Search International and National Patent Collections
Some content of this application is unavailable at the moment.
If this situation persists, please contact us atFeedback&Contact
1. (WO1991005722) POLYVALENT DEVICE FOR FAST LIFTING OF GLASS PLATES
Note: Text based on automatic Optical Character Recognition processes. Please use the PDF version for legal matters

Dispositif polyvalent pour le relevage rapide de plaques de verre

L'invention concerne un dispositif pour le reLevage rapide de plaques de verre, ce dispositif pouvant être adapté à des dimensions variées de plaques (polyvalence).
Les plaques de verre sont saisies en position quasi horizontale, sur un convoyeur par exemple, et déposées en position quasi verticale, en pile sur un pupitre par exemple. Une 'telle opération est appelée relevage.
Actuellement, la machine de relevage est conçue pour des dimensions bien définies de plaques.
Ainsi on a des machines de relevage pour des plaques de petites dimensions (longueur = 600 à 1 200 mm, largeur = 400 à

600 mm), elles fonctionnent à des cadences très rapides : une plaque relevée toutes les 2 s) ou plus généralement rapides (3 - 4 s).
On dispose également sur le marché de machines étudiées pour des plaques de moyennes dimensions (longueur = 1 000 mm à 1 300 mm, largeur = 1 800 à 3 500 mm) qui fonctionnent avec des cadences plus lentes (plus de 6 s).
La demande de brevet européen 0 243 236 illustre une machine de relevage pour plaques de petites dimensions. Elle comporte des bras montés perpendicula rement à un arbre qui les entraîne en rotation, des moyens de préhension (ventouses) montés à l'extrémité de chaque bras, et lesdits bras peuvent coulisser perpendiculairement audit arbre.
Pour permettre une économie financière et un gain de place au niveau de l'installation, la présente invention propose une machine de relevage simple compacte, capable de prendre des plaques de dimensions variées, et qui permet des cadences rapides

(une plaque relevée toutes les 4 s ou plus de 4 s).
Plus précisément, le dispositif pour le relevage de plaques de verre arrivant sur un convoyeur horizontal objet de l'invention comporte : - au moins un bras tournant, autour d'un axe horizontal situé à l'extrémité basse dudit bras, entre une position sensiblement verticale pour la saisie de la plaque et une position sensiblement horizontale pour sa dépose, ledit dispositif comportant également des moyens pour faire tourner ledit bras,
- un support monté sur l'extrémité haute de chaque bras tournant, ledit support pouvant coulisser selon l'axe dudit bras et ledit support portant des ventouses pour la préhension des plaques ; le(s) dit(s) bras tournant(s), support(s) et ventouses étant disposés symétr quement par rapport à l'axe du convoyeur, leur nombre et leur disposition étant déterminés en fonction des dimensions des plaques à relever,
- au moins deux bras rétractables solidaires du(des) support(s) pouvant tourner entre une position quasi horizontale de travail et une position quasi verticale de repos autour d'un axe horizontal porté par le(s) dit(s) support(s), chaque bras co poi— tant des ventouses de préhension, lesdits bras et ventouses étant disposés symétriquement par rapport à l'axe du convoyeur et de façon à ce que les plaques de grandes dimensions soient saisies en équilibre,
- des moyens pour actionner et commander de façon synchronisée lesdits bras rétractables, le (les) support (s) et les ventouses.
L'invention sera mieux suivie à partir de figures :
- la figure 1 montre une vue latérale du dispositif,
- la figure 2 est une vue de dessus d'un mode de réalisation avantageux du dispositif selon l'invention,
- la figure 3 montre un mode de réalisation avantageux avec accumulateur à azote.
Selon la figure 1, le dispositif objet de l'invention comporte au moins un bras tournant (1) autour de l'axe (2) d'un arbre horizontal (3) placé à l'extrémité basse dudit bras (1).
Sur la figure 1, on ne voit qu'un bras ; il peut en exister d'autres placés sur Le même axe de rotation qui ne sont pas schématisés en coupe.

La rotation est obtenue au moyen par exemple d'un vérin (4) agissant sur l'axe (2) de l'arbre (1). D'autres moyens pour actionner Le bras peuvent convenir.
Le(s) bras tourne(nt) entre une position sensiblement verticale, correspondant à La saisie des plaques, et une position sensiblement horizontale correspondant à la dépose des plaques.
A l'autre extrémité de chaque bras (extrémité haute), un support (5) est disposé qui peut coulisser le long dudit bras-(1).
Le coulisse ent est obtenu par exemple au moyen d'un vérin (6) placé avantageusement à l'intérieur duudit bras (1) (pour limiter l'encombrement sur la machine).
Comme le montre la figure 1, le vérin (6) est solidaire d'une surface d'appui (7) du support (5) pour permettre la montée ou la descente dudit (desdits) support(s) (5) le long du bras. Des moyens sont évidemment prévus pour actionner Le vérin (6).
L'extrémité haute de chaque support comporte des ventouses (8) ou autres moyens pour La préhension des plaques de verre. Ces ventouses ou moyens peuvent être montés directement sur le support ou sur des doigts fixés au support.
Des moyens pour la mise en dépression ou la mise à l'air des ventouses sont prévus et en général des moyens pour actionner lesdits moyens de préhension.
Le dispositif comporte également selon l'invention au moins deux bras rétractables.
La figure 1 montre un bras rétractable (9) solidaire du support (5). Ledit bras peut tourner autour de l'axe horizontal (10) de l'arbre (11) monté dans le support (5). Il comporte des ventouses (12) ou autres moyens pour la préhension des plaques.
Il peut passer d'une position horizontale de travail à une position rétractée de repos. La position horizontale correspond à la saisie de plaques de plus grandes dimensions.
La position rétractée correspond à la saisie de plaques de petites dimensions qui ne fait intervenir que le (ou les) bras tournant(s) (1). Les ventouses (12) des bras rétractables n'inter-viennent donc pas, seules les ventouses (8) sont activées dans ce cas.

La rotation des bras rétractables est obtenue par exemple au moyen d'un vérin (13) positionné à l'intérieur de l'ensemble bras tournant(s) (1) /support (5) correspondant.
Les bras rétractables (9) doivent être au nombre de deux pour que La plaque soit relevée en équilibre.
Dans ce même but, ils sont disposés symétriquement par rapport à l'axe du convoyeur. On note que La plaque arrivant au poste de saisie a été focalisée sur le convoyeur et qu'elle est dans une position déterminée et connue permettant son reLevage.
Le nombre et la disposition des ventouses (12) sur les bras rétractables sont également choisis pour que des grandes plaques soient relevées en équilibre. Ce nombre et ce.tte disposition ne sont pas déterminés indépendamment du nombre et de la disposition des ventouses (8) : ils sont tels que chaque ventouse supporte sensiblement La même surface de verre.
IL est bien évident que La disposition des bras rétractables, leur géométrie et La disposition des ventouses sont également déterminées pour que les bords de La plaque soient supportés et que Les bras puissent être rétractés.
La figure 2 présente une vue de dessus d'un dispositif selon l'invention comportant un seul bras (1) (mal vu sur cette figure) avec un support (5) unique couvrant presque toute la largeur du convoyeur (dimension perpendiculaire à l'axe du convoyeur, la dimension selon L'axe étant la longueur).
Le bras est actionné par le vérin (4). A l'intérieur du bras, on distingue Les vérins (6) et (13) pour actionner le support et L'arbre supportant les bras rétractables (9).
La figure 2 montre deux bras rétractables (9) symétriquement par rapport à l'axe du convoyeur, qui est aussi L'axe du bras tournant unique. Chaque bras supporte des ventouses (12).
Les ventouses et bras rétractables sont disposés de façon à ce que la grande plaque saisie soit en équilibre.
Les bras (9) sont de préférence coudés pour faciliter leur rétractation en position quasi verticale.

On comprend aisément le fonctionnement d'un tel dispositif pour saisir une grande plaque.
Pour faciliter L'explication, on prendra Le mode de réalisation avec un seul bras tournant, deux bras rétractables et des vérins de commande, mais Le même fonctionnement est applicable à tout autre mode de réalisation.
Une plaque arrive sur le convoyeur au poste de saisie.
Le bras tournant (1) est vertical de façon à ce que la surface active des ventouses soit parallèle à la plaque. Les bras rétractables sont amenés en position horizontale (de travail) parallèle à la plaque, au moyen du vérin (13).
Le support (5) est relevé grâce au vérin (6) de façon à ce que les ventouses (8) et. (12) mises sous dépression soient au contact de La plaque.
Le bras tournant est amené en position quasi horizontale pour la dépose de la plaque sur un pupitre ou autre moyen. Les ventouses sont mises à l'air, on peut même insuffler de L'air dans Les ventouses pour faciliter la dépose.
Le support (5) est abaissé par le vérin tandis que Les bras (9) sont rétractés pour permettre Le passage du dispositif de reLevage sous la nouvelle plaque déjà en place au poste de saisie.
Selon un mode de fonctionnement plus avantageux, après saisie de la plaque, Le support (5) est abaissé alors- que la rotation du bras tournant commence. Le support (5) est avancé à nouveau pour venir déposer La plaque sur le pupitre ou sur un centre moyen. Ainsi, La .plaque est "jetée" sur le pupitre, lorsqu'il y a simultanément soufflage d'air par les ventouses.
Toutes ces opérations sont commandées automatiquement par des moyens appropriés assurant une synchronisation desdites opérations.
Pour la saisie d'une petite plaque, les bras (9) sont rétractés, seuls le(s) bras tournant(s) (1) et les ventouses (8) sont activés.
Lorsqu'on a des cadences rapides, comme c'est Le cas sur cette machine, des effets de chocs se produisent bien qu'on contrôle Les accélérations et décélérations.
Pour amortir Les mouvements, on dispose avantageusement d'un vérin (4) hydraulique de commande du (des) bras tournant (s) (1) et d'un accumulateur à azote (15) monté sur Ledit vérin (4) , dispositif représenté figure 3.
Le fonctionnement est Le suivant. Le vérin (4) comporte un piston percé qui permet le passage de L'huile d'un compartiment à l'autre selon le mouvement de la tige du piston.
Ce vérin est également relié à l'accumulateur à azote (15) constitué par un récipient muni d'une paroi mobile (16) le séparant en deux chambres, l'une (17) est fermée et contient l'azote, l'autre (18) est reliée au vérin (4).
La rentrée de la tige du vérin (4) pour amener La plaque du poste de saisie au poste de dépose chasse l'huile, vers le compartiment (18) de L'accumulateur.
Par contre, la sortie de cette tige autorise le retour le cette huile, d'où une restitution d'énergie pour La remontée du bras tournant du poste de dépose au poste de saisie.
On pourrait également utiliser des vérins hydrauliques (6) et (13) et monter des accumulateurs à azote sur ces vérins.
L'avantage principal d'un tel dispositif est sa polyvalence (prise de plaques de dimensions variées) pour des cadences compétitives (jusqu'à 2 s pour de petites plaques, et plus de 4 s pour des plaques plus grandes) et pour une simplicité de conception et de mise en oeuvre.
De préférence, cette machine est utilisée pour des plaques allant jusqu'à 2 m x 1,5 m.