Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales

1. (WO2018222073) PROCÉDÉ DE PRODUCTION DE FLUORURE D'HYDROGÈNE À PARTIR DE SES SOLUTIONS AQUEUSES

Pub. No.:    WO/2018/222073    International Application No.:    PCT/RU2017/000525
Publication Date: Fri Dec 07 00:59:59 CET 2018 International Filing Date: Sat Jul 15 01:59:59 CEST 2017
IPC: C01B 7/19
B01D 5/00
B01D 3/14
Applicants: OBSCHESTVO S OGRANICHENNOJ OTVETSTVENNOSTJU "NOVYE KHIMICHESKIE PRODUKTI"
ОБЩЕСТВО С ОГРАНИЧЕННОЙ ОТВЕТСТВЕННОСТЬЮ "НОВЫЕ ХИМИЧЕСКИЕ ПРОДУКТЫ"
Inventors: PASHKEVICH, Dmitrii Stanislavovich
ПАШКЕВИЧ, Дмитрий Станиславович
MUKHORTOV, Dmitry Anatolievich
МУХОРТОВ, Дмитрий Анатольевич
PETROV, Valentin Borisovich
ПЕТРОВ, Валентин Борисович
ALEXEEV, Yury Ivanovich
АЛЕКСЕЕВ, Юрий Иванович
KAPUSTIN, Valentin Valerievich
КАПУСТИН, Валентин Валерьевич
KAMBUR, Pavel Sergeevich
КАМБУР, Павел Сергеевич
BLINOV, Ilya Andreevich
БЛИНОВ, Илья Андреевич
Title: PROCÉDÉ DE PRODUCTION DE FLUORURE D'HYDROGÈNE À PARTIR DE SES SOLUTIONS AQUEUSES
Abstract:
L'invention se rapporte au domaine des substances inorganiques, et notamment l'extraction de fluorure d'hydrogène non aqueux à partie de sa solution aqueuse. Le fluorure d'hydrogène non aqueux est utilisé dans de nombreuses applications industrielles. Il est utilisé dans le cadre de différents processus chimiques industriels, comme lors de la synthèse de réfrigérants contenant du fluor, lors de de la production d'hexafluorure d'uranium, etc. L'invention concerne essentiellement un procédé de production de fluorure d'hydrogène à partir de solutions aqueuses de celui-ci, qui consiste à réduire l'eau entrant dans la composition de la solution aqueuse à une température élevée jusqu'à obtenir de l'oxyde de carbone, du dioxyde de carbone et de l'hydrogène; on effectue une condensation du fluorure d'hydrogène et des vapeurs d'eau obtenus, et on procède à leur rectification; le procédé est caractérisé en ce que le mélange de fluorure d'hydrogène et d'eau est réduit à une température de 800 K et selon une proportion en moles de carbone dans un réducteur par rapport à l'eau de 0,5 à 4, en utilisant un réducteur ayant la formule générale CnHmOк, où к>0, m>0, et n>0, considérant que si m=0, alors к<2; le réducteur peut consister en des hydrocarbures aromatiques, saturés ou non saturés, des composés organiques contenant de l'oxygène, leurs isomères et leurs mélanges. Le procédé permet d'extraire du fluorure d'hydrogène à partir de ses mélanges avec de l'eau dans de quelconques conditions, y compris des mélanges azéotropes.