Search International and National Patent Collections
Some content of this application is unavailable at the moment.
If this situation persists, please contact us atFeedback&Contact
1. (WO2010125263) DEVICE FOR OPENING A PULL DOOR BY APPLYING A PRESSURE
Note: Text based on automatic Optical Character Recognition processes. Please use the PDF version for legal matters

REVENDICATIONS

1. Dispositif d'ouverture par enfoncement d'une porte, apte à exercer une poussée sur la surface verticale de la porte et son enfoncement, lorsque le dispositif est positionné contre la porte du côté où elle s'ouvre en la tirant, comprenant :

- un vérin de préférence hydraulique (4), une semelle intermédiaire (6) et une barre d'appui supérieure (7), ledit vérin comprenant une tige mobile (4i) dont une extrémité est fixée de façon articulée (63), de préférence de façon amovible, sur ladite semelle intermédiaire (6), et

- ladite barre d'appui supérieure (7) étant fixée de façon articulée (63), de préférence, de façon amovible, à une de ses extrémités sur ladite semelle intermédiaire (6),

caractérisé en ce qu'il comporte un dispositif d'appui supérieure (10) fixé de façon articulée, de préférence de façon amovible, à l'extrémité supérieure de ladite barre d'appui supérieure (7), ledit dispositif d'appui supérieur (10) comprenant au moins une pièce de calage et blocage (12) formant :

- une partie plate avant (12a) apte à s'introduire dans une fente (3a) entre le cadre (2) de la porte et l'extrémité supérieure (3i) de la porte (3), et

- une partie en élévation (12b) s'étendant dans une direction longitudinale YY' perpendiculaire à ladite partie plate avant (12a) et au-dessus de celle-ci, l'extrémité supérieure (12b-l) de ladite partie en élévation (12b) arrivant en vis-à-vis de la cloison (9) au dessus du cadre (2) de la porte (3), de préférence ladite partie en élévation (12b) s'étendant sur une longueur au moins égale à trois fois la dimension de ladite partie plate avant (12a) dans la direction perpendiculaire XX' à ladite direction longitudinale YY' de ladite partie en élévation 12b, et - une partie arrière (12c) située à la base et en arrière de ladite pièce en élévation, en sous-face de laquelle un élément de fixation (12d) est apte à permettre l'articulation en rotation de ladite pièce de calage et de blocage (12) par rapport à l'extrémité supérieure de ladite barre d'appui supérieure (7), ladite partie arrière (12c) étant de préférence une partie plate arrière s'étendant dans une direction XX' perpendiculaire à ladite direction longitudinale YY' de ladite partie en élévation (12b).

2. Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce ladite partie en élévation (12b) de la pièce de calage (12) comprend ou coopère à son extrémité supérieure (12b-l) avec une pièce d'appui (14) présentant une surface d'appui (14a) s'étendant dans un plan perpendiculaire (YY', ZZ') aux faces supérieure et inférieure de ladite partie plate avant (12a) et apte à venir en contact et appui contre la cloison verticale (9) au-dessus du cadre (2) de la porte (3), lorsque ladite partie plate avant (12a) est introduite horizontalement et enfoncée au maximum dans ladite fente (3a) entre l'extrémité supérieure (3i) de la porte et le cadre (2) de la porte, ladite surface d'appui (14a) présentant une dimension supérieure à la surface de la partie supérieure (12b-l) de ladite partie en élévation (12), sur laquelle est fixée ladite pièce d'appui (14).

3. Dispositif selon la revendication 2, caractérisé en ce que ladite surface d'appui (14a) est située verticalement en avant de ladite partie en élévation (12b) de sorte que seule ladite surface d'appui (14) est en contact avec la cloison (9) au-dessus du cadre (2) de la porte (3) lorsque ladite partie plate avant (12a) est insérée horizontalement dans ladite fente (3a).

4. Dispositif selon la revendication 2 ou 3, caractérisé en ce que ladite pièce d'appui (14) peut être fixée à l'extrémité supérieure (12b-l) de ladite partie en élévation (12b) dans deux positions différentes, dans lesquelles la distance entre ladite surface d'appui (14a) et la face avant (12b-3) de ladite partie en élévation (12b) est différente, les deux dites positions correspondant à une inversion des faces constituant les faces avant (14a) et faces arrière de la pièce d'appui par rapport à l'extrémité supérieure (12b-l) de ladite pièce en élévation, sur laquelle ladite pièce d'appui est fixée.

5. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que ladite partie plate avant (12a) comporte :

- une extrémité avant (12a-l) biseautée en sous-face d'un angle d'environ 30°, facilitant l'insertion de ladite partie plate avant dans ladite fente (3a), et

- une face supérieure rainurée ou crantée (12a-2), lesdits rainures ou crans étant aptes à être inclinés vers l'arrière, et une face inférieure comportant au moins un cran ou une partie en forme de crochet (12-3) incliné vers l'arrière.

6. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que ladite pièce de calage et de blocage (12) comporte ou coopère avec une pièce de frappe en forme de bloc (13) constituant une enclume située à la base de ladite partie en élévation (12b), au moins en partie au-dessus de ladite partie plate arrière (12c), ladite pièce de frappe formant enclume (13) étant fixée de manière amovible sur ladite pièce de calage (12).

7. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 6, caractérisé ne ce que ladite partie plate avant (12a) et ladite partie en élévation (12b) de la pièce de blocage (12) présentent une même dimension dans une direction (ZZ') perpendiculaire à ladite direction longitudinale (YY') de ladite partie en élévation, de préférence d'une largeur inférieure à 100 mm, de préférence encore d'une largeur de 30 à 70 mm.

8. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 7, caractérisé en ce qu'il comprend : - une semelle inférieure (5), ledit vérin (4) étant fixé de façon articulée (53) de préférence de façon amovible, à son autre extrémité (42) sur ladite semelle inférieure (5), et ledit vérin est un vérin double comprenant un corps de vérin constitué d'une chambre cylindrique (43) renfermant deux tiges mobiles (4i, 42) aptes à exercer des poussées orientées en sens opposé l'une de l'autre, les extrémités desdites tiges mobiles du côté extérieur à ladite chambre cylindrique, étant reliées de façon articulée (63, 53) de préférence de façon amovible, respectivement auxdites semelles intermédiaire (6) et inférieure (5), et

- ladite barre d'appui supérieure (7) est de longueur ajustable, de préférence constituée par deux tubes télescopiques (72, 73), la longueur de ladite barre d'appui (7) est ajustable par verrouillage de la position relative desdits tubes télescopiques, et - ladite semelle intermédiaire (6) comprend un support plat (6i) dont une face est destinée à venir en appui sur ladite porte ou surface plane verticale, comprend des éléments anti-dérapants de préférence des pointes dures (62), et dont l'autre face comprend des moyens d'articulation (63, 64, 45, 75) dudit vérin (4) et de ladite barre d'appui supérieure (7).

9. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce qu'il comprend : une centrale hydraulique délivrant une pression de préférence d'au moins 250 bars, de préférence encore montée sur un châssis portable dans le dos d'un opérateur, et ladite centrale hydraulique étant reliée de préférence par un seul flexible (8i) à un vérin hydraulique à simple effet (4), de préférence encore par l'intermédiaire d'une poignée (82) permettant la commande d'ouverture et de fermeture des vannes d'alimentation et de retour hydraulique en fluide dudit vérin hydraulique à simple effet.

10. Procédé pour exercer une poussée de préférence d'au moins 50 kN sur une porte tirante, caractérisé en ce qu'on utilise un dispositif selon l'une des revendications 1 à 9 et on réalise les étapes dans lesquelles :

1) on insère ladite partie plate avant (12a) dans une fente (3a), entre l'extrémité supérieure de la porte (3) et le cadre (2) de la porte, en enfoncement maximal jusqu'à ce que la base (12b-2) de ladite partie en élévation (12b) vienne buter contre le cadre (2) de la porte où une moulure (9a) en vis-à-vis du cadre (2) de la porte, et

2) on dispose ledit vérin (4) en inclinaison de préférence de 20 à

35° par rapport à la verticale, avec

- ladite semelle intermédiaire (6) en appui sur ladite porte ou surface plane verticale (3),

- ledit vérin (4) étant en appui sur un point d'appui externe inférieur (1) de préférence le sol, de préférence par l'intermédiaire d'une dite semelle inférieure (5), et

3) on actionne la tige mobile (4i) dudit vérin en extension de manière à exercer une dite poussée sur ladite semelle intermédiaire (6), jusqu'à obtenir une augmentation de l'inclinaison dudit vérin (4) d'un angle d'au moins 3°, de préférence une augmentation de 5 à 20°.