Certains contenus de cette application ne sont pas disponibles pour le moment.
Si cette situation persiste, veuillez nous contacter àObservations et contact
1. (WO2011148113) PROCEDES D'ECRITURE ET DE LECTURE DE DONNEES PAR FLUORESCENCE SUR UN SUPPORT PHOTOSENSIBLE, SUPPORT ET DISPOSITIFS ASSOCIES
Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

REVENDICATIONS

Procédé d'enregistrement en trois dimensions de données sur un support formé d'un matériau photosensible transparent comprenant au moins un dopant, ledit procédé comprenant :

une première étape de calibration et de contrôle d'une première source de lumière puisée comprenant une calibration du nombre d'impulsions, du niveau de fluence de chaque impulsion émise et de la cadence des impulsions ;

une étape d'inscription d'une zone du matériau, caractérisé en ce que la fluence de chaque impulsion émise, le nombre d'impulsions et la cadence des impulsions sont adaptés à irradier le matériau dans ladite zone de manière à former des agrégats fluorescents stabilisés à partir du dopant, chaque agrégat formant un émetteur fluorescent dont le spectre et l'intensité de fluorescence correspondent à une signature permettant de coder un mot de données, lesdits agrégats stabilisés étant obtenus tout en minimisant la modification de l'indice de réfraction et le coefficient d' absorption du support dans une gamme de longueur d'onde allant du visible au proche infrarouge.

Procédé d'enregistrement de données selon la revendication 1, caractérisé en ce que la première source de lumière est calibrée de manière à ce que :

la cadence des impulsions est supérieure à un second seuil prédéterminé permettant de créer une température supérieure à un troisième seuil de température prédéterminé dans la zone irradiée ;

la durée de chaque impulsion lumineuse émise étant plus courte que le temps caractéristique de thermalisation du matériau de manière à réaliser une excitation de la zone du support par ionisation multi-photonique .

Procédé d'enregistrement de données selon l'une quelconque des revendications 1 à 2 caractérisé en ce que :

la cadence de chaque impulsions de la première source de lumière est supérieure à 1 kHz ;

la fluence de chaque impulsion transmise est sensiblement proche de 1 J.cm-2 ;

la longueur d' onde du laser est au moins deux fois supérieure à la longueur d'onde de coupure du support transparent.

Procédé d'enregistrement de données selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que la première source de lumière comprend au moins l'une des deux sources de lumière suivantes : un laser femtoseconde infrarouge, un laser picoseconde infrarouge.

Procédé d'enregistrement de données selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que le support formé d'un matériau vitreux et que le dopant comprend au moins un type d' ion métallique de l'ensemble d'ions suivants : l'ion argent, noté Ag, l'ion Or, noté Au, l'ion Cuivre, noté Cu .

Procédé d'enregistrement de données selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que l'étape d'irradiation comporte un ensemble d' impulsions sur une même zone du support de manière à former des agrégats irradiés stables, les agrégats formés définissant un émetteur fluorescent dont le spectre et l'intensité de fluorescence, correspondant à une calibration donnée de la première source de lumière, définit une signature.

Procédé d'enregistrement de données selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que la cadence des impulsions de la première source de lumière est sensiblement égale à 10 MHz.

Procédé d'enregistrement de données selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que les étapes du procédé d'enregistrement sont réitérées sur un ensemble de zones situées à une même profondeur du support, l'ensemble des zones situées à une même profondeur étant appelée couche, chaque calibration de la première source étant adaptée à une inscription donnée sur chacune des zones, le procédé pouvant être réitéré sur des couches superposées du support.

Support transparent de stockage de données formé d'un matériau comportant au moins un dopant, caractérisé en ce que le matériau comporte des agrégats irradiés stables, lesdits agrégats formant un émetteur fluorescent dont le spectre et l'intensité de fluorescence permettent de coder un mot de données.

Lame de calibration en trois dimensions pour système optique comprenant au moins un agrégat fluorescent stable dont l'intensité et le spectre permet de définir les caractéristiques d'une mire de calibration permettant de contrôler au moins l'une des caractéristiques suivantes d'un système optique de mesure correspondant à des fonctions réponses d'un système optique :

• les niveaux d' intensité de fluorescence ;

• l'uniformité du champ de vue ;

• la réponse chromatique ;

• la fonction réponse temporelle à travers la calibration de la dynamique des capteurs.

11. Lame de calibration en trois dimensions selon la revendication 10 pour un système optique, le système optique étant un système parmi la liste suivante : microscope, détecteurs, sources lumineuses.

12. Lame de calibration en trois dimensions pour système optique selon la revendication 10, caractérisé en ce que la mire permet une calibration du système de positionnement de l'optique, du système optique.

13. Lame de calibration en trois dimensions pour système optique selon la revendication 10, caractérisé en ce que la mire permet une calibration de la résolution optique du système optique.

14. Procédé de lecture d'un support transparent formé d'un matériau modifié comportant localement un ensemble d'agrégats stabilisés inscrits en 3D dans le matériau, chacun des agrégats émettant de la fluorescence lors d'une excitation lumineuse, la lecture comprenant :

une étape d'éclairage par une seconde source de lumière focalisée en une zone du support, l'ensemble des agrégats d'une même zone étant appelés « émetteur » et ;

une seconde étape de capture de l'intensité lumineuse réémise par l'émetteur ;

une étape de décodage permettant d'associer une intensité de fluorescence à un mot de données.

15. Procédé de lecture d'un support transparent modifié selon la revendication 14, caractérisé en ce qu' il comprend une troisième étape de filtrage de la lumière excitatrice de la lumière réémise permettant de capturer uniquement la lumière fluorescente visible .

16. Procédé de lecture d'un support transparent modifié selon les revendications 14 ou 15, caractérisé en ce que le support comprend une pluralité de couches superposées formées dans le matériau, une couche comprenant un ensemble de zones d'une même profondeur dans le matériau, la première étape étant réalisée au moyen d'un filtrage confocal permettant de discriminer la lumière de fluorescence émise par un émetteur d'une zone d'une couche donnée par rapport à celle émise par une zone d'une autre couche .

17. Dispositif de lecture de données d'un support transparent de stockage de données comportant au moins un dopant, caractérisé en ce qu'il comprend une diode laser éclairant dans la gamme [330 nm ; 450 nm] une zone du support comportant un ensemble d'agrégats fluorescents, l'ensemble des agrégats d'une zone étant appelé émetteur, le dispositif de lecture comportant des moyens pour collecter différents niveaux d' intensité lumineuse émise par fluorescence des émetteurs éclairés et des moyens pour convertir la luminescence en un signal numérique de manière à former un mot de données correspondant au spectre et à l'intensité de fluorescence, le dispositif de lecture comprenant, en outre, des moyens moteurs permettant de déplacer le support par rapport à la source lumineuse de manière à réitérer successivement les étapes du procédé de lecture de l'une des revendications 14 à 16 sur un ensemble de zones d'au moins une couche du support .