Некоторое содержание этого приложения в настоящий момент недоступно.
Если эта ситуация сохраняется, свяжитесь с нами по адресуОтзывы и контакты
1. (WO2019043263) VEHICLE FRONT END ASSEMBLY
Document

Description

Titre de l'invention 0001   0002   0003   0004   0005   0006   0007   0008   0009   0010   0011   0012   0013   0014   0015   0016   0017   0018   0019   0020   0021   0022   0023   0024   0025   0026   0027   0028   0029   0030   0031   0032   0033   0034   0035   0036   0037   0038   0039   0040   0041   0042   0043   0044   0045   0046   0047   0048   0049  

Citation List

0050   0051   0052   0053   0054   0055   0056   0057   0058   0059   0060   0061   0062   0063   0064   0065  

Revendications

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12  

Dessins

1   2   3   4   5  

Description

Titre de l'invention : Ensemble avant de véhicule

[0001]
L’invention concerne un ensemble avant de véhicule comme un véhicule automobile ou à propulsion humaine.
[0002]
On connait déjà dans l’état de la technique, notamment du document FR3041290, un ensemble avant de véhicule automobile, comportant un volet d’obturation d’une entrée d’air. Ce volet est flexible, actionné par des moyens d’actionnement comme un vérin ou un ensemble à moteur et à came. Ceci permet d’ajuster l’aérodynamique du véhicule à sa vitesse de déplacement. Or, ces moyens d’actionnement du volet flexible occupent de l’espace dans le bloc avant et laissent moins de liberté dans la conception de l’agencement avant.
[0003]
La présente invention a notamment pour but de proposer un ensemble avant de véhicule permettant de dégager davantage l’intérieur du bloc avant.
[0004]
A cet effet, l’invention a notamment pour objet un ensemble avant de véhicule comportant :
[0005]
- un volet d'obturation d'une ouverture d'entrée d'air,
[0006]
- des moyens d’actionnement du volet d'obturation entre une position d'obturation et une position ouverte,
[0007]
les moyens d’actionnement comportant un élément actionneur composé au moins partiellement d'un alliage à mémoire de forme, apte à déformer le volet d'obturation entre la position d'obturation et la position ouverte.
[0008]
Ainsi, grâce à l'élément actionneur à mémoire de forme, on dispose de moyens d'actionnement particulièrement compacts, prenant peu d'espace dans le bloc avant. Ceci laisse plus de liberté concernant en particulier le style ou l’aspect esthétique du véhicule, ou encore permet de placer d’autres éléments fonctionnels dans l’espace occupé par les moyens d’actionnement conventionnels. En effet, on peut remplacer les moyens conventionnels d'actionnement par un élément actionneur qui peut aisément s'intégrer dans l’ensemble avant, avantageusement dans un support ou un renfort d’une peau de pare-chocs. Par ailleurs, l’élément actionneur proposé permet de simplifier l’actionnement du volet d’obturation.
[0009]
Par alliage à mémoire de forme, on comprend de préférence un matériau apte à se déformer de lui-même de manière réversible entre deux positions stables, l’une au-dessus d’une température prédéterminée et l’autre au-dessous de la température prédéterminée. L’alliage à mémoire de forme peut comprendre en particulier un alliage de nickel et de titane, pouvant être du type appelé TiNi ou encore Nitinol. On entend généralement par "position ouverte" une position permettant à une quantité d'air de passer à travers l'ouverture d'entrée d'air et par "position d'obturation" une position réduisant la quantité d'air pouvant passer par rapport à la position ouverte. Ainsi, la position ouverte peut libérer intégralement ou partiellement l'ouverture d'entrée d'air et la position d'obturation peut obturer intégralement ou partiellement l'ouverture d'entrée d'air, la position ouverte délimitant un passage d'air plus important que la position d'obturation. Par ailleurs, la déformation du volet d'obturation entre la position d'obturation et la position ouverte est à entendre de préférence comme impliquant une déformation élastique du volet d'obturation, le volet étant flexible.
[0010]
L’invention peut en outre comporter l’une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prises seules ou en combinaison.
[0011]
L'élément actionneur est configuré pour se déformer passivement sous l'effet de la température environnante. Par « passivement », on comprend ici que l’élément actionneur peut se déformer de façon autonome, notamment sans intervention d’un élément extérieur tel qu’un moyen de commande, ou sans apport d’énergie électrique ou mécanique pour se déformer. Ceci est particulièrement avantageux en ce que l’on dispose de moyens d’actionnement limitant l’énergie nécessaire à leur fonctionnement. En outre dans le cas où l’élément actionneur fonctionne uniquement passivement, il n’est pas nécessaire de prévoir un système de commande et une connexion à un tel système. Lorsque l’élément actionneur se trouve dans un environnement ayant une température élevée, supérieure à une température prédéterminée, celui-ci peut donc se déformer et entraîner la déformation du volet d’obturation, généralement depuis la position d’obturation vers la position ouverte, quelle que soit la situation dans laquelle se trouve le véhicule, en particulier à l’arrêt.
[0012]
L'élément actionneur est configuré pour être déformé activement, les moyens d'actionnement comportant des moyens de commande de l'élément actionneur adaptés à faire passer un courant électrique dans l'élément actionneur, ces moyens de commande comportant de préférence un capteur de température configuré pour être disposé au voisinage d'un élément à refroidir dans le véhicule. Par « activement », on comprend que l’élément actionneur peut se déformer sous une action extérieure, en l’occurrence sous l’action des moyens de commande. Grâce à cette configuration, il est possible de commander la déformation de l’élément actionneur, par exemple dans le cas où un élément interne du véhicule nécessite un refroidissement. En outre, la commande de la déformation de l’élément actionneur est particulièrement simple, puisqu’il suffit de faire passer un courant électrique au sein de l’élément actionneur pour provoquer son échauffement et sa déformation, au-delà d’une température prédéterminée. L’élément actionneur ne nécessite par conséquent pas de moyens complexes de commande. Selon une configuration particulièrement intéressante, l'élément actionneur est déformable activement et passivement, de façon à bénéficier des avantages des deux solutions, selon les cas dans lesquels on se trouve.
[0013]
L’élément actionneur comprend au moins un bras fixé sur une zone centrale d'une face avant, le bras s’étendant depuis la zone centrale vers une zone latérale de la face avant dans laquelle est disposée l’ouverture d’entrée d’air. De façon alternative, l’élément actionneur comprend au moins un bras fixé sur une zone latérale d'une face avant dans laquelle est disposée l’ouverture d’entrée d’air, le bras s’étendant depuis la zone latérale vers une zone centrale de la face avant. Ainsi, on propose un élément actionneur destiné à déformer un volet d’obturation se trouvant dans une zone latérale. Ceci permet avantageusement de refroidir un radiateur latéral du véhicule, tel que ceux pouvant se trouver sur un véhicule hybride ou électrique. Le bras est composé de préférence d'un alliage à mémoire de forme. Comme l’entrée d’air pour un tel radiateur peut être de surface plus petite qu’une entrée d’air centrale, le volet d’obturation est moins difficile à déformer, l’utilisation d’un alliage à mémoire de forme pour le déformer est alors particulièrement avantageuse. Le bras peut être venu de moulage avec ou rapporté sur la zone centrale ou latérale de la face avant. Le bras est de préférence sous forme d'une lame s'étendant selon un plan sensiblement orthogonal à la surface intérieure du volet d'obturation et se trouvant de préférence en contact sur la totalité de sa longueur avec cette surface intérieure, la surface intérieure pouvant être formée par une doublure du volet d’obturation. Cette configuration est particulièrement intéressante car une structure de lame permet d’avoir une certaine épaisseur de matière derrière le volet d’obturation, assurant une meilleure action de déformation du volet d’obturation, par exemple par rapport à un élément comportant uniquement quelques points d’appui sur le volet d’obturation. De préférence, on entend par lame un bras dont la dimension dans la direction orthogonale à la surface intérieure du volet d'obturation est supérieure à la dimension dans la direction verticale du véhicule. On comprend que l’ouverture d’entrée d’air n’est pas nécessairement disposée dans une zone latérale de la face avant, de sorte que l’élément actionneur peut comprendre au moins un bras fixé sur une zone centrale ou latérale d'une face avant, le bras s’étendant entre la zone centrale dans laquelle est disposée l’ouverture d’entrée d’air et une zone latérale de la face avant.
[0014]
L’ensemble avant comprend une paroi de guidage d’air disposée entre l’ouverture d’entrée d’air et un élément de refroidissement du véhicule de façon à délimiter un passage d’air. Grâce cette paroi de guidage d’air, lorsque le volet d’obturation est en position ouverte, l’air entrant par l’ouverture d’entrée d’air est guidé vers l’élément de refroidissement. Cela permet d’améliorer l’échange thermique réalisé entre l’air entrant et l’élément de refroidissement du véhicule, comme par exemple un radiateur. De façon avantageuse, la paroi de guidage peut être venue de moulage avec une face avant sur laquelle est fixé l’élément actionneur.
[0015]
La paroi de guidage forme une butée pour l’élément actionneur dans une position d’ouverture maximale du volet d’obturation. En d’autres termes, l’élément actionneur vient en butée contre la paroi de guidage lorsque le volet d’obturation est dans une position d’ouverture maximale. Cela permet de renforcer l’ensemble avant en position d’ouverture maximale et d’éviter des vibrations intempestives, en particulier lorsque le véhicule se déplace à une vitesse élevée. Cela permet également de réaliser une position d’ouverture maximale indépendamment des conditions de roulage du véhicule ou d’exposition au vent, lesquelles pourraient entraîner une déformation du volet d’obturation au-delà de la position d’ouverture maximale.
[0016]
La position d'obturation est une position d'obturation intégrale de l'ouverture d’entrée d'air, l'obturation étant étanche à l'air. Grâce à cette configuration, l’air ne passe plus à travers l’ouverture d’entrée d’air. Cela permet de réduire le coefficient de trainée du véhicule lorsqu’il n’est pas nécessaire de faire circuler de l’air à travers l’ouverture d’entrée d’air, par exemple lorsque l’élément de refroidissement du véhicule ne nécessite pas un refroidissement.
[0017]
L'ensemble avant comprend une peau de pare-chocs, le volet d’obturation étant venu de matière avec la peau de pare-chocs. Cela permet d’améliorer l’aspect esthétique ou le style du véhicule, le volet d’obturation formant visuellement une unique pièce avec la peau de pare-chocs, et pouvant avantageusement être à affleurement avec le reste de la peau de pare-chocs. En outre, cette configuration permet d’éviter des discontinuités entre la peau de pare-chocs et le volet d’obturation, permettant de réduire le coefficient de trainée du véhicule. Par ailleurs selon cette configuration, le volet d’obturation et la peau de pare-chocs ne nécessitent pas d’ajustement de jeu relatif et peuvent être facilement montés sur le véhicule.
[0018]
L'élément actionneur est solidarisé à l’arrière du volet d’obturation, de façon à former un renfort de la peau de pare-chocs. Grâce à cette configuration, un déplacement de la peau de pare-chocs dû à une faible contrainte exercée sur la peau de pare-chocs est limité, la peau de pare-chocs venant alors en appui sur l’élément actionneur. Cela permet de renforcer la rigidité de la peau de pare-chocs, tout particulièrement en cas de charge d’indentation.
[0019]
Le volet d’obturation et l'élément actionneur sont solidarisés par collage, soudage, encliquetage ou surmoulage. Grâce à ces procédés avantageux de solidarisation, l’assemblage de l’ensemble avant est simplifié.
[0020]
Le volet d'obturation comprend au moins deux sous-volets complémentaires d'obturation de l'ouverture d'entrée d'air, de préférence commandés chacun indépendamment entre une position d'obturation et une position ouverte. Outre les possibilités esthétiques, grâce à ces sous-volets complémentaires, le volet d’obturation peut occuper plusieurs positions d’ouverture différentes. Par exemple, le volet d’obturation comprend un premier sous-volet central se présentant sous la forme d’un panneau central, ayant une forme centrale, et le second sous-volet se trouve à la périphérie du sous-volet central, se présentant sous la forme d’un panneau périphérique ayant une forme complémentaire à la forme centrale, par exemple sensiblement sous forme de U. Avantageusement, l’élément actionneur comprend un bras rattaché à chaque branche du U, de façon à réaliser un actionnement efficace et d’avoir une obturation dans de bonnes conditions d’aspect et d’aérodynamisme. Dans ce cas, la forme des bras en lame permet de mieux plaquer chaque sous-volet contre le ou les autres sous-volets et / ou la peau de pare-chocs, par exemple par rapport à un élément comportant uniquement quelques points d’appui sur le sous-volet d’obturation. En effet, les branches du U peuvent être fines et pourraient alors se déformer s’il n’y avait qu’un point d’appui, ou uniquement quelques points d’appui. Ainsi, une lame s’appuie sur sensiblement toute la longueur de la branche du U correspondante. Ainsi, chaque lame permet de maintenir, dans une position d’obturation du sous-volet correspondant, le sous-volet correspondant dans cette position d’obturation, même lorsque le véhicule roule à une vitesse élevée. Une étanchéité à l’air satisfaisante est ainsi assurée.
[0021]
L’invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui va suivre, donnée uniquement à titre d’exemple et faite en se référant aux dessins dans lesquels :
[0022]
[fig. 1]
est une vue en écorché en perspective de face d’un ensemble avant selon un mode de réalisation, une partie d’une peau de pare-chocs et d’un volet d’obturation étant cachée ;
[0023]
[fig. 2]
est une vue en perspective de face de l’ensemble de la figure 1, sans peau de pare-chocs et sans volet d’obturation visibles ;
[0024]
[fig. 3]
est une autre vue en perspective de face d’une partie partiellement découpée de l’ensemble avant illustré sur la figure 2 ;
[0025]
[fig. 4]
représente une vue schématique en coupe et un détail :
[0026]
la figure 4A est une vue schématique en coupe de dessus d’une peau de pare-chocs comportant un volet d’obturation formé de sous-volets d’obturation en position d’obturation totale ;
[0027]
la figure 4B est un détail de la figure 4A, illustrant la position d’obturation totale des sous-volets d’obturation ;
[0028]
[fig. 5]
représente une vue schématique en coupe et un détail :
[0029]
la figure 5A est une vue schématique en coupe de dessus d’une peau de pare-chocs comportant un volet d’obturation formé de sous-volets d’obturation dans une position d’ouverture ;
[0030]
la figure 5B est un détail de la figure 5A, illustrant une position d’ouverture des sous-volets d’obturation.
[0031]
Un ensemble avant 10 pour véhicule tel qu’illustré sur les figures comprend un volet d’obturation 12 d’une ouverture d’entrée d’air 14, le volet d’obturation 12 se trouvant dans une position d’obturation de l’ouverture d’entrée d’air 14. L’ensemble avant 10 comprend également une face avant 36 portant des moyens d’actionnement 16 du volet d’obturation 12.
[0032]
Le volet d’obturation 12 est monté déformable entre une position d'obturation et une position ouverte. Dans le mode de réalisation illustré sur la figure 1, le volet d’obturation 12 se trouve en particulier dans une position d’obturation maximale, laquelle est étanche à l’air. L’ensemble avant 10 comprend deux ouvertures d’entrée d’air 14, une des deux ouvertures d’entrée d’air 14 étant également obturée par un volet d’obturation, non représenté mais similaire au volet d’obturation 12. Chaque ouverture d’entrée d’air 14 est configurée pour amener de l’air vers un élément de refroidissement latéral 40. Dans ce mode de réalisation, l’ensemble avant ne comporte pas d’ouverture d’entrée d’air centrale, ce qui est particulièrement adapté aux véhicules à motorisation électrique. L’ensemble avant 10 peut alternativement comprendre une unique entrée d’air, voire plus de deux entrées d’air.
[0033]
Dans l’exemple présenté ici, le volet d’obturation 12 comprend trois sous-volets complémentaires 20, 22 et 24 d’obturation de l’ouverture d’entrée d’air 14. Le premier sous-volet 20 est central se présente sous la forme d’un panneau central, ayant une forme centrale, en l’occurrence une forme générale de polygone, incluant une partie latérale sensiblement sous forme rectangulaire. Le second sous-volet 22 se trouve à la périphérie du sous-volet central 20, se présentant sous la forme d’un panneau périphérique ayant une forme complémentaire à la forme centrale, en l’occurrence sensiblement sous forme de U, pour entourer parfaitement la forme rectangulaire du sous-volet central 20. Le troisième sous-volet 24 se trouve à la périphérie du second sous-volet 22, se présentant également sous la forme d’un panneau périphérique de forme complémentaire, ayant une partie latérale sensiblement sous forme de U. Alternativement, le volet d’obturation 12 peut être monobloc, ou comprendre plus ou moins de sous-volets complémentaires, ou encore dans des formes différentes.
[0034]
Le volet d’obturation 12 est, dans le mode de réalisation illustré ici, venu de matière avec une peau de pare-chocs 26. Alternativement, le volet d’obturation 12 peut être un élément distinct de la peau de pare-chocs 26, de préférence rapporté dessus. La peau de pare-chocs 26 est un élément extérieur, c’est-à-dire visible depuis l’extérieur du véhicule, elle définit en grande partie l’aspect esthétique ou le style de l’avant du véhicule. La peau de pare-chocs peut également comprendre de petits orifices 30 de passage d’air, pour l’aération d’un espace interne du véhicule.
[0035]
Les moyens d’actionnement 16 comprennent un élément actionneur 32, de préférence au moins un élément actionneur 32 pour chaque sous-volet complémentaire 20, 22, 24. Dans le mode de réalisation illustré sur les figures, le sous-volet central 20 comprend un seul élément actionneur 32, et les sous-volets périphériques 22 et 24, ici en forme de U, comprennent un élément actionneur 32 dans chaque branche du U. L’élément actionneur 32 est solidarisé à l’arrière du volet d’obturation 12, de façon à former un renfort de la peau de pare-chocs 26. Ainsi, les éléments actionneurs 32 permettent de maintenir, dans une position d’obturation du sous-volet correspondant, le sous-volet correspondant dans cette position d’obturation, même lorsque le véhicule roule à une vitesse élevée. Une étanchéité à l’air satisfaisante est ainsi assurée.
[0036]
L’élément actionneur 32 est composé au moins partiellement d’un alliage à mémoire de forme. Ainsi, l’élément actionneur 32 est apte à se déformer et à déformer le volet d’obturation 12 entre la position ouverte et la position fermée. La déformation du volet d'obturation 2 est une déformation élastique du volet d'obturation 2, le volet étant ainsi considéré flexible.
[0037]
L’élément actionneur 32 comprend un bras 34. Le bras 34 s’étend depuis une zone centrale de la face avant 36 de l’ensemble avant 10 vers une zone latérale de la face avant 36. Le bras 34 se présente sous la forme d’une lame s’étendant selon un plan sensiblement orthogonal à la surface intérieure du volet d'obturation 12. Dans le cas où le bras se présente sous forme de lame, sa dimension dans la direction orthogonale à la surface intérieure du volet d'obturation, correspondant généralement à la direction X de déplacement du véhicule, et supérieure à la dimension dans la direction verticale du véhicule, correspondant à la direction Z. Par surface intérieure, on comprend la surface du volet d’obturation orientée vers l’intérieur du véhicule, lorsque l’ensemble avant est monté sur un véhicule. Alternativement, le bras peut posséder une autre forme, comme une forme de tige ou de barreau, permettant d’actionner le volet d’obturation 12. Le bras 34 est venu de moulage avec ou rapporté sur une zone centrale de la face avant 36. Le bras 34 de l’élément actionneur 32 est venu de moulage avec une zone centrale 46 de la face avant 36, ou bien est rapporté sur la zone centrale 46 de la face avant 36. Le bras 34 est composé d’un alliage à mémoire de forme, dont la déformation permet au bras 34 de se déformer.
[0038]
Les moyens d’actionnement 16 du volet d’obturation 12 actionnent le volet d’obturation 12 entre une position d’obturation, représentée figure 1, et une position ouverte. L’élément actionneur 32 et le volet d’obturation 12 sont solidaires. Ils sont solidarisés en particulier par collage, soudage, encliquetage ou surmoulage. Ainsi, la déformation du bras 34 de l’élément actionneur 32 entraîne la déformation du sous-volet correspondant 20, 22, 24 du volet d’obturation 12. Alternativement, l’élément actionneur 32 et le volet d’obturation 12 sont reliés par une liaison de type glissière ou pivot glissant, grâce à laquelle le déplacement axial de l’élément actionneur 32 par rapport au volet d’obturation 12 est possible uniquement dans une direction longitudinale de l’élément actionneur 32.
[0039]
L’élément actionneur 32 forme, par l’intermédiaire de sa liaison avec le volet d’obturation 12, un renfort de la peau de pare-chocs 26. Ainsi, le bras 34 de l’élément actionneur contribue à améliorer la rigidité de la peau de pare-chocs, en particulier la rigidité ressentie par un utilisateur, notamment lors d’un appui sur la peau de pare-chocs.
[0040]
L’ensemble avant 10 comporte une paroi de guidage d’air 38, laquelle est disposée entre l’ouverture d’entrée d’air 14 et l’élément de refroidissement 40 du véhicule, de façon à délimiter un passage d’air entre l’ouverture d’entrée d’air 18 et l’élément de refroidissement 40, comme par exemple un radiateur de refroidissement. En position ouverte, le passage d’air généré entre l’ouverture d’entrée d’air 14 et l’élément de refroidissement 40 est avantageusement libre, c’est-à-dire dépourvu de tout élément interférant dans le passage d’air, comme une grille par exemple. Avantageusement, la face avant 36 comprend la paroi de guidage d’air 38 et l’élément de refroidissement 40. La paroi de guidage 38 forme de préférence une butée pour l’élément actionneur 32 dans une position d’ouverture maximale du volet d’obturation 12. En particulier, la paroi de guidage 12 forme une butée pour chaque élément actionneur 32 de sous-volet 20, 22, 24, lorsque le sous-volet 20, 22, 24 correspondant se trouve dans la position d’ouverture. La paroi de guidage d’air 38 possède en particulier un profil comportant une orientation convexe en direction du passage d’air. Plus généralement, le passage d’air présente une section s’amoindrissant depuis l’ouverture d’entrée d’air 18 vers l’élément de refroidissement 40.
[0041]
La face avant 36 comprend également d’autres éléments tels que des moyens de support de l’élément de refroidissement 40, des moyens de support d’éléments optiques, et/ou encore une traverse 42 assurant un transfert des efforts reçus vers les longerons avant du véhicule. La face avant 36 peut également comprendre dans sa partie inférieure, un élément de renfort 43 configuré pour s’étendre sensiblement horizontalement vers l’intérieur du véhicule, et assurer avantageusement une fonction de traitement de choc piéton, en transmettant des efforts reçus vers une voie basse du véhicule. Dans sa partie inférieure, la peau de pare-chocs 36 peut également être fixée sur cet élément de renfort 43. La paroi de guidage 38 s’étend depuis une zone centrale de la face avant 36 vers l’élément de refroidissement 40, ou vers une ouverture 44 destiné à accueillir l’élément de refroidissement 40.
[0042]
Grâce à l’alliage à mémoire de forme, l’élément actionneur 32 peut se déformer passivement sous l’effet de la température environnante. Par passivement, on comprend que dans ce cas, il n’est pas nécessaire qu’un élément de commande ou un dispositif de commande n’exerce une action sur l’élément actionneur 32 pour provoquer sa déformation. En particulier, la température prédéterminée de changement de forme de l’élément actionneur 32 peut être choisie pour permettre au volet d’obturation 12 de s’ouvrir même lorsque le véhicule est à l’arrêt. Ainsi, lorsque celui-ci se trouve par exemple sur une place de stationnement soumise à l’action du rayonnement solaire, la température interne du véhicule est alors susceptible de devenir élevée, en particulier supérieure à celle de l’air environnant. En choisissant une température de changement de forme inférieure à cette température élevée, l’élément actionneur 32 se trouvant dans le véhicule et soumis à la température environnante, en particulier la température interne du véhicule, se déforme. L’élément actionneur 32 déforme par conséquent le volet d’obturation 12 de sa position d’obturation dans sa position d’ouverture. Cela permet ainsi à un flux d’air de passer à travers l’ouverture d’entrée d’air 14. Le flux d’air peut être utilisé pour refroidir l’élément de refroidissement 40 du véhicule, comme un radiateur de refroidissement, et/ou d’autres composants du véhicule, comme des batteries.
[0043]
Un autre aspect de ce mode de réalisation est de permettre à l’élément actionneur 32 de se déformer activement. Par activement, on comprend que les moyens d’actionnement 16 comprennent des moyens de commande de l’élément actionneur 32. Ces moyens de commande sont adaptés à faire passer un courant électrique dans l’élément actionneur 32. Le passage du courant électrique à travers l’actionneur 32 provoque l’échauffement de celui-ci, et entraîne sa déformation lorsque l’alliage à mémoire de forme dépasse la température prédéterminée de changement de forme. Les moyens de commande comportent de préférence un capteur de température configuré pour être disposé au voisinage d’un élément ou composant à refroidir dans le véhicule, l’élément ou le composant à refroidir étant placé de préférence dans l’ensemble avant 10. En particulier, le capteur de température peut être disposé au voisinage, par exemple moins de 5 cm voire moins de 5 mm, d’un élément de refroidissement 40 disposé dans l’ensemble avant. L’élément de refroidissement 40 peut par exemple être un radiateur de refroidissement maintenu sur l’ensemble avant 10, de préférence de manière étanche à l’air afin que l’air passe nécessairement à travers le radiateur de refroidissement.
[0044]
Dans le mode de réalisation illustré sur les figures, la peau de pare-chocs, le volet d’obturation et la face avant sont constitués d’un matériau choisi dans le groupe comprenant de la résine thermoplastique, de préférence polypropylène ou polypropylène chargé en talc, de préférence renforcée par des fibres de carbone, des fibres de verre ou des fibres naturelles ; de la résine thermodurcissable, de préférence résine époxy, polyuréthane ou polyester, de préférence renforcée par des fibres de carbone, des fibres de verre ou des fibres naturelles.
[0045]
Un procédé de fabrication et d’assemblage de l’ensemble avant 10 est décrit ci-après, à titre d’exemple non limitatif. Les étapes peuvent suivre un ordre différent.
[0046]
Réalisation de la peau de pare-chocs 26 par moulage, par exemple par injection, incluant un découpage, par exemple par découpe laser, du volet d’obturation 12 dans la peau de pare-chocs 26.
[0047]
Réalisation de la face avant 36 par moulage, par exemple par injection, d’une face avant 36 comportant une paroi de guidage d’air 38 et une ouverture 44 destinée à loger un élément de refroidissement 40 du véhicule ; fabrication d’un élément actionneur 32 à partir d’un bras 34 composé d’un alliage à mémoire de forme ; et fixation de l’élément actionneur 32 sur la face avant 36, dans la partie centrale 46 de la face avant. On peut réaliser ces étapes par surmoulage de l’élément actionneur 32 lors du moulage de la face avant.
[0048]
- Assemblage d’éléments fonctionnels sur la face avant 36, notamment de la peau de pare-chocs 26, comprenant une étape de solidarisation, par exemple par collage, du volet d’obturation 12 et de l’élément actionneur 32. L’assemblage comprend également une étape d’assemblage de l’élément de refroidissement 40 dans l’ouverture 44 de la face avant 36.
[0049]
L'invention n'est pas limitée aux modes de réalisation présentés et d'autres modes de réalisation apparaîtront clairement à l'homme du métier. Il est notamment possible de réaliser la peau de pare-chocs et le volet d’obturation dans un autre matériau flexible entre la position d’ouverture et la position d’obturation. Le bras 34 de l’élément actionneur 32 peut comprendre un insert surmoulé pour former la face avant 36. L’étape de solidarisation du volet d’obturation 12 et de l’élément actionneur 32 peut intervenir lors de l’assemblage du véhicule, la face avant 36 étant d’abord assemblée sur le véhicule, puis la peau de pare-chocs sur la face avant 36 par l’intermédiaire notamment du volet d’obturation 12. Il est également possible que l’élément actionneur 32 comprenne un bras ou des bras fixés sur une ou chaque zone latérale de la face avant. Dans ce cas, chaque bras peut s’étendre depuis une zone latérale de la face avant vers la zone centrale 46 de la face avant 36. Au moins une ouverture d’entrée d’air peut en outre être disposée dans la zone latérale et / ou dans la zone centrale 46 de la face avant 36. Enfin, chaque bras pourrait se présenter sous la forme d’un doigt, dont les dimensions sont sensiblement égales dans les directions X et Z.

Citation List

[0050]
10 : ensemble avant
[0051]
12 : volet d’obturation
[0052]
14 : ouverture d’entrée d’air
[0053]
16 : moyens d’actionnement
[0054]
20, 22, 24 : sous-volets complémentaires
[0055]
26 : peau de pare-chocs
[0056]
30 : orifice
[0057]
32 : élément actionneur
[0058]
34 : bras
[0059]
36 : face avant
[0060]
38 : paroi de guidage d’air
[0061]
40 : élément de refroidissement
[0062]
42 : traverse
[0063]
43 : élément de renfort
[0064]
44 : ouverture
[0065]
46 : zone centrale

Revendications

[Revendication 1]
Ensemble avant (10) de véhicule caractérisé en ce qu'il comporte :
- un volet d'obturation (12) d'une ouverture d'entrée d'air (14),
- des moyens d’actionnement (16) du volet d'obturation (12) entre une position d'obturation et une position ouverte,
les moyens d’actionnement (16) comportant un élément actionneur (32) composé au moins partiellement d'un alliage à mémoire de forme, apte à déformer le volet d'obturation (12) entre la position d'obturation et la position ouverte,
l’élément actionneur (32) comprenant au moins un bras (34) fixé sur une zone centrale (46) d'une face avant (36), le bras (34) s’étendant depuis la zone centrale (46) vers une zone latérale de la face avant dans laquelle est disposée l’ouverture d’entrée d’air (14).
[Revendication 2]
Ensemble avant selon la revendication 1, dans lequel l'élément actionneur (32) est configuré pour se déformer passivement sous l'effet de la température environnante.
[Revendication 3]
Ensemble avant selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel l'élément actionneur (32) est configuré pour être déformé activement, les moyens d'actionnement (16) comportant des moyens de commande de l'élément actionneur (32) adaptés à faire passer un courant électrique dans l'élément actionneur (32), ces moyens de commande comportant de préférence un capteur de température configuré pour être disposé au voisinage d'un élément à refroidir (40) dans le véhicule.
[Revendication 4]
Ensemble avant selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans laquelle le bras (34) est composé d'un alliage à mémoire de forme.
[Revendication 5]
Ensemble avant selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans laquelle le bras (34) est sous forme d'une lame s'étendant selon un plan sensiblement orthogonal à la surface intérieure du volet d'obturation (12).
[Revendication 6]
Ensemble avant selon l’une quelconque des revendications précédentes, comprenant une paroi de guidage d’air (38) disposée entre l’ouverture d’entrée d’air (14) et un élément de refroidissement (40) du véhicule de façon à délimiter un passage d’air.
[Revendication 7]
Ensemble avant selon la revendication précédente, dans lequel la paroi de guidage d’air (38) forme une butée pour l’élément actionneur (32) dans une position d’ouverture maximale du volet d’obturation (12).
[Revendication 8]
Ensemble avant selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la position d'obturation est une position d'obturation intégrale de l'ouverture d’entrée d'air (14), l'obturation étant étanche à l'air.
[Revendication 9]
Ensemble avant selon l’une quelconque des revendications précédentes, comprenant une peau de pare-chocs (26), le volet d’obturation (12) étant venu de matière avec la peau de pare-chocs (26).
[Revendication 10]
Ensemble avant selon la revendication précédente, dans lequel l'élément actionneur (32) est solidarisé à l’arrière du volet d’obturation (12), de façon à former un renfort de la peau de pare-chocs (26).
[Revendication 11]
Ensemble avant selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le volet d’obturation (12) et l'élément actionneur (32) sont solidarisés par collage, soudage, encliquetage ou surmoulage.
[Revendication 12]
Ensemble avant selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le volet d'obturation (12) comprend au moins deux sous-volets complémentaires (20, 22, 24) d'obturation de l'ouverture d'entrée d'air (14), de préférence commandés chacun indépendamment entre une position d'obturation et une position ouverte.

Dessins

[ Fig. 1]
[ Fig. 2]
[ Fig. 3]
[ Fig. 4]
[ Fig. 5]