Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales

1. (WO2018065313) PROCÉDÉ DE DÉMARRAGE D'UN VÉHICULE AUTOMOBILE

Pub. No.:    WO/2018/065313    International Application No.:    PCT/EP2017/074791
Publication Date: Fri Apr 13 01:59:59 CEST 2018 International Filing Date: Sat Sep 30 01:59:59 CEST 2017
IPC: B60W 10/06
B60W 10/08
B60W 10/113
B60W 30/18
B60W 20/40
B60W 30/192
B60K 6/442
B60K 6/547
B60K 6/48
Applicants: GETRAG B.V. & CO. KG
Inventors: HOFFMEISTER, Thomas
KNOEPFLE, Philipp
FILP, Mathias
KECK, Ingo
PROST, Jaques
Title: PROCÉDÉ DE DÉMARRAGE D'UN VÉHICULE AUTOMOBILE
Abstract:
L'invention concerne un procédé de démarrage d'un véhicule automobile au moyen d'une chaîne cinématique (10) qui comporte un moteur à combustion interne (12), un moteur électrique (46) conçu pour l'entraînement du véhicule automobile et une boîte de vitesses à embrayage double (16), la boîte de vitesses à embrayage double (16) comprenant un premier et un deuxième embrayage à friction (K1, K2) dont les organes d'entraînement sont reliés au moteur à combustion interne (16), et comprenant une première et une deuxième partie de boîte de vitesses (20, 26) qui peuvent être reliées à une sortie (28), ou peuvent être désaccouplées de celle-ci, respectivement au moyen d'embrayages de changement de vitesses (38, 42), la première partie de boîte de vitesses (22) comprenant un premier arbre d'entrée (20), la deuxième partie de boîte de vitesses (26) comprenant un deuxième arbre d'entrée (24) et le moteur électrique (26) étant raccordé au premier arbre d'entrée (20), le procédé comprenant l'étape suivante, qui débute par un état de départ (t0) dans lequel le moteur à combustion interne (16) est arrêté, dans lequel le premier embrayage à friction (K1) est fermé, dans lequel le deuxième embrayage à friction (K2) est ouvert, dans lequel la première partie de boîte de vitesses (TG1) est désaccouplée de la sortie (28) et dans lequel la deuxième partie de boîte de vitesses (TG2) est reliée à la sortie (28) : montée en régime du moteur à combustion interne (16) au moins en partie parallèlement et démarrage du véhicule automobile, la puissance d'entraînement du moteur électrique (46) étant transmise jusqu'à la sortie (28) par le biais du premier embrayage à friction (K1) et par le biais du deuxième embrayage à friction (K2).