WIPO logo
Mobile | Deutsch | English | Español | 日本語 | 한국어 | Português | Русский | 中文 | العربية |
PATENTSCOPE

Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales
World Intellectual Property Organization
Recherche
 
Options de navigation
 
Traduction
 
Options
 
Quoi de neuf
 
Connexion
 
Aide
 
Traduction automatique
1. (WO1993009495) PROTECTION DE MEMOIRE POUR ORDINATEUR
Dernières données bibliographiques dont dispose le Bureau international   

N° de publication :    WO/1993/009495    N° de la demande internationale :    PCT/AU1992/000594
Date de publication : 13.05.1993 Date de dépôt international : 05.11.1992
Demande présentée en vertu du Chapitre 2 :    04.06.1993    
CIB :
G06F 1/00 (2006.01), G06F 12/14 (2006.01), G06F 21/80 (2013.01)
Déposants : AUSTRALIAN TECH SUPPORT PTY. LTD. [AU/AU]; 717 Gympie Road, Lawnton, QLD 4501 (AU) (Tous Sauf US).
ROGERS, Thomas, Joseph [GB/AU]; (AU) (US Seulement)
Inventeurs : ROGERS, Thomas, Joseph; (AU)
Mandataire : CULLEN & CO.; 240 Queen Street, Brisbane, QLD 4000 (AU)
Données relatives à la priorité :
PK 9297 05.11.1991 AU
Titre (EN) COMPUTER MEMORY PROTECTION
(FR) PROTECTION DE MEMOIRE POUR ORDINATEUR
Abrégé : front page image
(EN)A write protection device (10) prevents data from being written to selected portions of the hard disc of a computer. The write protection device is connected between the CPU of the computer and the controller for the hard drive. The write protection device monitors the read/write commands from the CPU to the controller. The address of each write command is compared with preselected address(es) stored in registers (12, 15) corresponding to the partition area and boot sector, and/or any other preselected address listed in a look-up table (160). In the event of a positive comparison, the write command is prevented from reaching the controller. Individual sectors of the disc can be write protected while still permitting writing to other sectors, even within the same cylinder. Low level format commands can be detected and disabled separately from write commands.
(FR)Un dispositif de protection en écriture (10) empêche l'écriture de données sur des parties sélectionnées du disque dur d'un ordinateur. Le dispositif de protection en écriture est connecté entre l'unité centrale de traitement (CPU) de l'ordinateur et le contrôleur du disque dur. Le dispositif de protection en écriture contrôle les commandes de lecture/écriture données par le CPU au contrôleur. L'adresse de chaque commande d'écriture est comparée avec une ou des adresse(s) présélectionnées, stockées dans des registres (12, 15) correspondants à la zone de séparation et au secteur d'amorçage, et/ou à toute autre adresse présélectionnée inscrite dans une table de consultation (160). Dans le cas d'une comparaison positive, la commande d'écriture est empêchée d'atteindre le contrôleur. Des secteurs individuels du disque peuvent être interdits d'écriture tout en permettant l'écriture sur d'autres secteurs, même dans le même cylindre. Des commandes de formatage de niveau bas peuvent être détectées et invalidées séparement des commandes d'écriture.
États désignés : AU, CA, JP, US.
Office européen des brevets (OEB) (AT, BE, CH, DE, DK, ES, FR, GB, GR, IE, IT, LU, MC, NL, SE).
Langue de publication : anglais (EN)
Langue de dépôt : anglais (EN)