Search International and National Patent Collections
Some content of this application is unavailable at the moment.
If this situation persists, please contact us atFeedback&Contact
1. (WO2010073194) METHOD AND PLANT FOR MANAGING THE CLOGGING OF MEMBRANE MODULES AND FILTRATION MEMBRANES
Note: Text based on automatic Optical Character Recognition processes. Please use the PDF version for legal matters

REVENDICATIONS

1. Procédé de gestion du colmatage de modules membranaires et de membranes de filtration, plus spécialement de nanofiltration, ultrafiltration ou d'osmose inverse, pour le dessalement d'eau, selon lequel on effectue des rinçages successifs pour lutter contre le colmatage, en particulier le colmatage biologique, caractérisé en ce que :

- l'épaisseur du biofilm est évaluée par une sonde (2e) insérée dans le circuit d'alimentation (2) en eau à filtrer ou dans le circuit concentrât (4), le biofilm qui se développe sur la sonde (2e) étant une bonne représentation du biofilm qui se développe sur les éléments membranaires,

- on déclenche un rinçage au plus tard lorsque l'épaisseur évaluée du biofilm dépasse une première valeur de consigne prédéterminée pour l'épaisseur du biofilm, - et on arrête le rinçage au plus tôt lorsque l'épaisseur du biofilm est devenue inférieure à une deuxième valeur de consigne prédéterminée plus faible que la première, pour l'épaisseur du biofilm.

2. Procédé selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le matériau de la sonde (2e) est sélectionné pour être proche par son état de surface de celui de la membrane de dessalement (6) sur laquelle se développent les microorganismes.

3. Procédé selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que l'épaisseur du biofilm est évaluée en continu.

4. Procédé selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que l'épaisseur du biofilm est évaluée périodiquement.

5. Procédé selon la revendication 1 , caractérisé en ce que la perte de charge de l'élément membranaire est mesurée, et

- on déclenche un rinçage au plus tard lorsque la perte de charge dépasse une première valeur de consigne prédéterminée pour la perte de charge,

- et on arrête le rinçage au plus tôt lorsque la perte de charge est devenue inférieure à une deuxième valeur de consigne plus faible que la première pour la perte de charge.

6. Procédé selon la revendication 1 , caractérisé en ce que la productivité de l'élément me m bran aire, qui rend compte de l'état de colmatage de la surface de la membrane, est mesurée,

- et on déclenche un rinçage au plus tard lorsque la productivité devient inférieure à une valeur de consigne prédéterminée pour la productivité.

7. Procédé selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que les rinçages sont effectués avec de l'eau de faible salinité, typiquement d'une salinité inférieure à 1/10e (un dixième) de la salinité de l'eau alimentant le système en phase de production.

8. Procédé selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'épaisseur du biofilm est évaluée sur la base de la modification de la conductance, électrique ou thermique, de la surface de la sonde (2e).

9. Installation pour la mise en œuvre d'un procédé selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant au moins un module membranaire ou une membrane de filtration, une conduite d'alimentation en eau brute, une sortie pour le concentrât et une sortie pour l'eau traitée ou filtrat, caractérisée en ce qu'elle comporte une sonde (2e) insérée dans le circuit d'alimentation (2) en eau à filtrer ou dans le circuit concentrât (4) pour évaluer l'épaisseur du biofilm., le biofilm qui se développe sur la sonde (2e) étant une bonne représentation du biofilm qui se développe sur les éléments membranaires,

10. Installation selon la revendication 9, caractérisée en ce que l'épaisseur du biofilm est évaluée sur la base de la modification de la conductance, électrique ou thermique, de la surface de la sonde (2e).

1 1. Installation selon la revendication 9 ou 10, caractérisée en ce que le matériau de la sonde (2e) est sélectionné pour être proche par son état de surface de celui de la membrane de dessalement (6) sur laquelle se développent les micro-organismes.