Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales

1. (WO2018078648) FORMULATION À BASE DE NANOPARTICULES D'OR DESTINÉE À ÊTRE UTILISÉE EN CANCÉROTHÉRAPIE

Pub. No.:    WO/2018/078648    International Application No.:    PCT/IN2017/050488
Publication Date: Fri May 04 01:59:59 CEST 2018 International Filing Date: Tue Oct 24 01:59:59 CEST 2017
IPC: A61K 47/48
A61K 47/50
A61K 47/54
A61K 47/55
A61K 47/64
Applicants: COUNCIL OF SCIENTIFIC & INDUSTRIAL RESEARCH
Inventors: KOTCHERLAKOTA, Rajesh
MUKHERJEE, Sudip
PATRA, Chitta Ranjan
GOPAL, Vijaya
Title: FORMULATION À BASE DE NANOPARTICULES D'OR DESTINÉE À ÊTRE UTILISÉE EN CANCÉROTHÉRAPIE
Abstract:
La présente invention concerne le développement d'une nouvelle formulation contenant des nanoparticules d'or (AuNP) comportant des protéines de fusion recombinantes bi-fonctionnelles TRAF(C) destinée à l'administration de médicaments anticancéreux et d'acides nucléiques contre des cancers HER2+. À l'aide de l'approche combinatoire, un système d'administration de médicament ciblé (TDDS) à base de nanoparticules d'or ou (Au-TR-DX-si) a été conçu par combinaison de nanoparticules d'or (Au) et d'une protéine de fusion recombinante bi-fonctionnelle TRAF(C) (TR), de doxorubicine (DX) et de petit ARNi (si). Les formulations de nanoparticules d'or à base de protéines recombinantes sont stables et homogènes telles que révélées par plusieurs études physico-chimiques. De plus, la protéine de fusion modifiée TRAF(C) a la capacité de cibler sélectivement des récepteurs HER2+ (récepteurs d'héréguline également connus sous le nom de récepteur humain de facteur de croissance épidermique-2) surexprimés dans des cellules cancéreuses ovariennes (SK-OV-3). L'activité fonctionnelle de la nanoformulation a également été évaluée à la fois in vitro et in vivo. L'administration intrapéritonéale de cette formulation à des souris nude ayant subi une xénogreffe de SK-OV-3 montre une suppression significative de la croissance tumorale due à la co-administration d'ERNsi ErbB2 et de doxorubicine. La biodistribution in vivo a confirmé une accumulation accrue d'or dans un tissu tumoral qui a en outre établi la propriété de ciblage de la nanoconjugaison. Sur la base de ces études, nous pensons fortement que la formulation à base de nanomédicament pourrait être développée en tant que stratégie universelle pour le traitement efficace des cancers HER2+.