Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales

1. (WO2018106972) COMPOSITIONS POUR LE TRAITEMENT DU CANCER AINSI QUE PROCÉDÉS ET UTILISATIONS POUR LE TRAITEMENT ET LE PRONOSTIC DU CANCER

Pub. No.:    WO/2018/106972    International Application No.:    PCT/US2017/065197
Publication Date: Fri Jun 15 01:59:59 CEST 2018 International Filing Date: Fri Dec 08 00:59:59 CET 2017
IPC: A61K 45/00
A61K 48/00
A61P 35/00
Applicants: LA JOLLA INSTITUTE FOR ALLERGY AND IMMUNOLOGY
UNIVERSITY OF SOUTHAMPTON
VIJAYANAND, Pandurangan
OTTENSMEIER, Christian
GANESAN, Anusha Preethi
CLARKE, James
SANCHEZ-ELSNER, Tilman
Inventors: VIJAYANAND, Pandurangan
OTTENSMEIER, Christian
GANESAN, Anusha Preethi
CLARKE, James
SANCHEZ-ELSNER, Tilman
Title: COMPOSITIONS POUR LE TRAITEMENT DU CANCER AINSI QUE PROCÉDÉS ET UTILISATIONS POUR LE TRAITEMENT ET LE PRONOSTIC DU CANCER
Abstract:
Un profilage transcriptionnel global des lymphocytes T cytotoxiques (CTL pour Cytotoxic T Cell) dans des tumeurs et un tissu non tumoral adjacent provenant de patients naïfs de tout traitement atteints d'un cancer du poumon à un stade précoce a révélé des caractéristiques moléculaires associées à la robustesse des réponses immunitaires antitumorales. Des différences importantes dans le programme de transcription des lymphocytes T cytotoxiques infiltrant les tumeurs ont été observées, lesquelles sont partagées à travers des sous-types de tumeur. Une analyse de voie a révélé un enrichissement de gènes dans le cycle cellulaire, une activation du récepteur des lymphocytes T (TCR pour T Cell Receptor) et des voies de costimulation, indiquant une augmentation induite par les tumeurs des lymphocytes T cytotoxiques spécifiques à un antigène tumoral présumé. L'hétérogénéité marquée dans l'expression de molécules associées à l'activation du récepteur des lymphocytes T et des points de contrôle immunitaires, tels que 4-lBB, PDl, TIM3, a également été observée et leur expression a été corrélée positivement à la densité des lymphocytes T cytotoxiques infiltrant les tumeurs. Des transcrits liés à des cellules de mémoire résidant dans le tissu (TRM pour Tissue-Resident Memory), tels que CD 103, ont été enrichis dans des tumeurs contenant une densité élevée de lymphocytes T cytotoxiques et les lymphocytes T cytotoxiques provenant de tumeurs à CD 103 élevé ont affiché des caractéristiques de cytotoxicité améliorée, impliquant une meilleure activité antitumorale. Dans une cohorte indépendante de 689 patients atteints d'un cancer du poumon, les patients atteints de tumeurs à CD 103 élevé (riches en TRM) ont survécu bien plus longtemps. En résumé, l'empreinte moléculaire des lymphocytes T cytotoxiques infiltrant les tumeurs au niveau du site de tumeur primaire a été définie et un certain nombre de nouvelles cibles identifiées, lesquelles semblent être importantes dans la modulation de l'amplitude et de la spécificité des réponses immunitaires antitumorales dans le cancer du poumon.