Certains contenus de cette application ne sont pas disponibles pour le moment.
Si cette situation persiste, veuillez nous contacter àObservations et contact
1. (WO2018060580) RAMPE D'ASPERSION D'UN FLUIDE LUBRIFIANT ET/OU REFRIGERANT
Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

REVENDICATIONS

1. Rampe d'aspersion (1) destinée pour lubrifier et/ou refroidir une bande laminée et/ou des cylindres de pression d'un laminoir,

comprenant :

- un arbre (2) tubulaire dont le volume intérieur creux forme une chambre d'admission de fluide (Ca),

- un châssis (3) solidaire rigidement de la paroi externe de l'arbre (2), s'étendant le long dudit arbre tubulaire,

- une pluralité de buses (4) réparties sur la longueur du châssis (3) et portées par le châssis, agencées de manière à ce que les jets forment un rideau de fluide,

- un système de canalisation (5), interne audit châssis (3), assurant l'alimentation des buses (4) à partir d'orifices (20) traversant pratiqués dans la paroi tubulaire de l'arbre (3) creux, ledit système de canalisation (5) comprenant deux chambres d'uniformisation de pression (50,51),

dans laquelle le châssis (3) comprend une paroi de dessus (30), une paroi de dessous (31), deux parois de côtés (32,33), solidaires de manière étanche de la paroi externe de l'arbre (3), ainsi qu'une paroi d'extrémité (34) portant des alésages (40) pour la pluralité de buses (4), lesdites parois (30, 31, 32, 33, 34) du châssis (3) formant avec la paroi externe de l'arbre (2) tubulaire un caisson, une cloison (35) scinde le volume interne du caisson en lesdites deux chambres (50,51) d'uniformisation de pression, en série selon le sens d'écoulement du fluide, s'étendant chacune sur toute la longueur active du châssis, et par lesquelles transite successivement la totalité du fluide alimentant ladite pluralité de buses (4) , y compris :

- une première chambre d'uniformisation (50) de pression définie entre ladite cloison (35) et la paroi externe de l'arbre (3) portant les orifices, dits premiers orifices (20),

- une deuxième chambre d'uniformisation (51) de pression définie entre ladite cloison (35) et la paroi d'extrémité (34),

dans laquelle la cloison (35) porte des orifices dit second orifices (36) répartis sur toute la longueur de la cloison (35),

dans laquelle le nombre de buses (4) de la pluralité de buses étant un entier N, le nombre des premiers orifices et le nombre des seconds orifices étant chacun égal à N,

dans laquelle chaque orifice (40) d'une buse (4) est aligné avec l'un des premiers orifices (20) et l'un des second orifices (36), suivant une direction d'alignement sensiblement perpendiculaire à l'axe de l'arbre (3), et de manière à permettre le nettoyage de ces trois orifices (20, 36, 40) par l'insertion d'un même outil (Or) rectiligne traversant simultanément ces trois ouvertures (20, 36, 40) suivant la direction d'alignement,

et dans laquelle :

- les usinages desdits premiers orifices (20) sont inclinés par rapport à la direction d'alignement de telle façon à ce que chacun des jets en sortie des orifices soit dirigé contre une paroi pleine de la première chambre d'uniformisation (50) telle que la cloison (35),

- l'usinage desdits seconds orifices (36) de la cloison (35) intermédiaire sont inclinés par rapport à la direction d'alignement de telle façon à ce que chacun des jets en sortie des orifices soit dirigé contre une paroi pleine de la deuxième chambre d'uniformisation (51), telle que la paroi d'extrémité (34).

2. Rampe selon la revendication 1, dans laquelle :

- la somme des surfaces des premiers orifices (20) représente un taux d'ouverture de la paroi intermédiaire entre la chambre d'admission (Ca) et la première chambre d'uniformisation de pression (50), de valeur comprise entre 2 % et 8%,

- la somme des surfaces des seconds orifices représente un taux d'ouverture de la cloison (35) entre la première chambre de pression (50) et la deuxième chambre de pression (51), de valeur comprise entre 9% et 15%.

3. Rampe selon la revendication 1 ou 2, dans laquelle la ou les parois de côtés (32, 33) du châssis (3) présentent au moins une ouverture latérale (53, 54) à ladite au moins une chambre d'uniformisation de pression (50,51), et au moins un obturateur amovible (55, 56) de ladite ouverture latérale.

4. Rampe selon l'une des revendications 1 à 3, dans laquelle chacune des buses (4) comprend un corps tubulaire (41), présentant une extrémité d'appui cylindrique coopérant de manière étanche avec un siège (45) d'un orifice (40) de paroi, l'autre extrémité présentant un usinage définissant la sortie de la buse (4), chacune des buses (4) étant maintenue par un écrou (42), traversé par la buse, coopérant par vissage avec un filetage de l'orifice (40) pour comprimer l'extrémité d'appui sur le siège.

5. Rampe selon la revendication 4, présentant un système de détrompeur mécanique (43,44) entre l'extrémité d'appui (46) du corps de buse et le siège de l'orifice, garantissant le bon positionnement angulaire du corps de buse sur son axe.

6. Laminoir (100) comprenant une cage de laminoir, au moins une paire de cylindres de travail aptes à définir l'entrefer de la bande à laminer, ainsi qu'au moins une rampe d'aspersion d'un fluide lubrifiant et/ou réfrigérant, selon l'une des revendications 1 à 5 convenant pour projeter un rideau de fluide sur la bande à laminer et/ou sur les cylindres du laminoir.

7. Laminoir selon la revendication 6, comprenant un système d'alimentation (110) de ladite au moins une rampe (1) alimentant ladite au moins une rampe à partir de l'une des extrémités de l'arbre tubulaire (2), l'autre extrémité de l'arbre tubulaire étant obturée.

8. Laminoir selon l'une des revendications 6 ou 7 comprenant une fenêtre d'accès, côté opérateur, à partir de laquelle les cylindres du laminoir peuvent être extraits, le système d'alimentation (110) étant situé du côté de la cage opposé à la fenêtre d'accès.

9. Procédé de refroidissement mis en œuvre par une rampe d'aspersion (1) selon l'une des revendications 1 à 5, ou encore par une rampe d'aspersion d'un laminoir selon les revendications 6 à 8, dans lequel on refroidit une bande laminée et/ou les cylindres d'un laminoir, par la création d'un rideau de fluide généré par la rampe d'aspersion (1) et dans lequel on alimente en fluide de refroidissement ladite rampe uniquement à partir d'une des deux extrémités de l'arbre (2) tubulaire.