WIPO logo
Mobile | Deutsch | English | Español | 日本語 | 한국어 | Português | Русский | 中文 | العربية |
PATENTSCOPE

Recherche dans les collections de brevets nationales et internationales
World Intellectual Property Organization
Recherche
 
Options de navigation
 
Traduction
 
Options
 
Quoi de neuf
 
Connexion
 
Aide
 
maximize
Traduction automatique
1. (WO2000013643) COQUILLE DE MISE EN POSITION DE SECURITE AUTOMATISEE D'UN MALADE
Note: Texte fondé sur des processus automatiques de reconnaissance optique de caractères. Seule la version PDF a une valeur juridique

REVENDICATIONS

1°. Dispositif de mise en position de sécurité automatisée d'un malade, destiné en particulier à être adapté aux brancards ou autres dispositifs de transport de blessés utilisés par les secouristes, les pompiers ou autres, mais pouvant être utilisé, en milieu hospitalier ou non, chaque fois que se présente un risque de lésion du rachis .
caractérisé par la combinaison d'une série de ballons dorsaux (2) gonflables chacun à une pression contrôlée de façon indépendante, et disposés sur un support rigide (1) se plaçant sous le patient (4) de manière à pouvoir exercer une pression contrôlée et asservie sur la colonne vertébrale (3), en particulier au niveau des rachis cervical et lombaire, afin de placer ladite colonne vertébrale dans une position de lordose idéale .

2°. Dispositif selon la revendication 1, se caractérisant par le fait que le support rigide (1) est réalisé dans un matériau transparent aux rayons X.

3°. Dispositif selon l'une quelconque des revendications précédentes, se caractérisant par le fait qu'il est autonome grâce à une source de gaz comprimé et un système électronique de contrôle et de commande intégrés .

4°. Dispositif selon la revendication 3, se caractérisant par le fait que le support rigide (1) constitue un réservoir destiné au stockage sous pression du gaz de gonflage des ballons dorsaux (2).

5°. Dispositif selon l'une quelconque des revendications 3 et 4 , se caractérisant par le fait que le support rigide (1) comporte une zone technique (13) intégrée, regroupant l'ensemble du matériel de commande électronique et pneumatique, et placée à l'arrière de la tête du patient (4) de manière à ce que ledit support soit transparent aux rayons X.

6°. Dispositif selon l'une quelconque des revendications 3, 4 et 5 , se caractérisant par le fait que le système électronique de contrôle et de commande comporte un microprocesseur, un dispositif de
visualisation (14) tel qu'écran plat, un dispositif de saisie d'informations constitué d'un clavier (15) ou d'un écran tactile, des connecteurs d'entrées/sorties
numériques, analogiques et de communication série, ainsi qu'une alimentation avec un système de recharge par secteur, le fonctionnement du microprocesseur étant assuré grâce à un logiciel de pilotage intégré unité et permettant d'une part de contrôler l'ensemble des
actionneurs, de faire l'acquisition des valeurs de chaque capteur (8), et d'autre part de régler et de visualiser la totalité des paramètres du système.

7°. Dispositif selon la revendication 6, se caractérisant par le fait que la liaison du système électronique de contrôle et de commande avec les capteurs (8) s'effectue par un système sans fil.

8°. Dispositif selon l'une quelconque des revendications précédentes, se caractérisant par le fait que les ballons dorsaux (2) sont constitués d'une
enveloppe unique cloisonnée transversalement de manière à constituer des compartiments gonflables indépendamment.

9°. Dispositif selon l'une quelconque des revendications précédentes, se caractérisant par le fait qu'il comporte une cale (9) disposée sous la nuque, constituée d'un ballon gonflable comportant des "cornes" (10) éventuellement ajustables remontant vers le sommet du crâne, et déterminée de façon à permettre la mise en extension de la colonne vertébrale (3).

10°. Dispositif selon la revendication 9, se caractérisant par le fait que la pression de chaque ballon dorsal (2) et de la cale (9) est contrôlée de façon indépendante au moyen d'une électro-vanne (6) d'admission communiquant avec l'intérieur du support (1), et d'une électrovanne d'échappement (7) communiquant avec l'air libre, la pression étant mesurée par des capteurs (8) branchés sur la tuyauterie ou positionnés sous chaque ballon dorsal (2) et sous la cale (9).