Some content of this application is unavailable at the moment.
If this situation persist, please contact us atFeedback&Contact
1. (WO2019008273) USE OF STRAINS OF SARCOCYSTIDAE TO PREVENT INFECTIOUS DISEASES IN POULTRY
Note: Text based on automatic Optical Character Recognition processes. Please use the PDF version for legal matters

REVENDICATIONS

1. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation dans la prévention de maladies infectieuses chez la volaille :.

ladite fonction de la protéine MIC3 étant supprimée par :

une mutation, une délétion ou une insertion d'un ou plusieurs nucléotides dans la séquence nucléotidique du gène mic3 codant pour la protéine MIC3, ou

la délétion totale du gène mic3, ou

la délétion totale ou partielle de la région promotrice et/ou la délétion totale ou partielle de la séquence codante du gène mic3, ou

une déstabilisation de TARN messager résultant de la transcription du gène mic3, ou une inhibition de la traduction de F ARN messager du gène mic3 ;

et ladite fonction de la protéine MICl étant supprimée par :

une mutation, une délétion ou une insertion d'un ou plusieurs nucléotides dans la séquence nucléotidique du gène miel codant pour la protéine MIC 1 , ou

la délétion totale du gène miel, ou

la délétion totale ou partielle de la région promotrice et/ou la délétion totale ou partielle de la séquence codante du gène miel, ou

une déstabilisation de l'ARN messager résultant de la transcription du gène miel, ou une inhibition de la traduction de l'ARN messager du gène miel.

2. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation selon la revendication 1 , ladite souche mutante de Sarcocystidae étant formulée pour une administration in ovo ou chez un poussin de volaille âgé de 0 à 72h.

3. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation selon la revendication 1 ou 2, ladite maladie infectieuse étant une maladie d'origine virale ou une maladie d'origine bactérienne ou une maladie d'origine parasitaire.

4. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation selon l'une des revendications 1 à 3, ladite maladie infectieuse étant une maladie d'origine virale, en particulier la grippe aviaire, ou une maladie d'origine bactérienne, en particulier la salmonellose, ou une maladie d'origine parasitaire, en particulier la coccidiose.

5. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation selon l'une des revendications 1 à 4, ladite souche mutante étant une souche de Toxoplasma spp., en particulier de Toxoplasma gondii.

6. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation selon l'une des revendications 1 à 4, ladite souche mutante étant une souche de Neospora spp., en particulier de Neospora caninum.

7. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation selon l'une des revendications 1 à 5, dans laquelle ladite souche mutante est une souche mutante de Toxoplasma spp., et dans laquelle

• soit la fonction de la protéine ROP16I codée par le gène roplôl est supprimée, ladite fonction de la protéine ROP16I étant supprimée par :

- une mutation, une délétion ou une insertion d'un ou plusieurs nucléotides dans la séquence nucléotidique du gène roplôl codant pour la protéine ROP16I, ou

- la délétion totale du gène roplôl, ou

- la délétion totale ou partielle de la région promotrice et/ou la délétion totale ou partielle de la séquence codante du gène roplôl, ou

- une déstabilisation de l'ARN messager résultant de la transcription du gène roplôl, ou

- une inhibition de la traduction de l'ARN messager du gène roplôl ;

• soit ladite souche comprend au moins un acide nucléique exogène codant pour la protéine GRA15II ainsi que les moyens nécessaires à l'expression de ladite protéine ;

• soit la fonction de la protéine ROP16I codée par le gène roplôl est supprimée, ladite fonction de la protéine ROP16I étant supprimée par :

- une mutation, une délétion ou une insertion d'un ou plusieurs nucléotides dans la séquence nucléotidique du gène roplôl codant pour la protéine ROP16I, ou

- la délétion totale du gène roplôl, ou

- la délétion totale ou partielle de la région promotrice et/ou la délétion totale ou partielle de la séquence codante du gène roplôl, ou

- une déstabilisation de l'ARN messager résultant de la transcription du gène roplôl, ou

- une inhibition de la traduction de l'ARN messager du gène roplôl,

et ladite souche comprend au moins un acide nucléique exogène codant pour la protéine GRA15II ainsi que les moyens nécessaires à l'expression de ladite protéine.

8. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation selon l'une des revendications 1 à 5, ladite souche mutante étant une souche mutante de Toxoplasma gondii dans laquelle la fonction de la protéine MIC3 est supprimée par une délétion totale du gène mic3 et la fonction de la protéine MICl est supprimée par une délétion totale du gène miel.

9. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation selon la revendication 7, ladite souche mutante étant choisie parmi :

- une souche mutante de Toxoplasma gondii dans laquelle la fonction de la protéine MIC3 est supprimée par une délétion totale du gène mic3, la fonction de la protéine MICl est supprimée par une délétion totale du gène miel, ladite souche comprend un acide nucléique codant pour la protéine GRA15II ainsi que les moyens nécessaires à l'expression de ladite protéine,

- une souche mutante de Toxoplasma gondii dans laquelle la fonction de la protéine MIC3 est supprimée par une délétion totale du gène mic3, la fonction de la protéine MICl est supprimée par une délétion totale du gène miel, la fonction de la protéine ROP16I codée par le gène roplôl est supprimée par une délétion totale dudit gène roplôl,

- une souche mutante de Toxoplasma gondii dans laquelle la fonction de la protéine MIC3 est supprimée par une délétion totale du gène mic3, la fonction de la protéine MICl est supprimée par une délétion totale du gène miel, la fonction de la protéine ROP16I codée par le gène roplôl est supprimée par une délétion totale dudit gène roplôl et ladite souche comprend un acide nucléique codant pour la protéine GRA15II ainsi que les moyens nécessaires à l'expression de ladite protéine.

10. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle la fonction de la protéine MICl et la fonction de la protéine MIC3 sont supprimées, pour son utilisation selon l'une des revendications 1 à 4 et 6, ladite souche mutante étant une souche de Neospora caninum dans laquelle la fonction de la protéine MIC3 est supprimée par une délétion totale du gène mic3 et la fonction de la protéine MICl est supprimée par une délétion totale du gène miel.

11. Souche mutante de Sarcocystidae dans laquelle ladite souche mutante est une souche mutante de Toxoplasma gondii, dans laquelle la fonction de la protéine MICl est supprimée, ladite fonction de la protéine MICl étant supprimée par :

une mutation, une délétion ou une insertion d'un ou plusieurs nucléotides dans la séquence nucléotidique du gène miel codant pour la protéine MIC 1 , ou

la délétion totale du gène miel, ou

la délétion totale ou partielle de la région promotrice et/ou la délétion totale ou partielle de la séquence codante du gène miel, ou

une déstabilisation de l'AR messager résultant de la transcription du gène miel, ou

une inhibition de la traduction de l'ARN messager du gène miel ;

dans laquelle la fonction de la protéine MIC3 est supprimée, ladite fonction de la protéine

MIC3 étant supprimée par :

une mutation, une délétion ou une insertion d'un ou plusieurs nucléotides dans la séquence nucléotidique du gène mic3 codant pour la protéine MIC3, ou

la délétion totale du gène mic3, ou

la délétion totale ou partielle de la région promotrice et/ou la délétion totale ou partielle de la séquence codante du gène mic3, ou

une déstabilisation de TARN messager résultant de la transcription du gène mic3, ou

une inhibition de la traduction de F ARN messager du gène mic3 ;

et dans laquelle

• soit la fonction de la protéine ROP16I codée par le gène roplôl est supprimée, ladite fonction de la protéine ROP16I étant supprimée par :

- une mutation, une délétion ou une insertion d'un ou plusieurs nucléotides dans la séquence nucléotidique du gène ropl 61. codant pour la protéine ROP16I, ou

- la délétion totale du gène ropl 61, ou

- la délétion totale ou partielle de la région promotrice et/ou la délétion totale ou partielle de la séquence codante du gène roplôl, ou

- une déstabilisation de TARN messager résultant de la transcription du gène roplôl, ou

- une inhibition de la traduction de l'ARN messager du gène roplôl ;

• soit ladite souche comprend un acide nucléique exogène codant pour la protéine GRA15II ainsi que les moyens nécessaires à l'expression de ladite protéine ;

• soit la fonction de la protéine ROP16I codée par le gène roplôl est supprimée, ladite fonction de la protéine ROP16I étant supprimée par :

- une mutation, une délétion ou une insertion d'un ou plusieurs nucléotides dans la séquence nucléotidique du gène ropl 61. codant pour la protéine ROP16I, ou

- la délétion totale du gène ropl 61, ou

- la délétion totale ou partielle de la région promotrice et/ou la délétion totale ou partielle de la séquence codante du gène roplôl, ou

- une déstabilisation de l'ARN messager résultant de la transcription du gène ropl 61, ou

- une inhibition de la traduction de l'ARN messager du gène roplôl,

et ladite souche comprend un acide nucléique exogène codant pour la protéine GRA15II ainsi que les moyens nécessaires à l'expression de ladite protéine ;

notamment ladite souche étant une souche de Toxoplasma gondii dans laquelle la fonction de la protéine MIC3 est supprimée par délétion totale du gène mic3, la fonction de la protéine MIC1 est supprimée par délétion totale du gène miel, et la fonction de la protéine ROP16I est supprimée par délétion totale du gène roplôl et ladite souche comprend un acide nucléique exogène codant pour la protéine GRA15II, ainsi que les moyens nécessaires à l'expression de ladite protéine.

12. Composition comprenant au moins l'une des souches mutantes de Sarcocystidae selon la revendication 11 , pour son utilisation comme médicament.