Some content of this application is unavailable at the moment.
If this situation persist, please contact us atFeedback&Contact
1. (WO2019042934) COMPOSITION FOR USE OF SAME IN THE TREATMENT AND/OR PREVENTION OF INFERTILITY
Note: Text based on automatic Optical Character Recognition processes. Please use the PDF version for legal matters

COMPOSITION POUR SON UTILISATION DANS LE TRAITEMENT ET/OU LA

PREVENTION DE L'INFERTILITE

La présente invention concerne une composition à base d'extraits de plantes pour son utilisation dans le traitement et/ou la prévention de l'infertilité.

L'infertilité peut être considérée comme l'incapacité d'un couple à obtenir une grossesse après environ une année de rapports sexuels réguliers non protégés, ou l'incapacité d'une femme à mener une grossesse jusqu'à terme. On parle aussi de stérilité.

En moyenne, plus d'un couple sur dix est amené à consulter un médecin pour des problèmes d'infertilité. Une étiologie masculine est retrouvée dans près de 40 % des cas.

Une fertilité masculine normale est généralement liée aux conditions suivantes :

une production normale des spermatozoïdes par les testicules (spermatogénèse), en qualité comme en quantité ;

une bonne circulation des spermatozoïdes au sein des organes génitaux masculins, ce qui implique toute absence d'obstacle au niveau des épididymes, des canaux déférents et de l'urètre ; et

une éjaculation adéquate.

Tout facteur pouvant entraver l'un de ces mécanismes peut être responsable d'une hypofertilité, voire d'une infertilité (stérilité), chez l'homme.

L'analyse du sperme est l'examen le plus important dans l'évaluation de la fertilité masculine. Le spermogramme de base, ou spermocytogramme mesure avec précision des paramètres comme notamment le volume du sperme, le pH, et la présence de leucocytes dans le sperme, le nombre des spermatozoïdes, la mobilité des spermatozoïdes dans la première demi-heure, la morphologie des spermatozoïdes ainsi que leur vitalité.

Les résultats du spermogramme peuvent varier en fonction notamment du stress, de la durée de l'abstinence, de l'absorption d'alcool, de médicaments ou de drogues.

Afin de juger de la qualité du sperme, certaines données sont prises en considération à partir de l'éjaculat (normes Organisation Mondiale de la Santé), telles que notamment :

i. le volume du sperme (volume normal compris entre 1 ,5 ml et 6 ml) :

si le volume est égal à 0 ml, on parle d'aspermie ;

si le volume est supérieur à 6 ml, on parle d'hyperspermie ;

- si le volume est inférieur à 1 ,5 ml, on parle d' hypospermie.

ii. Le pH du sperme qui doit être compris entre 7.2 et 8.

iii. La concentration des spermatozoïdes (concentration normale comprise entre 15 millions et 200 millions par ml de sperme) :

si la concentration est supérieure à 200 millions/ml, on parle de polyspermie ;

- si la concentration est inférieure à 15 millions/ml, on parle d'oligospermie ;

si la concentration est inférieure à 5 millions/ml, on parle d'oligospermie sévère ;

si la concentration est inférieure à 1 million/ml, on parle plus particulièrement de cryptozoospermie ; et

en l'absence totale de spermatozoïdes dans l'éjaculat, on parle d'azoospermie.

Chez les patients présentant un problème de concentration des spermatozoïdes, on distingue généralement les patients présentant une oligospermie de ceux présentant une cryptozoospermie ou une azoospermie.

En effet, l'examen microscopique direct d'une goutte de sperme ne permet pas d'observer la présence de spermatozoïdes dans le cas d'une cryptozoospermie ou d'une azoospermie, au contraire d'une oligospermie même sévère.

II est alors nécessaire de réaliser une recherche approfondie par centrifugation du sperme et examen du culot de centrifugation. Lorsqu'elle permet d'en retrouver quelques-uns (moins d' I million de spermatozoïdes par mi), on parle de cryptozoospermie, l'absence totale de spermatozoïdes dans l'éjaculat révélant une azoospermie.

Par ailleurs, on peut distinguer deux formes distinctes d'azoospermie :

on parle d'azoospermie « excrétoire » ou « obstructive » lorsque les spermatozoïdes sont correctement produits au niveau des testicules, mais qu'il existe un problème à un niveau quelconque du transport des spermatozoïdes dans le tractus génital masculin (épididymes, canaux déférents, canaux éjaculateurs), de telle sorte que ces spermatozoïdes n'atteignent pas l'éjaculat ; et

on parle d'azoospermie « sécrétoire » ou « non obstructive » lorsqu'il n'y a pas de production de spermatozoïdes par les testicules.

iv. La mobilité totale des spermatozoïdes peut être classée en :

- progressive : lorsque les spermatozoïdes bougent activement indépendamment de la vitesse ;

non progressive : lorsque les spermatozoïdes bougent mais sans progression ; et

immobile : lorsqu'il n'y a pas de mouvement.

Un spermogramme est considéré comme normal si la mobilité totale (progressive et non progressive) est supérieure à 40 %.

Cette mobilité des spermatozoïdes est un autre paramètre à considérer dans la prévention ou le traitement de l' infertilité masculine. En effet, dès qu'une asthénospermie, c'est-à-dire une faible mobilité des spermatozoïdes (plus de 65% sont immobiles) vient s'ajouter à une oligospermie, le pouvoir fécondant devient très faible et tend vers zéro pour des numérations inférieures à 10 millions/ml. v. La morphologie des spermatozoïdes est également prise en considération :

- si la morphologie est inférieure à 4% (Krueger) de formes normales de spermatozoïdes, on parle de tératospermie.

Aussi, l'infertilité masculine est souvent due à un nombre insuffisant de spermatozoïdes, à un défaut de mobilité ou un taux élevé de spermatozoïdes anormaux, à un défaut du pH, à un volume anormal de sperme, au manque de vitalité de spermatozoïdes et/ou à la présence anormale de leucocytes (concentration normale inférieure à 1 million/ml), ces anomalies pouvant être combinées, par exemple chez des hommes oligoasthénospermiques.

Il y a également d' autres facteurs associés à l 'infertilité masculine qui peuvent être le résultat d' anomalies au niveau de la pénétration de spermatozoïdes qui sont liés aux anticorps, et au niveau de concentrations de certains éléments dans le sperme comme le zinc, l 'alpha glucosidase et le fructose.

Au niveau moléculaire, l' infertilité peut être associée aux dérèglements de certaines voies de transduction du signal, à une production excessive de dérivés réactifs de l'oxygène (DRO, ou ROS en anglais pour Reactive Oxygen Species) ou encore à une activité excessive d' enzymes comme la créatine phosphokinase. L'infertilité peut aussi se rechercher au niveau de ADN.

Les azoospermies d'origine sécrétoire ont pendant de nombreuses années été considérées comme des causes de stérilité définitive nécessitant nécessairement le recours à un don de sperme par le couple, ou à l'adoption.

De même, une quantité insuffisante de spermatozoïdes dans le sperme d' hommes cryptozoospermiques peut conduire à une absence de fertilité naturelle et nécessiter le recours à un don de sperme par le couple, ou à l'adoption.

Néanmoins, avant de se tourner vers le don de sperme ou l' adoption, la plupart des couples concernés ont d'abord recours à de nouvelles techniques de fécondation in vitro qui consistent à ponctionner les testicules ou épididymes de manière à y recueillir les spermatozoïdes qui s'y trouvent, telles que NCSI (Intra Cytoplasmic Sperm Injection) avec laquelle il suffit en théorie de quelques

spermatozoïdes éjaculés ou prélevés dans l'épididyme ou dans le testicule, indépendamment de la concentration et de la mobilité spermatique, pour obtenir une fécondation et une grossesse, ou encore NMSI (Intracytoplasmic Morphological Sperm Injection) qui permet de faire une sélection très poussée des meilleurs spermatozoïdes dans l'éjaculat et d'augmenter de façon significative les chances d'obtenir une fécondation et donc un enfant.

Ce pouvoir fécondant n'est toutefois jamais nul, et tout couple peut connaître des grossesses authentiques attribuables à l' homme malgré une oligoasthénospermie sévère.

L'infécondité masculine peut dans quelques cas être traitée en ayant recourt à des techniques chirurgicales ou médicales, mais les résultats demeurent malheureusement souvent décevants. C'est pourquoi les spécialistes se tournent de plus en plus vers les techniques d'assistance médicale à la procréation (AMP) dont les résultats sont parfois plus satisfaisants.

En pratique, il n'est toutefois pas question d'attendre cette éventualité rare, et il est important de tenter d'améliorer la qualité du sperme pour augmenter les chances d'avoir une fécondation naturelle et ainsi éviter d'avoir recours à des techniques de fécondation in vitro très coûteuses qui consistent à ponctionner les testicules ou épididymes de manière à y recueillir les spermatozoïdes qui s'y trouvent, telles que l'ICSI ou encore NMSI, à un don de sperme, ou encore à l'adoption.

De nombreuses études sur les causes d' infertilité et leurs traitements ont déjà été réalisées.

Il est par exemple connu d'après la publication « Effect of Palm Pollen on Sperm Parameters of Infertile Mon » (Athar Rasekh et al., Pakistan Journal of Biological Sciences 1 8 (4) : 1 96-1 99, 201 5) que la consommation de pollen de palmier (DPP pour Phoenix dactylifera Date Palm Pollen) permet d' améliorer le nombre et la mobilité des spermatozoïdes.

La publication « Effects of pollen extract EA- 10, P5 on chronic prostatitis or infertility with chronic prostatitis » (Acta Pharmacol Sin. 2002 Nov ;23( 1 035-9., Chen et al.) décrit également les effets d'extraits huileux et aqueux de pollen EA-10, P5 sur la prostatite chronique et sur l' infertilité liée à la prostatite chronique. Toutefois, cette publication recommande d'associer les extraits de pollen à un antibiotique tel que la roxithromycine en vue d'améliorer la prostatite chronique et l'infertilité liée à la prostatite chronique.

La publication « Gram/'nex Flower Pollen Extract and its Effect on Fertility » regroupe différentes publications qui divulguent notamment que l 'extrait de pollen EA- 10, P5 a été utilisé dans le traitement de l 'infertilité associée à une prostatite chronique.

La publication « Effects of pollen extract préparation PROSTAT/POLTIT on lower urinary tract symptoms in patients with chronic nonbacterial prostatitis/chronic pelvic pain syndrome : a randomized, double-blind, placebo-controlled Study », (Urology 67 ( 1 ), 2006, James Elist) décrit également que le produit PROSTAT/POLTIT comprenant également des extraits huileux et aqueux de pollen EA-10, P5 (74 mg d'extrait de pollen des espèces Graminae) est efficace contre les dysfonctionnement sexuels (libido, érection, problèmes d'éjaculation, etc.)

Le produit PROSTAL™ des laboratoires MotiMa contient des extraits purifiés, hydrosolubles et liposolubles, de différents types de pollen tels que les extraits de pollen P5 et de pollen EA-10. PROSTAL™ est connu à ce jour comme adjuvant naturel pour faire face aux gênes urinaires et aux baisses de tonus général, facteur de performances sexuelles.

La publication Khademi et al., 2004 divulgue que le traitement avec de la L-camitine améliore la qualité des spermatozoïdes chez l'homme.

La demande FR2964834 divulgue une composition comprenant des vitamines B6, B9, B1 2, C, E, du zinc, de la camitine, de la coenzyme Q10 et du lycopène pour traiter l'infertilité et assurer une protection des spermatozoïdes.

Enfin la demande EP2135621 divulgue une composition pour traiter l'infertilité masculine comprenant de l'arginine, des vitamines A, C, E, B6, B9, Bl 2, de la coenzyme Q 10, de la L-camitine, du zinc et du sélénium.

Toutefois, aucun des documents ci-dessus ne met en évidence ni ne suggère un quelconque effet potentialisé de l'association de plusieurs pollens et/ou pistils principalement obtenus à partir de plantes appartenant à la famille des pinacées et/ou des poacées, sur l'augmentation de la production des spermatozoïdes et/ou de leur mobilité chez des hommes hypofertiles ou infertiles, notamment chez des hommes présentant une oligoasthénospermie, qui constitue un groupe de patients spécifique. Par ailleurs, aucun des documents ci-dessus ne suggère que l'association de plusieurs pollens et/ou pistils principalement obtenus à partir de plantes appartenant à la famille des pinacées et/ou des poacées puisse avoir un effet positif sur les paramètres du spermogramme tels que notamment le volume, pH, nombre, mobilité, concentration, morphologie, vitalité, ou et/ou la présence de leucocytes, etc.

Enfin, aucun des documents ci-dessus ne suggère que l'association de plusieurs pollens et/ou pistils principalement obtenus à partir de plantes appartenant à la famille des pinacées et/ou des poacées puisse avoir un effet positif sur la pénétration de spermatozoïdes ou au niveau de concentrations de certains éléments dans le sperme comme le zinc, l'alpha glucosidase et le fructose ou au niveau moléculaire, impliquant certains voies de transduction du

signal, ou impliquant des enzymes comme la créatine phosphokinase ou au niveau de l'ADN.

Considérant ce qui précède, un problème que se propose de résoudre la présente invention est de mettre en œuvre une composition apte à améliorer la production et/ou la qualité des spermatozoïdes par les testicules chez des hommes, de sorte à améliorer leur fécondité, et ainsi leur éviter de devoir se tourner vers la fécondation in vitro, le don de sperme ou l' adoption pour avoir un enfant.

Ainsi, le Demandeur a découvert, de manière inattendue, qu' une composition comprenant des pollens et/ou pistils principalement obtenus à partir de plantes appartenant à la famille des pinacées et/ou des poacées, permettait d'augmenter la production des spermatozoïdes chez des hommes oligospermiques, leur vitalité et/ou leur mobilité chez des hommes asthénospermiques. Une telle composition prise seule et, avantageusement, en association avec une pluralité d'autres principes actifs agissant en synergie, présente une remarquable activité potentialisée notamment sur la mobilité, la vitalité et la production des spermatozoïdes.

La solution de l' invention à ce problème technique posé a pour premier objet une composition comprenant un extrait de pollen et/ou un extrait de pistil, lesdits pollen et/ou pistil étant obtenus à partir de plantes appartenant à la famille des pinacées et/ou des poacées, pour son utilisation dans le traitement et/ou la prévention de l'infertilité. Plus particulièrement, elle a pour premier objet une composition comprenant un extrait de pollen et un extrait de pistil, lesdits pollen et pistil étant obtenus à partir de plantes appartenant à la famille des pinacées et/ou des poacées, pour son utilisation dans le traitement et/ou la prévention de l'infertilité, chez des hommes présentant une oligospermie, une cryptozoospermie, une azoospermie, une asthénospermie, une oligoasthénospermie et/ou une tératospermie. Préférentiellement la pathologie à traiter est une asthénospermie et/ou une tératospermie.

Elle a également pour objet un procédé de préparation d' un extrait aqueux de pollen et de pistil de plante(s) appartenant préférentiellement à la famille des pinacées et/ou des graminées (poacées) comprenant les étapes successives de : a) extraction aqueuse de pollen ;

b) extraction aqueuse de pollen et de pistil ;

c) séchage par atomisation des extraits obtenus aux étapes a) et b) ;

d) récupération desdits extraits de pollen et de pistil de plante(s) obtenus en c) ; caractérisé en ce que la température des extractions est strictement inférieure à

Elle a encore pour objet un extrait aqueux de pollen et de pistil susceptible d'être obtenu selon le procédé de l'invention, et son utilisation dans le traitement et/ou la prévention de l'infertilité.

L'invention et les avantages qui en découlent seront mieux compris à la lecture de la description et des modes de réalisation non limitatifs qui suivent.

Dans cette description, à moins qu'il ne soit spécifié autrement, il est entendu que, lorsqu'un intervalle est donné, il inclut les bornes supérieure et inférieure dudit intervalle.

L'invention concerne une composition utilisée dans le traitement et/ou la prévention de l'infertilité comprenant un extrait de pollen et/ou un extrait de pistil, lesdits pollen et/ou pistil étant obtenus à partir de plantes appartenant à la famille des pinacées et/ou des poacées.

Le terme « traitement » désigne une amélioration, une prophylaxie ou un renversement d'une maladie ou d'un trouble, ou d'au moins un symptôme discernable de celui-ci. Il s'agit également d'une amélioration, d'une prophylaxie ou d'un renversement d'au moins un paramètre physique mesurable lié à la maladie ou au trouble traité, ce qui n'est pas nécessairement perceptible par le sujet. Dans un autre mode de réalisation, le terme « traitement » désigne l'inhibition ou le ralentissement de la progression d'une maladie ou d'un trouble, soit physiquement, par exemple, la stabilisation d'un symptôme discernable, physiologiquement, par exemple, la stabilisation d'un paramètre physique, ou les deux. Le terme « traitement » désigne également le retard de l'apparition d'une maladie ou d'un trouble. Dans certains modes de réalisation particuliers de l'invention, la composition d'intérêt est administrée en tant que mesure préventive. Dans ce contexte, le terme « prévention » désigne une réduction du risque d'acquisition d'une maladie ou d'un trouble spécifié.

Selon l'invention, on parle d'extraction lorsqu'on utilise un solvant, avantageusement respectueux de l'environnement comme par exemple l'eau, la glycérine, les glycols, les éthers, les huiles, les mélanges hydroalcooliques, l'éthanol et les autres alcools, sur une matière première végétale pour en extraire certains composés ou molécules, après un éventuel mélange, décantation et filtration.

Le solvant peut être ensuite éliminé partiellement ou totalement pour obtenir un extrait.

Après leur ramassage, les pollens peuvent être utilisés frais ou séchés, avantageusement séchés, et éventuellement débactérisés.

Les extraits de pollen et/ou de pistil selon l'invention peuvent être des extraits huileux et/ou aqueux.

Par extrait huileux, on entend un extrait contenant des principes actifs liposolubles obtenu par extraction, par exemple une macération, une infusion, une digestion, une décoction, une percolation ou encore une lixiviation, préférentiellement une macération à température ambiante comprise entre 15 et 27°C, d'une matière première végétale dans un solvant huileux tel qu'un éther, une cétone ou une huile.

A titre d'exemples non limitatifs, le solvant huileux est un éther tel que éther diéthylique ou une cétone telle que l'acétone.

La composition utilisée selon l'invention comprend préférentiellement un extrait aqueux de pollen et/ou de pistil, plus préférentiellement un extrait aqueux de pollen et un extrait aqueux de pistil.

Par extrait aqueux, on entend un extrait contenant des principes actifs hydrosolubles obtenu par extraction, par exemple une hydrodistillation, une macération, une infusion, une digestion, une décoction, une percolation ou encore une lixiviation, préférentiellement une macération à basse température comprise entre 15 et 40°C, d' une matière première végétale dans un solvant aqueux, c'est-à-dire un solvant comprenant de l'eau prise seule ou avantageusement en mélange avec d'autre(s) solvant(s) tels qu'un alcool, une cétone, et/ou un tensioactif non ionique.

A titre d'exemples non limitatifs, le solvant aqueux est choisi parmi un mélange comprenant majoritairement de l'eau en combinaison avec un alcool tel que l'éthanol, une cétone telle que l'acétone, et/ou tensioactif non ionique.

Les extraits de pollen et/ou de pistil utilisés dans la composition selon l'invention sont obtenus à partir de plante(s) de la famille des poacées et/ou pinacées.

Les poacées [Poaceae), appelée également graminées (Gramineae) , sont une famille de plantes monocotylédones de l'ordre des poales. Cette famille, composée d'environ 12 000 espèces regroupées en 780 genres, comprend la plupart des espèces appelées communément « herbes » et « céréales ». Ce sont généralement des plantes herbacées, plus rarement ligneuses (bambous).

Comme tous les pollens anémophiles, le pollen des poacées est de forme sphérique ou légèrement ellipsoïdale à ornementations réduites. L'aperture unique (ou pore) est ronde : c'est un des critères des monocotylédones. Le pollen des poacées est de petite taille et léger. La taille est de l'ordre de 40 microns. Pour les céréales, la taille est de 60 à 100 microns.

La famille des pinacées [Pinaceae], ou abiétacées, regroupe des plantes gymnospermes ; elle compte 220-250 espèces réparties en 1 1 genres. Ce sont des arbres ou des arbustes, des régions tempérées, soit à feuilles persistantes en aiguille ou en écailles, soit caduques comme celles des mélèzes. Dans cette

famille, les espèces indigènes en France se trouvent parmi les genres Abies (les sapins) , P/'cea (les épicéas) , Larix (le mélèze d'Europe) , Pinus (les pins) .

Les pinacées produisent de gros grains de pollen de manière abondante dont la taille est généralement comprise entre 40 et 1 00 microns. Ils sont dépourvus de pores. Les grains de pollen des pins, sapins, épicéa et cèdre possèdent deux ballonnets qui facilitent leur suspension dans l' air. Les grains de pollen des mélèzes et des douglas sont plus ou moins sphériques et sans ballonnet.

Préférentiellement, les plantes à partir desquelles les pollens et/ou pistil sont obtenus sont choisies parmi les genres Secale, Zea, Pinus et/ou Dactylis, ou un mélange de ces derniers.

Plus particulièrement, les plantes à partir desquelles les pollens et/ou pistil sont obtenus sont préférentiellement choisies parmi les espèces Secale céréale L. (seigle) , Zea mays L. (maïs) , Pinus silvestris L. (pin) , et/ou Dactylis glomerata L. (dactyle) , ou un mélange de ces derniers.

De préférence, les plantes utilisées, à partir desquelles les pollens et/ou pistil sont obtenus, sont fraîchement récoltées. Les pollens utilisés pour la présente invention peuvent être des pollens récoltés par des insectes (tel que du pollen d'abeille) ou récoltés par une intervention humaine. Le pollen d'abeille par exemple contient du pollen, mais aussi du nectar et de la salive d'abeille. Le pollen récolté via une intervention humaine est dépourvu de tels ingrédients additionnels. De préférence, lesdits pollen des présentes compositions sont obtenus seulement par une intervention humaine. Ceci permet une fois de plus une standardisation du produit final.

Les compositions utilisées selon la présente invention sont avantageusement riches en superoxyde dismutase (SOD) , tannins, polyphénols, vitamines, enzymes et oligoéléments, acides aminés, acide gras et minéraux. Par ailleurs, les compositions utilisées selon la présente invention ne contiennent pas d' hormones, tels que les phytoestrogènes.

De façon avantageuse, les extraits de pollen sont obtenus à partir du cytoplasme (partie intérieure de la graine de pollen dépourvue de son enveloppe) . Comme l'enveloppe est généralement une source d'allergènes, et un obstacle à la disponibilité des composés du cytoplasme, l ' utilisation d' un extrait cytoplasmique de pollen présente un avantage évident comparé à l' utilisation d' un extrait de pollen naturel. De tels extraits cytoplasmiques purifiés de pollen spécifiques, standardisés, ont également une forte teneur en superoxyde dismutase (SOD) , tannins, polyphénols, vitamines, enzymes et oligoéléments, acides aminés, acide gras et minéraux, tout comme en protéines bénéfiques et en hydrates de carbone. La concentration de composés

bénéfiques dans les différents extraits est largement supérieure à la quantité de composés intéressants dans les pollens à l 'état brut.

Il a été montré que l 'efficacité d' une composition comprenant des extraits de pollen cytoplasmiques purifiés spécifiques, standardisés, d' un mélange de matières végétales de plusieurs plantes sur l 'infertilité, est plus importante en comparaison avec des compositions qui comprennent des extraits d' une seule plante seulement.

De façon particulièrement avantageuse, la composition utilisée selon l'invention comprend :

- un extrait de pollen de Secale céréale L. ;

- un extrait de pollen de Zea mays L. ;

- un extrait de pollen de Pinus silvestris L. ;

- un extrait de pollen de Dactylis glomerata L. ; et

- un extrait de pistil de Zea mays L.

De façon encore plus avantageuse, la composition utilisée selon l 'invention comprend :

- un extrait aqueux de pollen de Secale céréale L. ;

- un extrait aqueux de pollen de Zea mays L. ;

- un extrait aqueux de pollen de Pinus silvestris L. ;

- un extrait aqueux de pollen de Dactylis glomerata L. ; et

- un extrait aqueux de pistil de Zea mays L.

Préférentiellement, la composition utilisée selon l'invention comprend :

- 45%à 90% d' extrait aqueux de pollen de Secale céréale L. en poids du poids total de l' extrait ;

- 1 % à 35% d'extrait aqueux de pollen de Zea mays L. en poids du poids total de l'extrait ;

- 0,01 % à 5% d'extrait aqueux de pollen de Pinus silvestris L. en poids du poids total de l'extrait ;

- 3% à 30% d'extrait aqueux de pollen de Dactylis glomerata L. en poids du poids total de l' extrait ; et

- 0, 1 % à 10% d' extrait aqueux de pistil de Zea mays L. en poids du poids total de l'extrait.

De préférence, la dose journalière des extraits aqueux de pollen et/ou de pistil de la composition utilisée selon la présente invention est comprise entre 1 60 mg et 480 mg, plus préférentiellement entre 1 60 et 320 mg. Cette dose journalière est préférentiellement administrée en 1 , 2 ou 3 prises (matin, midi et/ou soir) par exemple sous forme de 1 , 2, 3, 4 ou 6 comprimés.

Le poids final du comprimé est préférentiellement compris entre 300 mg et 1000 mg. Plus préférentiellement encore, il est compris entre 325 et 650 mg.

De façon particulièrement avantageuse, le poids final du comprimé est de 650 mg.

La composition utilisée selon l 'invention est avantageusement administrée pendant une période d' au moins trois mois, préférentiellement six mois, soit plus de deux cycles de production des spermatozoïdes. Avantageusement, une telle durée de traitement va permettre de tenter de générer la production de suffisamment de spermatozoïdes présentant notamment une bonne mobilité et qualité (volume, pH, nombre, morphologie, vitalité, etc. ) par les testicules chez des hommes produisant peu de spermatozoïdes fertiles, de sorte à leur permettre de retrouver une fertilité naturelle ou au moins augmenter sensiblement les chances de trouver des spermatozoïdes fertiles dans l 'éjaculat pour une fécondation in vitro, et ainsi d' éviter de devoir se tourner vers le don de sperme ou l'adoption pour avoir un enfant.

De façon avantageuse, la composition utilisée selon l' invention permet en outre une l 'amélioration du désir sexuel (libido) , des dysfonctionnements érectiles ou encore de l' éjaculation. L'amélioration de ces désordres permet d'augmenter également la probabilité d'avoir un enfant.

Un autre objet de la présente invention concerne un complément alimentaire comprenant la composition utilisée selon l' invention.

En effet, les pollens ou les préparations de pollen sont généralement consommés comme un complément alimentaire. Ils peuvent être pris dans leur forme rudimentaire, qui sont les pollens en tant que tels, comme poudre sous forme libre ou encapsulée.

La composition utilisée selon l 'invention comprend également un milieu physiologiquement acceptable proportionné à un rapport avantage/risque raisonnable, comprenant des excipients connus et couramment utilisés en phytothérapie tels que des liants, agents de désintégration, agents de charge, agents de dispersion, agents agglomérants, lubrifiants, agents mouillants, tensioactifs, émulsifiants, épaississants, agents de coulance, agents aromatisants, agents édulcorants, colorants, agents de pelliculage, stabilisants et/ou conservateurs.

L'homme du métier veillera à choisir ces éventuels excipients et leur quantité de manière à ce qu'ils ne nuisent pas aux propriétés intéressantes des compositions utilisées selon l'invention.

A titre d' exemple d' excipients, on peut citer notamment la cellulose, préférentiellement la cellulose microcristalline, le dioxyde de silicium.

Préférentiellement, la composition utilisée selon l'invention comprend en outre du coenzyme Q 10.

En effet, le coenzyme Q 10 permet d'atténuer le stress oxydatif dans le liquide séminal et augmente l'activité des enzymes antioxydantes. La publication "Effect of Coenzyme Q W supplementation on antioxidant enzymes activity and oxidative stress of séminal plasma: a double-blind randomised clinical trial." (Andrologia. 2013 Jan 7. doi: 10.1 1 1 1 /and.12062, Nadjarzadeh et al.) indique qu' une supplémentation en coenzyme Q10 chez des hommes infertiles permet d'atténuer le stress oxydatif dans le liquide séminal, d'améliorer la qualité des spermatozoïdes et d'augmenter l'activité des enzymes antioxydantes.

Avantageusement, la composition utilisée selon l'invention comprend en outre au moins un acide aminé, un caroténoïde, un oligoélément, un stéréoisomère de l'inositol et/ou une vitamine et/ou un extrait de racine, pris seuls ou en mélange.

De préférence :

- l'acide aminé est la lysine, la méthionine ou la camitine, préférentiellement la L-camitine ;

- le caroténoïde est le lycopène ;

- l'oligoélément est choisi parmi le zinc et le sélénium ;

- le stéréoisomère de l'inositol est le myo-inositol ;

- la vitamine est choisie parmi la vitamine B6, la vitamine B9, la vitamine B 12, la vitamine C, la vitamine D et la vitamine E ; et

- l'extrait de racine est un extrait de la racine de maca (Lepidium meyenii) .

Cette pluralité d'ingrédients spécifiquement choisis et associés selon l'invention permet des corrélations entre ces principes actifs qui agissent en synergie dans la composition utilisée selon l'invention pour générer et optimiser notamment la production et la mobilité des spermatozoïdes chez des hommes hypofertiles ou infertiles, et de manière générale améliorer la qualité et plus particulièrement la vitalité des spermatozoïdes ainsi produits (notamment le pH, nombre, morphologie, vitalité, etc.).

La composition utilisée selon l'invention est administrable par voie orale, en une ou plusieurs formulations identiques ou différentes. Elle se présente sous une forme galénique quelconque normalement utilisée pour une administration orale et notamment sous la forme de gélule, comprimé, capsule, capsule molle, dragée, sachet, tube, flacon, chewing-gum, bille, émulsion, suspension, liquide, solution, ampoule, boisson, sirop, poudre, solide, gel mou, semi-solide.

Avantageusement, la composition est formulée sous forme de comprimé, gélule, capsule, gel mou, semi-solide, solide, liquide ou poudre.

De façon particulièrement avantageuse, la composition pour son utilisation selon l'invention est administrée une fois par jour et se présente sous forme d'un comprimé, dont le poids est préférentiellement de 650 mg.

Généralement, les compositions utilisées l'invention peuvent être obtenues par mélange de différents extraits de pollen et/ou de pistil obtenus séparément par des procédés d'extraction distincts, qui peuvent être identiques ou différents. Ainsi, la composition utilisée selon l'invention peut par exemple comprendre un premier extrait de pollen et de pistil combiné avec un second extrait de pollen. Avantageusement, le premier extrait de pollen et de pistil est un extrait combiné de cytoplasme purifié de pollen et de pistil, contenant une activité élevée d'une enzyme antioxydante, la superoxyde dismutase (SOD). Le second extrait de pollen est un extrait cytoplasmique purifié de pollen pur. Le pollen et les pistils sont sélectionnés et récoltés, séparément et de manière standardisée, parmi les membres de la famille des poacées. La culture et la récolte des espèces définies sont effectuées dans des champs séparés sous un contrôle-qualité dûment établi conformément aux Bonnes Pratiques Agricoles applicables aux plantes médicinales. Le pollen est sélectionné pour la préparation du second extrait de pollen, tandis que les pollens et pistils sélectionnés sont mélangés d'une manière standardisée pour produire la formulation du premier extrait. Au cours du processus d'extraction, mis en œuvre conformément aux Bonnes Pratiques de Fabrication, le pollen et les pistils sont traités avec des enzymes pour obtenir l'ouverture germinative. L'extrait est ensuite récupéré par filtration, laissant de côté les enveloppes des grains de pollen qui peuvent être allergisantes. L'extrait est défini par chromatographie liquide haute performance (HPLC) et chromatographie en phase gazeuse (GC) pour garantir la quantité des principes actifs. L'extrait est mélangé dans une formule standardisée. Cette procédure de standardisation donne par exemple des comprimés qui contiennent 100-140 mg du premier extrait de pollen et de pistil et 20-60 mg de du second extrait de pollen.

De façon avantageuse, le Demandeur a développé un procédé alternatif de fabrication simultané d'un extrait de pollen et/ou de pistil, par extractions aqueuses successives.

La maîtrise des paramètres de fabrication permet d'homogénéiser et de préserver la qualité des extraits de pollen et/ou de pistil des espèces mises en œuvre, en empêchant notamment une dénaturation de certaines protéines.

Ainsi, le procédé objet de l'invention permet d'assurer une traçabilité des espèces dans l'extrait de pollen et/ou de pistil.

Par ailleurs, le titre de l'extrait de pollen et/ou de pistil est standardisé en acides aminés à sa dernière étape de fabrication. Par cette maîtrise des paramètres de fabrication, la traçabilité et la standardisation du titre en acides aminés sont assurées, permettant une excellente reproductibilité intra-lots encadrée par une spécification de l'extrait.

L'invention a donc pour deuxième objet un procédé de préparation d'un extrait de pollen et de pistil de plante (s) appartenant préférentiellement à la famille des pinacées et/ou des poacées comprenant les étapes successives de : a) extraction aqueuse de pollen ;

b) extraction aqueuse de pollen et de pistil ;

c) séchage par atomisation des extraits obtenus aux étapes a) et b) ;

d) récupération desdits extraits de pollen et de pistil de plante(s) obtenus en c).

Le Demandeur a pu mettre en évidence que l'étape d'extraction était particulièrement sensible. Ainsi, la température de l'extraction doit être strictement inférieure à 45°C. Au-delà de cette température, un ou plusieurs pollens et pistils détaillés ci-dessus ne sont plus présents (absence de marqueurs spécifiques). La qualité de la composition et/ou son efficacité ne sont donc pas assurées.

Préférentiellement, la température de l'extraction doit être inférieure à 42°C. La durée de l'étape d'extraction, pour chacun des extraits, est préférentiellement d'au moins 6h, préférentiellement au moins l Oh, plus préférentiellement encore au moins 12h.

De plus, le Demandeur a pu mettre en évidence qu'une séparation dans des conditions trop soutenues dégradait le ou les extraits. Ainsi, lorsque l'extraction est couplée à une séparation, celle-ci ne doit pas dépasser les 6000 tours par minute (tr/min), préférentiellement 4500 tr/min, plus préférentiellement encore 2800 tr/min.

Le procédé ainsi développé permet de garantir une bonne traçabilité des pollens et pistils utilisés. En effet, le Demandeur a pu mettre en évidence que les extraits fabriqués selon les procédés de l'art antérieur ne permettent pas de retrouver la présence d'un ou plusieurs marqueurs des pollens et pistils et donc, de facto, de la présence de l'ensemble des extraits de pollens et/ou de pistils dans la composition.

Les compositions de l'art antérieur ne sont donc pas homogènes et ne contiennent pas, dans la composition finale, l'ensemble des extraits de pollens et/ou de pistils attendus.

Le procédé objet de l'invention comprend avantageusement des étapes additionnelles de séparation, de filtration et/ou d'évaporation permettant d'augmenter la concentration de l'extrait final ou d'optimiserla préparation dudit extrait.

Le procédé objet de l'invention présente par ailleurs les avantages suivants :

- il permet une standardisation ;

- il présente une excellente reproductibilité ;

- il permet une réduction des coûts en optimisant et limitant le nombre d'opérations de l'outil industriel.

Il permet également de pouvoir tracer la présence des extraits dans la composition selon l' invention et ainsi assurer sa qualité et par là même son efficacité.

Parmi les avantages permettant de réduire les manipulations et les coûts, on peut citer :

- une planification simplifiée ;

- une occupation des équipements optimisés ;

- des temps improductifs réduits (nettoyage, changement de lot, nombre de validations, etc.) ;

- une gestion du nombre de référence limitée ;

- une diminution des opérations à risque (nettoyage, pesées, procédures de travail, coûts réduits en validation, stabilité, formulation du comprimé simplifiée, risque microbiologique, traçabilité, etc.) .

Compte tenu du fait que le procédé de préparation selon l'invention permet d'obtenir un extrait de pollen et de pistil contenant des marqueurs non indentifiables lors de l' utilisation de procédé de préparation d'extrait selon l' art antérieur, l'invention a également pour objet l'obtention d' un extrait de pollen et de pistil appartenant préférentiellement à la famille des pinacées et/ou des poacées susceptible d'être obtenu selon le procédé de préparation décrit ci-dessus.

De préférence, elle a pour objet un extrait aqueux de pollen et/ou de pistil de Secale céréale L , de Zea mays L , de Pinus silvestris L. et/ou de Dactylis glomerata L , susceptible d'être obtenu selon le procédé de préparation comprenant les étapes suivantes de :

a) extraction à l'eau de pollens de Secale céréale L , de Zea mays L , de Pinus silvestris L. et/ou de Dactylis glomerata L , à une température inférieure à 45°Cafin d'obtenir un premier extrait ;

b) extraction à l' eau de pollens et de pistils de Zea mays L , à une température inférieure à 45°C afin d'obtenir un second extrait ;

c) mélange du premier et du second extraits obtenus en a) et b) ;

d) séchage par atomisation du mélange obtenu en c) ;

e) récupération du mélange d' extraits de pollen et de pistil obtenu en d) .

Préférentiellement, la température de l' extraction, pour chacun des extraits, doit être inférieure à 42°C.

Plus préférentiellement encore, elle a pour objet un extrait aqueux de pollen et/ou de pistil de Secale céréale L , de Zea mays L , de Pinus silvestris L. et/ou de Dacfylis glomerafa L tel que décrit ci-dessus, pour son utilisation dans le traitement et/ou la prévention de l'infertilité.

Le Demandeur a pu mettre en évidence que la production d' une composition à partir d'extraits de plantes requiert souvent des étapes de production spécifiques telles que par exemple le séchage par atomisation, la granulation. Ces étapes peuvent avoir un impact sur la composition finale et ses constituants telles que les protéines. Certaines protéines qui sont présentes dans la matière végétale brute sont susceptibles, à cause de la nature spécifique du procédé de fabrication (typiquement le séchage par atomisation), de perdre leur activité ou d'être perdues. Le Demandeur a notamment pu mettre en évidence que l'utilisation d'un procédé de séchage par atomisation optimisé (différence de température de 50°C entre la température d'entrée et celle de sortie) évitait la dénaturation de protéines cibles concernées. Le Demandeur a également trouvé que la présence dans la composition finale d'au moins une de ces protéines ou peptides dérivés depuis ces protéines cibles permet d'assurer la qualité de la composition. Les extraits utilisés dans la composition sont ainsi optimaux et de qualité pharmaceutique, l'activité de la composition n'étant pas altérée. Par ailleurs, en fournissant un contrôle qualité adéquat, une meilleure uniformité du contenu peut être assurée, ce qui est important quand on traite des patients pour des symptômes spécifiques et/ou des inconforts.

De plus, la composition est fortement reproductible entre différents lots (en termes de qualité et d'ingrédients présents), ce qui permet un contrôle qualité, une standardisation, une traçabilité des lots, et un profilage de protéines reproductibles. Elle est ainsi en conformité avec les bonnes pratiques de fabrication des produits pharmaceutiques et des compléments alimentaires sur le marché (produits botaniques de qualité pharmaceutique) . Cette reproductibilité donne également la garantie que chaque nouveau lot d'extrait de pollen et/ou de pistil satisfait aux spécifications établies et de ce fait à la même activité physiologique que les lots utilisés pour les études cliniques. Le procédé de fabrication permet d'obtenir le composé bénéfique recherché.

La présente invention concerne des compositions orales qui comprennent au moins un composant dérivé d'extrait de pollen et/ou des pistils de plante(s) appartenant à la famille des pinacées et/ou des poacées et dans lesquelles la présence d'un ou plusieurs marqueurs de protéines est détectable, selon lesquelles ces marqueurs de protéines sont une bonne indication de la qualité de la composition finale. Ces marqueurs peuvent être également utilisés pour la standardisation des compositions.

Lesdits marqueurs ou traceurs sont avantageusement des protéines ou des peptides dérivés de protéines, lesdites protéines étant choisies parmi le groupe de l'oxydase de réticuline, de l'endochitinase A, de la bêta-1 ,3-glucanase, de l'exopolygalacturonase, de la protéine de transfert lipidique non spécifique ou de toute combinaison de ces dernières.

Selon l'invention, la présence de marqueurs spécifiques de protéines ou de peptides provenant de ces protéines (marqueurs) peut être confirmée dans la composition finale, lesdits marqueurs étant révélateurs de la qualité de la composition et peuvent donc être utilisés pour la standardisation et le contrôle qualité.

En effet, le Demandeur a pu mettre en évidence que la présence de certains traceurs ou marqueurs (protéine ou peptide dérivé de ladite protéine) permettaient de confirmer la présence de certains extraits de pollen et/ou de pistil dans la composition finale.

Ainsi, le Demandeur a pu démontrer que les protéines suivantes ou peptides dérivés desdites protéines permettent la traça bilité des pollens et/ou pistils suivants :

- l'allergène de pollen Sec 4 {Secale céréale) (Q5TIW8 et Q5TIW7), la glucanendo - 1 ,3-beta-D-glucosidase (Q1 EM97) permettent par exemple de tracer la présence du pollen Secale céréale L. ;

- l'oxydase de réticuline (Reticulase Oxidase) (B6T5D7), la beta-1 ,3-glucanase (E1 AFV5), la pectinesterase (B6UCK8), la protéine Extensin-like (Q9SPM0), l'exopolygalacturonase (PGLR2), la beta-amylase (Q9SYS1 ) , la chitinase (D0EM57) permettent par exemple de tracer les pistils et pollens de Zea mays L ;

- l'allergène de pollen Loi p 4 permet par exemple de tracer la présence du pollen Dactylis glomerata L. ; et

- la protéine de transfert lipidique permet par exemple de tracer la présence du pollen Pinus sylvestris L. et/ου Zea mays L.

Lesdites protéines ou lesdits peptides dérivés desdites protéines présents dans les extraits finaux et de fait dans la composition utilisée selon l'invention sont préférentiellement choisis parmi le groupe de l'oxydase de réticuline (Reticulase Oxidase), de l'endochitinase A, de la bêta-1 ,3-glucanase, de l'exopolygalacturonase, de la protéine de transfert lipidique non spécifique ou de toute combinaison de ce qui précède.

Le ou les extraits de la composition objet de l'invention comprennent avantageusement au moins une deuxième protéine ou un peptide dérivé de ladite deuxième protéine choisis parmi le groupe de l'allergène de pollen Loi p 4 de Dactylis glomerata L, de l'allergène de pollen Sec 4 {Secale céréale), la glucanendo-1 ,3-beta-D-glucosidase, la beta-amylase, la chitinase ou toute combinaison de ces dernières.

Le Demandeur a pu mettre en évidence que l'absence d' un ou plusieurs de ces marqueurs ou traceurs, spécifiques de certains pollens et/ou pistils, dans les extraits contenant a priori lesdits pollens et/ou de pistils et de fait dans les compositions comprenant a priori de tels extraits était des indicateurs qualitatifs des produits.

Ainsi, l'absence d' un marqueur spécifique d' un pollen et/ou d' un pistil donné indique que l'extrait ou la composition ne comprend pas ledit pollen et/ou pistil, ou qu' ils ont été dénaturés, rendant ainsi la composition comprenant au moins un tel extrait de pollen et/ou de pistil dégradé, inefficace ou, à tout le moins, moins efficace.

Enfin, l'invention a pour dernier objet une composition ou un extrait tel que décrits ci-dessus, pour son utilisation dans le traitement et/ou la prévention de l'infertilité, notamment pour son utilisation en vue d'améliorer la qualité du sperme d' un patient. Cette amélioration de la qualité du sperme se manifeste notamment sur les paramètres suivants :

le volume du sperme ;

le pH du sperme ;

la concentration des spermatozoïdes ;

la mobilité totale des spermatozoïdes ;

- la densité du sperme ;

la vitalité et la morphologie des spermatozoïdes ; ou

la présence de leucocyte.

Selon un mode particulier de réalisation de l'invention, le produit ou la composition sont utilisés dans le traitement et/ou la prévention de l'infertilité non associée à une inflammation d' origine microbactérienne telle qu ' une prostatite. Ainsi, aucun antibiotique n'est associé en combinaison avec la composition ou le produit selon l'invention.

En effet, l 'infertilité masculine au sens de l'invention s' entend comme pouvant être également une infertilité non liée à la prostate.

La présente invention va maintenant être illustrée au moyen des exemples suivants :

Exemple 1 : Compositions selon l' invention

i. Composition A :

Forme galénique : Comprimé

Poids du comprimé : environ 380 mg

Extrait aqueux de pollen : environ 40% en poids du poids total de la composition

Tableau 1 : Ingrédients de l' extrait exprimés en poids du poids total de l'extrait final de pollen :

Ingrédients Quantité %

Secale céréale L. Pollen 70-80

Zea mays L. Pollen 15-40

Dactylis glomerata L. Pollen 5-10

D'autres ingrédients dans le produit final sont par exemple : la cellulose microcristalline, le dioxyde de silicium, le stéarate de magnésium et/ou des agents de pelliculage. Le talc et la gomme-laque ont été utilisés en tant qu 'agent de pelliculage. La dose quotidienne recommandée est de deux comprimés par jour, à prendre le matin ou le soir.

L'extrait de pollen du comprimé ci-dessus a été obtenu en utilisant un procédé classique de préparation des extraits de pollen et/ou de pistil.

ii. Composition B :

Forme galénique : Gélule

Poids du comprimé : environ 380 mg ou 640 mg

Extrait aqueux de pollen : environ 40% en poids du poids total de la composition

Tableau 2 : Ingrédients de l' extrait exprimés en poids du poids total de l'extrait final de pollen et de pistil :


D'autres ingrédients dans le produit final sont par exemple : la cellulose microcristalline, le dioxyde de silicium, le stéarate de magnésium et/ou des agents de pelliculage. Le talc et la gomme-laque ont été utilisés en tant qu 'agent de pelliculage. La dose quotidienne recommandée est d ' un ou deux comprimés par jour, à prendre le matin ou le soir.

L'extrait de pollen et de pistil du comprimé ci-dessus a été obtenu en utilisant un procédé classique de préparation des extraits de pollen et/ou de pistil.

iii. Composition C :

Forme galénique : Comprimé

Poids du comprimé : environ 380 mg ou 640 mg

Extrait aqueux de pollen : environ 40% en poids du poids total de la composition

Tableau 3 : Ingrédients de l' extrait exprimés en poids du poids total de l'extrait final de pollen et de pistil :

Ingrédients Quantité %

Secale céréale L. Pollen 45-90

Zea mays L. Pollen 1 -35

Pinus sylvestris L. Pollen 0,01 à 5,00

Dactylis glomerata L. Pollen 3-30

Zea mays L. Pistil 0, 1 -10

D'autres ingrédients dans le produit final sont par exemple : la cellulose microcristalline, le dioxyde de silicium, le stéarate de magnésium et/ou des agents de pelliculage. Le talc et la gomme-laque ont été utilisés en tant qu 'agent de pelliculage. La dose quotidienne recommandée est de deux comprimés par jour, à prendre le matin ou le soir.

L'extrait de pollen et de pistil du comprimé ci-dessus a été obtenu en utilisant un procédé classique de préparation des extraits de pollen et/ou de pistil.

iv. Composition D :

Forme galénique : Comprimé

Poids du comprimé : environ 380 mg ou 640 mg

Extrait aqueux de pollen : environ 40% en poids du poids total de la composition

Tableau 4 : Ingrédients de l' extrait exprimés en poids du poids total de l'extrait final de pollen et de pistil :


D'autres ingrédients dans le produit final sont par exemple : la cellulose microcristalline, le dioxyde de silicium, le stéarate de magnésium et/ou des agents de pelliculage. Le talc et la gomme-laque ont été utilisés en tant qu'agent de pelliculage. La dose quotidienne recommandée est de deux comprimés par jour, à prendre le matin ou le soir.

L'extrait de pollen et de pistil du comprimé ci-dessus a été obtenu en utilisant le procédé objet de l' invention détaillé à l'exemple 2 ci-dessous.

v. Composition E :

Forme galénique : Comprimé

Poids du comprimé : environ 650 mg

Extrait aqueux de pollen : environ 40% en poids du poids total de la composition

Tableau 5 : Ingrédients de l' extrait exprimés en poids du poids total de l'extrait final de pollen et de pistil :


Le produit final intègre en outre environ 2 à 10 mg de zinc et d' autres ingrédients comme par exemple : la cellulose microcristalline, le dioxyde de silicium, la vitamine E, le stéarate de magnésium et/ou des agents de pelliculage. Le talc et la gomme-laque ont été utilisés en tant qu 'agent de pelliculage. La dose quotidienne recommandée est d' un comprimé par jour, à prendre le matin ou le soir.

L'extrait de pollen et de pistil du comprimé ci-dessus a été obtenu en utilisant le procédé objet de l' invention détaillé à l' exemple 2 ci-dessous.

La présence de l' Oxydase de réticuline, de l'endochitinase A, de la bêta-1 ,3-glucanase, de l' exopolygalacturonase, et de la protéine de transfert lipidique non spécifique a été conformée par CPL-SM/SM.

Les compositions selon l'invention sont utilisées dans le traitement et/ou la prévention de l 'infertilité et plus particulièrement chez l' homme.

Préférentiellement, la composition objet de l'invention est destinée au traitement et/ou à la prévention de l'infertilité chez des hommes présentant une oligospermie, une cryptozoospermie, une azoospermie, une asthénospermie, une oligoasthénospermie et/ou une tératospermie.

Plus préférentiellement, la composition objet de l 'invention est destinée au traitement de l' infertilité chez des hommes présentant notamment une oligoasthénospermie.

Plus préférentiellement encore, la composition objet de l' invention est destinée au traitement de l 'infertilité chez des hommes présentant une asthénospermie et/ou une tératospermie.

Exemple 2 : Production d' un extrait séché par atomisation selon une variante de la présente invention :

Le procédé de préparation de l'extrait décrit ici est une extraction aqueuse permettant une sélection maîtrisée des protéines hydrosolubles d'intérêt. La chronologie des opérations, la maîtrise des paramètres de

fabrication permet de préserver des protéines ou peptides spécifiques caractéristiques des espèces mises en œuvre. Ceci assure une traçabilité des espèces dans l' extrait. Le titre de l 'extrait est avantageusement standardisé en acides aminés à sa dernière étape de fabrication, lors de la nébulisation. Par cette maîtrise des paramètres de fabrication, une traçabilité, une standardisation du titre en acides aminés et une reproductibilité intra-lots encadrée par une spécification de l'extrait sont assurées.

i. Préparation des extraits de pollen et de pistils selon le procédé innovant :

La période appropriée de récolte est :

- juin-juillet pour le pollen de seigle [Secale céréale L.) et le pollen de dactyle {Dactylis glomerata L. ) ;

juillet-septembre pour le pollen et le pistil de maïs (Zea mays L. ) ;

mai-juin pour le pollen de pin (Pi nus silvestris L ) .

Le pollen de pin est récolté à l' état sauvage, les autres pistils et pollen sont issus de cultures agricoles.

Les pollens et pistils sont séchés.

Le procédé peut être caractérisé par les étapes principales suivantes : a) extraction aqueuse (préférentiellement eau et/ou tensioactif) de pollen ; b) extraction aqueuse (préférentiellement eau et/ou tensioactif) de pollen et de pistil ;

c) séchage par atomisation des extraits obtenus aux étapes a) et b) ci-dessus ; et d) récupération desdits extraits de pollen et de pistil de plante(s) obtenus en c) .

De façon surprenante, le Demandeur a pu identifier qu 'en modifiant les conditions opératoires du procédé de préparation des extraits destinés à l'élaboration des compositions selon l 'invention, il était possible d'augmenter la qualité des extraits.

ii. Détails des étapes principales du procédé préféré selon l 'invention :

a. Etapes d'extraction :

Le Demandeur a pu mettre en évidence que la température des extractions devait être comprise entre 30°C - 45°C.

De préférence, l' extraction est réalisée sous agitation continue, pendant 1 2 à 90 heures.

b. Etape de séchage par atomisation du mélange d'extraits :

Les différents extraits, préférentiellement préalablement évaporés, filtrés et/ou décantés, sont mélangés afin d'avoir une substance sèche entre 30% et 50%.

La température de départ de l' étape de séchage par atomisation est comprise entre 1 38°C et 1 68°C.

Exemple 3 : Comparatif des compositions C et D issues de deux procédés différents :

La composition D obtenue selon le procédé décrit ci-dessus (exemple 2) est comparée avec la composition C obtenue selon le procédé de l 'art antérieur, pour lequel la température d'extraction est strictement supérieure à 45°C.

Le Demandeur a pu constater que la modification de la température d'extraction et des conditions de séparation physiques, ont une incidence sur le résultat des tests d'identification.

Dans les lots d' extraits obtenus selon le procédé de l 'art antérieur, on ne retrouve pas la protéine Q5TIW3 (marqueur des pollens de Dactylis glomerata L. ) alors qu 'elle est présente dans les lots d' extraits obtenus selon le procédé décrit à l'exemple 2 ci-dessus.

Il n'y a pas de traçabilité des espèces avec l' ancien procédé.

La mise au point du procédé est une réponse à une exigence de traçabilité et de reproductibilité, tout en intégrant les contraintes économiques industrielles. La recherche des marqueurs/traceurs dans les extraits fabriqués selon les anciennes méthodes et ceux fabriqués avec le procédé selon l'invention montre que les procédés de l'art antérieur ne permettent pas d'assurer la traçabilité des espèces mises en œuvre.

Tableau 6 : marqueurs ou traceurs présents dans deux compositions dont les extraits sont obtenus par deux procédés différents :


Exemple 4 : Efficacité des compositions selon l'invention :

i. Compositions testées :

Dans le présent exemple, les effets de compositions dont les extraits de pollen et de pistil sont obtenus selon le procédé objet de l 'invention (composition D ci-dessus) ont été comparées avec des compositions selon l'art antérieur, ii. Déroulé de l' étude observationnelle :

Cette étude a pour objectif d' évaluer l' impact d' un traitement de six mois par la composition D ou par d' autres compositions (sensiblement de même forme galénique, de même poids et de même concentration de l' extrait de pollen dans la composition) selon l 'art antérieur comprenant des extraits de pollen (EA10P5, EA5P2, etc.) sur les paramètres spermatiques principaux (cf. ci-dessous) dans une population d' hommes consultant pour un problème d'infertilité et présentant plus particulièrement une oligospermie, une asthénospermie ou une oligoasthénospermie.

Nous nous focalisons sur l 'analyse de l' impact d' un tel traitement notamment au niveau de la numération et/ou de la mobilité spermatique chez les patients inclus dans l'étude.

A moins qu 'il ne soit spécifié autrement, lors de la visite de début de traitement, les compositions sont remises au patient pour un traitement d' une prise quotidienne pendant six mois. La dose quotidienne recommandée est de deux comprimés par jour, à prendre le matin ou le soir. Les prises débutent le jour même.

Au cours de la visite de fin de protocole, un spermogramme post traitement est réalisé. L'observance est également évaluée.

De façon surprenante, il a été montré qu' une administration pendant trois mois de la composition D améliore davantage la qualité du sperme qu' une composition selon l 'art antérieur, notamment en ce qui concerne la mobilité générale du sperme.

En effet, il a été observé que la mobilité était améliorée d'au moins 1 5%, tandis qu 'elle n'est améliorée que d'environ 10% avec une composition comprenant du pollen EA1 0P5.

De même, il a été montré que la composition D améliore la vitalité du sperme, alors qu 'elle est diminuée d'environ 1 5% avec une composition comprenant du pollen EA1 0P5.

Par ailleurs, le Demandeur a pu observer que la composition D objet de l'invention améliore également certains désordres tels que la dysfonction sexuelle, la baisse de libido, la dysfonction érectile, l' éjaculation précoce ou retardée.

Le Demandeur a également comparé les effets sur les paramètres du sperme de la composition D objet de l'invention avec une autre composition comprenant du pollen de palme {Phoenix dactylifera) . Il a ainsi pu montrer que la composition D améliore de plus de 60% le nombre de spermatozoïdes par ml

de sperme après six mois de traitement, tandis qu' elle n' est améliorée que d'environ 50% avec une composition équivalente comprenant du pollen de palme {Phoenix dactylifera) .

Enfin, le Demandeur a comparé les différents paramètres d' un spermogramme de 25 patients avant et après traitement par la composition D pendant une période de six mois.

Le Demandeur a pu observer que les paramètres du spermogramme étaient améliorés, il s'agit notamment des paramètres suivants :

• Volume

· pH

• Nombre

• Mobilité

• Morphologie

• Vitalité

· Leucocytes

L'ensemble de ces études met donc en évidence un effet potentialisé inattendu chez une population de patients avec l' administration de la compositions D selon l' invention qui augmente sensiblement les chances de trouver des spermatozoïdes fertiles dans l'éjaculat en permettant de générer la production de spermatozoïdes mobiles chez des hommes hypofertiles voire infertiles présentant à la fois une oligospermie et une asthénospermie, et ne produisant donc pas ou substantiellement pas de spermatozoïdes fertiles.

L'ensemble des patients évalués dans le cadre de l 'étude réalisée répondant favorablement au traitement avec la composition D selon l'invention produisent désormais une concentration suffisante de spermatozoïdes présentant une mobilité adéquate par ml d 'éjaculat pour envisager une fécondation naturelle, et ainsi d' éviter de devoir se tourner vers le don de sperme ou l'adoption pour avoir un enfant.

Exemple 5 : Résultats sur les paramètres du spermogramme obtenus après le traitement par la composition E selon l' invention sur des patients infertiles :

Pendant la première visite d' inclusion les patients réalisent un spermogramme avant traitement. En début de traitement, le produit leur est est remis pour un traitement d' une prise quotidienne pendant trois mois. La dose quotidienne recommandée est d' un comprimé par jour, à prendre le matin ou le soir. Les prises débutent le jour même. Au cours de la visite de fin de protocole, un spermogramme après traitement est réalisé. L' observance est également évaluée. Les conditions de prélèvement sont strictes. Le recueil de sperme se fait par masturbation. Le sperme est recueilli après deux à quatre jours d'abstinence sexuelle, après avoir fait une désinfection soigneuse du gland, et en dehors d'une période de fièvre.

Les résultats comparatifs (avant et après traitement) sont détaillés ci-dessous :

i. Informations concernant le fs) patientfs) dont les résultats sont repris au tableau 7 ci-dessous:

non-fumeur

varicocèle gauche de grade 2/3 (La varicocèle se caractérise par la dilatation d' une veine (varice) au niveau du cordon spermatique, cordon fibreux situé dans les bourses au-dessus de chaque testicule, et les reliant chacun au scrotum)

pas de prise d'autre traitement

pas de supplémentation vitaminique à l'instauration du traitement

Tableau 7 :


Conclusion par rapport aux résultats présentés au tableau 7 :

Avant traitement, la concentration en spermatozoïdes est basse ( 1 0 millions/ml) et l'on observe une hypo-mobilité à 26%. Les autres paramètres sont normaux. Après traitement, la concentration en spermatozoïdes reste inchangée, mais la mobilité est augmentée à 35%. Aucun effet indésirable n'est rapporté, ii. Informations concernant le fs) patientfs) dont les résultats sont repris au tableau 8 ci-dessous:

fumeur, moins de 20 paquets par jour ;

pas de comorbidité ;

pas de prise d'autre traitement ;

pas de supplémentation vitaminique à l'instauration du traitement.

Tableau 8 :


Conclusion par rapport aux résultats présentés au tableau 8 :

Avant traitement, le patient présente une cryptozoospermie. Après traitement, la cryptozoospermie (concentration inférieure à 1 million /ml) n' a pas été améliorée. Aucun effet indésirable n'est rapporté.

iii. Informations concernant le fs) patientfs) dont les résultats sont repris au tableau 9 ci-dessous:

fumeur, moins de 20 paquets par jour ;

pas de comorbidité

- pas de prise d'autre traitement

pas de supplémentafion vifaminique à l'instauration du traitement

Tableau 9 :

PARAMETRES Normes OMS 2010 Avant Apres

traitement traitement volume >1 .5 ml >1 .5 ml >1 .5 ml

PH 7.2 - 8 7.2 - 8 7.2 - 8

Nombre 15 million /ml 10 millions/ml pas de

>39 millions 40 millions modification

Mobilité > 40% mobilité totale 27% mobilité 32% mobilité

> 32% mobilité totale totale

progressive

Morphologie >4% selon Krueger 1 % 4%

Vitalité > 58% 52% 55%

leucocytes <1 million / ml <1 million / ml <1 million / ml

Conclusion par rapport aux résultats présentés au tableau 9 :

Avant traitement, le patient présente une numération normale-basse à 40 millions de spermatozoïdes par éjaculat. La concentration en spermatozoïdes est basse, à 1 0 millions/ml. La mobilité des spermatozoïdes est également basse, à 27%. La vitalité est d'environ 52% et la morphologie est anormale à 1 % de formes typiques.

Après traitement, on observe une :

une amélioration de la mobilité à 32 % et de la vitalité à 55% ; et une amélioration de la morphologie 4% de formes normales.

En revanche, la numération et concentration restent inchangées. Aucun effet indésirable n' est rapporté.

iv. Informations concernant le fs) patientfs) dont les résultats sont repris au tableau 10 ci-dessous:

- Entre 20-50 ans

Sujets en bonne santé avec un régime alimentaire équilibré Exclusion d'azoospermie et stérilité excrétoire

non-fumeur

varicocèle gauche de grade 1 (La varicocèle se caractérise par la dilatation d' une veine (varice) au niveau du cordon spermatique, cordon fibreux situé dans les bourses au-dessus de chaque testicule, et les reliant chacun au scrotum)

pas de comorbidité

pas de prise d'autre traitement

pas de supplémentation vitaminique à l'instauration du traitement Tableau 10 :

PARAMETRES Normes OMS 2010 Avant Apres

traitement traitement volume >1 .5 ml 1 ,8 ml 2,5 ml

PH 7,2 - 8 7,2 - 8 8, 1

Nombre 15 million /ml 1000 /ml 0,6 M/ml

>39 millions 15 M

Mobilité > 40% mobilité totale 7% progressive 46% totale

> 32% mobilité 28% progressive progressive

leucocytes <1 million / ml - 2%

Par ailleurs, le patient a évalué le produit comme repris au tableau 1 1 ci-dessous : Tableau

Conclusion par rapport aux résultats présentés au tableau 10 :

Avant traitement, le patient présente une concentration en spermatozoïdes basse, à 1000/ml. La mobilité des spermatozoïdes est également basse, à 7%.

Après traitement, on observe une :

une augmentation du volume ;

une augmentation importante de la concentration en spermatozoïdes à 0,6M/ml

une large amélioration de la mobilité à 46 % totale et 28% progressive.

Les patients considère le traitement plutôt efficace. Aucun effet indésirable n' est rapporté.

v. Informations concernant le fs) patientfs) dont les résultats sont repris au tableau 1 2 ci-dessous:

non-fumeur

- Entre 20-50 ans

Sujets en bonne santé avec un régime alimentaire équilibré Exclusion d' azoospermie et stérilité excrétoire

pas de prise d'autre traitement

pas de comorbidité

pas de supplémentation vitaminique à l'instauration du traitement Tableau 1 2 :

PARAMETRES Normes OMS 2010 Avant Apres

traitement traitement volume >1 .5 ml 4 ml 3 ml

PH 7,2 - 8 7,8 7,8

Nombre 15 million /ml 17 M/ml 40 M/ml

>39 millions

Mobilité > 40% mobilité totale 50% totale 50% totale

> 32% mobilité 41 % progressive 41 % progressive progressive

Morphologie >4% selon Krueger 2% 1 %

Vitalité > 58% 75% 79%

leucocytes <1 million / ml 1 % 2%

Par ailleurs, le patient a évalué le produit comme repris au tableau 13 ci-dessous Tableau 13 : uestionnaire de satisfaction remis au atient :


Conclusion par rapport aux résultats présentés au tableau 1 2 :

Avant traitement, le patient présente une concentration en spermatozoïdes faible, à 1 5M/ml.

Après traitement, on observe une :

une augmentation importante de la concentration en spermatozoïdes à 40M/ml

une faible amélioration de la vitalité à 79% est également observée. Aucun effet indésirable n'est rapporté.