PATENTSCOPE sera indisponible durant quelques heures pour des raisons de maintenance le lundi 03.02.2020 à 10:00 AM CET
Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales
Une partie du contenu de cette demande n'est pas disponible pour le moment.
Si cette situation persiste, contactez-nous auObservations et contact
1. (FR2730731) PROCEDE DE CARBOXYLATION D'UN ETHER AROMATIQUE

Office : France
Numéro de la demande : 9501927 Date de la demande : 20.02.1995
Numéro de publication : 2730731 Date de publication : 23.08.1996
Numéro de délivrance : Date de délivrance : 04.04.1997
Type de publication : B1
CIB :
C07C 51/15
C07C 65/21
C CHIMIE; MÉTALLURGIE
07
CHIMIE ORGANIQUE
C
COMPOSÉS ACYCLIQUES OU CARBOCYCLIQUES
51
Préparation d'acides carboxyliques, de leurs sels, halogénures ou anhydrides
15
par réaction de composés organiques avec l'anhydride carbonique, p.ex. synthèse de Kolbe-Schmitt
C CHIMIE; MÉTALLURGIE
07
CHIMIE ORGANIQUE
C
COMPOSÉS ACYCLIQUES OU CARBOCYCLIQUES
65
Composés comportant des groupes carboxyle liés à des atomes de carbone de cycles aromatiques à six chaînons et contenant l'un des groupes OH, O-métal, -CHO, cétone, éther, des groupes , des groupes ou des groupes
21
contenant des groupes éther, des groupes , des groupes ou des groupes
CPC :
C07C 51/15
Déposants : RHONE POULENC CHIMIE
Inventeurs : METIVIER PASCAL
DOS SANTOS EMMANUEL
Données relatives à la priorité : 9501927 20.02.1995 FR
Titre : (FR) PROCEDE DE CARBOXYLATION D'UN ETHER AROMATIQUE
Abrégé :
(EN) A method for carboxylating a phenol ether, particularly guaiacol and guetol, wherein said phenol ether in salt form is reacted with carbon dioxide at a temperature below 150 DEG C in an aprotic, polar and basic organic solvent.
(FR)

La présente invention a pour objet un procédé de carboxylation d'un éther aromatique et plus particulièrement du gaïacol et du guétol.
Le procédé de carboxylation selon l'invention qui consiste à faire réagir ledit éther aromatique sous forme salifiée avec du dioxyde de carbone, est caractérisé par le fait que l'on conduit la réaction à une température inférieure à 150 deg.C, dans un solvant organique aprotique, polaire et basique.