Traitement en cours

Veuillez attendre...

Paramétrages

Paramétrages

Aller à Demande

1. WO2020109725 - PROCÉDÉ DE FABRICATION D'UN VITRAGE ÉLECTROCHROME

Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

[ FR ]

REVENDICATIONS

1. Procédé de fabrication d’un vitrage électrochrome, ledit vitrage comprenant un empilement electrochrome comprenant:

une première couche conductrice transparente (TC01 ),

une couche d’un matériau électrochrome (EC),

une couche d’un électrolyte conducteur ionique (Cl),

une couche contre- électrode (CE),

une seconde couche conductrice transparente (TC02),

ledit procédé comprenant les étapes suivantes :

- se munir d’un premier panneau de verre (2) et un second panneau de verre (2);

- déposer une première couche conductrice transparente (TC01 ) sur le premier panneau de verre et une seconde couche conductrice transparente (TC02) sur le second panneau de verre;

- déposer une couche d’un matériau électrochrome (EC) sur la première couche conductrice transparente (TC01 ) et une couche contre-électrode (CE) sur la seconde couche conductrice transparente (TC02) ;

- déposer la couche d’un électrolyte conducteur ionique (Cl) sur l’une ou l’autre des couches d’un matériau électrochrome (EC) ou contre-électrode (CE) ;

- assembler les deux panneaux de verre pour former un vitrage feuilleté

Caractérisé en ce qu’il comprend, en outre, au moins une étape de traitement thermique consistant à traiter thermiquement au moins un panneau de verre muni d’au moins une couche conductrice transparente (TC01 , TC02) par un dispositif de traitement thermique rapide avant d’assembler les panneaux de verre.

2. Procédé selon la revendication 1 , dans lequel ladite étape de traitement thermique est utilisée pour traiter la couche conductrice transparente de chaque panneau de verre.

3. Procédé selon la revendication 1 , dans lequel une étape de traitement thermique est, en outre, utilisée pour traiter la couche d’un matériau électrochrome (EC) et/ou la couche d’un contre électrode (CE).

4. Procédé selon l’une des revendications 1 à 3, dans lequel ladite étape de traitement thermique de ladite au moins une couche conductrice transparente est opérée après le dépôt de la première couche conductrice transparente (TC01 ) sur le premier panneau de verre et/ou de la seconde couche conductrice transparente (TC02) sur le second panneau de verre.

5. Procédé selon l’une des revendications précédentes, dans lequel ladite étape de traitement thermique utilisée pour traiter la couche d’un matériau électrochrome (EC) et/ou la couche d’un contre électrode (CE) est opérée après le dépôt de la couche d’un matériau électrochrome (EC) et/ou de la couche contre électrode (CE).

6. Procédé selon l’une des revendications précédentes, dans lequel ladite étape de traitement thermique est opérée pour traiter simultanément la couche d’un matériau électrochrome (EC) et la première couche conductrice transparente ou pour traiter simultanément la couche contre-électrode (CE) et la seconde couche conductrice transparente.

7. Procédé selon l’une des revendications précédentes, dans lequel le dispositif de traitement thermique est placé en regard de la couche à traiter et en ce que l’étape de traitement thermique est agencée pour porter la couche à traiter à une température au moins égale à 300 °C pendant une durée brève, de préférence inférieure à 100 millisecondes.

8. Procédé selon l’une des revendications précédentes, dans lequel le dispositif de traitement thermique est agencé pour traiter thermiquement la couche à traiter pendant une durée brève, de préférence inférieure à 100 millisecondes.

9. Procédé selon les revendications 7 ou 8, dans lequel le dispositif de traitement thermique est un dispositif laser émettant un rayonnement présentant une longueur d’onde comprise entre 300 et 2000 nm.

10. Procédé selon les revendications 7 ou 8, dans lequel le dispositif de traitement thermique comprend au moins une lampe à lumière intense pulsée émettant un rayonnement présentant une longueur d’onde comprise 160 à 1000 nm, l’étape de traitement thermique étant agencée pour que chaque impulsion de lumière ait une durée de préférence comprise dans un domaine allant de 0,05 à 20 millisecondes.