Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales

1. (WO2011148206) DISPOSITIF HYDRAULIQUE POUR LE DÉROULEMENT/ENROULEMENT DE TUYAUX EN MATIÈRE PLASTIQUE, DE CÂBLES ÉLECTRIQUES ET DE TÉLÉCOMMUNICATIONS

Pub. No.:    WO/2011/148206    International Application No.:    PCT/HR2011/000018
Publication Date: Fri Dec 02 00:59:59 CET 2011 International Filing Date: Fri May 13 01:59:59 CEST 2011
IPC: B65H 75/34
Applicants: DOLENC, Vladimir
Inventors: DOLENC, Vladimir
Title: DISPOSITIF HYDRAULIQUE POUR LE DÉROULEMENT/ENROULEMENT DE TUYAUX EN MATIÈRE PLASTIQUE, DE CÂBLES ÉLECTRIQUES ET DE TÉLÉCOMMUNICATIONS
Abstract:
L'invention porte sur un dispositif hydraulique pour le déroulement/enroulement de tuyaux en matière plastique, de câbles électriques et de télécommunications, lequel dispositif met en œuvre l'accouplement avec le bâti de machine (1), auquel est fixée la tête unitaire (2), dont la fonction principale est de mettre sous pression une huile hydraulique, qui passe à travers les tuyaux hydrauliques (12) et (13). Dans un mode d'attente et dans un mode de rotation, le dispositif agit sur les mécanismes hydrauliques de réception (6a), qui, par leurs éléments de saisie primaires (7) et leurs éléments de saisie secondaires (8), acceptent les faisceaux de tubes, ou sur le vérin hydraulique (39), qui, sur un poing (42) et sur un coin (41), affecte un panneau additionnel (40), et effectuent ainsi la fixation de bobines en bois (43) à des câbles (44), de façon à rendre ainsi possible un processus de travail du dispositif avec le faisceau de tubes ou la bobine en bois (43) fixés par la puissance hydraulique d'excavatrices, par un accouplement (1) établi dans plusieurs positions différentes en fonction de la situation d'itinéraire. L'invention vise également à effectuer le procédé de déroulement décrit après que l'acceptation et le serrage de tubes/tuyaux ont été effectués, ce pour quoi des raccords rapides sont inclus, compatibles avec le diamètre des tuyaux ou des câbles, comprenant des raccords avant (27), qui disposent la partie frontale du tuyau ou du câble dans la position de départ de la construction d'une infrastructure, et la fixe au sol afin de créer une résistance au dispositif, requise pour démarrer la procédure d'enroulement, après quoi des raccords rapides centraux (28), à l'extrémité finale de tuyaux ou de câbles déroulés, se fixent à l'une de quatre branches de dispositifs et empêchent ainsi la rotation des faisceaux de tuyaux ou de bobines en bois (43) dans la direction opposée provoquée par la rigidité d'une matière plastique dans laquelle ils ont été réalisés, et les raccords rapides finaux (29) qui servent à relier l'extrémité de tubes ou de câbles déroulés au point de départ d'un nouveau support dans la position la plus favorable pour une liaison permanente de tubes sous la forme d'une tubulure unique, avec des joints permanents, avec des raccords rapides (28) et (29) utilisés dans un processus ultérieur de déroulement, tandis que les raccords rapides initiaux (27) ne sont utilisés que pour la position de départ de la tubulure. Dans le processus d'enroulement de tuyaux ou de câble, des raccords rapides centraux (28) sont utilisés pour relier un tuyau ou un câble combiné à une branche d'un dispositif (5) afin de maintenir les tuyaux ou les câbles dans le processus d'enroulement proches les uns des autres et proches de façon continue des mécanismes de réception hydrauliques (6a) jusqu'à la fin de l'enroulement, après quoi le raccord rapide central (28) se libère des tuyaux ou des câbles et des branches de dispositif (5), et le faisceau nouvellement enveloppé est disposé. Pour permettre l'enroulement, ainsi que le déroulement, de câbles et de tuyaux, qui étendent l'aptitude au fonctionnement du dispositif à l'agriculture, au secteur de l'irrigation et à la lutte contre l'incendie, le dispositif comprend un moteur hydraulique (23) dont la fonction est de produire une rotation de la tête de dispositif (2) et de la plaque principale (4) avec des mécanismes de réception (6a) ou une plaque supplémentaire (40) et des vérins hydrauliques (39), qui permettent l'enroulement. Le rôle des moteurs hydrauliques est également de freiner la rotation du dispositif lors du processus de déroulement, de telle sorte que la vanne manuelle (36) produit une circulation d'huile amortie à l'intérieur du moteur hydraulique (23), de telle sorte qu'il se produit un amortissement (freinage) de la rotation transmise du moteur hydraulique (23) à la tête unitaire (2) transmise par l'intermédiaire de la roue dentée (31) et (3), de façon à empêcher ainsi une rotation incontrôlée d'un faisceau de tuyaux ou de bobines en bois (43) avec des câbles (44) dans la direction opposée à celle du déroulement, provoquée par la rigidité de la matière plastique dont sont constituées les tubes, et une retenue de tuyaux agencés à proximité du dispositif avec un rouleau de câbles (43) à chaque moment du processus du déroulement, si le support de machine se déplace ou si, pour une quelconque raison, conditionnée par le terrain, il s'arrête de se déplacer lors du processus d'enroulement. Pour une variété de profils de tuyaux ou de câbles, une force d'amortissement/rotation/freinage différente est requise, celle-ci pouvant être obtenue par une vanne à main (36), qui a une poignée graduée (37), afin d'obtenir un amortissement différent pour le profil de tuyaux ou de câbles ou la température de l'air externe, parce que, à des températures plus basses, des tuyaux et des câbles deviennent plus rigides et demandent un amortissement plus fort de la rotation du dispositif. Comme le dispositif peut effectuer le déroulement/enroulement de câbles sans bobines en bois (43), il a un plus grand effet écologique, parce que son utilisation évite la nécessité de production et d'utilisation de bobines en bois (43) pour des câbles (44), de façon à éviter ainsi la coupe inutile d'arbres dans des forêts, nécessaire pour la production de bobines (43), ainsi que les coûts de transport.