune, couramment réalisée par les résidants d'appartements, et, maintes fois, cette promenade a également pour but 10 d'entraîner l'animal, ainsi que d'offrir à son propriétaire un moment de loisir. Cependant, dans beaucoup de cas, aussi, les animaux restent conditionnés par la nécessité de faire leurs besoins pendant une telle promenade, en laissant derrière eux des excréments, souvent dans des lieux de passage, tels que sur les trottoirs et dans les jardins, ce qui devient un grand inconvénient pour les 15 personnes qui utilisent les mêmes lieux.
Pour résoudre ce problème, il existe actuellement différents types de moyens afin que les propriétaires de ces animaux puissent recueillir les excréments de ceux-ci. Beaucoup de ces moyens se présentent sous la forme de sacs plastiques en forme de gants ou sous la forme de dispositifs de préhension 20 en carton. Les sacs plastiques fonctionnent comme des gants, lesquels après avoir ramassé l'excrément, sont retournés par l'usager, de sorte qu'ils constituent un sac lorsqu'ils se retrouvent à l'envers. Ainsi, il ne salit pas ses mains et recueille la matière excrémentielle de manière adéquate, pour que ledit sac plastique puisse ensuite être jeté dans une poubelle publique ou non. 25 Un autre moyen utilisé est constitué par le dispositif de préhension en carton susmentionné ; cependant, dans ce cas, ce dispositif est complété par un sac plastique, dans lequel on peut introduire le dispositif de préhension et les selles de l'animal.
Il ne fait aucun doute que les moyens existants peuvent permettre aux propriétaires d'animaux de recueillir les excréments de ces derniers ; cependant, ils se concurrencent avec quelques restrictions et inconvénients, parmi lesquels on peut mettre en relief :
a) ces moyens ne se réalisent qu'après que l'animal ait 5 déféqué ;
b) ils ne permettent pas de recueillir les excréments quand ceux-ci ne présentent pas une certaine consistance ;
c) généralement, même après avoir recueilli l'excrément, une partie résiduelle de celui-ci reste sur place ;
d) l'usager est obligé de rester dans une posture inconfortable, tout en s'accroupissant ou se courbant ;
e) ils engendrent une répugnance de l'usager, puisqu'au moment de 10 faire la manipulation de l'excrément, même si ses mains sont protégées par des plastiques, l'usager reste très proche de ce dernier en inhalants, de la sorte des mauvaises odeurs.
Objectif de l'invention. L'invention est constituée par un dispositif qui permet de recueillir les 15 excréments de l’animal dans n'importe quelle condition, même quand ledit excrément ne présente pas de consistance.
Un autre aspect caractéristique de l'invention est constitué par la configuration du dispositif à partir d'un manche télescopique, formé au moins par trois segments, ce qui distingue le dispositif de l'invention, comme un objet facile 20 à porter, tout en permettant que sa longueur soit augmentée d'une manière considérable.
Un autre objectif de l'invention est de prévoir des moyens pour l'emmanchement facile et rapide d'une recharge sous la forme de sac jetable, lequel à son tour, est emmanché dans l'extrémité correspondante dudit manche 25 télescopique. L'invention a également l'objectif de permettre que la combinaison du manche télescopique et de la recharge sous la forme de sac plastique offre à l'usager une commodité au moment de recueillir l'excrément de l'animal, y compris d'une manière inusitée, constituée par le fait que la recharge sous la 30 forme de sac plastique est facilement positionnée sous l'animal au moment exact où il défèque, ainsi, les excréments tombent directement à l'intérieur de la recharge sous la forme de sac plastique, en caractérisant ainsi, le dispositif comme un type de ramassage qui évite qu'il reste une partie résiduelle quelconque sur le sol.
Pour mieux comprendre la présente invention, on en donne ci-dessous une 5 description détaillée, illustrée par les dessins ci-joints, selon lesquels :
La figure 1 représente le dispositif de l'invention selon une vue en perspective éclatée.
La figure 2 montre une autre vue, en perspective, du dispositif de l'invention dans la position d'usage. 10 La figure 3 illustre une vue latérale en coupe, laquelle met en relief un détail du dispositif.
La figure 4 est une vue latérale en coupe du manche télescopique du dispositif, en position repliée.
La figure 5 montre une vue latérale extérieure dudit manche ; et, 15 La figure 6 est une vue latérale du dispositif monté, avec deux détails représentés et en coupe, mettant en relief, une variation constructive du dispositif.
Selon ces illustrations et leurs détails, plus particulièrement les figures 1, 2 et 3, le dispositif pour recueillir les excréments canins se caractérise en ce qu'il 20 comprend un manche télescopique 1, formé par une pluralité de segments ou tronçons tubulaires comprenant un tronçon extérieur ou tronçon proximal 1a un tronçon intérieur ou tronçon distal 1b et un ou plusieurs tronçons intermédiaire 1c. Le tronçon extérieur 1a est muni d'un crochet 2 au voisinage de son extrémité libre ou extrémité proximale, alors que le tronçon intérieur 1b présente une 25 extrémité distale fermée, cependant dotée d'une ouverture ou passage longitudinal, par exemple de section rectangulaire, laquelle, dans sa partie intérieure, s’élargit substantiellement, de manière à former un logement 4 coopérant pour l'insertion et le blocage d'une partie de l'armature d'un réceptacle jetable 5, par exemple réalisé sous la forme pratiquement d'un petit sac conique 6, de matière plastique de préférence, dont la bouche entièrement ouverte est rattachée à une armature rigide ou semi-rigide, cette armature 7 présente une projection radiale en "L" 8, destinée à pénétrer dans l'ouverture longitudinale 3 et qui, après une rotation de 90 degrés, reste bloquée à l'intérieur dudit logement 4.
Selon la figure 4, on voit que le manche télescopique 1 est formé par des segments ou tronçons tubulaires 1a, 1b, 1c de différents diamètres, assemblés de manière télescopique, ses extrémités étant pour autant, adéquatement travaillées avec des secteurs de diamètres mineurs et majeurs, coopérants de sorte que chaque segment puisse glisser de manière télescopique en direction du dehors ou du dedans, tandis que dans lesdits segments sont prévues des butées postérieures coopérantes de manière à ce que l'ensemble reste assemblé.
Le crochet 2 est un complément pour que le dispositif puisse être maintenu accroché dans un local adéquat quand il n'est pas utilisé. L'armature 7 peut avoir une forme circulaire ou une autre forme quelconque, quadrangulaire par exemple, ce détail constructif cependant ne modifie pas le fonctionnement de l'ensemble.
Selon l'exposé ci-dessus, le réceptacle 5 n'est engagé que dans l'ouverture 3 et, avec son propre poids il peut effectuer automatiquement une rotation de 90 degrés, de manière à ce que son attache ou crochet 8 constituée par son extrémité en "L" puisse rester bloquée à l'intérieur du logement.
Plus généralement, on comprend que l'invention concerne un dispositif pour recueillir les excréments canins, lequel est remarquable par le fait qu’il comprend, d'une part, un manche constitué de segments 1a, 1b, 1c, assemblés de manière télescopique et, d'autre part, des réceptacles jetables constitués d’un petit sac souple 6 suspendu à une armature porteuse 7, l'extrémité distale 1b' de ce manche télescopique et cette armature porteuse étant agencées de manière que, dans une première position dudit manche télescopique, un réceptacle jetable 5 peut être fixé à ladite extrémité distale 1b', tandis que, dans une deuxième position du manche télescopique 1, correspondant à une rotation de celui-ci sur au moins 90° autour de son axe, ledit réceptacle jetable se détache automatiquement du manche télescopique sous l'effet de son propre poids et du poids des excréments recueillis.
Selon une variante de réalisation du dispositif de l'invention illustrée à la figure 6, ce dispositif présente un type de fixation différent pour le réceptacle jetable 5 et, dans ce cas, l'extrémité du tronçon intérieur ou segment distal 1 b du manche télescopique 1 est munie d'un perçage 9 ayant une orientation inclinée par rapport à l'axe dudit tronçon, ce perçage incliné étant destiné à l'engagement d'une tige de fixation 10 d'orientation radiale que présente l'armature porteuse 7 des réceptacles jetables 5. La pénétration de cette tige dans le perçage 9 s'effectue avec une certaine interférence, laquelle peut être obtenue de différentes manières, principalement par la rugosité des surfaces en contact, par une courbure légère de la tige 10 ou par une autre manière quelconque. Le manche télescopique 1 possède également un enfoncement proche du trou 9 de manière à ce que le tour du sac conique 6 aux environs de l'axe ou de l'extrémité 10 reste limité.
Le dispositif entier pourra être confectionné en matière plastique, cependant, d'autres matériaux peuvent être employés, lorsque telle caractéristique et d'autres, telle que les dimensions et la couleur, n'ont pas d'influence sur la disposition constructive ni sur le fonctionnement décrit.
Selon l'exposé qui précède et les dessins, le dispositif pour recueillir les excréments canins s'inscrit parfaitement dans les critères qui définissent l'invention brevetable, puisqu'outre le fait d'être susceptible d'application industrielle, il présente également une nouvelle forme ou disposition, s'agissant d’un instrument innovant, qui résulte de l'amélioration fonctionnelle dans ses usage et fabrication, puisque, selon l'exposé, le dispositif en question propose une manière inédite de recueillir les excréments de l’animal, c'est-à-dire qu'après avoir mis le dispositif dans la position illustrée à la figure 2, il suffit de positionner le réceptacle 5 sous l'animal pendant qu'il défèque. Cette procédure permet que l'excrément tombe directement à l'intérieur dudit réceptacle, après quoi, l'usager t positionne ledit réceptacle 5 au-dessus de l'ouverture ou à l’intérieur d'une poubelle quelconque, publique ou non, de manière à ce qu'ensuite, avec seulement une rotation de 90° du manche 1, le dispositif jette ledit réceptacle dans ladite poubelle, en concrétisant ainsi, une manière efficace, pratique et rapide le ramassage de l'excrément. D'autre part, après l'usage de l'ensemble, ledit manche 1, grâce à son agencement télescopique, est substantiellement raccourci en devenant ainsi un objet facile à porter, comme démontré à la figure 5.
On remarque que l'ensemble en question, d'après ce qu'il a été dit, caractérise une manière singulière pour recueillir les excréments d'un animal, en éliminant entièrement les inconvénients précédemment mentionnés des dispositifs conventionnels.