PATENTSCOPE will be unavailable a few hours for maintenance reason on Monday 03.02.2020 at 10:00 AM CET
Search International and National Patent Collections
Some content of this application is unavailable at the moment.
If this situation persists, please contact us atFeedback&Contact
1. (WO1979000804) BOX FOR CASSETTE CASES
Note: Text based on automatic Optical Character Recognition processes. Please use the PDF version for legal matters

Coffret pour boitiers de cassettes

L'invention concerne un coffret destine à recevoir au moins deux boitiers de cassettes côte à côte.
Pour ranger des cassettes, une solution actuel lement connue notamment par le brevet U.S. 3.763.994 con siste à prevoir des boitiers parallelipipediques renfer mant un volet sur lequel est retenue la cassette, le volet pouvant basculer hors du boitier pour permettre de prendre ou de mettre la cassette. Les boitiers comprennent usuel lement des inoyens de fixation amovible permettant de les aligner en rangées.
Un inconvénient de cette solution est que l'on doit jeter le boitier Standard qui est livre par le commer çant avec la cassette lorsqu'on installe la cassette sur le volet, ce qui constitue un certain gaspillage. D'autre part, si l'on veut identifier la cassette que l'on a ins tallee, il faut munir le boitier Special d'une etiquette car on ne peut generaleinent pas utiliser l' etiquette et l'index detaille qui sont, normalement, places dans le boitier du commerce dans lequel la cassette est vendue.
Evidemment, on pourrait se contenter de deposer les boitiers du commerce contenant les cassettes dans une simple valise pour éviter de jeter au rebut les boitiers et utiliser les etiquettes et les index, mais cette solution elementaire n'offre evidemment pas les agrements de la solution mentionnee en premier, selon laquelle des boitiers speciaux à volet basculant sont assembles en rangee et donnent l'acces direct aux cassettes. Dans le cas de la valise, il faut d'abord ouvrir celle-ci, puis extraire un boitier et sortir de celui-ci avec les deux mains la cas sette, ce qui est beaucoup plus complique.
La pràsente invention a pour but de fournir une solution presentant la plupart des avantages des boitiers speciaux, mais permettant cependant de conserver le boi tier du commerce, par exemple le boitier selon le brevet allemand No 1.300.864, pour éviter le gaspillage et sim plifier l'etiquetage et permettre le rangement des cas settes chacune dans son boitier d'origine.
Selon l' invention, le coffret pour boitiers de cassettes destine à recevoir au moins deux boitiers côte à côte comporte un caisson ouvert sur au moins une face pour permettre l'acces aux boitiers et il est caractérisé en ce qu'il comporte du côte de la face d'acces au moins un organe basculant aμtour d'un axe, chacun de ces orga nes retenant un boîtier ou, en Variante, une paire de boitiers. Une teile solution n'etait nullement évident au vu des realisations connues.
L' invention sera mieux comprise à l'aide de la description de quelques formes de realisation données à titre d'exemples et en réference au dessin sur lequel :
La fig. 1 represente en perspective une première forme de réalisation du coffret, certaines parties étant desassemblees,
la fig. 2 est une vue de face du coffret de la fig. 1,
la fig. 3 illustre un agencement de plusieurs coffrets relies de fagon amovible,
la fig. 4 est une vue laterale du coffret de la fig. 1,
la fig. 5 illustre l' agencement d'un boitier sur un organe basculant ou cavalier,
les fig. 6 et 7 representent en coupe deux for mes d'execution d'un cavalier,
la fig. 8 represente une autre forme d'execution d'un cavalier,
la fig. 9 illustre un detail d'un cavalier, la figure 10 est une coupe selon A-A de la figure 9,
la figure 11 represente en perspective une au tre forme de realisation d'un coffret,
la figure 12 illustre un detail fonctionnel du coffret de la figure 11,
la figure 13 montre un cavalier double,
la figure 14 est une vue generale d'une autre forme de realisation du coffret,
la figure 15 montre le fond du caissqn du coffret, avec un organe basculant, certaines parties etant arrachees,
les figures 16 à 18 illustrent l'agencement d'une paire de boitiers sur un organe basculant,
la figure 19 illustre une autre forme de realisation du coffret,
la figure 20 montre un capot amovible,
la figure 21 montre une forme de realisation de coffret comportant des organes basculants differents de ceux des figures precedentes,
la figure 22 montre un organe basculant du coffret de la figure 20,
les figures 23 et 24 illustrent une premiere maniere de disposer une paire de boitiers sur un organe basculant,
les figures 25 et 26 illustrent une seconde maniere de disposer une paire de boitiers sur un organe basculant.
Le coffret de la figure 1 comprend un caisson 1 recevant une serie de boitiers de cassettes disposes en rangee dont deux sont representes en traits interrompus. Des nervures 20 séparent les boitiers adjacents pour caler chaque boitier a sa place et eviter que deux boitiers con tigus ne s'entrechoquent. Comme le montre la figure 2, le caisson represente 1 est prevu pour cinq boitiers et posse- de une rangee de cinq organes basculants 3, appeles ci apres cavaliers disposés côte à côte sur un axe commun 4. Chaque cavalier saisit un boitier au voisinage d'une por tion extrémale de la longue face etroite 55 de la partie fixe 50 (fig. 5) du boitier 5.
Le caisson 1 comporte sur sa face dorsale des ouvertures à balonnettes 21, visibles à la fig. 1, permet tant de la fixer aisément de facon amovible à une paroi. Le caisson est egalement pourvu de moyens permettant sa fixation amovible à. des caissons voisins à l'aide de rai nures 10 destinées à cooperer avec les queues d'aigle 11 d'un caisson voisin.
Le caisson comporte des moyens de liaison amo vible à un capot 2 sous la forme de rainures 13 destinées à cooperer avec les saillies 12 du capot 2. A la partie su perieure du capot sont preVus des moyens de liaison amovi ble permettant de superposer encore un caisson, ces moyens comprenant des saillies 14 destinées à coopérer avec des rainures en queue d'aigle 15 menagees dans la paroi de fond d'un caisson. On notera que le capot 2 laisse un espace 25 au-dessus de la rangée des boitiers. Un tel espace offre le degagement voulu pour la rotation du boitier comme le montre la fig. 4. Le capot 2 peut être utilise comme une sorte de poignee pour saisir un coffret ou même une ran de coffrets, l'espace 25 laissant suffisamment de place pour les doigts. Le bord 26 est en retrait par rapport à la face du coffret donnant acces aux boitiers, pour amélio rer l'equilibre lorsqu'on utilise le capot comme poignée. Le capot est un accessoire facultatif. Dans une Variante il pourrait Stre partie intégrante du caisson 1.
La figure 3 illustre l'utilisation de ces moyens de liaison amovible pour former un ensemble compor tant une rangée de trois cais&ons 81, 82, 83; les capots ne sont pas nécessaires pour constituer une teile rangée. Les caissons 81 et 83 sont completés chacun par un capot 2 assurant la liaison à une rangée superieure comprenant les caissons 84, 85, 86. Les epaisseurs sont exagérees pour rendre mieux visibles les moyens de liaison amovible 10, 11, 12, 13, 14 et 15. On notera que les capots s'encas trent partiellement dans le fond des caissons superposes 84, 86, ce qui contribue à la rigidite de l'ensemble.
Comme le montre la figure 4, les boitiers 5 montes sur les cavaliers 3 sont retenus en position de re pos à l' Interieur du caisson 1 à l'aide d'une saillie 32 cooperant avec un ergot 3! du cavalier. Cette disposition evite que le boitier ne bascule trop facilement vers l'exterieur. Mais cette disposition presente egalement un autre avantage. Lorsqu'un cavalier est bascule vers l'exterieur, il est en porte-à-faux et a tendance à arracher l'axe vers l'exterieur. Ceci pourrait demonter l'axe s'il n'y avait pas l'agencement à ergot 31 et saillie 32 des cavaliers adjacents. En effet, gràce à cet agencement, les cavaliers situes de part et d 'autre d'un cavalier sorti retiennent l'axe 4 car ils sont tenus en place par leurs ergots et jouent ainsi le rôle de paliers fixes proches du cavalier bascule. L'axe est par exemple une simple tige metallique.
Le boitier 5 dont il est question ici est un boitier Standard similaire à celui du brevet allemand No 1.300.864. Comme le montre la figure 5, le boitier comporte essentiellement une partie fixe 50 recevant la cassette et une partie mobile 51 articulee sur la premiere comme un couvercle, à l'aide des prolongements 52 et 53« Le cavalier 3 est fixe à la partie fixe 50 dans une region extre male de la longue face etroite 55« Le cavalier comporte une section generale en forme de U, les ailes du U etant constituees des parois laterales 35 et 36 et la partie mediane du U etant constituee par la paroi 34. La paroi 34 comporte un evidement 38 destine à laisser apparente la face 55 dans la plus grande mesure possible. La partie 50 est pratiquement toujours en materiau transparent pour permettre de lire l' etiquette à travers la longue face étroite 55, ainsi que l'index detaillé, à travers les au tres faces. II importe donc que le cavalier masque aussi peu que possible les faces, et surtout la face 55 de cette partie en matériau transparent. C'est la raison pour la quelle est prevu l'évidement 38 de la paroi 34 du cavalier, qui ainsi laisse visible la majeure partie de la longue face.55. Une autre solution consiste à realiser le cavalier entièrement en matériau transparent, tel que du polycarbo nate ou du polystyréne.
Sur la paroi 36 est menagee une fente 33 desti nee à laisser passer le prolongement 53 lorsqu'on ouvre le boitier. Un bossage 39 supporte un palier 40 destiné à cooperer avec 1'axe 4.
Les fig. 6 à 10 illustrent les moyens assurant l'adhérence du cavalier au boitier. A la fig. 6, les parois laterales 35 et 36 du cavalier 3 comportent sur leur face interne une certaine épaisseur de matiire plastique mousse 42 fixee à la paroi par un adhàsif. Sur la face opposee de la matiére plastique mousse se trouve un adhésif 43 recou vert d'un ruban protecteur 44. Lorsqu'on installe un boîtier sur le cavalier, on l'engage entre les parois 35 et 36 en gardant à l'exterieur les bouts des rubans 44. Lors que le boitier est à la place correcte dans le cavalier, on tire sur les rubans 44, de sorte qu'ils découvrent l'adhesif 43, ce qui fixe le boitier au cavalier. L'epais seur de mousse 42 remédie aux legeres inegalités de dimen sions entre les boitiers de différentes marques.
A la fig. 7, la paroi 36 est reliee à la paroi

34 par une charniere 46 pour faciliter l' introduction du boitier dans le cavalier. Ceci peut aussi remedier à de pe tites variations de dimensions.
La fig. 8 represente un cavalier d'un type different destiné à coopérer avec la région mediane de la longue face étroite 55 du boitier. De préférence, ce cavalier est alors en matiere plastique transparente. Pour as-surer la fixation du cavalier au boitier, des ouvertures 82 sont menagées dans les faces laterales 35 et 36, et des pastilles 80 sont destinées à etre engagées dans les ouvertures et collees au boitier. La forme de la pastille cor-respond au moins partiellement au contour de l'ouverture 82. L'ouverture 82 peut etre Iégérement conique, la pastille pouvant avoir une conicité correspondante.
Les fig. 9 et 10 illustrent une Variante où la pastille 80 est retenue dans l'ouverture par des ponts 81; cette disposition permet de mouler la pastille d'une piéce avec le cavalier au lieu de constituer une piece séparee.
La pastille est disposée legerement en saillie sur la face exterieure de la paroi latérale du cavalier et comporte de l'adhesif sur sa face interieure. Lorsqu'on installe un boitier dans le cavalier, au moment où le boitier est à sa place correcte on le fixe en pressant de l'ex terieur sur les pastilles 80, ce qui brise les ponts 81 et améne la pastille à adhérer au boitier par sa face interne gràce à l'adhesif.
L'adhesif des pastilles peut consister en un mor ceau de ruban dit "double face" encolle sur ses deux faces et de preference, l'adhésif est protegé par une feuille detachable, par exemple en papier siliconise ou en poly ethylene. Les pastilles ne sont pas obligatoirement cir culaires, ni les ouvertures correspondantes.
On comprendra que les differents moyens de fixa tion decrits ci-dessus en réference aux fig. 6 à 10 peuvent concerner soit un cavalier destine à etre fixe en position extremale sur la longue face etroite 55 comme aux fig. 1 à 5, soit un cavalier destine à être fixe en position média ne, comme illustré aux fig. 11 et 12.
La fig. 11 illustre une autre forme de réalsation du coffret. Le caisson 60 encadre de quatre côtes la rangée de boitiers et n'est donc pas destiné à recevoir un capot. Chaque caisson est pourvu de moyens de liaison amovible permettant d'assembler les caissons en lignes et colonnes. A cette fin, les rainures 68 sont agencees pour recevoir des saillies 67, et les rainures 64 sont agencees pour re cevoir des saillies 65.
On notera qu'un degagement 75 est prevu pour per mettre la rotation du boitier.
La fig. 12 illustre un moyen prevu pour faciliter le positionnement d'un boitier dans le cas où le cavalier est destine à cooperer avec la region mediane de la longue face étroite 55. Un repos 62 permet de definir le position nement du boitier au moment de sa fixation au cavalier dans la position indiquee en traits interrompus. Les arcs R1 et R2 indiquent l'espace qui doit etre laisse libre pour que le boitier puisse basculer. L'arc Rl balaie l'espace 75 et l'arc R2 balaie notamment l' espace entre le fond du coffret 60 et le boitier 5. R1 n'est pas egal à R2 car le cavalier 3 est legérement decentre par rapport au boitier
Concernant les cavaliers soit de l'un, soit de l'autre type, on peut également prevoir un cavalier double destine à tenir deux boitiers 5 qui basculeraient ensemble. Mais bien entendu, les parties mobiles 51 des boitiers doivent alors etre disposees sur les côtes extérieurs de la paire ainsi constituée, comme le montre la fig. 13, pour un cavalier double 103.
II va de soi que par le terme "cavalier" on en tend ici tous organes basculants autour d'un axe tel que 4 et sur lesquels viennent s'appliquer et se fixer par Collage un ou deux boitiers de cassette.
Le coffret 100 de la fig. 14 est prevu pour quatre paires de boitiers 5 et comporte à cet effet quatre organes basculants 3, dont chacun retient une paire de boitiers 5. Comme on le voit pour l' organe 3 qui se trouve en position ouverte, les boitiers sont disposés avec la partie volet 51 apparente. Toutefois la position opposee est également en visageable et les deux dispositions seront decrites ci apres.
Le coffret represente comporte des nervures en queue d'aigle 11 sur une face latàrale et des rainures cor respondantes, non visibles à la fig. 14, sur la face opposee. Les nervures en queue d'aigle 11 et les rainures constituent des moyens de liaison amovibles permettant d'assem bler plusieurs coffrets en une rangee.
Le coffret représenté comporte egalement des nervures superieures 14 et des gorges en queue d'aigle corres pondantes, sur la face de dessous, non visibles à la fig.14. Ces nervures et ces gorges constituent des moyens de liaison amovibles permettant de superposer plusieurs coffrets.
La fig. 15 montre, avec ärrachements, le fond du coffret. II comporte des nervures 20, 20' destinées à sepa rer les boitiers adjacents pour caler chaque boitier à sa place et eviter que deux boitiers contigus ne s'entrecho quent. Les organes basculants 3, dont un seul est représenté sur la fig.15, pivotent autour d'un axe 4 et sont articulés au coffret sur des pattes 23 munies d'ouvertures 24 pour laaxe 4. En regard de chaque organe basculant 3 se trouve une saillie 31 destinee à coopérer avec un ergot 32 (fig.16 et 18) de l'organe basculant 3 pour le retenir de maniere degageable en position de repos. En regard et en dessous de chaque organe basculant se trouve une autre saillie 28 for-mant butee et destinee à limiter l' ouverture de l' organe basculant à.la position representee à la fig. 14.
Comme le montrent les fig. 16 à 18, chaque organe basculant comporte une plaquette de fond 33 et une plaquette mediane 35 partant perpendiculairement du milieu de la plaquette de fond 33, l'organe basculant ayant ainsi la forme generale d'un T. L 'o rgane basculant represente comporte en outre une plaquette frontale 34. Les trois plaquettes 33, 34, 35 delimitent deux triedres trirectangles destines à recevoir chacun le coin d'un boitier 5, comme le montrent les fig. 16 à 18. Les boitiers 5 sont fixes à l' organe bas culant par une portion adhesive 37 sur chaque face de la plaquette mediane 35. La portion adhesive consiste avanta geusement en un morceau de bände adhesive double face col lee par une face sur la plaquette 35, et dont l' autre face reste couverte d'une couche protectrice que l'on degage au moment où l'on veut fixer un boitier.
Une plaquette auxiliaire indépendante 39, munie d'adhesif 38 sur chaque face, est destinée à assurer une fixation supplementaire entre les deux boitiers d'une paire.
Le coffret de la fig. 19 comporte une partie cais son 1 où sont disposes les organes basculants. L'un des organes basculants est represente en position ouverte et les boitiers sont disposés avec leur partie de logement de cassette 50 ayant sa grande face du côte exterieur. Mais ils pourraient aussi etre disposes comme sur la fig. 14.
Le caisson comporte des moyens de liaison amovible 11 per mettant de constituer des rangees de caissons.
Le caisson peut recevoir un capot 2 (fig. 20) et comporte à cet effet des rainures 13 destinées à cooperer avec des nervures 12 correspondantes sur le capot 2. Le capot 2 peut etre utilise comme une sorte de poignée, l' espace au-dessus des boitiers laissant suffisamment de place pour les doigts. Le bord 26 est en retrait par rapport à la face avant, celle oü l'on accede aux boitiers, pour ameliorer l'equilibre lorsqu'on utilise le capot comme poi gnee. On remarque enfin les ouvertures à baϊonnette 21 per mettant de fixer le capot à une paroi de facon amovible.
Bien entendu, de semblables ouvertures peuvent egalement etre menagees sur la paroi de fond du caisson 1 ou sur la paroi de fond du coffret de la fig. 14.
Le coffret de la fig. 21 comporte des organes basculants differents de ceux des figures precedentes.
Comme le montre la fig. 22, ils se distinguent par une plaque mediane 35 de dimensions comparables à une grande face allongee d'un boitier, ce qui rend superflue l'utilisa-tion d'une plaquette auxiliaire. Une plaquette médiane 35 relativement grande permet de mieux fixer les boitiers 5. ici, chaque face de la plaquette comporte deux regions ad hesives 37.
On peut noter sur les fig. 20 et 21 les nervures su perieures 14 destinées à coopérer avec des queues d'aigle correspondantes et sur la fig. 21, les queues d'aigle 15 qui permettent de superposer des coffrets identiques. On peut noter egalement les nervures 11 et les rainures en queue d'aigle 10 qui permettent d'assembler plusieurs coffrets en rangee.
A la fig. 23, les boitiers 5 sont fixes avec leurs volets 51 vers l'extérieur. On distingue le rebord 52 de la partie constituant le logement de la cassette, cette partie etant genàralement transparente alors que le volet est sou vent opaque. A la fig. 24, l' organe basculant est représen te en position ouverte et les volets 51 des deux boitiers 5 sont ouverts, rendant ainsi accessibles les cassettes 6. Une decoupure 54 est prévue dans le volet 51 pour recevoir le rebord 52 lorsque la cassette 6 coopére avec les ergots 53, empéchant les moyeux de la cassette de tourner.
A la fig. 25, les boitiers sont fixés par leurs vo lets 51, ceux-ci étant à l'intérieur. On distingue le dos de la partie de logement 50 de la cassette. A la fig. 26, l'organe basculant est representé en position ouverte et les parties de logement 50 sont pivotées par rapport aux volets et les cassettes 6, degagées des ergots 53 d'immobili sation des moyeux, sont ainsi accessibles.
Pour faciliter la comprehension des fig. 23 à 26, on a indique sur chacune d'elles la position de l'aréte 51' dans l'une de ses deux positions extremes d'oscillation ou basculement autour de l'axe 4.
On prefére generalement la disposition des fig. 23 et 24, car la cassette 6 n'a pas tendance à glisser hors de son logement lorsque le boitier est ouyert.