WIPO logo
Mobile | Deutsch | English | Español | 日本語 | 한국어 | Português | Русский | 中文 | العربية |
PATENTSCOPE

Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales
World Intellectual Property Organization
Recherche
 
Options de navigation
 
Traduction
 
Options
 
Quoi de neuf
 
Connexion
 
Aide
 
Traduction automatique
1. (WO2006119265) TISSU DE XENOGREFFE TEMOIN POUR HISTOLOGIE
Dernières données bibliographiques dont dispose le Bureau international   

N° de publication :    WO/2006/119265    N° de la demande internationale :    PCT/US2006/016766
Date de publication : 09.11.2006 Date de dépôt international : 01.05.2006
CIB :
G01N 33/50 (2006.01), G01N 33/577 (2006.01), G01N 33/567 (2006.01)
Déposants : VENTANA MEDICAL SYSTEMS, INC. [US/US]; 1910 Innovation Park Drive, Tucson, Arizona 85755 (US) (Tous Sauf US).
HARDY, Margaret [US/US]; (US) (US Seulement).
GROGAN, Thomas, M. [US/US]; (US) (US Seulement).
NAGLE, Ray, B. [US/US]; (US) (US Seulement)
Inventeurs : HARDY, Margaret; (US).
GROGAN, Thomas, M.; (US).
NAGLE, Ray, B.; (US)
Mandataire : JONES, Huw, R.; VENTANA MEDICAL SYSTEMS, INC., 1910 Innovation Park Drive, Tucson, Arizona 85755 (US)
Données relatives à la priorité :
60/676,056 29.04.2005 US
Titre (EN) XENOGRAFT TISSUE CONTROL FOR HISTOLOGY
(FR) TISSU DE XENOGREFFE TEMOIN POUR HISTOLOGIE
Abrégé : front page image
(EN)An embodiment of the invention is a method of using a xenograft as a control tissue for histology, comprising staining both a patient and a xenograft-derived control sample under substantially similar staining conditions, and assessing the staining outcomes of the two to determine whether the stain was effective for the patient sample. A xenograft has never been used before in histology as a control, as far as the inventors know. The result of using a xenograft as a control is surprisingly advantageous. First, the cell lines grow and differentiate similarly to a human, taking on the general morphology of a real tissue sample. Second, because the same transformed cell line can be grown limitless times in SCID mice, the xenograft control is highly reproducible, leading to a consistent artificial control that is highly manufacturable and subject to genetic manipulation so that antigens or genetic elements may be embedded in the tissue. Another embodiment of the invention is directed generally to a method of making a tissue control substrate, comprising growing a xenograft from a mammalian transformed cell line in a host animal, removing the xenograft from the host animal, processing the xenograft thereby embedding the xenograft tissue in an embedding medium, and finally affixing the embedded xenograft sample onto a substrate. The substrate is generally a microscope slide. The xenograft control slide can then be stained side-by-side with a specimen sample in an automated slide stainer, and act as a control against which the staining quality can be compared. The xenograft control can also be used as a manual staining control. Determining whether the staining was effective for the patient specimen comprises judging the staining intensity of the xenograft control sample to determine if the expected degree and type of staining were realized in the control. If the expected type (nuclear, membranous, or cytoplasmic) and degree (0-4 scale) of staining are realized during the run, then the xenograft control indicates the staining process and reagents are working properly, and so the result in the patient specimen can be trusted. A further embodiment of the invention is a xenograft-derived control slide for histochemical use, comprising at least one xenograft control sample prepared for histological use, and a sample slide upon which the at least one xenograft control sample is affixed.
(FR)Un mode de réalisation de l'invention concerne une méthode d'utilisation d'une xénogreffe comme tissu témoin pour l'histologie, cette méthode consistant à colorer un échantillon d'un patient et un échantillon témoin dérivé d'une xénogreffe dans des conditions de coloration sensiblement similaires, puis à évaluer les résultats de la coloration des deux échantillons pour déterminer si la coloration a été effective pour l'échantillon du patient. De ce que savent les inventeurs, une xénogreffe n'a encore jamais été utilisée en histologie comme élément témoin. Les résultats de l'utilisation d'une xénogreffe comme élément témoin présente des avantages étonnants. Premièrement, les lignées cellulaires présentent une croissance et une différenciation similaires à celles d'un être humain, avec la morphologie générale d'un échantillon de tissu réel. Deuxièmement, la même lignée cellulaire transformée pouvant être cultivée un nombre de fois illimité dans des souris SCID, la xénogreffe témoin présente un haut niveau de reproductibilité, ce qui permet d'obtenir un élément témoin artificiel constant particulièrement facile à produire et susceptible de faire l'objet de manipulations génétiques de façon à inclure des antigènes ou des éléments génétiques dans le tissu. Un autre mode de réalisation concerne de manière générale un procédé de fabrication d'un substrat de contrôle pour tissu, ce procédé consistant à faire croître une xénogreffe provenant d'une lignée cellulaire transformée de mammifère dans un animal hôte, à retirer cette xénogreffe de l'animal hôte, à traiter la xénogreffe de façon à inclure le tissu de la xénogreffe dans un milieu d'inclusion, puis à fixer l'échantillon de la xénogreffe sous inclusion sur un substrat. Ce substrat est généralement une lame de microscope. La lame de contrôle pour xénogreffe peut ensuite être colorée côte à côte avec un échantillon spécimen dans un appareil automatique pour coloration de lames et servir d'élément témoin pour comparer la qualité de la coloration. La xénogreffe témoin peut être utilisée également comme témoin de coloration manuelle. Pour établir si la coloration a été effective pour le spécimen du patient, l'intensité de la coloration de l'échantillon témoin de la xénogreffe est évaluée pour déterminer si le degré et le type de coloration recherchés ont été obtenus dans l'élément témoin. Si le type (nucléaire, membraneux ou cytoplasmique) et le degré (échelle 0-4) recherchés de coloration sont obtenus lors de la passe, la xénogreffe témoin indique que le processus de coloration et les réactifs fonctionnent correctement et donc que le résultat dans le spécimen du patient est fiable. Un dernier mode de réalisation concerne une lame de contrôle dérivée d'une xénogreffe à usage histochimique, cette lame comprenant au moins un échantillon de xénogreffe témoin préparé pour un usage histologique et une lame à échantillon sur laquelle cet échantillon de xénogreffe témoin est fixé.
États désignés : AE, AG, AL, AM, AT, AU, AZ, BA, BB, BG, BR, BW, BY, BZ, CA, CH, CN, CO, CR, CU, CZ, DE, DK, DM, DZ, EC, EE, EG, ES, FI, GB, GD, GE, GH, GM, HR, HU, ID, IL, IN, IS, JP, KE, KG, KM, KN, KP, KR, KZ, LC, LK, LR, LS, LT, LU, LV, LY, MA, MD, MG, MK, MN, MW, MX, MZ, NA, NG, NI, NO, NZ, OM, PG, PH, PL, PT, RO, RU, SC, SD, SE, SG, SK, SL, SM, SY, TJ, TM, TN, TR, TT, TZ, UA, UG, US, UZ, VC, VN, YU, ZA, ZM, ZW.
Organisation régionale africaine de la propriété intellectuelle (ARIPO) (BW, GH, GM, KE, LS, MW, MZ, NA, SD, SL, SZ, TZ, UG, ZM, ZW)
Office eurasien des brevets (OEAB) (AM, AZ, BY, KG, KZ, MD, RU, TJ, TM)
Office européen des brevets (OEB) (AT, BE, BG, CH, CY, CZ, DE, DK, EE, ES, FI, FR, GB, GR, HU, IE, IS, IT, LT, LU, LV, MC, NL, PL, PT, RO, SE, SI, SK, TR)
Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) (BF, BJ, CF, CG, CI, CM, GA, GN, GQ, GW, ML, MR, NE, SN, TD, TG).
Langue de publication : anglais (EN)
Langue de dépôt : anglais (EN)