Traitement en cours

Veuillez attendre...

Paramétrages

Paramétrages

Aller à Demande

1. WO1998000539 - PROTEINE D'INTERACTION MKK3 (MIP)

Numéro de publication WO/1998/000539
Date de publication 08.01.1998
N° de la demande internationale PCT/US1997/010866
Date du dépôt international 02.07.1997
Demande présentée en vertu du Chapitre 2 22.01.1998
CIB
C07K 14/47 2006.01
CCHIMIE; MÉTALLURGIE
07CHIMIE ORGANIQUE
KPEPTIDES
14Peptides ayant plus de 20 amino-acides; Gastrines; Somatostatines; Mélanotropines; Leurs dérivés
435provenant d'animaux; provenant d'humains
46provenant de vertébrés
47provenant de mammifères
CPC
C07K 14/47
CCHEMISTRY; METALLURGY
07ORGANIC CHEMISTRY
KPEPTIDES
14Peptides having more than 20 amino acids; Gastrins; Somatostatins; Melanotropins; Derivatives thereof
435from animals; from humans
46from vertebrates
47from mammals
C07K 2319/00
CCHEMISTRY; METALLURGY
07ORGANIC CHEMISTRY
KPEPTIDES
2319Fusion polypeptide
Déposants
  • CHIRON CORPORATION [US]/[US]
Inventeurs
  • SHYAMALA, Venkatakrishna
  • KAVANAUGH, Michael, W.
Mandataires
  • POTTER, Jane, E., R.
Données relatives à la priorité
08/886,57201.07.1997US
60/021,22403.07.1996US
60/021,64112.07.1996US
Langue de publication anglais (EN)
Langue de dépôt anglais (EN)
États désignés
Titre
(EN) (MITOGEN-ACTIVATED PROTEIN KINASE) KINASE-3 (MKK3) INTERACTING PROTEIN (MIP)
(FR) PROTEINE D'INTERACTION MKK3 (MIP)
Abrégé
(EN)
A novel human gene encoding a protein termed MKK3-Interacting Protein (MIP) is disclosed. MIP expression is indicative of a tissue selected from the group of consisting of brain, kidney, liver, lung, pancreas, and spleen. MIP binds to a dominant interfering mutant of MAPK kinase-3 (MKK3) and may be involved in the transduction of extracellular signals into the nucleus which result in the activation of p38 kinase.
(FR)
L'invention porte sur un nouveau gène humain codant une protéine appelée protéine d'interaction MKK3 (MIP) dont l'expression est propre à un tissu sélectionné dans un groupe comprenant le cerveau, les reins, le foie, le pancréas et la rate. La MIP, qui se fixe à un mutant interférant dominant de la MAPK kinase-3 (MKK3) peut jouer un rôle dans la transduction de signaux extracellulaires à l'intérieur du noyau, ce qui entraîne l'activation de la p38 kinase.
Également publié en tant que
Dernières données bibliographiques dont dispose le Bureau international