Traitement en cours

Veuillez attendre...

Paramétrages

Paramétrages

Aller à Demande

1. WO1999003033 - SYSTEME D'ALLUMAGE ET D'EXTINCTION LOCAL OU A DISTANCE POUR ORDINATEURS ET/OU PERIPHERIQUES AVEC DIFFERENCIATION DE MODE D'ALLUMAGE LOCAL ET DISTANT ET EXTINCTION LOGICIELLE

Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

[ FR ]

Système d'allumage et d'extinction local ou à distance pour ordinateurs et/ou périphériques avec différenciation de mode d'allumage local et distant et extinction logicielle.
La présente invention concerne un système d'allumage et d'extinction local ou à distance pour ordinateur et/ou périphériques avec différenciation de mode d'allumage local et distant et extinction logicielle.
Il est actuellement connu de laisser l'ordinateur sous tension dans une configuration donnée pour garder une possibilité de communication à fin d'accès distant, de réception ou de transmission d'information. Dans ce cas, l'utilisateur risque d'oublier d'exécuter ou de mettre en attente le logiciel de communication au moment ou il quitte son poste, ou de laisser plusieurs logiciels ou applications dont la cohabitation est difficile, impossible, ou instable, rendant impossible la communication.
Il est également connu d'allumer un ordinateur à distance dans le même but ou un autre en utilisant par exemple un système comme celui qui est décrit ci-après (brevet Honeywell W04206444). La mise sous tension de l'ordinateur s'effectue suite à l'établissement d'une communication avec un modem externe alimenté et à la réception d'un signal particulier par l'invention. La mise hors tension s'effectue lors de l'interruption de la communication ou suite à l'établissement d'une communication avec un modem externe alimenté et à la réception d'un signal particulier.
Ce système ne fonctionne que si un modem externe alimenté est relié à l'ordinateur distant. Le modem externe étant alimenté en permanence peut rester bloqué suite à une communication, interdisant toute communication postérieure.
Ce système impose également une des alternatives suivantes:
L'ordinateur est toujours employé dans la même configuration.
L'utilisateur est astreint à modifier la configuration de l'ordinateur lors de la mise
sous tension et avant la mise hors tension afin d'adapter cette dernière à un
usage local ou à un usage distant.
L'ordinateur ne peut se mettre automatiquement hors tension que s'il y a une communication en cours.
Un objet de la présente invention concerne un système d'allumage et d'extinction local ou à distance pour ordinateur et/ou périphériques avec différenciation de mode d'allumage local et distant et extinction logicielle. La présente invention est raccordée directement au réseau de communication et ne nécessite pas la présence d'une interface de communication externe alimentée pour fonctionner. La présente invention permet de gérer sans contraintes la configuration choisie pour un usage local indépendamment de celle choisie pour un usage distant. L'ordinateur peut être mis hors tension par un moyen logiciel propre à l'invention manuellement ou automatiquement, en local ou à distance. L'extinction automatique n'est pas subordonnée à une communication en cours.
L'allumage en mode local est caractérisé par une mise sous tension suite à l'intervention manuelle d'un utilisateur présent physiquement.
L'allumage en mode distant est caractérisé par une mise sous tension suite à la détection d'un signal d'appel sur le réseau de communication public ou privé, analogique (type RTC, ...) ou numérique (type Numéris, ISDN, réseau informatique, ...), auquel est raccordé l'invention.
Un autre objet de la présente invention est de permettre l'alimentation différenciée ou non des "périphériques de l'ordinateur. Les périphériques alimentés par le biais de la présente invention sont mis pour tout ou partie sous tension selon la configuration définie, certain l'étant en cas d'allumage local comme en cas d'allumage distant, certain seulement en cas d'allumage local et d'autres seulement en cas d'allumage distant.
L'invention est composée d'une combinaison originale de composants électroniques appareillés entre eux et de moyens logiciels spécifiques et implantés de manière permanente sur l'ordinateur.
La combinaison originale de composants électroniques est constituée d'un module de commande et d'un ou plusieurs modules de puissance. Ces modules de commande et de puissance sont groupés ou dissociés. Ils peuvent se présenter sous la forme de boîtiers externes ou de cartes internes à l'ordinateur ou peuvent être intégrés à une interface de communication, externe ou interne à l'ordinateur ou une combinaison quelconque de ces différentes possibilités.
Le module de commande de l'invention est connecté à un point d'accès d'un réseau de communication, à l'ordinateur, au secteur et au(x) module(s) de puissance. Les modules de puissance sont raccordés au module de commande, au secteur et à l'entrée d'alimentation de l'ordinateur, et éventuellement l'entrée d'alimentation de tout ou partie des périphériques.
D 'autres caractéristiques et avantages de la présente invention ressortiront de la description suivante, donnée à titre d'exemple non limitatif, en référence aux dessins dans lesquels :
La figure 1 est un schéma synoptique d'une forme de mise en oeuvre du procédé selon l'invention dans une variante comportant un seul module de puissance.
. La figure 2 est un schéma décrivant les entrées / sorties de commandes et de puissance de l'invention dans une variante comportant trois modules de puissance.
La figure 3 est un organigramme décrivant pour le cas de l'application pratique du procédé une forme non limitative de mise en oeuvre logique de l'invention entre les différentes manières de mise sous tension de l'ordinateur et les différentes manières de provoquer sa mise hors tension.
La figure 4 est un shéma synoptique décrivant les entrées / sorties de commandes et de puissance pour l'application pratique du procédé selon l'invention.
Sur la figure 1 , on a représenté le schéma synoptique d'une configuration informatique communicante connue dans laquelle un dispositif selon l'invention peut être introduit. Le module de commande de l'invention (A1) est alimenté en permanence en énergie électrique par la connection (11), est relié au réseau de communication (20) analogique ou numérique, public ou privé par la connection (12), est relié à l'ordinateur (4) par la connection (13), est relié au relais d'alimentation (A2) par la connection (14).

L'ordinateur (4) et une interface de communication externe (5) sont alimentés par l'intermédiaire du relais d'alimentation (A2) commandant le passage ou non de l'énergie électrique vers le boitier de distribution d'énergie (3) faisant partie de l'invention dans une de ses variantes. Le périphérique de communication externe (5) est raccordé au réseau de communication (20) par la connection (51) et à l'ordinateur par la connection (52).
Un périphérique d'impression (6) est alimenté indépendamment de l'invention.
Sur la figure 2, on a représenté le schéma des entrées / sorties de commandes et de puissance selon les fonctions spécifiques de l'invention.
L'énergie électrique du secteur (10) alimente directement le module de commande de l'invention (A1) et l'entrée des relais d'alimentation (A2 / A3 / A4). Le module depuissance (A2) est raccordé au module de commande (A1) par la liaison (14), le module depuissance (A3) est raccordé au module de commande (A1) par la liaison (15), ). le module depuissance (A4) est raccordé au module de commande (A1) par la liaison (15). La sortie du relais d'alimentation (A2) est raccordée au boitier de distribution d'énergie (3) qui alimente l'ordinateur (4) et les périphériques (7) à mettre sous tension en même temps que l'ordinateur . La sortie du relais d'alimentation (A3) est raccordée au(x) périphérique(s) (8) à mettre sous tension seulement si l'allumage est local (AL) . La sortie du relais d'alimentation (A4) est raccordée au(x) périphérique(s) (9) à mettre sous tension seulement si l'allumage est distant (AD) .
L'ordinateur (4) et certains de ses périphériques (7) sont raccordés au secteur par le bais du boitier de distribution d'énergie (3).
La mise sous tension de l'ordinateur (4) et des périphériques (7) s'effectue par détection d'un signal d'appel (MTD) sur le réseau de communication (20) auquel est raccordé le module de commande de l'invention (A1) ou par une action de mise sous tension locale (MTL) effectuée par un utilisateur présent physiquement. Dans ces deux cas, le module de commande ferme le relais d'alimentation (A2) laissant ainsi passer l'énergie électrique vers le boitier de distribution d'énergie (3), assurant ainsi la mise sous tension de l'ordinateur (4) et de ses périphériques (7). Dans le cas d'un allumage local (MTL), le(s) périphérique(s) (8) alimentés par le relais d'alimentation (A3) sont mis sous tension. Dans le cas d'un allumage distant (MTD), le(s) périphérique(s) (9) alimentés par le relais d'alimentation (A4) sont mis sous tension.
Le module de commande (A1) émet un signal de mode d'allumage (MA) vers l'ordinateur

(4). Ce signal indique un allumage distant (AD) si l'allumage est- distant (MTD) ou un allumage local (AL) si l'allumage est local (MTL). Ce signal (MA) est transmis par la connection (13) à l'ordinateur (4) qui peut l'interpréter (voir l'organigramme représenté sur la figure 3).
Le signal de demande d'extinction (DE) est transmis au module de commande de l'invention (A1) par la connection (13). Le relais d'alimentation (A2) ouvre le circuit électrique et cesse d'alimenter le boitier de distribution d'énergie, mettant ainsi hors tension l'ordinateur (4) et les périphériques (7). Le relais d'alimentation (A3) ouvre le circuit électrique et cesse d'alimenter le(s) périphérique(s) (8). Le relais d'alimentation (A4) ouvre le circuit électrique et cesse d'alimenter le(s) périphérique(s) (9).

Sur la figure 3, on a représenté le mode de fonctionnement logique sous forme d'une arborescence selon l'exemple pratique de mise en oeuvre de l'invention décrit dans le présent mémoire.
L'étape (301) est la mise sous tension de l'ordinateur manuelle (locale) ou distante (par détection de sonnerie téléphonique) . L'étape (302) est le test du mode d'allumage par la fonction logicielle appropriée.
L'étape (303) interprète le résultat du test (302), si le résultat est NON, le processus se poursuit en (304), si le résultat est OUI, le processus se poursuit en (311).
L'étape (304) est le résultat d'un NON lors de l'étape (303), c'est la reconnaissance du mode d'allumage local. Elle se poursuit en (305) par l'initalisation de l'ordinateur dans sa configuration habituelle pour un usage local et s'achève en (306), lorsque l'ordinateur est sous tension dans une certaine configuration.
L'étape (311) est le résultat d'un OUI lors de l'étape (303), c'est la reconnaissance d'un allumage en mode distant, elle se poursuit par l'étape (312), pendant laquelle l'ordinateur s'initialise dans une configuration spécifique au mode d'allumage distant Pour tout ou partie, cette configuration peut être la même que la configuration locale de l'étape (304).
En (313), on teste s'il y a des commandes ou programmes spécifiques au mode distant à exécuter, si le résultat est OUI, le processus se poursuit en (314), si le résultat est NON, le processus aboutit en (306).
L'étape (314) est le résultat d'un OUI lors de l'étape (313), les programmes ou commandes spécifiques au mode d'allumage distant sont exécutés avant la poursuite du processus en (315).
A l'étape (315), on teste si le paramétrage comporte un ordre d'extinction direct ou un ordre d'extinction subordonné à une ou plusieurs conditions (exemple de conditions : communication terminée, procédure terminée, impression terminée, etc.), si le résultat est NON, le processus aboutit en (306), si le résultat est OUI, le processus se poursuit en (316).
L'étape (316) est le résultat d'un OUI lors de l'étape (315), on teste si l'ordre d'extinction est direct, si la réponse est NON, le processus se poursuit en (317), si la réponse est OUI, le processus se poursuit en (318).
L'étape (317) est le résultat d'un NON lors de l'étape (316), on teste si la ou les conditions d'extinction paramétrées sont respectées, si le résultat est NON, on reste en (317), si le résultat est OUI, le processus se poursuit en (318).
L'étape (318) est l'exécution de l'ordre d'extinction, si l'ordre d'extinction est exécuté sous un environnement type « WINDOWS » de Microsoft, les programmes en cours et l'environnement sont quittés avant la poursuite du processus en (350).
A l'étape (350), l'invention coupe l'alimentation de l'ordinateur et de ses éventuels périphériques.
Lorsque le processus est à l'étape (306), l'extinction peut ête demandée en suivant les étapes (319) ou (320).

Dans l'étape (319), une extinction conditionnelle est demandée par un utilisateur travaillant sur l'ordinateur ou par un programme fonctionnant en local, par un utilisateur travaillant à distance par l'intermédiaire d'un autre ordinateur connecté par un lien de communication quelconque ou par un programme fonctionnant sur un autre ordinateur connecté par un lien de communication quelconque. La procédure se poursuit à l'étape (317).
Dans l'étape (320), une extinction directe est demandée par un utilisateur travaillant sur l'ordinateur ou par un programme fonctionnant en local, par un utilisateur travaillant à distance par l'intermédiaire d'un autre ordinateur connecté par un lien de communication quelconque ou par un programme fonctionnant sur un autre ordinateur connecté par un lien de communication quelconque. La procédure se poursuit à l'étape (318).
Sur la figure 4, on a représenté le schéma synoptique des entrées / sorties de commandes et de puissance selon l'exemple pratique de mise en oeuvre de l'invention décrit dans le présent mémoire.
L'énergie électrique du secteur (10) alimente directement le module de commande de l'invention (A1) et l'entrée du relais d'alimentation (A2). La sortie du relais d'alimentation est raccordée au boitier de distribution d'énergie (3) qui alimente l'ordinateur (4) et ses périphériques (5&7).
L'ordinateur (4) et certains de ses périphériques (5&7) sont raccordés au secteur par le biais du boitier de distribution d'énergie (3).
La mise sous tension de l'ordinateur (4) et des périphériques (5&7) s'effectue par détection d'un signal d'appel (MTD) sur le réseau de téléphonique commuté public ou privé (20) auquel est raccordé le module de commande de l'invention (1) ou par une pression sur un bouton poussoir présent sur le boitier de commande de l'invention (MTL) par un utilisateur présent physiquement. Dans ces deux cas, le module de commande ferme le relais d'alimentation (A2) laissant ainsi passer l'énergie électrique vers le boitier de distribution d'énergie (3), ce qui met sous tension l'ordinateur (4) et ses périphériques (5&7).
Le module de commande (A1) émet un signal de mode d'allumage vers l'ordinateur (4). Ce signal indique un allumage distant (AD) si l'allumage est distant (MTD) ou un allumage local (AL) si l'allumage est local (MTL). Ce signal est transmis par la connection (13) à l'ordinateur (4) qui peut l'interpréter (voir l'organigramme représenté sur la figure 3).
Le signal de demande d'extinction est transmis au module de commande de l'invention (A1) par la connection (13). Le relais d'alimentation (A2) ouvre le circuit électrique et cesse d'alimenter le boitier de distribution d'énergie, mettant ainsi hors tension l'ordinateur (4) et les périphériques (5&7).
Dans un mode préféré de réalisation de la présente invention :
Le module de commande de l'invention (A1) est alimentée par l'intermédiaire d'un raccordement au secteur (1 1).
Le module de commande de l'invention (A1) est raccordée à l'ordinateur par une liaison série, parallèle ou autre (13).

Le module de commande de l'invention (A1) est raccordée à un réseau de communication (20) public ou privé analogique (type RTC,...) ou numérique (type

Numéris, ISDN, réseau informatique,...) par une connexion (12).
L'ordinateur est raccordé ou non à un ou plusieurs réseaux de communication publics ou privés analogiques (type RTC, ...) et/ou numériques (type Numéris, ISDN, réseau informatique,...) (20) par le biais des interfaces de communication appropriées (5).
L'ordinateur est raccordé au secteur (10) par l'intermédiaire du relais d'alimentation (A2) de la présente invention par une connexion (101). Ce raccordement s'opère directement ou par l'intermédiaire d'un boitier de distribution d'énergie (3).
- L'ordinateur dispose ou non de périphériques (liste non exhaustive : imprimante, interface de communication...) (5 & 6).
Certains des éventuels périphériques sont raccordés au secteur par l'intermédiaire du relais d'alimentation de la présente invention (5 & 7),
Certains des éventuels périphériques sont raccordés directement au secteur (6).
La présente invention permet la mise sous tension de l'ordinateur et de ses éventuels périphériques de deux manières différentes, différenciées, et définies ci-après.
Le mode local de déclenchement de la mise sous tension de l'ordinateur (4) est caractérisé par l'intervention physique (MTL) d'un utilisateur présent sur le module de commande de l'invention (A1).
Le mode distant de déclenchement de la mise sous tension de l'ordinateur (4) est caractérisé par la détection d'un signal d'appel (MTD) sur un réseau de communication (20) public ou privé analogique (type Réseau Téléphonique Commuté) ou numérique (type Numéris, ISDN, réseau informatique) auquel est raccordé le module de commande de l'invention (A1), qu'il y ait ou non présence d'une interface de communication (5) (type modem, codée, adaptateur ISDN, adaptateur réseau ...) alimentée ou non, sans nécessiter l'établissement d'une communication préalable.
Les deux modes de mise sous tension précédement décrits sont différenciés par exécution d'un moyen logiciel propre à l'invention et disponible en permanence sur l'ordinateur. Le signal de mode d'allumage (AL ou AD) est transmis à l'ordinateur par l'intermédiaire d'une liaison série, parallèle ou autre (13), assurant la liaison avec le module de commande de l'invention (A1). Le module de commande de l'invention garde le signal de mode d'allumage disponible en permanence (AL ou AD) tant que l'ordinateur (4) et ses périphériques (5 & 7) sont sous tension.
Lors de l'initialisation (boot) de l'ordinateur comme à n'importe quel autre moment, le mode d'allumage « local » (AL) ou « distant » (AD) peut être reconnu de l'ordinateur par exécution d'une fonction logicielle propre à l'invention. Cette fonction logicielle interprète un signal de mode d'allumage (AL ou AD) émis par le module de commande de l'invention (A1) vers l'ordinateur par l'intermédiaire d'une liaison série, parallèle ou autre (13), et permet de conditionner l'exécution d'opérations (par exemple et de manière non exhaustive : programmes, procédures, traitements, initialisation de périphériques, ...) au mode d'allumage local ou distant.

Selon le mode d'allumage « local » (AL) ou « distant » (AD), les périphériques raccordés au secteur par l'intermédiaire de l'invention sont mis, pour tout ou partie sous tension selon la configuration définie. Les périphériques raccordés au secteur directement ne subissent aucun changement d'état.
La présente invention permet la mise hors tension d'un ordinateur (4) et de tout ou partie de ses périphériques (5 & 7) par un moyen logiciel propre à l'invention et disponible en permanence sur l'ordinateur.
Son exécution peut être déclenchée :
par l'intervention d'un utilisateur présent physiquement ,
- par un programme,
par un programme contrôlant qu'une ou plusieurs conditions sont remplies comme par
exemple et de manière non exhaustive : interruption d'une communication, fin d'un
traitement, fin d'une impression, heure d'extinction paramétrée, etc.
par un autre ordinateur connecté par le biais d'un lien de communication quelconque
comme par exemple et d'une façon non exhaustive ( réseau téléphonique public ou
privé, réseau numérique public ou privé, réseau informatique de transmission de
données, etc ) et utilisant un logiciel de communication approprié fonctionnant
automatiquement ou manuellement et permettant la transmission des commandes a
exécuter à distance.
|_a description suivante est un exemple d'application de la présente invention dans un but d'illustration du brevet. Cette application ne prétend pas être exhaustive ou limiter le champs d'application de l'invention et peut subir de nombreuses modifications ou variations tant dans sa forme que dans ses utilisations.
Le système décrit ici permet de mettre sous tension un micro ordinateur de type PC ou compatible (et ses périphériques) en local ou à distance. Il dote le PC d'une extinction logicielle locale ou à distance. La demande d'extinction étant activée par exécution d'une commande logicielle disponible en permanence sur l'ordinateur.
Le système comporte un module de commande connecté à l'ordinateur par un port parallèle ou série standard, à une source d'alimentation électrique permanente, à un réseau de télécommunication analogique de type RTC public ou privé et à un relais d'alimentation commandant le passage ou non de l'énergie électrique vers l'ordinateur. Le raccordement au réseau de télécommunication s'opère en amont du modem et indépendamment de ce dernier. Le modem peut être externe ou interne, alimenté ou non.
En local, la mise sous tension du PC et des éventuels périphériques se fait d'une pression sur le bouton situé en façade du module de commande de l'invention au lieu du bouton habituel de l'ordinateur.
A distance, la mise sous tension du PC et des éventuels périphériques s'effectue par détection d'une ou plusieurs sonneries sur la ligne téléphonique (RTC) publique ou privée à laquelle est raccordée le boitier de commande de l'invention.

Hors tension, l'ordinateur reste disponible en permanence pour un allumage local comme pour un allumage téléphonique grâce au mode de veille permanent du module de commande de l'invention.
Les moyens logiciels propres à l'invention permettent de définir un deuxième boot, réservé aux allumages téléphoniques, et transparent pour l'utilisateur local. La reconnaissance du mode d'allumage se fait automatiquement à l'allumage ou à tout autre moment. C'est l'utilisateur qui détermine le/les logiciel(s) DOS ou Windows à exécuter en mode distant.
L'extinction s'obtient en cliquant sur une icône dédiée sous Windows ou en exécutant une commande dédiée sous « DOS » ou « Windows ».
En mode local, l'extinction peut être manuelle, intégrée dans des fichiers batchs, dans des macros commandes, exécutée directement depuis un programme ou suite à la réunion d'une ou plusieurs conditions déterminées (à une heure définie, en fin d'impression, en fin de traitement, etc ).
En mode distant, outre les possibilités d'extinction existant en mode local, l'extinction peut être provoquée automatiquement en fin de communication, avec ou sans délai. L'extinction n'est en aucun cas obligatoire.
Dans tous lés cas, l'extinction peut être demandée par un opérateur distant travaillant sur un ordinateur connecté à l'ordinateur équipé de l'invention à travers un lien de communication quelconque. L'extinction peut également être demandée par un autre ordinateur fonctionnant sans opérateur et connecté à travers un lien de communication quelconque à l'ordinateur équipé de l'invention.
Grâce à un logiciel de communication approprié, l'utilisateur peut réaliser un script et lancer son exécution sur simple détection d'appel téléphonique, sans prise de ligne préalable par l'ordinateur distant. Il peut également organiser des transferts ou collectes de fichiers réguliers et automatiques, quelque soit le nombre de postes distants et leur localisation, ou des prises en main par rappel du poste distant, afin d'éliminer tout risque d'effraction système.
Avec un boitier de distribution d'énergie piloté par l'invention, le modem externe n'est alimenté que lorsque le PC est allumé, éliminant ainsi le risque de blocage. L'imprimante, alimentée par le même moyen, reste disponible sans être sous tension en permanence.