Certains contenus de cette application ne sont pas disponibles pour le moment.
Si cette situation persiste, veuillez nous contacter àObservations et contact
1. (WO2017140984) IMPLANT INTERVERTEBRAL DE STABILISATION DYNAMIQUE ET KIT CHIRURGICAL L'INCORPORANT
Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

REVENDICATIONS

1 . Implant intervertébral comprenant :

- une cale de stabilisation (1 ) adaptée pour stabiliser entre elles au moins deux vertèbres adjacentes par interposition entre des apophyses épineuses desdites vertèbres, ayant un corps sensiblement parallélépipédique qui présente un axe principal déterminé,

- au moins une sangle (4) formant lien souple pour la fixation de la cale de stabilisation aux apophyses épineuses des vertèbres à stabiliser, ladite sangle comportant une première et une seconde portions de sangle (41 a,42a) comprenant chacune l'une des extrémités opposées (41 ,42) de la sangle, et ladite sangle présentant une direction longitudinale déterminée et une surface de sangle déterminée,

- au moins un ensemble mobile (2) adapté pour venir en engagement avec la cale de stabilisation, de manière à bloquer la sangle en mouvement par rapport à la cale de stabilisation par pincement de ladite sangle entre ledit ensemble mobile et ladite cale de stabilisation, et

- un organe de verrouillage (3) pour verrouiller en position axiale l'engagement de l'ensemble mobile avec la cale de stabilisation et ainsi le blocage de la sangle,

caractérisé en ce que

- le corps de la cale de stabilisation comprend au moins un évidement (12) dans lequel peut passer au moins la première portion de sangle, l'évidement ayant un axe longitudinal parallèle à l'axe principal de la cale de stabilisation, et une paroi interne s'étendant parallèlement audit axe longitudinal de l'évidement avec une forme déterminée;

- l'ensemble mobile (2) comprend au moins un pion de blocage ayant un axe longitudinal déterminé et une forme déterminée sensiblement complémentaire de la forme de l'évidement, pour venir en engagement avec la cale de stabilisation par déplacement suivant la direction de l'axe principal du corps de ladite cale à l'intérieur de l'évidement de telle manière que l'axe longitudinal du pion de blocage :

- premièrement coïncide alors avec l'axe longitudinal de l'évidement ;

- deuxièmement est perpendiculaire à l'axe longitudinal de la première portion de sangle à l'intérieur de l'évidement ; et,

- troisièmement est parallèle à la surface de la première portion de sangle à l'intérieur de l'évidement,

et de telle manière, en outre, que la portion du sangle à l'intérieur de l'évidement est bloquée en mouvement par rapport à la cale de stabilisation par pincement de ladite portion du sangle entre le pion de blocage et la paroi interne de l'évidement.

2. Implant intervertébral selon la revendication 1 , dans lequel :

- chacune des première et seconde portions de sangle peut passer dans le logement prévu dans la cale de stabilisation, de manière pour la sangle à former au moins une boucle dans un plan perpendiculaire à l'axe principal de la cale, avec une ganse adaptée pour venir en engagement avec l'une des apophyses épineuses de deux vertèbres à stabiliser, et dans lequel, en outre

- le pion de blocage peut venir en engagement avec la cale de stabilisation suivant la direction de l'axe principal du corps de ladite cale entre chacune des première et seconde portions de sangle (41 a,42a) à l'intérieur de l'évidement, de telle manière que l'axe longitudinal du pion :

- premièrement coïncide alors avec l'axe longitudinal de l'évidement ;

- deuxièmement soit perpendiculaire à l'axe longitudinal de chacune des deux portions du sangle à l'intérieur de l'évidement; et,

- troisièmement soit parallèle à la surface de chacune des première et seconde portions de sangle à l'intérieur de l'évidement,

et de telle manière, en outre, que chacune des première et seconde portions de sangle soit bloquée en mouvement par rapport à la cale de stabilisation par pincement de ladite portion de sangle entre le pion et des portions respectives de la paroi interne de l'évidement se faisant face l'une à l'autre.

3. Implant intervertébral selon la revendication 2, dans lequel les première et seconde portions de sangle peuvent passer dans le logement prévu dans la cale de stabilisation en sens opposés, de manière à se croiser dans ledit

logement, et de manière pour la sangle à former une boucle dans un plan perpendiculaire à l'axe principal de la cale, avec deux ganses respectivement localisées de part et d'autre de la cale de stabilisation dans ledit plan et adaptées pour venir en engagement chacune avec l'une respective des apophyses épineuses de deux vertèbres à stabiliser.

4. Implant intervertébral selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, dans lequel l'évidement prévu dans la cale de stabilisation est de forme conique, et dans lequel le pion de blocage est de forme conique complémentaire de la forme de l'évidement.

5. Implant intervertébral selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, dans lequel le corps de la cale de stabilisation comprend des passages (13,14) pour la sangle (4) s'étendant perpendiculairement à l'axe principal (10) du corps (1 ) de ladite cale, dont au moins un passage traversant l'évidement (12), dans lesquels passages au moins la sangle peut coulisser lorsqu'elle n'est pas bloquée en mouvement par rapport à la cale de stabilisation.

6. Implant intervertébral selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, dans lequel la sangle (4) est une tresse réalisée en matériau textile à usage médical non résorbable.

7. Implant intervertébral selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, dans lequel l'évidement présente une zone d'ouverture taraudée (1 1 ) de diamètre plus grand que le diamètre de l'évidement en arrière de ladite zone d'ouverture, et dans lequel l'organe de verrouillage est une vis de même diamètre que le diamètre de la zone d'ouverture de l'évidement avec un filet adapté pour coopérer avec le taraudage de ladite zone d'ouverture, et avec une zone d'appui (32) adaptée pour appuyer contre une zone de contact (22) du pion de blocage (2) dans l'évidement (12) lorsque la vis est vissée dans la zone d'ouverture taraudée de l'évidement.

8. Kit chirurgical comprenant :

- un implant intervertébral selon l'une quelconque des revendications précédentes,

- un porte-implant (5) avec un corps tubulaire présentant un canal interne (52) avec un diamètre interne légèrement plus grand que le plus grand diamètre du pion de blocage (2) de l'implant et adapté pour être fixé au corps de la cale de stabilisation de telle manière que le canal est en parallaxe avec l'axe de l'évidement (12) dans ledit corps, et

- une tige (6) d'insertion du pion de blocage adaptée pour coulisser dans le canal interne pour la mise en place du pion de blocage dans l'évidement du corps de la cale de stabilisation.

9. Kit chirurgical selon la revendication 8 limité en ce qu'il correspond à un implant intervertébral selon la revendication 7, dans lequel le corps tubulaire du porte-implant (5) est muni à une première extrémité d'un filet (51 ) pour coopérer avec le taraudage (1 1 ) de l'évidement (12) prévu dans le corps de la cale de stabilisation (1 ).

10. Kit chirurgical selon l'une des revendications 8 ou 9, dans lequel le porte implant est muni à une seconde extrémité d'un taraudage (53) à l'entrée du canal (52), et dans lequel la tige d'insertion (6) est munie d'un filet (61 ) pour coopérer avec ledit taraudage de manière que l'insertion puis le vissage de la tige d'insertion (6) dans le canal (52) du porte implant (5) entraîne le pion conique (2) dans le logement (12) prévu dans le corps de la cale (1 ).