Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales
Une partie du contenu de cette demande n'est pas disponible pour le moment.
Si cette situation persiste, contactez-nous auObservations et contact
1. (WO2008050033) PROCEDE DE RECALAGE D'INJECTEURS D'UN MOTEUR ET VEHICULE AUTOMOBILE LE METTANT EN OEUVRE
Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

REVENDICATIONS

1. Procédé de recalage d'injecteurs d'un moteur à combustion interne polycylindrique, les injecteurs ayant respectivement des motifs de commande d'injection sur chaque cycle thermodynamique des cylindres, au moins un capteur (11 ) de pression dans la chambre (3) de combustion de plusieurs ou tous les cylindres (2) du moteur étant prévu, les cylindres (2) sur lesquels sont prévus les capteurs (11 ) de pression étant appelés cylindres (2j) associés, pour chaque cylindre (2j) associé, un bruit (Bη) de combustion étant calculé d'une manière prescrite à partir des mesures (Pcylj) de pression du capteur (1 1 ) de ce cylindre associé,
caractérisé en ce que
les motifs (COM) de commande d'injection des injecteurs (9) des cylindres (2) associés sont recalés entre eux pour abaisser l'écart (E) entre les bruits (Br,) de combustion des cylindres (2j) associés,
le recalage des motifs (COM) de commande d'injection est déterminé par une correction (105, E7) appliquée sur l'écart entre le bruit (BTJ) de combustion du cylindre associé et un bruit (BrRef) de combustion de référence prédéterminé, égal au minimum des bruits (Bη) de combustion des cylindres associés, pour diminuer l'écart (E) des bruits (Bη) de combustion par rapport au bruit (BrRef) de combustion de référence.
2. Procédé de recalage suivant la revendication 1 , caractérisé en ce que la correction est proportionnelle à l'écart (E) entre le bruit (Bη) de combustion du cylindre associé et le bruit (BrRef) de combustion de référence.
3. Procédé de recalage suivant l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'écart (E) entre les bruits (Br,) de combustion des cylindres (2j) associés est considéré en valeur moyenne sur plusieurs cycles thermodynamiques consécutifs.

4. Procédé de recalage suivant l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le bruit de combustion Bη du cylindre (2j) associé est calculé par la formule suivante :

Br1


où j est l'indice du cylindre associé,
Pcyl/i) est la pression mesurée par le capteur (11) de pression dans la chambre (3) de combustion du cylindre (2j) associé,
T est le temps de mesure de la pression,
K est une grandeur prédéterminée,
G est un gain prédéterminé,
N est le nombre d'échantillons i de la pression mesurée, observés pendant le temps T de mesure,
ΔT est le pas d'échantillonnage de pression.
5. Procédé de recalage suivant la revendication 4, caractérisé en ce que le temps T de mesure est défini par le fait que la pression mesurée est supérieure ou égale à un seuil prescrit de pression.
6. Procédé de recalage suivant la revendication 4 ou 5, caractérisé en ce que les valeurs de K et de G sont rendues dépendantes de caractéristiques de fonctionnement du moteur, telles que par exemple le régime ou la charge.
7. Procédé de recalage suivant l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'un calculateur vérifie lors d'une étape préalable si le moteur est entré dans une phase prédéterminée de fonctionnement stabilisé, à un régime et une charge donnés, ledit recalage étant mis en œuvre lorsque ladite étape préalable est dans l'affirmative.
8. Procédé de recalage suivant l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le recalage des motifs (COM) de commande d'injection est mémorisé par un calculateur et sert de nouvelle référence pour la suite de l'utilisation des actionneurs d'injection et jusqu'à la prochaine phase de recalage des injecteurs.

9. Procédé de recalage suivant l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que les motifs (COM) de commande d'injection des injecteurs (9) définissent pour un cycle thermodynamique complet des cylindres (2) du moteur les répartitions de quantité de carburant et les phases d'injection entre les différents injecteurs (9) au cours de ce cycle.
10. Véhicule automobile comportant un moteur (1 ) à combustion interne polycylindrique, muni d'injecteurs (9) de carburant aptes à être pilotés par une unité (10) de commande embarquée, caractérisé en ce qu'au moins un capteur (11) de pression est prévu dans la chambre (3) de combustion de plusieurs ou tous les cylindres (2) du moteur, l'unité (10) de commande comportant des moyens pour la mise en oeuvre du procédé de recalage des injecteurs suivant l'une quelconque des revendications précédentes.