Traitement en cours

Veuillez attendre...

Paramétrages

Paramétrages

Aller à Demande

1. WO2020157067 - MAQUETTE D'ARCHITECTURE, PIÈCES ET SOUS-ENSEMBLES POUR LA CONSTITUER ET PROCÉDÉ DE FABRICATION

Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

[ FR ]

REVENDICATIONS

1 . Maquette d’architecture, caractérisée en ce qu’elle comporte :

- des éléments à assembler (100, 155 à 170, 180, 195, 205, 210, 215, 220, 245, 255, 260, 275, 280, 285) munis, dans leur épaisseur, de rainures principales (120) de sections rectangulaires identiques, la largeur (130) de la face ouverte de la rainure étant appelée « ouverture » de la rainure et la dimension (125) de la section de la rainure perpendiculaire à la face ouverte étant appelée « profondeur »,

- des languettes de liaison lâche (135), de section rectangulaire, section dont l’épaisseur est supérieure à l’ouverture des rainures principales des éléments à assembler et section dont la longueur est supérieure à une fois et demie la profondeur des rainures principales des éléments à assembler et

- des languettes de liaison rigide (140, 145), de section rectangulaire, section dont l’épaisseur est supérieure à l’épaisseur des languettes de liaison lâche et section dont la longueur est supérieure à une fois et demie la profondeur des rainures principales des éléments à assembler.

2. Maquette d’architecture selon la revendication 1 , dans laquelle les éléments à assembler (100, 155 à 170, 1 80, 195, 205, 210, 215, 220, 245, 255, 260, 275, 280, 285) sont en bois et les languettes de liaison lâche (135) présentent une épaisseur entre 1 % et 5%, et préférentiellement entre 3% et 4%, plus importante que l’ouverture des rainures principales des éléments à assembler.

3. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 ou 2, dans laquelle les éléments à assembler (100, 155 à 170, 180, 195, 205, 210, 215, 220, 245, 255, 260, 275, 280, 285) sont en bois et les languettes de liaison rigide (140, 145) présentent une épaisseur entre 7% et 12%, et préférentiellement entre 8% et 1 1 %, plus importante que l’ouverture des rainures principales des éléments à assembler.

4. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 3, dans laquelle les rainures principales (120) présentent une profondeur supérieure à une fois et demie leur ouverture (130).

5. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 4, dans laquelle les languettes (135, 140, 145) présentent une section dont la longueur est supérieure à 1 ,9 fois la profondeur des rainures principales (120).

6. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 5, dans laquelle au moins un des éléments à assembler (100, 155 à 170, 21 0, 215, 245, 255, 260) présente une forme générale en parallélépipède rectangle dont les quatre plus petites faces portent des rainures principales (120) se continuant d’une face à la suivante.

7. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 6, dans laquelle au moins un des éléments à assembler (100, 155 à 170, 180, 210, 215, 220, 245, 255, 260) présente une forme générale en parallélépipède rectangle dont les deux plus grandes faces présentent des largeurs supérieures à trois fois les profondeurs des rainures principales.

8. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 7, dans laquelle au moins un des éléments à assembler (100, 155 à 170, 180, 210, 215, 220, 245, 255, 260) présente une forme générale en parallélépipède rectangle dont les deux plus grandes faces présentent des longueurs multiples entiers de leurs largeurs.

9. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 8, dans laquelle :

- des premiers éléments à assembler (155, 215, 245), appelés « montants » présentent une forme générale en parallélépipède rectangle dont les arêtes les plus grandes ont une première dimension,

- des deuxièmes éléments à assembler (1 60, 165, 1 70, 220), appelés « traverses » présentent une forme générale en parallélépipède rectangle dont les arêtes les plus grandes ont une deuxième dimension, inférieure à la première dimension,

- des languettes (145) présentent des arêtes droites de longueur supérieure à la deuxième dimension et inférieure à la somme de la dimension des plus grandes arêtes des traverses et de deux fois la profondeur des rainures.

10. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 9, dans laquelle des éléments à assembler (165, 170, 190) présentent au moins un trou borgne cylindrique (175) d’axe perpendiculaire à l’une de leurs faces et formant logement pour un arbre de rotation d’un ouvrant.

1 1 . Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 10, qui comporte, de plus, des pièces au moins partiellement transparentes dont l’épaisseur est inférieure à l’ouverture des rainures principales (120).

12. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 1 1 , dans laquelle au moins un élément à assembler (21 0) comporte, sur sa plus grande face, une rainure secondaire (225), dont la largeur de l’ouverture est égale à l’ouverture des rainures principales (120).

13. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 12, dans laquelle au moins un élément à assembler (260) comporte, sur sa plus grande face, un tenon (230) dont l’épaisseur est supérieure à l’ouverture des rainures principales (120).

14. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 13

, qui comporte des pièces angulaires prismatiques (265, 270) dont une section présente au moins un tenon dont l’épaisseur est supérieure à l’ouverture des rainures principales (120).

15. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 14, dans laquelle les éléments à assembler comportent :

- des premiers éléments à assembler (155, 215, 245), appelés « montants » présentent une forme générale en parallélépipède rectangle dont les arêtes les plus grandes ont une première dimension,

- des deuxièmes éléments à assembler (1 60, 165, 1 70, 220), appelés « traverses » présentent une forme générale en parallélépipède rectangle dont les arêtes les plus grandes ont une deuxième dimension, inférieure à la première dimension,

- des languettes de liaison (135, 140, 145), de section rectangulaire, section dont l’épaisseur est supérieure à l’ouverture des rainures principales des éléments à assembler et section dont la longueur est supérieure à une fois et demie la profondeur des rainures principales des éléments à assembler,

- au moins un assemblage appelé « U » (150, 200, 250, 300, 310), chaque « U » comportant deux montants (155, 215) reliés entre deux par au moins deux traverses, au moins deux des dites traverses (160, 165, 1 70) étant assemblées entre elles, côte-à-côte, avec une languette de liaison rigide (140, 145) et chacun des deux montants étant assemblé à chacune des traverses assemblées entre elles, avec une languette de liaison rigide (140).

16. Maquette d’architecture selon la revendication 1 5, dans laquelle au moins un « U » comporte, de plus, une traverse (1 60, 170) distante des traverses assemblées, qui est assemblée à chacun des deux montants (155, 215) avec une languette de liaison (135).

17. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 15 ou 16, qui comporte :

- des premiers éléments à assembler (155, 21 5), appelés « montants » présentant une forme générale en parallélépipède rectangle dont les arêtes les plus grandes ont une première dimension,

- des deuxièmes éléments à assembler (1 60, 165, 1 70, 220), appelés « traverses » présentant une forme générale en parallélépipède rectangle dont les arêtes les plus grandes ont une deuxième dimension, inférieure à la première dimension,

- au moins un assemblage appelé « premier U » (1 50, 200, 250, 300), chaque « premier U » comportant deux montants reliés entre deux par au moins deux traverses, chacun des deux montants étant assemblé à chacune des traverses et

- au moins un assemblage appelé « deuxième U » (310) chaque « deuxième U » comportant deux montants reliés entre deux par au moins deux traverses, chacun des deux montants étant assemblé à chacune des traverses, chaque « deuxième U » comportant des moyens de liaison avec un « premier U » pour que les espaces libres entre les montants et les traverses du « premier U » et du « deuxième U » se superposent au moins partiellement et chaque « deuxième U » comportant un support pour au moins une feuille dans l’espace libre entre ses montants et ses traverses.

18. Maquette d’architecture selon la revendication 1 7, dans laquelle le support pour au moins une feuille comporte des rainures (120) formées dans l’épaisseur de chaque montant (155, 215).

19. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 7 ou 18, dans laquelle au moins une traverse (220) du « deuxième U » (31 0) présente une section perpendiculaire à son axe principal qui est arrondie.

20. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 17 à 19, dans laquelle les moyens de liaison entre le « premier U » (150, 200, 250, 300) et le « deuxième U » (31 0) comporte une rainure et un tenon, formés sur les montants et/ou sur les traverses.

21 . Maquette d’architecture selon l’une des revendications 1 à 20, qui comporte une pluralité de ceintures verticalement superposées, cette pluralité de ceintures comportant au moins deux des trois ceintures suivantes :

- une ceinture de mur supportant des murs verticaux comportant des montants et des traverses,

- une ceinture de plancher supportant, par l’intermédiaire de languettes ou de tenons, un plancher horizontal comportant des traverses et

- une ceinture de poutre qui supporte des poutres horizontales.

22. Maquette d’architecture selon la revendication 21 , qui comporte des éléments de ceinture de plancher présentant au moins deux hauteurs différentes.

23. Maquette d’architecture selon l’une des revendications 21 ou 22, dans laquelle une ceinture de poutre constitue un linteau pour une ouverture de la maquette.

24. Procédé (400) de fabrication d’une maquette d’architecture, caractérisé en ce qu’il comporte :

A/ une étape (405, 410) de fabrication :

- d’éléments à assembler (100, 1 55 à 170, 180, 1 95, 205, 21 0, 215, 220, 245, 255, 260, 275, 280, 285) munis, dans leur épaisseur, de rainures principales (120) de sections rectangulaires identiques, la largeur (130) de la face ouverte de la rainure étant appelée « ouverture » de la rainure et la dimension (125) de la section de la rainure perpendiculaire à la face ouverte étant appelée « profondeur »,

- de languettes de liaison lâche (135), de section rectangulaire, section dont l’épaisseur est supérieure à l’ouverture des rainures principales des éléments à assembler et section dont la longueur est supérieure à une fois et demie la profondeur des rainures principales des éléments à assembler et

- de languettes de liaison rigide (140, 145), de section rectangulaire, section dont l’épaisseur est supérieure à l’épaisseur des languettes de liaison lâche et section dont la longueur est supérieure à une fois et demie la profondeur des rainures principales des éléments à assembler ;

B/ une étape (415) d’assemblage d’ensembles (150, 200, 250, 300, 310) d’éléments reliés entre eux avec au moins une languette de liaison rigide et

C/ une étape (420) de mise en boîte :

d’au moins un ensemble d’éléments assemblés,

d’au moins un élément à assembler et

d’au moins une languette de liaison lâche.

25. Procédé (400) de fabrication d’une maquette d’architecture selon la revendication 24, dans lequel les éléments à assembler comportent :

- des premiers éléments à assembler (155, 21 5), appelés « montants » présentant une forme générale en parallélépipède rectangle dont les arêtes les plus grandes ont une première dimension et

- des deuxièmes éléments à assembler (1 60, 165, 1 70, 220), appelés « traverses » présentant une forme générale en parallélépipède rectangle dont les arêtes les plus grandes ont une deuxième dimension, inférieure à la première dimension,

- de languettes de liaison (135, 140, 145), de section rectangulaire, section dont l’épaisseur est supérieure à l’ouverture des rainures principales des éléments à assembler et section dont la longueur est supérieure à une fois et demie la profondeur des rainures principales des éléments à assembler, l’étape (415) d’assemblage comportant l’assemblage d’au moins un assemblage appelé « U » (150, 200, 250, 300, 310), chaque « U » comportant deux montants reliés entre deux par au moins deux traverses, au moins deux des dites traverses (160, 165, 1 70) étant assemblées entre elles, côte-à-côte avec une languette de liaison et chacun des deux montants étant assemblé à chacune des traverses assemblées entre elles, avec une languette de liaison ; et

l’étape (420) de mise en boîte comportant la mise en boîte d’au moins un assemblage « U » ,

- d’au moins un élément à assembler et

d’au moins une languette de liaison.