Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales

1. (WO2018201157) TRAITEMENTS DE DYSFONCTIONNEMENTS AIGUS ET CHRONIQUES DE LA CHAÎNE DE TRANSPORT D'ÉLECTRONS MITOCHONDRIAUX ET MATÉRIAUX GRAPHÉNIQUES DESTINÉS À LEUR UTILISATION

Pub. No.:    WO/2018/201157    International Application No.:    PCT/US2018/030315
Publication Date: Fri Nov 02 00:59:59 CET 2018 International Filing Date: Tue May 01 01:59:59 CEST 2018
IPC: A61K 45/00
A61K 9/14
A61P 43/00
Applicants: WILLIAM MARSH RICE UNIVERSITY
BOARD OF REGENTS, THE UNIVERSITY OF TEXAS SYSTEM
BAYLOR COLLEGE OF MEDICINE
HOUSTON METHODIST RESEARCH INSTITUTE
THE UNITED STATES GOVERNMENT AS REPRESENTED BY THE DEPARTMENT OF VETERANS AFFAIRS
Inventors: TOUR, James, M.
NILEWSKI, Lizanne
SIKKEMA, William
MENDOZA, Kimberly
KENT, Thomas, Andrew
DALMEIDA, William
DERRY, Paul, J.
TSAI, Ah-lim
HEGDE, Pavana, Dixit
DHARMALINGAM, Prakash
HEGDE, Muralidhar, L.
MITRA, Sankar
MITRA, Joy
Title: TRAITEMENTS DE DYSFONCTIONNEMENTS AIGUS ET CHRONIQUES DE LA CHAÎNE DE TRANSPORT D'ÉLECTRONS MITOCHONDRIAUX ET MATÉRIAUX GRAPHÉNIQUES DESTINÉS À LEUR UTILISATION
Abstract:
La présente invention concerne des agrégats de carbone hydrophile modifiés (HCFC), des agrégats de poly(éthylène glycol)-carbone hydrophiles (PEG-HCC) et des matériaux structurés de manière similaire comme des points quantiques de graphène (GQD), des GQD pegylés, des antioxydants à petites molécules, et des antioxydants à petites molécules pegylés. Ces matériaux ont été modifiés au moyen de la déféroxamine, une fraction chélatant le fer, ou une fraction chélatante similaire. En exploitant des sites de liaison communs, la nanostructure de carbone facilite le transport intracellulaire y compris dans les mitochondries, réduit la dégradation oxydative de la fraction chélatante avant traitement, et réduit à la fois la cause et les conséquences d'un stress oxydatif induit par un métal à l'intérieur du corps, offrant ainsi une nouvelle forme de thérapie pour une plage de toxicités oxydatives et liées à un métal. Des matériaux de type graphène peuvent être utilisés pour le traitement de dysfonctionnements aigus et chroniques de la chaîne de transport d'électrons mitochondriaux.