Some content of this application is unavailable at the moment.
If this situation persist, please contact us atFeedback&Contact
9. (FR3067142) SYSTEME, PROCEDE ET METHODE D'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE POUR L'EXPERIMENTATION CLINIQUE
Note: Text based on automatic Optical Character Recognition processes. Please use the PDF version for legal matters
Revendications
1.- Système dit «Système d’intelligence Artificielle Clinique», en abrégé SIA Clinique, ou dit aussi « système clinique personnel-médical » (1) comprenant une unité informatique de traitement de données (30) propre à mettre en œuvre : une ou plusieurs applications d’un assistant personnel intelligent de santé mobile (12) dites « applications d’assistant personnel intelligent de santé mobile» (10) permettant de saisir et mémoriser sous forme de données dans une ou plusieurs mémoires une ou plusieurs informations (101) propres à une ou plusieurs personnes (100), dites « données personnelles de santé mobile» (101), et par exemple des données personnelles, domestiques, socioprofessionnelles et/ou civiles, ou relatives à l’observance d’une prescription médicale par la ou les personnes, chaque application d’assistant personnel intelligent de santé mobile (10) permettant également de communiquer des données personnelles (101) à l’unité de traitement (30), un ou plusieurs objets connectés (40) mesurant l’évolution d’un ou plusieurs paramètres biomédicaux de la ou des personnes (100), et/ou d’un ou plusieurs des éléments en interactions avec de la ou des personnes (100), et générant des données (401) d’évolution mémorisées dans une ou plusieurs mémoires et communiquées à l’unité de traitement (30), - une ou plusieurs applications d’un système d’expérimentation clinique (52) dites « applications d’expérimentation » (50) permettant de mettre en œuvre une ou plusieurs opérations choisies parmi : (i) saisir et mémoriser sous forme de données une ou plusieurs informations propres à un ou plusieurs protocoles expérimentaux, par exemple de diagnostic, de thérapie ou de pronostic, relatifs au suivi de l’évolution d’une pathologie de la ou des personnes (100) de la ou des personnes (100), dites «données de protocole expérimental » (501), (ii) saisir et mémoriser des données personnelles (101) et/ou d’une ou plusieurs connaissances médicales sous forme de données, (iii) obtenir des données personnelles (101) et/ou des données (401) d’évolution, (iv) obtenir des données d’exploitation résultant d’un traitement par l’unité de traitement (30) de données (101,201,401,501 ), chaque application d’expérimentation (50) permettant de communiquer avec l’unité de traitement (30) pour obtenir ou transmettre des données, - chaque application d’expérimentation (50) comprenant une unité de traitement (53) permettant de mettre en œuvre un ou plusieurs des protocoles expérimentaux, de mettre en œuvre un ou plusieurs programmes d’ordinateurs traitant des données de protocole expérimental (501) et générant des données d’évolution d’une pathologie dans le cadre du suivi de l’évolution d’une pathologie de la ou des personnes (100), dites « données de résultat expérimental » (502), lesdites données de résultat expérimental (502) étant mémorisées dans une ou plusieurs mémoires et éventuellement communiquées à l’unité de traitement de données, éventuellement une ou plusieurs applications d’un système informatique d’aide à la décision médicale (22) dites « applications médicales » (20) permettant (i) de saisir et de mémoriser sous forme de données une ou plusieurs informations propres aux connaissances diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques d’un ou plusieurs praticiens médicaux (200), dites «données médicales» (201), (ii) d’obtenir des données personnelles (101) et/ou des données (401) d’évolution, et/ou (iii) d’obtenir des données d’exploitation résultant d’un traitement par l’unité de traitement (30) de données (101,201, 401,501), éventuellement chaque application médicale permettant également de communiquer des données médicales (201) à l’unité de traitement (30), ladite unité de traitement (30) mettant en œuvre un ou plusieurs programmes d’ordinateurs (31) traitant des données personnelles (101), des données médicales (201), des données (401) d’évolution et éventuellement des données de protocole expérimental (501).
2,- Système dit « Système informatique d’expérimentation clinique » (52) comprenant un système informatique comprenant une unité de traitement de données propre à mettre en œuvre : une ou plusieurs applications dites « applications d’expérimentation » (50) permettant de mettre en œuvre une ou plusieurs opérations choisies parmi : (i) saisir et mémoriser sous forme de données une ou plusieurs informations propres à un ou plusieurs protocoles expérimentaux, par exemple de diagnostic, de thérapie ou de pronostic, relatif au suivi de l’évolution d’une pathologie de la ou des personnes (100), dites « données de protocole expérimental » (501), (ii) saisir et mémoriser sous forme de données une ou plusieurs informations personnelles et/ou une ou plusieurs connaissances médicales, (iii) obtenir des données personnelles (101) et/ou des données (401) d’évolution, (iv) obtenir des données d’exploitation résultant d’un traitement par l’unité de traitement (30) des données (101,201,401,501 ), - chaque application d’expérimentation (50) comprenant une unité de traitement (53) permettant de mettre en œuvre un ou plusieurs des protocoles expérimentaux, de mettre en œuvre un ou plusieurs programmes d’ordinateurs traitant des données de protocole expérimental (501) et générant des données d’évolution d’une pathologie dans le cadre du suivi de l’évolution d’une pathologie de la ou des personnes (100), dites « données de résultat expérimental » (502), lesdites données de résultat expérimental (502) étant mémorisées dans une ou plusieurs mémoires et éventuellement communiquées à l’unité de traitement de données, chaque application d’expérimentation (50) permettant également de communiquer avec une unité de traitement (30) d’un SIA Clinique (1) selon la revendication 1 pour obtenir ou transmettre des données.
3. - Système dit « assistant personnel intelligent de santé mobile» (12) comprenant une unité informatique de traitement de données propre à mettre en œuvre : une ou plusieurs applications dites « applications d’assistant personnel intelligent de santé mobile» (10) permettant de saisir et mémoriser sous forme de données dans une ou plusieurs mémoires une ou plusieurs informations (101) propres à une ou plusieurs personnes (100), dites « données personnelles de santé mobile» (101), et par exemple des données personnelles, domestiques, socioprofessionnelles et/ou civiles, ou relatives à l’observance des prescriptions par la ou les personnes, chaque application d’assistant personnel intelligent de santé mobile (10) permettant également de communiquer avec une unité de traitement (30) d’un SIA Clinique (1) selon la revendication 1.
4, - Système dit « Système informatique d’aide à la décision médicale » (22) comprenant un système informatique comprenant une unité de traitement de données propre à mettre en œuvre : une ou plusieurs applications dites « applications médicales » (20) permettant (i) de saisir et de mémoriser sous forme de données une ou plusieurs informations propres aux connaissances d’un ou plusieurs praticiens médicaux (200), dites «données médicales» (201), (ii) d’obtenir des données personnelles (101) et/ou des données (401) d’évolution, et/ou (iii) d’obtenir des données d’exploitation résultant d’un traitement par l’unité de traitement (1 ) des données (101,201,401,501 ), chaque application médicale permettant également de communiquer avec une unité de traitement (30) d’un SIA Clinique (1) selon la revendication 1.
5. - Système, selon l’une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que l’unité de traitement (53) du système informatique d’expérimentation clinique (52) et/ou l’unité de traitement (30) génèrent des données de résultat expérimental (502) en traitant des données (401) d’évolution et des données de protocole expérimental (501).
6. - Système, selon l’une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que le système comprend le stockage de données personnelles (101a) propres à une personne (100a) accessibles dans un dossier (105) personnel de santé mobile, ledit dossier (105) comprenant en outre des données médicales (201a) relatives à ladite personne (100a), des données (401a) d’évolution relative à ladite personne (100a) et des données de protocole expérimental (501a).
7. - Système selon l’une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que le SIA Clinique (1), et notamment l’unité de traitement (30) comprend un calculateur de statistiques et/ou de probabilités (90) exploitant des données personnelles (101), des données médicales (201), des données (401) d’évolution, et des données de protocole expérimental (501) et générant des données de résultat expérimental (502) et éventuellement des données statistiques et/ou de probabilité (901).
8. - Système selon l’une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que le SIA Clinique (1) est un système d’expérimentation clinique, et notamment d’expérimentation thérapeutique, en contexte ambulatoire sur une ou plusieurs personnes (100) atteintes d’une pathologie chronique, plurielle et/ou génétique.
9. - Système selon l’une quelconque des revendications 1 à 8, caractérisé en ce qu’un élément en interaction avec de la ou des personnes 100 est sélectionné parmi les éléments nocifs d’un milieu de vie de la ou des personnes 100, les composés nutritionnels et/ou toxiques des aliments, les médicaments, les produits assimilés aux médicaments, et l’une quelconque de leurs combinaisons.
10.- Méthode, notamment une méthode d’agrégation de données de santé, ladite méthode comprenant la mise en œuvre d’un système tel que défini selon l’une quelconque des revendications 1 à 9, ladite méthode comprenant : la mise en œuvre d’une unité de traitement (30) mettant en œuvre un ou plusieurs programmes d’ordinateurs (31) traitant des données personnelles (101), des données médicales (201) des données (401) d’évolution et des données de protocole expérimental (501), la saisie et la mémorisation sous forme de données, dans une ou plusieurs mémoires, via une ou plusieurs applications d’un assistant personnel intelligent de santé mobile (12) dites « applications d’assistant personnel intelligent de santé mobile » (10), d’une ou plusieurs informations (101) propres à une ou plusieurs personnes (100), dites «données personnelles de santé mobile» (101), et par exemple des données personnelles, domestiques, socioprofessionnelles et/ou civiles, ou relatives à l’observance d’une prescription médicale par la ou les personnes, la communication de chaque application d’assistant personnel intelligent de santé mobile (10) avec l’unité de traitement (30), la mesure de l’évolution dans le temps via un ou plusieurs objets connectés (40) d’un ou plusieurs paramètres biomédicaux de la ou des personnes (100), et/ou d’un ou plusieurs des éléments en interactions avec de la ou des personnes (100), et la génération et la mémorisation de données (401) d’évolution dans une ou plusieurs mémoires et la communication de données (401) d’évolution à l’unité de traitement (30), - la mise en œuvre par une ou plusieurs applications d’expérimentation (50) d’une ou plusieurs opérations choisies parmi : (i) saisir et mémoriser sous forme de données une ou plusieurs informations propres à un ou plusieurs protocoles expérimentaux, par exemple de diagnostic, de thérapie ou de pronostic, relatif au suivi de l’évolution d’une pathologie de la ou des personnes (100), dites « données de protocole expérimental » (501), (ii) saisir et mémoriser sous forme de données une ou plusieurs informations personnelles et/ou une ou plusieurs connaissances médicales, (iii) obtenir des données personnelles (101) et/ou des données (401) d’évolution, (iv) obtenir des données d’exploitation résultant d’un traitement par l’unité de traitement (30) des données (101,201,401,501 ), la communication de chaque application d’expérimentation (50) avec l’unité de traitement (30), - la mise en œuvre par une unité de traitement (53) d’une application d’expérimentation (50) d’un ou plusieurs des protocoles expérimentaux, la mise en œuvre d’un ou plusieurs programmes d’ordinateurs traitant des données de protocole expérimental (501) et la génération de données d’évolution d’une pathologie dans le cadre du suivi de l’évolution d’une pathologie de la ou des personnes (100), dites « données de résultat expérimental » (502), lesdites données de résultat expérimental (502) étant mémorisées dans une ou plusieurs mémoires et éventuellement communiquées à l’unité de traitement de données, éventuellement (i) la saisie et la mémorisation sous forme de données d’une ou plusieurs informations propres aux connaissances diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques d’un ou plusieurs praticiens médicaux (200), dites « données médicales » (201), (ii) l’obtention de données personnelles (101) et/ou des données (401) d’évolution, et/ou (iii) l’obtention de données d’exploitation résultant d’un traitement par une unité de traitement (1) des données (101, 201, 401), via une ou plusieurs applications d’un système informatique d’aide à la décision médicale (22) dites « applications médicales » (20), et éventuellement la communication de chaque application médicale (20) avec l’unité de traitement (30).
11, - Méthode, selon la revendication 10, caractérisée en ce que la méthode est une méthode d’agrégation de données de santé mise en œuvre dans le cadre d’un protocole clinique expérimental en contexte ambulatoire comprenant l’administration à une ou plusieurs personnes (100) d’un ou plusieurs médicaments, produits ou compositions à évaluer à titre de médicaments.
12, - Méthode, selon la revendication 10 ou 11, caractérisée en ce que la méthode est une méthode d’agrégation de données de santé mise en œuvre dans le cadre d’un protocole clinique expérimental en contexte ambulatoire comprenant l’interaction entre une ou plusieurs personnes (100) et un ou plusieurs éléments nocifs d’un milieu de vie.
13, - Méthode, selon l’une quelconque des revendications 10 à 12, caractérisée en ce que la méthode est une méthode d’agrégation de données de santé mise en œuvre dans le cadre d’un protocole clinique expérimental en contexte ambulatoire comprenant l’ingestion par une ou plusieurs personnes (100) d’un ou plusieurs composés nutritionnels ou aliments.
14, - Support de stockage de données comprenant (i) des données personnelles (101) propres à une ou plusieurs personnes (100), et par exemple des données personnelles, domestiques, socioprofessionnelles, civiles et/ou d’observance d’une prescription médicale, (ii) des données de protocole expérimental (501), (iii) des données (401) d’évolution d’un ou plusieurs paramètres biomédicaux de la ou des personnes (100), et/ou du ou des éléments en interactions avec la ou des personnes (100), et (iv) des données de résultat expérimental (502) et éventuellement (v) des données médicales (201) propres aux connaissances d’un ou plusieurs praticiens médicaux (200).
15. - Produit programme d’ordinateur comportant un support lisible d’informations, sur lequel est mémorisé un programme d’ordinateur comprenant des instructions de programme, le programme d’ordinateur étant chargeable sur une unité de traitement de données (30, 53), une application d’assistant personnel intelligent de santé mobile (10), et/ou une ou plusieurs applications d’un système d’expérimentation clinique (52) dites « applications d’expérimentation » (50) et/ou éventuellement sur une applications médicale (20), ledit programme d’ordinateur étant adapté pour entraîner la mise en œuvre en totalité ou en partie d’un procédé tel que décrit selon l’une quelconque des revendications 10 à 13 et/ou pour être mis en œuvre en totalité ou en partie sur ou par un système tel que défini selon l’une quelconque des revendications 1 à 9.