Search International and National Patent Collections
Some content of this application is unavailable at the moment.
If this situation persists, please contact us atFeedback&Contact
1. (WO2017097756) STEREOISOMER OF BROMADIOLONE, COMPOSITION AND RODENTICIDE BAIT COMPRISING SAME, AND METHOD FOR CONTROLLING TARGET RODENT PESTS
Note: Text based on automatic Optical Character Recognition processes. Please use the PDF version for legal matters

STEREO-ISOMERE DE LA BROMADIOLONE,COMPOSITION ET APPAT

RODONTICIDE LE COMPRENANT ET PROCEDE DE LUTTE CONTRE DES RONGEURS CIBLES NUISIBLES

L'invention concerne un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone, une composition et un appât rodonticide comprenant un tel stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone et un procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles. L'invention concerne donc le domaine technique de la lutte contre des populations de rongeurs cibles nuisibles.

Il est connu d'utiliser des poisons sous forme d'appâts rodonticides contre des rongeurs cibles nuisibles. On sait de EP 2 090 164 que la bromadiolone est un anticoagulant de deuxième génération agissant à simple dose. On connaît aussi un appât comprenant de la bromadiolone, la proportion de la bromadiolone dans l'appât étant de 50 ppm.

Un tel appât est susceptible d'être consommé par des animaux autres que des rongeurs cibles nuisibles lorsqu'il est mis à la disposition de rongeurs cibles nuisibles. Il peut être consommé directement (consommation primaire) par des animaux domestiques ou des animaux de compagnie. Il peut aussi être consommé accidentellement par des humains. Une telle consommation peut produire chez ces animaux domestiques, chez ces animaux de compagnie ou chez des humains un empoisonnement qui peut être létal.

En outre, une fraction de la bromadiolone de ces appâts rodonticides peut être ingérée (consommation secondaire) par des animaux -notamment par des oiseaux- prédateurs de rongeurs cibles nuisibles affaiblis ayant consommé un tel appât rodonticide ou par des animaux charognards de rongeurs nuisibles morts d'avoir consommé un tel appât rodonticide. Cette consommation secondaire est susceptible d'entraîner à terme la mort de ces animaux prédateurs ou charognards qui peuvent être des animaux -notamment des oiseaux- appartenant à des espèces protégées.

L'invention vise donc à pallier ces inconvénients en proposant un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone, une composition et un appât rodonticide comprenant un tel stéréo-isomère de

configuration de la bromadiolone et un procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles qui sont en même temps efficaces pour contrôler les populations de rongeurs cibles nuisibles et qui permettent aussi de limiter les risques d'empoisonnement d'animaux non-cibles -notamment des animaux domestiques, des animaux de compagnie ou des humains- consommant accidentellement un tel appât rodonticide.

L'invention vise à pallier ces inconvénients en proposant un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone, une composition et un appât rodonticide comprenant un tel stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone et un procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles qui sont en même temps efficaces pour contrôler les populations de rongeurs cibles nuisibles et qui permettent aussi de limiter les risques d'empoisonnement secondaire d'animaux domestiques (animaux de compagnie ou d'élevage) ou sauvages -par exemple des renards ou des oiseaux- prédateurs de rongeurs cibles nuisibles affaiblis ayant consommé de l'appât rodonticide ou charognards de rongeurs cibles nuisibles morts empoisonnés.

L'invention vise aussi à proposer un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone, une composition et un appât rodonticide comprenant un tel stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone et un procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles dont la mise en œuvre est en accord avec les règles de bon usage -notamment vis à vis de la protection des oiseaux, et en particulier des rapaces-.

L'invention vise aussi un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone, une composition et un appât rodonticide comprenant un tel stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone et un procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles qui sont respectueux de l'environnement, de la santé humaine et des animaux non cibles -notamment des oiseaux, et en particulier des rapaces-.

L'invention vise aussi à proposer un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone, une composition et un appât rodonticide comprenant un tel stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone et un

procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles qui sont susceptibles de pouvoir être utilisés pour lutter contre des rongeurs cibles nuisibles résistants à des appâts connus de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles.

L'invention vise donc à proposer une alternative à des appâts rodonticides connus.

Pour ce faire, l'invention concerne un stéréo-isomère de configuration, dit énantiomère E3, de la bromadiolone présentant par analyse chromatographique d'une composition de bromadiolone comprenant quatre stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone effectuée dans des conditions décrites ci-après, un temps de rétention t3 de valeur telle que ti < t2 < t3 < t4 ; tl5 t2 et t4 étant les temps de rétention des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone distincts dudit énantiomère E3, ladite analyse étant réalisée à la température de 27,3°C et dans les conditions suivantes :

- sur une colonne de chromatographie liquide à haute pression de dimensions 150 x 2 mm, et renfermant une phase stationnaire chirale constituée de particules de cellulose tris(3,5-diméthylphénylcarbamate), lesdites particules étant d'une taille moyenne de 3 μπι et présentant une taille moyenne de pores de 1000 À ;

- en utilisant, à titre de phase mobile liquide, un mélange formé d'acétonitrile (A) et d'eau comprenant 0, 1% en volume d'acide formique (B), avec un rapport volumique A/B de 80/20 et avec un débit de la phase mobile liquide dans la colonne de chromatographie de 0,25 mL/min ;

- par injection dans la colonne de chromatographie d'un volume de 1 μL de composition de bromadiolone à une concentration de 1 μg de bromadiolone par millilitre d'acétonitrile.

Dans tout le texte :

- le terme « bromadiolone » désigne le composé 3-[3-(4'-bromo[l, l'-biphényl]-4-yl)-3-hydroxy-l-phénylpropyl]-4-hydroxy-2H-l-benzopyran-2-one ou 3-[3-[4-(4-bromophényl)phényl]-3-hydroxy-l-phénylpropyl]-2-hydroxychromèn-4-one de formule (I) ci-après :

dans laquelle sont représentés les numéros des carbones 1 et 3 du groupement 3-hydroxy-l-phénylpropyle ;

- on désigne par « stéréo-isomères », des isomères de même formule semi-développée, mais dont la position relative des atomes diffère dans l'espace.

On désigne par « stéréo-isomères de configuration » les stéréo-isomères dont la conversion de l'un en l'autre de ces stéréo-isomères de configuration nécessite une rupture/reformation d'une liaison covalente interatomique. Ainsi, on désigne par « stéréo-isomères de configuration », les stéréo-isomères qui ne sont pas des isomères de conformation (ou « rotamères », dont la conversion de l'un en l'autre des isomères de conformation s'accompagne uniquement d'une rotation d'une partie de la molécule selon l'axe d'une liaison σ (sigma) formée par recouvrement axial d'orbitales) ;

- le terme « quantité » s'entend d'une quantité molaire, d'une quantité massique ou d'une quantité volumique. Les proportions sont donc des proportions d'une quantité molaire rapportée à une quantité molaire, d'une quantité massique rapportée à une quantité massique, ou d'une quantité volumique rapportée à une quantité volumique ;

- les expressions « chromatographie liquide à haute pression » ou « chromatographie liquide à haute performance » (« CLHP ») désignent la chromatographie « HPLC » ou « High Performance Liquid Chromatography », et ;

- l'expression « temps de rétention » désigne la durée, mesurée au sommet du pic de chromatogramme, pendant laquelle un composé est retenu sur une colonne de chromatographie.

L'invention concerne donc ledit énantiomère E3 à l'état isolé et qui présente la propriété de pouvoir être élué, dans les conditions de chromatographie décrites ci-dessus, le troisième par rapport aux quatre stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone.

Les inventeurs ont observé que l'analyse de la bromadiolone par chromatographie liquide à haute pression dans les conditions décrites ci-dessus fait apparaître quatre signaux ou pics correspondant à quatre composés de même formule chimique développée et correspondant à la formule (I) de la bromadiolone. Deux des signaux détectés correspondent à l'un des diastéréoisomères de la bromadiolone, les deux autres signaux correspondant à l'autre diastéréoisomère de la bromadiolone. L'un des deux diastéréoisomères de la bromadiolone est un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone dans lequel les carbones 1 et 3 du groupement 3-hydroxy-l-phénylpropyle sont de configurations absolues identiques. L'autre des deux diastéréoisomères de la bromadiolone est un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone dans lequel les carbones 1 et 3 du groupement 3-hydroxy-l-phénylpropyle sont de configurations absolues distinctes, lesdites configurations absolues étant déterminées selon les règles séquentielles de priorité et la nomenclature de Cahn, Ingold et Prelog (CIP).

Ils ont déterminé, par l'analyse de préparations de bromadiolone comprenant des proportions variables des deux diastéréoisomères de la bromadiolone, que les deux composés correspondant au signal présentant un temps de rétention (t3) d'une valeur de l'ordre de 6,3 min et au signal présentant un temps de rétention (t4) d'une valeur de l'ordre de 8,8 min correspondent aux deux énantiomères de l'un des diastéréoisomères de la bromadiolone et que les deux composés correspondant au signal présentant un temps de rétention d'une valeur de l'ordre de 4,3 min et au signal présentant un temps de rétention (t2) d'une valeur de l'ordre de 5,0 min correspondent aux deux énantiomères de l'autre des deux diastéréoisomères de la bromadiolone.

Selon de légères variations dans les conditions de chromatographie -notamment des variations de température de la colonne de chromatographie- ledit énantiomère E3 peut présenter un temps de rétention (t3) d'une valeur comprise entre 6,0 min et 6,6 min. Le temps de rétention (t4) de l'autre énantiomère, dit énantiomère E3 d'un diastéréoisomère, dit diastéréoisomère D3 de la bromadiolone est d'une valeur comprise entre 6,0 min et 6,6 min. Ledit énantiomère E3 est élué, dans les conditions de chromatographie décrites ci-dessus, en troisième position par rapport aux quatre stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone, ledit énantiomère E4 étant élué, dans les conditions de chromatographie décrites ci-dessus, en quatrième position. L'invention concerne donc ledit énantiomère E3 dudit diastéréoisomère D3 4 séparé dudit énantiomère E4 dudit diastéréoisomère D3 4 .

Selon de légères variations dans les conditions de chromatographie -notamment des variations de température de la colonne de chromatographie- ledit énantiomère E1 peut présenter un temps de rétention (ti) d'une valeur comprise entre 4, 1 min et 4,4 min et le temps de rétention (t2) d'un autre stéréo-isomère de configuration, dit énantiomère E2, d'un diastéréoisomère, dit diastéréoisomère D1 2 de la bromadiolone peut présenter une valeur comprise entre 4,8 min et 5,2 min. Ledit énantiomère E1 est élué, dans les conditions de chromatographie décrites ci-dessus, en première position par rapport aux quatre stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone, ledit énantiomère E2 étant élué, dans les conditions de chromatographie décrites ci-dessus, en deuxième position.

Les valeurs des temps de rétention tl5 t2, t3 et t4 sont susceptibles de varier selon des variations des conditions chromatographiques et notamment avec la température de la colonne de chromatographie. Cependant, dans ces conditions chromatographiques, l'ordre d'élution des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone reste inchangé.

Ledit énantiomère E3 selon l'invention est donc obtenu sous une forme séparée dudit diastéréoisomère D1 2 et sous une forme séparée dudit énantiomère E4 dudit diastéréoisomère D3 4. On réalise par exemple une telle séparation par chromatographie liquide à haute pression sur colonne chirale LUX® Cellulose- 1 (00F-4458-B0, phenomenex®, Le Pecq, France). Le cas échéant, il est possible de réaliser successivement plusieurs étapes de chromatographie liquide à haute pression sur colonne chirale aux fins d'obtenir la quantité dudit énantiomère E3 recherchée à la pureté souhaitée. Il est aussi possible de réaliser une telle séparation par chromatographie liquide à haute pression sur colonne chirale préparative, c'est-à-dire sur une colonne de chromatographie de plus grandes dimensions -notamment de diamètre intérieur supérieur à 2 mm- et dans laquelle la phase stationnaire présente une granulométrie supérieure à 3 μπι. On obtient ledit énantiomère E3 purifié et isolé des autres stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone par élimination de la phase mobile de la fraction collectée et contenant ledit énantiomère E3.

Il n'était pas connu antérieurement de pouvoir séparer les stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone et les énantiomères dudit diastéréoisomère D3 4. Dans ces conditions expérimentales, les énantiomères (E3 et E4) dudit diastéréoisomère D3 4 sont séparés et purifiés par chromatographie liquide à haute pression.

L'invention concerne donc aussi un procédé chromatographique de séparation des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone -notamment des énantiomères E3 et E4 dudit diastéréoisomère D3 4 et des énantiomères E1 et E2 dudit diastéréoisomère D1 2- de la bromadiolone. L'invention concerne donc un tel procédé chromatographique d'obtention dudit énantiomère E3 selon l'invention, dans lequel :

- on choisit une colonne de chromatographie liquide à haute pression de dimensions 150 x 2 mm, et renfermant une phase stationnaire chirale constituée de particules de cellulose tris(3,5-diméthylphénylcarbamate), lesdites particules étant d'une taille moyenne de 3 μπι et présentant une taille moyenne de pores de 1000 Â ;

- on choisit, à titre de phase mobile liquide, un mélange formé d'acétonitrile (A) et d'eau comprenant 0, 1% en volume d'acide formique (B), avec un rapport volumique A/B de 80/20 ;

- on réalise la séparation à température ambiante ;

- on introduit en tête de la colonne de chromatographie une composition liquide contenant dudit énantiomère E3 en solution dans de l'acétonitrile, puis ;

- on fait passer la phase mobile liquide avec un débit de 0,25 mL/min dans la colonne de chromatographie et à la suite de la composition liquide, et on collecte en sortie de colonne une fraction de la phase mobile comprenant ledit énantiomère E3, séparément des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone distincts dudit énantiomère E3, et avec un temps de rétention t3 de valeur telle que ti < t2 < t3 < t4 ;

tl5 t2 et t4 étant les temps de rétention de chacun des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone distincts dudit énantiomère E3, et ;

- on élimine la phase mobile liquide de ladite fraction de façon à obtenir ledit énantiomère E3.

L'invention concerne aussi un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone -notamment dudit énantiomère E3- obtenu par un procédé selon l'invention.

L'invention concerne aussi une composition comprenant dudit énantiomère E3, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4. L'invention concerne aussi une composition comprenant dudit énantiomère E3 dans laquelle la quantité dudit énantiomère E3 dans la composition est différente de la quantité dudit énantiomère E4 dans la composition.

L'invention concerne donc une composition comprenant un stéréo-isomère de configuration, dit énantiomère E3, de la bromadiolone, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et d'un autre stéréo-isomère de configuration, dit énantiomère E4, de la bromadiolone distinct dudit énantiomère E3 ;

o ledit énantiomère E3 présentant, par analyse chromatographique d'une composition de bromadiolone comprenant quatre stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone effectuée dans des conditions décrites ci-après, un temps de rétention t3 ;

o ledit énantiomère E4 présentant, par analyse chromatographique d'une composition de bromadiolone comprenant quatre stéréo-isomères de

configuration de la bromadiolone effectuée dans ces mêmes conditions, un temps de rétention t4 ;

t3 et t4 étant de valeurs telles que ti < t2 < t3 < t4 ; ti et t2 représentant des temps de rétention de stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone distincts dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4, ladite analyse étant effectuée à la température de 21,5°C et dans les conditions suivantes :

- sur une colonne de chromatographie liquide à haute pression de dimensions 150 x 2 mm, et renfermant une phase stationnaire chirale constituée de particules de cellulose tris(3,5-diméthylphénylcarbamate), lesdites particules étant d'une taille moyenne de 3 μπι et présentant une taille moyenne de pores de 1000 À ;

- en utilisant, à titre de phase mobile liquide, un mélange formé d'acétonitrile (A) et d'eau comprenant 0, 1% en volume d'acide formique (B), avec un rapport volumique A/B de 80/20 et avec un débit de la phase mobile liquide dans la colonne de chromatographie de 0,25 mL/min ;

- par injection dans la colonne de chromatographie d'un volume de 1 μL de composition de bromadiolone à une concentration de 1 μg de bromadiolone par millilitre d'acétonitrile.

L'invention concerne donc une telle composition comprenant dudit énantiomère E3, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4, c'est-à-dire à l'exclusion d'une composition dans laquelle ledit énantiomère E3 et ledit énantiomère E4 sont en mélange équimoléculaire et non optiquement actif. Dans une composition selon l'invention, ledit énantiomère E3 et ledit énantiomère E4 ne sont pas en mélange équimoléculaire et racémique. On quantifie ledit énantiomère E3 et ledit énantiomère E4 par analyse chromatographie dans les conditions suscitées et en réalisant une détection des stéréo-isomères de configuration par photométrie d'absorption ou par spectrométrie d'absorption, en ajustant la concentration de la bromadiolone dans la solution de bromadiolone et le volume injecté selon la sensibilité du détecteur et en mesurant la valeur de l'aire sous le pic de chaque énantiomère E3 et E4. Il est aussi possible de doser ledit énantiomère E4 et ledit

énantiomère E3 de toute composition comprenant de la bromadiolone en réalisant une détection par spectrométrie de masse en sortie de colonne séparative.

Avantageusement et selon l'invention, la quantité dudit énantiomère E3 est supérieure à la quantité dudit énantiomère E4 dans la composition. Avantageusement, ledit diastéréoisomère D3 de la bromadiolone est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3 dans la composition. Avantageusement, une composition selon l'invention comprend du diastéréoisomère D3 4 de la bromadiolone majoritairement sous forme dudit énantiomère E3.

Dans tout le texte, l'expression « ledit diastéréoisomère D34 est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3 » signifie que le rapport de la quantité (massique, molaire ou volumique) dudit énantiomère E3 sur la quantité (massique, molaire ou volumique correspondante) dudit diastéréoisomère D34 (sous toutes ses formes énantio mères) est supérieur à 50%.

Ainsi, en particulier dans une composition selon l'invention :

le rapport de la quantité dudit énantiomère E3 sur la somme des quantités de chaque énantiomère (E3 et E4) dudit diastéréoisomère D3 4 est supérieur à 0,5 (supérieur à 50 %) ;

le rapport de la concentration dudit énantiomère E3 sur la somme des concentrations de chaque énantiomère (E3 et E4) dudit diastéréoisomère D3 4 est supérieur à 0,5 (supérieur à 50 %), et ;

la proportion dudit énantiomère E3 dans la composition est supérieure à la proportion dudit énantiomère E4 dans la composition.

Avantageusement et selon l'invention, la composition comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la somme de la quantité dudit énantiomère E3 et de la quantité dudit énantiomère E4 dans la composition est supérieur à 50%, notamment supérieur à 60%, en particulier supérieur à 70%, plus particulièrement supérieur à 80%, de préférence supérieur à 90%, plus préférentiellement supérieur à 95%, particulièrement préférentiellement supérieur à 98%, encore plus

préférentiellement supérieur à 99% ou de l'ordre de 100%.

Dans un mode particulier de réalisation, avantageusement et selon l'invention, la composition comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la somme de la quantité dudit énantiomère E3 et de la quantité dudit énantiomère E4 dans la composition est supérieur à 75 %, de préférence compris entre 85 % et 100 %, plus préférentiellement compris entre 90 % et 98 %.

Dans un autre mode de réalisation, avantageusement et selon l'invention, la composition comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la somme de la quantité dudit énantiomère E3 et de la quantité dudit énantiomère E4 dans la composition est compris entre 98 % et 100 %.

La composition peut aussi comprendre une quantité dudit énantiomère E4 telle que le rapport de cette quantité sur la somme de la quantité dudit énantiomère E3 et de la quantité dudit énantiomère E4 dans la composition est inférieur à 50 %, notamment inférieur à 25 %, préférentiellement compris entre 0 % et 25 %, en particulier inférieur à 10 %.

Avantageusement et selon l'invention, la bromadiolone est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3 dans la composition. La composition comprend donc une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la quantité de la bromadiolone dans la composition est supérieur au rapport de la quantité dudit énantiomère E4 sur la quantité de la bromadiolone dans la composition et supérieur au rapport de la quantité de chaque énantiomère (énantiomère E1 et énantiomère E2) dudit diastéréoisomère Ό1 2 sur la quantité de la bromadiolone dans la composition.

Ainsi, en particulier, dans une composition selon l'invention :

- le rapport de la quantité dudit énantiomère E3 sur la quantité de la bromadiolone est supérieur à 0,25 (supérieur à 25 %) ;

- le rapport de la quantité dudit énantiomère E3 sur la somme des quantités des énantiomères E3 et E4 dudit diastéréoisomère D3 4 et des

énantiomères E1 et E2 dudit diastéréoisomère Ό1 2 est supérieur à 0,25 (supérieur à 25 %) ;

- le rapport de la concentration dudit énantiomère E3 dans la composition sur la concentration de la bromadiolone dans la composition est supérieur à 0,25 (supérieur à 25 %) ;

- la proportion dudit énantiomère E3 dans la composition est supérieure à la proportion de chacun des énantiomères Ei et E2 dudit diastéréoisomère D1 2 dans la composition et supérieure à la proportion dudit énantiomère E4 dans la composition.

Avantageusement et selon l'invention, la composition comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la quantité de la bromadiolone dans la composition est supérieur à 25%, notamment supérieur à 50%, en particulier supérieur à 70%, plus particulièrement supérieur à 80%, de préférence supérieur à 90%, particulièrement préférentiellement supérieur à 95%, plus préférentiellement supérieur à 98%, encore plus préférentiellement supérieur à 99% ou de l'ordre de 100%.

Dans un mode particulier de réalisation, avantageusement et selon l'invention, la composition comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la quantité de la bromadiolone dans la composition est supérieur à 70 %, de préférence compris entre 80 % et 100 %, plus préférentiellement compris entre 90 % et 100 %.

Dans un autre mode de réalisation, avantageusement et selon l'invention, la composition comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la quantité de la bromadiolone dans la composition est compris entre 95 % et 99 %.

Dans un autre mode de réalisation particulier, avantageusement et selon l'invention, la composition comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la quantité de la bromadiolone dans la composition est supérieur à 95%.

Dans un autre mode de réalisation, avantageusement et

selon l'invention, la composition comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la quantité de la bromadiolone dans la composition est compris entre 98% et 100 % -bornes incluses-.

Dans un autre mode de réalisation particulièrement avantageux selon l'invention, la composition comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la quantité de la bromadiolone dans la composition est sensiblement de l'ordre de 100 %.

Une composition selon l'invention peut être sensiblement exempte dudit énantiomère E4, c'est à dire que ledit énantiomère E4 peut être présent dans la composition mais seulement à l'état de traces. Une composition selon l'invention peut aussi être sensiblement exempte dudit diastéréoisomère D1 2, c'est à dire que ledit diastéréoisomère D1 2 peut être présent dans la composition mais seulement à l'état de traces. Une composition selon l'invention peut aussi être sensiblement exempte de chaque énantiomère dudit diastéréoisomère D1 2, c'est à dire que chaque énantiomère dudit diastéréoisomère D1 2 peut être présent dans la composition mais seulement à l'état de traces.

Avantageusement et selon l'invention, la composition est à l'état liquide et comprend un solvant liquide de la bromadiolone. Il peut s'agir d'une solution de bromadiolone dans un solvant de la bromadiolone, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4. Il peut s'agir d'une solution de bromadiolone dans un solvant de la bromadiolone et dans laquelle ledit diastéréoisomère D3 est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3.

II peut aussi s'agir d'un solide comprenant de la bromadiolone, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4. Il peut aussi s'agir d'un solide comprenant de la bromadiolone et dans lequel ledit diastéréoisomère D3 4 est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3. Il peut aussi s'agir d'un solide comprenant de la bromadiolone et dans lequel la bromadiolone est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3.

L'invention concerne donc aussi une composition comprenant dudit énantiomère E3 selon l'invention, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4, ladite composition étant optiquement active. Il n'est cependant pas exclu que la composition selon l'invention, comprenant dudit énantiomère E3, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4, soit elle-même optiquement inactive.

L'invention concerne aussi l'utilisation d'une composition selon l'invention pour la préparation d'un appât rodonticide pour des rongeurs cibles nuisibles.

L'invention concerne aussi un appât rodonticide comprenant une composition selon l'invention, et au moins un excipient comestible pour des rongeurs cibles nuisibles.

Un appât rodonticide selon l'invention comprend :

- au moins un excipient comestible pour des rongeurs cibles nuisibles, et ;

- un stéréo-isomère de configuration, dit énantiomère E3, de la bromadiolone, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et d'un autre stéréo-isomère de configuration, dit énantiomère E4, de la bromadiolone distinct dudit énantiomère E3 ;

o ledit énantiomère E3 présentant, par analyse chromatographique d'une composition de bromadiolone comprenant quatre stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone effectuée dans des conditions décrites ci-après, un temps de rétention t3 ;

o ledit énantiomère E4 présentant, par analyse chromatographique d'une composition de bromadiolone comprenant quatre stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone effectuée dans ces mêmes conditions, un temps de rétention t ;

t3 et t4 étant de valeurs telles que ti < t2 < t3 < t4 ; ^ et t2 représentant des temps de rétention de stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone distincts dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4, ladite analyse étant effectuée à la

température de 21,5°C et dans les conditions suivantes :

- sur une colonne de chromatographie liquide à haute pression de dimensions 150 x 2 mm, et renfermant une phase stationnaire chirale constituée de particules de cellulose tris(3,5-diméthylphénylcarbamate), lesdites particules étant d'une taille moyenne de 3 μπι et présentant une taille moyenne de pores de 1000 À ;

- en utilisant, à titre de phase mobile liquide, un mélange formé d'acétonitrile (A) et d'eau comprenant 0, 1% en volume d'acide formique (B), avec un rapport volumique A/B de 80/20 et avec un débit de la phase mobile liquide dans la colonne de chromatographie de 0,25 mL/min ;

- par injection dans la colonne de chromatographie d'un volume de 1 μL de composition de bromadiolone à une concentration de 1 μg de bromadiolone par millilitre d'acétonitrile.

Avantageusement, un appât rodonticide selon l'invention comprend un excipient comestible pour des rongeurs cibles nuisibles et dudit énantiomère E3, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4.

Les inventeurs ont observé que les deux diastéréoisomères (diastéréoisomère D1;2 et diastéréoisomère D3 ) de la bromadiolone n'ont pas la même rémanence hépatique chez des rongeurs cibles nuisibles et que ledit diastéréoisomère D3 est en fait le diastéréoisomère de la bromadiolone qui est moins rémanent dans le foie de rongeurs cibles, notamment de rongeurs cibles nuisibles, en comparaison dudit diastéréoisomère D1;2. Ils ont observé que ledit diastéréoisomère D3 4 d'une composition ou d'un appât rodonticide, lorsqu'il est ingéré par un rongeur cible nuisible, disparait du foie du rongeur cible nuisible ayant consommé une telle composition ou un tel appât rodonticide selon l'invention plus rapidement que ledit diastéréoisomère D1 2.

De plus, les inventeurs qui sont parvenus à séparer ledit énantiomère E3 et ledit énantiomère E4 et à isoler ledit énantiomère E3, ont aussi découvert, de façon totalement surprenante et imprévisible, que :

la rémanence dudit énantiomère E3 selon l'invention dans le foie de rongeurs cibles nuisibles femelles ayant consommé un tel appât rodonticide selon l'invention est supérieure à la rémanence dudit énantiomère E3 dans le foie de rongeurs cibles nuisibles mâles, et que ;

- la rémanence dudit énantiomère E3 dans le foie de rongeurs cibles nuisibles femelles est suffisante pour être rodonticide pour les rongeurs cibles nuisibles femelles.

Ils ont aussi constaté qu'il est possible de contrôler une population de rongeurs cibles nuisibles en visant sélectivement les femelles de rongeurs cibles nuisibles, en limitant le nombre de portées de rongeurs cibles nuisibles. Ainsi, ledit énantiomère E3 selon l'invention permet la réalisation d'appâts rodonticides présentant une efficacité rodonticide acceptable vis-à-vis de de rongeurs cibles nuisibles femelles permettant de limiter le nombre de portées de rongeurs cibles nuisibles.

Un tel appât rodonticide selon l'invention est en outre susceptible de pouvoir être utilisé pour lutter contre des populations de rongeurs cibles nuisibles résistants à des traitements rodonticides connus.

Avantageusement, un appât rodonticide selon l'invention comprend une quantité massique de bromadiolone telle que le rapport (proportion massique) de cette quantité massique de bromadiolone sur la quantité massique de l'appât rodonticide est inférieur à 200 ppm -c'est-à-dire inférieur à 200 mg de bromadiolone par kilogramme d'appât rodonticide-. Avantageusement, la proportion massique de la bromadiolone par rapport à l'appât rodonticide est supérieure à 1 ppm. Avantageusement, la proportion massique de la bromadiolone par rapport à la quantité d'appât rodonticide est comprise entre 1 ppm et 200 ppm (1 mg à 200 mg de bromadiolone par kilogramme d'appât rodonticide), notamment comprise entre 1 ppm et 100 ppm (1 mg à 100 mg de bromadiolone par kilogramme d'appât rodonticide), de préférence comprise entre 1 ppm et 50 ppm (1 mg à 50 mg de bromadiolone par kilogramme d'appât rodonticide), encore plus préférentiellement comprise entre 1 ppm et 25 ppm (1 mg à 25 mg de bromadiolone par kilogramme d'appât rodonticide).

Avantageusement, un appât rodonticide selon l'invention comprend une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la quantité de la bromadiolone dans l'appât rodonticide est supérieur à 70%, plus particulièrement supérieur à 80%, de préférence supérieur à 90%, particulièrement préférentiellement supérieur à 95%, plus préférentiellement supérieur à 98%, encore plus préférentiellement supérieur à 99% ou de l'ordre de 100%, et de la bromadiolone en proportion massique inférieure à 200 ppm par rapport à 1 ' appât rodonticide .

Avantageusement et selon l'invention, l'excipient comestible pour des rongeurs cibles nuisibles est choisi pour permettre une consommation de l'appât rodonticide par des rongeurs cibles nuisibles. Avantageusement et selon l'invention, chaque excipient comestible est non létal pour des rongeurs cibles nuisibles. L'excipient comestible n'est pas rodonticide en lui-même.

Avantageusement et selon l'invention, l'excipient comestible comprend au moins un aliment choisi dans le groupe formé des graines de céréale -notamment des graines de céréale décortiquées-, des moutures de graines de céréale, des farines de graines de céréale, des flocons de graines de céréale, du son de céréales et des graines non céréalières, par exemple des graines de luzerne -notamment sous forme décortiquée, sous forme de mouture, sous forme de farine, sous forme de flocons ou de son-. L'excipient comestible peut comprendre tout support susceptible d'être consommé par des rongeurs cibles nuisibles.

Avantageusement, l'excipient comestible comprend au moins un aliment choisi dans le groupe formé des aliments d'origine végétale et des aliments d'origine animale. Avantageusement, l'excipient comestible comprend au moins un aliment choisi pour pouvoir stimuler l'appétit des rongeurs cibles nuisibles. En particulier, cet aliment est choisi dans le groupe formé de graines d'une ou de plusieurs céréales, de graines décortiquées d'une ou de plusieurs céréales, des moutures de graines d'une ou de plusieurs céréales, des flocons de graines d'une ou de plusieurs céréales, du son d'une ou de plusieurs céréales et des farines de graines d'une ou de plusieurs céréales. À titre d'exemple, on choisit les céréales dans le groupe formé de l'avoine, du blé, de l'orge, du maïs, du soja et du riz.

Avantageusement, l'aliment est choisi dans le groupe formé des aliments sucrés. Par exemple, il peut s'agir d'aliments comprenant au moins un sucre choisi dans le groupe formé du saccharose, du lactose, du fructose et du glucose. Il peut s'agir d'un sirop de sucre -par exemple, d'un sirop de sucre obtenu par hydrolyse de l'amidon- ou d'un sirop de sucre obtenu par hydrolyse de saccharose (sirop de sucre inverti), ou d'un sirop de sucre de betterave, ou d'un sirop d'érable ou d'un sirop de canne à sucre, ou d'un sirop obtenu à partir d'une plante du genre stevia.

Avantageusement, l'aliment est choisi dans le groupe formé des flocons et de la farine de l'albumen de noix de coco (coprah). Avantageusement, l'aliment est choisi dans le groupe formé des noix, des noisettes et des amandes -râpées et/ou en poudre-.

Avantageusement, l'aliment est choisi dans le groupe formé des graisses végétales, des huiles végétales (par exemple huile de colza, graisse de soja, huile de tournesol, beurre de cacao, huile d'arachides, beurre d'arachides, huile de maïs, huile de palme), des graisses animales et des huiles animales (beurre, saindoux, huile de poisson).

Avantageusement, l'aliment est choisi dans le groupe formé des protéines d'origine végétale et des protéines d'origine animale. À titre d'exemple, on peut citer par exemple le lait en poudre -notamment le lait écrémé en poudre-, les œufs -notamment les œufs en poudre-, les hydrolysats de protéines d'origine animale et les hydrolysats de protéines d'origine végétale.

Avantageusement et selon l'invention, l'appât rodonticide est choisi dans le groupe formé des appâts solides comprenant de la bromadiolone et un excipient comestible solide. Avantageusement, l'appât rodonticide peut être un solide à l'état divisé, par exemple sous forme de

boulettes ou de granulés. Avantageusement, l'appât rodonticide peut aussi être un solide sous forme de bloc ou de pâte susceptibles d'être consommés par les rongeurs cibles nuisibles ou d'un matériau solide susceptible d'être rongé par les rongeurs cibles nuisibles. Avantageusement, l'appât rodonticide solide selon l'invention peut se présenter sous forme d'un bloc rigide, d'un bloc semi-rigide, d'une mousse, d'une poudre ou d'un gel.

Avantageusement, l'appât rodonticide se présentant sous forme d'une poudre, sous forme d'une mousse ou sous forme d'un gel est adapté pour pouvoir souiller la fourrure du(de) rongeur(s) cible(s) nuisible(s) et pour pouvoir être ingérée par celui(ceux)-ci lors de son(leur) toilettage.

Il peut s'agir d'un appât rodonticide solide comprenant de la bromadiolone, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4. Il peut aussi s'agir d'un appât rodonticide solide comprenant de la bromadiolone et dans lequel la quantité dudit énantiomère E3 est supérieure à la quantité dudit énantiomère E4. Il peut aussi s'agir d'un appât rodonticide solide comprenant de la bromadiolone dans lequel ledit diastéréoisomère D3 4 est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3. Il peut aussi s'agir d'un appât rodonticide solide comprenant de la bromadiolone dans lequel la bromadiolone est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3.

Avantageusement et selon l'invention, l'appât rodonticide est choisi dans le groupe formé des appâts liquides comprenant de la bromadiolone et un excipient comestible liquide. L'appât rodonticide est alors une boisson pour des rongeurs cibles nuisibles.

II peut s'agir d'une solution de bromadiolone dans un solvant de la bromadiolone, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4. Il peut aussi s'agir d'une solution de bromadiolone dans un solvant de la bromadiolone et dans laquelle la quantité dudit énantiomère E3 est supérieure à la quantité dudit énantiomère E4. Il peut aussi s'agir d'une solution de bromadiolone dans laquelle ledit diastéréoisomère D34 est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3. Il peut aussi s'agir d'une solution de bromadiolone dans un solvant de la bromadiolone et dans laquelle la bromadiolone est majoritairement sous forme dudit énantiomère E3. Il peut aussi s'agir d'une suspension de bromadiolone à l'état solide dans un milieu liquide. Il peut aussi s'agir d'une émulsion de bromadiolone dans un milieu liquide.

L'invention concerne donc aussi un appât rodonticide dans lequel la bromadiolone est optiquement active. Il n'est cependant pas exclu que la bromadiolone de l'appât rodonticide selon l'invention soit optiquement inactive.

Avantageusement, l'appât rodonticide comprend au moins un colorant. Un tel colorant permet en particulier de donner audit appât rodonticide une couleur aisément détectable et identifiable par une personne manipulant l'appât rodonticide.

Avantageusement, l'appât rodonticide comprend au moins un conservateur apte à assurer sa conservation lors de son stockage. Avantageusement, l'appât rodonticide comprend au moins un composé amérisant de type benzoate de dénatonium, aussi connu sous le nom de « Bitrex® » destiné à réduire les risques de consommation accidentelle par des organismes non cibles.

Avantageusement, dans une variante particulière, la composition et l'appât rodonticide selon l'invention comprennent exclusivement de la bromadiolone -à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4- à titre de substance rodonticide. En particulier, la composition et l'appât rodonticide selon l'invention sont exempts de toute autre substance anticoagulante à usage rodonticide distincte de la bromadiolone. Cependant, dans cette variante selon l'invention, la composition et l'appât rodonticide peuvent comprendre toute substance anti-nuisible autre qu'un rodonticide, telle qu'une substance insecticide et/ou acaricide.

Avantageusement, dans une autre variante particulière, la composition et l'appât rodonticide selon l'invention comprennent de la bromadiolone, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et

dudit énantiomère E4, et au moins une autre substance distincte de la bromadiolone à titre de substance rodonticide. Cette autre substance rodonticide distincte de la bromadiolone peut être une autre substance anticoagulante -notamment du type anti-vitamine K ou non- ou une autre substance rodonticide non anticoagulante.

L'invention concerne aussi un procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles dans lequel on dissémine une quantité d'appât rodonticide comprenant :

- au moins un excipient comestible pour des rongeurs cibles nuisibles, et

- un stéréo-isomère de configuration, dit énantiomère E3, de la bromadiolone, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et d'un autre stéréo-isomère de configuration, dit énantiomère E4, de la bromadiolone distinct dudit énantiomère E3 ;

o ledit énantiomère E3 présentant, par analyse chromatographique d'une composition de bromadiolone comprenant quatre stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone effectuée dans des conditions décrites ci-après, un temps de rétention t3 ;

o ledit énantiomère E4 présentant, par analyse chromatographique d'une composition de bromadiolone comprenant quatre stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone effectuée dans ces mêmes conditions, un temps de rétention t4 ;

t3 et t étant de valeurs telles que < t2 < t3 < t ; et t2 représentant des temps de rétention de stéréo-isomères de configuration du la bromadiolone distincts dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4, ladite analyse étant effectuée à la température de 21,5°C et dans les conditions suivantes :

sur une colonne de chromatographie liquide à haute pression de dimensions 150 x 2 mm, et renfermant une phase stationnaire chirale constituée de particules de cellulose tris(3,5-diméthylphénylcarbamate), lesdites particules étant d'une taille moyenne de 3 μπι et présentant une taille moyenne de pores de 1000 À ;

en utilisant, à titre de phase mobile liquide, un mélange formé d'acétonitrile (A) et d'eau comprenant 0,1% en volume d'acide formique (B), avec un rapport volumique A/B de 80/20 et avec un débit de la phase mobile liquide dans la colonne de chromatographie de 0,25 mL/min ;

par injection dans la colonne de chromatographie d'un volume de 1 μL· de composition de bromadiolone à une concentration de 1 μg de bromadiolone par millilitre d'acétonitrile.

L'invention concerne aussi un procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles dans lequel on dissémine une quantité d'appât rodonticide selon l'invention, ladite quantité d'appât étant suffisante pour être rodonticide.

Avantageusement et selon l'invention, on dissémine une quantité d'appât rodonticide comprenant dudit énantiomère E3, à l'exclusion d'un mélange racémique dudit énantiomère E3 et dudit énantiomère E4. Avantageusement, la quantité dudit énantiomère E3 dans l'appât rodonticide peut être supérieure à la quantité dudit énantiomère E4 dans l'appât rodonticide. Dans un tel procédé, avantageusement et selon l'invention, la bromadiolone peut être majoritairement sous forme dudit énantiomère E3.

Avantageusement et en variante selon l'invention, on choisit en combinaison :

- l'excipient comestible ;

- une quantité dudit énantiomère E3 distincte de la quantité dudit énantiomère E4 dans l'appât rodonticide ;

- une proportion dudit énantiomère E3 par rapport à la bromadiolone, et ; - une proportion massique de la bromadiolone dans l'appât rodonticide, et ;

- une quantité d'appât rodonticide disséminé ;

de façon que des rongeurs cibles nuisibles consomment une quantité de la bromadiolone suffisante pour être létale pour lesdits rongeurs cibles nuisibles consommant dudit appât rodonticide au cours d'une période unique de 24 heures consécutives.

Un appât rodonticide selon cette variante de l'invention est un appât rodonticide mortel en une seule prise ou « one-shot » en anglais. Avantageusement et selon cette variante de l'invention, la proportion massique de la bromadiolone dans l'appât rodonticide est inférieure à 200 ppm, notamment comprise entre 2 ppm et 200 ppm, de préférence comprise entre 2 ppm et 100 ppm, en particulier comprise entre 2 ppm et 50 ppm, par exemple comprise entre 15 ppm et 50 ppm.

Avantageusement et dans une autre variante selon l'invention, on choisit en combinaison :

- l'excipient comestible ;

- une quantité dudit énantiomère E3 distincte de la quantité dudit énantiomère E4 dans l'appât rodonticide ;

- une proportion dudit énantiomère E3 par rapport à la bromadiolone, et ;

- une proportion massique de la bromadiolone dans l'appât rodonticide, et ; - une quantité d'appât rodonticide disséminé ;

de façon que des rongeurs cibles nuisibles consomment une quantité de la bromadiolone ;

o non létale pour des rongeurs cibles nuisibles, c'est-à-dire généralement non létale pour les rongeurs cibles nuisibles, consommant dudit appât rodonticide pendant une période de 24 heures consécutives, et ;

o suffisante pour être létale pour des rongeurs cibles nuisibles consommant dudit appât rodonticide pendant plusieurs périodes de 24 heures.

Avantageusement et selon l'invention, les périodes de 24 heures sont consécutives.

Cette autre variante de l'invention vise donc aussi un procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles dans lequel on dissémine une quantité d'appât rodonticide létale pour des rongeurs cibles nuisibles consommant durablement cet appât rodonticide et non létale pour des rongeurs ou des animaux non cibles consommant accidentellement cet appât rodonticide. On parle alors d'un procédé de lutte « multi-doses » ou, en anglais, « multi-feeding ». Dans un tel procédé selon l'invention, la consommation d'appât

rodonticide par un rongeur cible nuisible pendant une durée de 24 heures est insuffisante pour entraîner la mort dudit rongeur, alors qu'une consommation répétée d'appât rodonticide pendant au moins deux jours consécutifs permet d'entraîner la mort du rongeur cible nuisible.

Cette autre variante de l'invention vise donc un procédé de lutte contre une population de rongeurs cibles nuisibles dans lequel on met à disposition des rongeurs cibles nuisibles une quantité d'appât rodonticide susceptible d'être ingérée par les rongeurs cibles nuisibles, ladite quantité d'appât rodonticide étant suffisante pour tuer des rongeurs cibles nuisibles consommant ledit appât rodonticide pendant plusieurs jours.

Avantageusement, dans cette autre variante d'un procédé selon l'invention, on adapte la quantité d'appât rodonticide disséminé, la proportion massique de la bromadiolone par rapport à l'appât rodonticide et la quantité dudit énantiomère E3 par rapport à la quantité dudit énantiomère E4 pour que la consommation de l'appât rodonticide soit létale pour des rongeurs cibles nuisibles consommant quotidiennement de l'appât rodonticide pendant au moins 2 périodes de 24 heures -notamment de 3 à 7 périodes-, lesdites périodes étant consécutives.

Avantageusement, dans cette autre variante d'un procédé selon l'invention, l'appât rodonticide comprenant une quantité dudit énantiomère E3 telle que le rapport de cette quantité sur la quantité de la bromadiolone dans la composition est supérieur à 95% -notamment de l'ordre de 100%-, la proportion massique de la bromadiolone par rapport à l'appât rodonticide est comprise entre 2 ppm et 100 ppm, notamment comprise entre 2 ppm et 50 ppm, en particulier comprise entre 2 ppm et 15 ppm, par exemple de l'ordre de 10 ppm.

Dans un procédé selon l'invention, on met à disposition des rongeurs cibles nuisibles une quantité d'appât rodonticide suffisante pour satisfaire quotidiennement l'appétit des rongeurs cibles nuisibles, ledit appât rodonticide comprenant majoritairement dudit énantiomère E3 par rapport audit diastéréoisomère D3 et par rapport à la bromadiolone.

Dans un procédé selon l'invention, on adapte la quantité d'appât rodonticide disséminé, la quantité dudit énantiomère E3 par rapport à la quantité dudit énantiomère E4 et la proportion massique de la bromadiolone par rapport à l'appât rodonticide de façon à permettre une consommation d'appât rodonticide pendant plusieurs jours par des rongeurs cibles nuisibles -notamment des rongeurs cibles nuisibles femelles-, tout en limitant :

- les risques d'intoxication primaire de mammifères et oiseaux non cibles susceptibles de ne consommer qu'occasionnellement et accidentellement un tel appât rodonticide ;

- les risques d'intoxication secondaire, par exemple des prédateurs des rongeurs cibles, susceptibles de consommer des rongeurs -morts ou vifs- cibles ayant ingéré une quantité dudit appât.

Il n'est cependant pas exclut que certains rongeurs cibles nuisibles mâles puisse être empoisonnés dans le cas d'une consommation élevée et réitérée d'appât rodonticide selon l'invention.

L'invention concerne également un stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone, un procédé d'obtention de ce stéréo-isomère de configuration, une composition et un appât rodonticide comprenant un tel stéréo-isomère de configuration et un procédé de lutte contre les rongeurs cibles nuisibles caractérisés en combinaison par tout ou partie des caractéristiques mentionnées ci-dessus ou ci-après.

D'autres buts, caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description suivante et des exemples donnés à titre uniquement non limitatif et qui se réfèrent aux figures annexées, dans lesquelles :

- la figure 1 représente une analyse chromatographique d'un mélange des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone sur colonne chirale et de chaque stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone sur la même colonne chirale ;

- la figure 2 est une représentation graphique en histogramme de l'évolution de la concentration hépatique des diastéréoisomères de la bromadiolone chez des rats gavés avec de la bromadiolone ;

- la figure 3 est une représentation graphique en histogramme de la concentration des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone dans le foie de rats mâles et de rats femelles ayant consommé un appât comprenant de la bromadiolone.

Séparation des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone

On réalise une séparation des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone par chromatographie liquide à haute pression (HPLC) sur une colonne chirale LUX® Cellulose- 1 (phenomenex, Le Pecq, France) renfermant une phase stationnaire chirale constituée de particules de cellulose tris(3,5-diméthylphénylcarbamate), lesdites particules étant d'une taille moyenne de 3 μπι et présentant une taille moyenne de pores de 1000 A. On utilise, à titre de phase mobile, un mélange formé de d'acétonitrile (A) et d'eau comprenant 0,1% en volume d'acide formique (B), avec un rapport volumique A/B de 80/20 et avec un débit de 0,25 mL/min dans la colonne de chromatographie. La concentration de la composition à analyser est de 1 μg de bromadiolone par millilitre d'acétonitrile et le volume injecté sur la colonne est de 1 μL·. La détection est effectuée par spectrométrie de masse en tandem (MS/MS) en mode d'ionisation négative par électronébulisation (ESI, « ElectroSpray Ionization »). La température du gaz nébuliseur est de 350°C et son débit est de 8 L/min. La pression du gaz nébuliseur est portée à 2700 hPa. En particulier, on détecte les transitions MRM (« Multiple Reaction Monitoring » m/z 525,1→ 250,1 et m/z 525,1→ 181 correspondant à la bromadiolone. Un exemple de chromatogramme est présenté en figure 1.

Les valeurs des temps de rétention de chacun des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone sont de :

- pour l'énantiomère E1 dudit diastéréoisomère D1;2, ti = 4,3 min ;

- pour l'énantiomère E2 dudit diastéréoisomère D1 2, t2 = 5,0 min ;

- pour l'énantiomère E3 dudit diastéréoisomère D34, t3 = 6,3 min, et ; - pour l'énantiomère E4 dudit diastéréoisomère D3 , t = 8,8 min.

Les valeurs de temps de rétention tl5 t2, t3 et t4 sont susceptibles de varier selon les conditions chromatographiques. Cependant, en tout état de cause, dans ces conditions (choix de ces phases stationnaire et mobile), l'ordre d'élution des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone reste inchangé. Â titre indicatif, les valeurs des temps de rétention de chaque stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone peuvent varier avec une variation de quelques degrés Celsius de la température de la colonne de chromatographie. Pour ledit énantiomère E1, le temps de rétention O ) peut varier entre 4, 1 min et 4,4 min. Pour ledit énantiomère E2, le temps de rétention (t2) peut varier entre 4,8 min et 5,2 min, Pour ledit énantiomère E3, le temps de rétention (t3) peut varier entre 6,0 min et 6,6 min. Pour ledit énantiomère E4, le temps de rétention (t ) peut varier entre 8,3 min et 9,0 min.

Extraction de la bromadiolone de foies de rats traités à la bromadiolone en vue de l'analyse des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone

Homogénéisation de l'échantillon de foie

On pèse avec précision de l'ordre de 0,525 g (±0,025 g) de foie de rat que l'on place dans un tube en polypropylène de 50 mL. On ajoute 10 mL d'acétone et on soumet la suspension à une homogénéisation au moyen d'un homogénéisateur/disperseur Ultra- Turrax® pendant une durée de l'ordre de 30 sec. On rince la tige de l'homogénéisateur/disperseur à l'eau chaude puis 2 fois avec 20 mL d'acétone dans un tube en polypropylène. On centrifuge l'homogénat pendant 5 min à une vitesse de centrifugation de 3000 rpm (rotation par minute). On collecte et on transvase le surnageant dans un tube à essai. On soumet l'échantillon à une évaporation sous un flux d'azote (N2) à la température de 40°C de façon à former un extrait sec.

Élimination des lipides

Dans le tube contenant l'extrait sec, on ajoute 1 mL d'acétonitrile de façon à solubiliser l'extrait sec. On lave la solution d'acétonitrile 2 fois successivement avec 1 mL d'hexane. L'extrait débarrassé des lipides est séché sous un flux d'azote (N2) à la température de 40°C, puis repris avec 0,5 mL de méthanol et solubilisé par agitation sous vortex. On ajoute ensuite 0,5 mL d'eau ultra-pure (Milli-Q). L'échantillon est homogénéisé sous vortex.

Extraction de la bromadiolone sur phase solide (« SPE, Solid Phase Extraction »)

On fait passer 1 mL de dichlorométhane (CH2C 2), puis 1 mL de méthanol (CH3OH), puis 1 mL d'eau ultra-pure (Milli-Q) sur une cartouche Oasis HLB lcc (WAT094225, Waters). On dépose ensuite l'extrait de foie débarrassé des lipides (lmL MeOH/H2O Milli-Q) et contenant la bromadiolone en tête de la cartouche préalablement. L'extrait de foie pénètre dans la cartouche par gravité au contact de la phase solide de la cartouche. On dépose en tête de cartouche 1 mL de solution de lavage formée de méthanol (CH3OH) et d'eau ultra-pure (H2O) en proportion volumique de 90/10. On sèche la cartouche par aspiration sous vide connectée en partie basse de la cartouche. On dépose ensuite en tête de cartouche 1 mL de solution d'élution formée de dichlorométhane (CH2Ct2) et de méthanol (CH3OH) en proportion volumique de 90/10 et on collecte en bas de cartouche un éluat comprenant la bromadiolone. On évapore le solvant de Γ éluat sous un flux d'azote (N2) à la température de 40°C. On reprend l'échantillon dans 0,5 mL d'acétonitrile (NC-CH3) et on filtre la solution d'acétonitrile contenant la bromadiolone sur filtre 0,2 μπι.

Rémanence hépatique des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone chez le rat

On administre par gavage ("per os") à des rats SD « Sprague Dawley » mâles et femelles, âgés de 8 semaines et pesant de l'ordre de 200 g, un mélange de diastéréoisomères (diastéréoisomère D1 2 et diastéréoisomère D3 4) de la bromadiolone en solution dans un mélange d'huile végétale et de DMSO à 5 . La proportion molaire dudit diastéréoisomère D1 2 est de 56% et la proportion molaire dudit diastéréoisomère D3 4 est de 44%.

On administre (à J0) de la solution de gavage de façon que la quantité de bromadiolone ingérée par chaque rat soit de l'ordre de 13 mg par kilogramme de rat. Pour éviter l'hémorragie, les rats gavés sont traités

quotidiennement par administration par voie sous cutanée d'une dose de vitamine Kl (à titre d'antidote vis-à-vis de l'hémorragie) à raison de 0,1U pour 200g de poids de rat vif.

À Jl (J+l), J3 (J+3) et J7 (J+7) après le gavage, on euthanasie 4 rats préalablement anesthésiés à l'isoflurane, on prélève le foie des rats euthanasiés puis on extrait la bromadiolone du foie et on dose la quantité de chacun des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone par analyse par chromatographie liquide haute pression sur une colonne chirale comme décrit ci-dessus. On mesure l'aire sous les pics du chromatogramme obtenu et on quantifie chaque diastéréoisomère de la bromadiolone par comparaison avec une courbe d'étalonnage.

Les résultats sont représentés en figure 2. Ledit diastéréoisomère D1 2 (colonne à hachures verticales) présente une rémanence dans le foie des rats plus élevée que la rémanence dudit diastéréoisomère D3 (colonne noire).

Rémanence des stéréo-isomères de configuration de la bromadiolone dans le foie de rats mâles et femelles consommant un appât rodonticide comprenant de la bromadiolone

On met à disposition de rats mâles et femelles, une quantité d'appât rodonticide comprenant 15 ppm de bromadiolone, dont 4% dudit diastéréoisomère D1 2 et 96% dudit diastéréoisomère D3 . À la mort des rats, on extrait, on analyse et on dose chaque stéréo-isomère de configuration de la bromadiolone présent dans le foie de chaque rat mâle ou femelle. Les résultats sont représentés en figure 3 dans laquelle les colonnes noires représentent le pourcentage des stéréo-isomères de configuration E1, E2, E3 et E4 de la bromadiolone chez les rats mâles, et les colonnes à hachures horizontales représentent le pourcentage des stéréo-isomères de configuration E1, E2, E3 et E4 de la bromadiolone chez les rats femelles.

L'énantiomère E3 selon l'invention est plus rémanent dans le foie des rats femelles qu'il ne l'est dans le foie des rats mâles. Un appât rodonticide selon l'invention permet de cibler majoritairement les femelles d'une population de rongeurs cibles nuisibles.

Il va de soi que l'invention peut faire l'objet de nombreuses variantes de réalisation et applications. En particulier, une composition, un appât rodonticide et un procédé de lutte contre des rongeurs cibles nuisibles sont sujets à des infinités de variantes tant dans la formulation de l'appât rodonticide que dans les modes de mise en œuvre du procédé.