Some content of this application is unavailable at the moment.
If this situation persist, please contact us atFeedback&Contact
1. (WO2018041980) COMPRESSION AND/OR CONTENTION ITEM, PAIR OF ITEMS, SYSTEM AND METHOD FOR MANAGING THE WEARING OF AN ITEM
Note: Text based on automatic Optical Character Recognition processes. Please use the PDF version for legal matters

Article de compression et/ou de contention, paire d'articles,

système et méthode de gestion du porté d'un article

La présente invention concerne un article de compression et/ou de contention conçu pour équiper un membre d'un porteur, notamment pour le traitement de l'insuffisance veineuse. L'invention concerne également une paire d'articles. L'invention concerne également un système et une méthode de gestion du porté d'un article.

Le domaine de l'invention est celui des articles de compression et/ou de contention, tels que les chaussettes, collants et manchons, conçus pour équiper les membres inférieurs ou supérieurs d'une personne.

Afin de bénéficier d'un effet thérapeutique optimal, il est essentiel que le porteur de l'article respecte les préconisations du fabricant et du médecin. Différents systèmes ont donc été développés pour évaluer la compliance, c'est-à-dire l'observance du traitement thérapeutique. Certains systèmes comprennent des étiquettes pour l'appairage des articles, afin de s'assurer que le porteur soit équipé d'une paire d'articles présentant les caractéristiques adaptées à son état de santé. D'autres systèmes comprennent des capteurs de surface intégrés aux articles, en vue de détecter leur porté.

A titre d'exemples, les documents DE102012012324, JP201418541 1 et US2015145671 décrivent différents systèmes de gestion du porté d'articles vestimentaires. Dans ces exemples, les articles sont pourvus d'étiquettes lisibles par un lecteur, notamment un téléphone mobile.

Dans DE102012012324, le système vise à faciliter l'appairage des articles.

Chaque article comporte une étiquette RFID permettant d'identifier son appartenance à une paire déterminée.

Dans JP201418541 1 , le système vise à tenir un registre d'articles en fonction des saisons, du climat, de la fonction, etc.

Dans US2015145671 , le système présente de nombreuses fonctionnalités, mais est relativement complexe. Selon un mode de réalisation préféré, chaque article comporte au moins un capteur de surface permettant de détecter son porté. L'article comporte également une horloge permettant de dater les données collectées par les capteurs. La date de premier porté de l'article est enregistrée lors de la première détection par le capteur.

Le but de la présente invention est de proposer une nouvelle solution de gestion du porté d'un article de compression et/ou de contention.

A cet effet, l'invention a pour objet un article de compression et/ou de contention conçu pour équiper un membre d'un porteur, notamment pour le traitement de l'insuffisance veineuse, l'article intégrant une mémoire de stockage de données, lesquelles sont lisibles et pour certaines inscriptibles par un dispositif électronique distinct prévu à cet effet, la mémoire incluant au moins une donnée d'identification de l'article.

Selon l'invention, la mémoire est configurée pour enregistrer une date de premier porté de l'article, lors d'une opération d'activation qui est réalisée le jour du premier porté de l'article et qui comprend un transfert de données, incluant la date de premier porté de l'article, depuis le dispositif électronique vers la mémoire.

Ainsi, l'invention permet de s'assurer que la date de premier porté de l'article est connue, ce qui facilite le suivi du traitement et permet d'avertir le porteur lorsqu'il est temps de porter un nouvel article, au terme d'une période d'usage prédéfinie.

Selon d'autres caractéristiques avantageuses de l'article selon l'invention, prises isolément ou en combinaison :

- L'article est dépourvu de capteur de détection d'un porté par le porteur.

- L'article est dépourvu de batterie.

- La mémoire inclut au moins une donnée d'identification de l'article choisie parmi les suivantes : une référence d'article ; un identifiant de paire, lorsque deux articles doivent être portés simultanément ; un type d'article ; et/ou une date de fabrication.

- L'au moins une donnée d'identification de l'article est figée, non modifiable dans la mémoire.

- La mémoire inclut un identifiant de porteur, un identifiant de site et/ou un identifiant de propriétaire.

- L'article est équipé de moyens de communication RFID ou NFC avec le dispositif électronique.

- Les moyens de communication sont activés seulement en cas de lecture ou d'inscription de données par le dispositif électronique dans la mémoire. Le reste du temps, l'article est "inerte" en termes d'émission d'ondes.

L'invention a également pour objet une paire constituée de deux articles, tels que définis ci-dessus. L'opération d'activation est réalisée pour chaque article de la paire, de sorte que ces articles présentent une date commune de premier porté.

L'invention a également pour objet un système de gestion du porté d'un article, comprenant au moins : un article tel que défini ci-dessus ; et un dispositif électronique configuré pour lire les données et inscrire certaines données dans la mémoire intégrée à l'article.

Selon d'autres caractéristiques avantageuses du système selon l'invention, prises isolément ou en combinaison :

- Le système comprend au moins une paire d'articles.

- Le système comprend un serveur distant, en communication avec le dispositif électronique.

- Le système comprend des dispositifs électroniques additionnels, configurés pour lire les données stockées dans la mémoire de l'article.

- Un identifiant de dispositif et un temps de lecture sont enregistrés lors d'une opération de lecture de la mémoire par l'un des dispositifs électroniques additionnels.

- L'identifiant de dispositif et le temps de lecture sont enregistrés dans la mémoire, dans le dispositif électronique et/ou sur le serveur distant.

L'invention a également pour objet une méthode de gestion du porté d'un article tel que défini ci-dessus. La méthode comprend une opération d'activation qui est réalisée le jour du premier porté de l'article et qui comprend un transfert de données, incluant la date de premier porté de l'article, depuis le dispositif électronique vers la mémoire.

Selon d'autres caractéristiques avantageuses de la méthode selon l'invention, prises isolément ou en combinaison :

- L'opération d'activation est réalisée en scannant manuellement la mémoire avec le dispositif électronique.

- L'opération d'activation est réalisée en détectant automatiquement la mémoire avec le dispositif électronique, puis en effectuant une validation manuelle sur le dispositif électronique.

- Lors de l'opération d'activation, la date de premier porté est enregistrée dans une mémoire distincte de la mémoire de l'article. Par exemple, la date de premier porté est enregistrée dans le dispositif électronique et/ou sur un serveur distant.

- La méthode comprend une opération de notification consistant à prévenir le porteur lorsqu'une période de temps prédéfinie s'est écoulée depuis le premier porté de l'article.

L'invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui va suivre, donnée uniquement à titre d'exemple non limitatif et faite en référence aux dessins annexés sur lesquels :

la figure 1 est une représentation schématique d'un système de gestion du porté d'un article, conforme à l'invention ; et

- la figure 2 est une vue en perspective d'un bâtiment équipé d'un système de gestion du porté d'un article, conforme à un second mode de réalisation de l'invention.

Sur la figure 1 est représenté un système S1 de gestion du porté d'articles thérapeutiques 1 , en l'espèce des chaussettes de compression.

En alternative, les articles 1 peuvent être de tous types d'articles de compression et/ou de contention, conçus pour équiper les membres inférieurs ou supérieurs d'une personne.

Les articles 1 sont conçus pour produire un effet thérapeutique, par exemple le traitement de l'insuffisance veineuse. Les articles 1 constituent une paire 2 et sont prévus pour être portés simultanément.

Chaque article 1 intègre une mémoire 3 de stockage de données D, par exemple sous forme de puce électronique. Selon un exemple particulier, la mémoire 3 peut être une puce RFID (Radio Fréquence Identification), couplée à une antenne RFID. Selon un autre exemple, la mémoire 3 peut être une puce NFC ("Near Field Communication" en anglais), couplée à une antenne NFC. Selon un autre exemple, la mémoire 3 peut être dépourvue d'antenne.

La mémoire 3 comprend des données D propres à l'article 1 et/ou la paire 2. Par exemple, ces données D peuvent inclure une référence d'article D1 1 , un identifiant de paire D12, un type d'article D13 et une date de fabrication D14. De préférence, les données D1 1 -D14 sont enregistrées sur la mémoire 3 lors de la fabrication de l'article 1 . Les données D1 1 -D14 sont figées, non modifiables.

La mémoire 3 comprend également des données D propres à l'utilisation de l'article 1 et/ou de la paire 2. Par exemple, ces données D peuvent inclure un identifiant de porteur D21 , un identifiant de site D22, un identifiant de propriétaire D23 et une date de premier porté D24. Les données D21 -D24 ne sont pas forcément connues lors de la fabrication de l'article 1 et peuvent être enregistrées dans la mémoire 3 à un stade ultérieur. Une fois enregistrées dans la mémoire 3, les données D21 et D24 sont figées, non modifiables, pendant la durée de vie de l'article 1.

Le système S1 comprend de plus un dispositif électronique 4 distinct de l'article 1 . Le dispositif 4 est configuré pour lire la mémoire 3 de l'article 1 , plus précisément les données D. Le dispositif 4 est de plus configuré pour inscrire certaines données D dans la mémoire 3, en l'espèce les données D21 -D24. A cet effet, un transfert de données T est effectué depuis le dispositif 4 vers la mémoire 3.

En pratique, l'identifiant de porteur D21 est enregistré dans la mémoire 3 lorsque la paire 2 d'articles 1 est attribué à un porteur particulier. L'identifiant de site D22 est enregistré dans la mémoire 3 lorsque la paire 2 est affectée à un site particulier, tel qu'un hôpital ou un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EPHAD). L'identifiant de propriétaire D23 est enregistré dans la mémoire 3 lorsque la paire 2 est vendue à un propriétaire particulier, par exemple le porteur ou le gestionnaire du site. La date de premier porté D24 est enregistrée dans la mémoire 3 lorsque la paire 2 est portée pour la première fois, ou juste avant d'être portée pour la première fois, comme détaillé ci-après.

Le dispositif 4 peut être de tout type adapté à l'application visée, de sorte que le transfert de données T puisse être réalisé sans connexion filaire entre la mémoire 3 et le dispositif 4. Autrement dit, le transfert T est réalisé en mettant en œuvre un standard de communication sans fil.

Le dispositif 4 peut être un lecteur RFID ou NFC. Le dispositif 4 peut être un téléphone mobile évolué ("smartphone" en anglais), une tablette numérique ou un ordinateur.

Le dispositif 4 dispose de préférence d'une mémoire interne pour le stockage des données D relatives à chacun des articles 1 . Ceci est particulièrement utile lorsque le système S1 comprend plusieurs paires 2 d'articles 1 en gestion.

De manière optionnelle, le système S1 peut comprendre un serveur distant 5 pour le stockage des données D. Par exemple, le dispositif 4 peut transmettre au serveur 5 les données D lues et inscrites sur la mémoire 3 de chaque article 1 . Ceci est utile lorsque le système S1 comprend un grand nombre de paires 2 d'articles 1 en gestion et/ou lorsque dispositif 4 ne dispose pas d'une mémoire interne suffisante.

Dans le cadre de l'invention, une opération d'activation est réalisée le jour du premier porté de l'article 1 , pour chaque article 1 de la paire 2. Cette opération peut être effectuée par le porteur ou par une autre personne. Cette opération est réalisée volontairement le jour de premier porté de la paire 2 d'articles 1 , avec au moins une intervention manuelle.

Selon un mode de réalisation préféré, l'opération d'activation est réalisée en scannant la mémoire 3 de chaque article 1 avec le dispositif 4. Dans ce cas, le dispositif 4 est préférentiellement un lecteur NFC. L'intervention manuelle consiste à approcher le dispositif 4 de la mémoire 3, à distance de détection. De préférence, le scan suffit à réaliser l'opération d'activation. En alternative, une validation manuelle sur le dispositif 4 peut être requise après le scan, pour confirmer l'opération d'activation.

Selon une variante de réalisation, l'opération d'activation peut comprendre une détection automatique de la mémoire 3 par le dispositif 4, puis une validation manuelle sur le dispositif 4. Dans ce cas, le dispositif 4 est préférentiellement un lecteur RFID. La mémoire 3 est détectée par le dispositif 4 lorsque l'article 1 se trouve dans une zone de détection prédéfinie autour du dispositif 4. La validation manuelle sur le dispositif 4 est requise pour confirmer l'opération d'activation. La validation manuelle permet d'éviter tout enregistrement accidentel de données D sur la mémoire 3.

L'opération d'activation comprend un transfert de données T, incluant la date de premier porté D24 de l'article 1 , depuis le dispositif 4 vers la mémoire 3 de cet article 1 . Ainsi, la date D24 est enregistrée dans la mémoire 3 de chaque article 1 . De préférence, la date D24 est également enregistrée dans le dispositif 4 et/ou sur le serveur 5. La date de premier porté D24 provient du dispositif 4, et non directement de l'article 1 .

Par la suite, le porteur de l'article 1 peut être informé de la période de temps écoulé depuis la date D24. Cette information peut être obtenue volontairement, par exemple en scannant la mémoire 3 avec le dispositif 4. En alternative, cette information peut être obtenue automatiquement, par exemple sous forme de notification envoyée au porteur et/ou à une autre personne par le dispositif 4 ou le serveur 5. Avantageusement, cette notification peut être émise peu de temps avant que l'article 1 n'arrive en fin de vie et/ou lorsque l'article 1 arrive en fin de vie.

Par exemple, la durée de vie de la paire 2 d'articles 1 peut être fixée à six mois, après quoi cet article 1 ne produit plus d'effet thérapeutique suffisant. Le porteur doit alors changer de paire 2 afin de bénéficier de l'effet thérapeutique souhaité.

Selon un mode de réalisation particulier, l'article 1 peut être pourvu d'un capteur de détection d'un porté par le porteur, par exemple sous forme de fil conducteur ou

d'interrupteur à pression. Cela permet de connaître les périodes de porté de l'article 1 par le porteur, et donc de disposer d'informations additionnelles sur la compliance.

En alternative, l'article 1 peut être dépourvu de capteur de détection d'un porté par le porteur. L'article 1 est alors plus simple et moins coûteux à fabriquer. L'information clé est le temps écoulé depuis la date de premier porté D24.

Sur la figure 2 est représenté un deuxième mode de réalisation d'un système S2 de gestion du porté d'articles thérapeutiques 1 conforme à l'invention.

Le système S2 est installé dans un bâtiment 20. Un porteur 10 équipé d'une paire 2 d'articles 1 vit et se déplace dans le bâtiment 20. Par exemple, le bâtiment 20 est un EPHAD, le porteur 10 est une personne âgée, et les articles 1 sont des chaussettes.

Le système S2 comprend le dispositif électronique 4 de la figure 1 , non représenté sur la figure 2 dans un but de simplification. Une opération d'activation est réalisée grâce au dispositif 4 lorsque le porteur 10 enfile la paire 2 pour la première fois, de sorte que la date D24 de premier porté de chaque article 1 est enregistré dans la mémoire 3.

Le bâtiment 20 comprend un premier étage 21 et un deuxième étage 22, comportant chacun plusieurs portes 23, 24, 25, 26 et plusieurs pièces. Le premier étage 21 comporte une porte d'entrée 23 et une porte d'ascenseur 25. Le deuxième étage 22 comporte une porte de chambre 24 et une porte d'ascenseur 26. La porte 24 est celle de la chambre du porteur 10.

Le système S2 comprend différents dispositifs électroniques 43, 44, 45 et 46, positionnés respectivement à côté des portes 23, 24, 25 et 26. Les dispositifs 43-46 sont configurés pour lire les données D enregistrées dans la mémoire 3 des articles 1 lorsque le porteur 10 passe à proximité. Les dispositifs 43-46 sont par exemple des capteurs RFID ou NFC.

Les dispositifs 43-46 peuvent être connectés au dispositif 4 et/ou au serveur distant 5 de la figure 1 , afin de leur transmettre les données D lues sur la mémoire 3. Chaque opération de lecture peut être associée à un identifiant de dispositif 43-46 et à un temps de lecture (date et horaire). Ainsi, le réseau de dispositifs 43-46 permet de suivre les déplacements du porteur 10 dans le bâtiment.

En complément ou en alternative, la mémoire 3 peut être configurée pour stocker l'identifiant de dispositif 43-46 et le temps de lecture correspondant à chaque opération de lecture.

Le système S2 permet de réaliser un suivi des déplacements du porteur 10 dans le bâtiment, lorsque le porteur 10 porte les articles 1 . Le personnel du bâtiment 20 peut ainsi connaître la position approximative du porteur 10 dans le bâtiment 20. Selon un

mode de réalisation particulier, une alerte visuelle et/ou sonore peut être émise lorsque le porteur 10 pénètre dans une zone non autorisée, par exemple lorsque le porteur 10 s'approche trop près de la porte d'entrée 23.

Le système S2 permet en outre de s'assurer que le porteur 10 porte bien les articles 1 appartenant à la même paire 2 et ayant la même date D24. Ceci est particulièrement important en termes de compliance.

Lorsqu'un grand nombre de porteur 10 et d'articles 1 sont présents dans le bâtiment 20, les données D1 1 -D14 et D21 -D24 facilitent la gestion des articles 1 pour l'exploitant du site.

Quel que soit le mode de réalisation de l'invention, la mémoire 3 de chaque article 1 est configurée pour enregistrer la date de premier porté D24 de cet article 1 , lors d'une opération d'activation qui est réalisée le jour du premier porté de l'article 1 et qui comprend un transfert de données T (incluant la date D24) depuis le dispositif électronique 4 vers la mémoire 3.

Par ailleurs, les articles 1 et systèmes de gestion S1 / S2 peuvent être conformés différemment des figures 1 et 2 sans sortir du cadre de l'invention. En outre, les caractéristiques techniques des différents modes de réalisation et variantes mentionnés ci-dessus peuvent être, en totalité ou pour certaines d'entre elles, combinées entre elles. Ainsi, les articles 1 et systèmes S1 / S2 peuvent être adaptés en termes de coût et de fonctionnalités.